3,6 / 5 ( 77 votes ) Notez cette définition :

1

appliquer

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

appliquer(verbe pronominal, verbe transitif)

Les synonymes Mediadico de appliquer :

Les synonymes Word de appliquer :

Les synonymes WordNet de appliquer :

Les antonymes de appliquer :

ôter, enlever, écarter, négliger


2

Définition du dictionnaire Littré

> APPLIQUER
Prononciation : a-pli-ké
v. a.
Sens 1
Mettre une chose sur ou contre une autre. Appliquer des échelles contre la muraille. Appliquer quatre fois des couleurs sur un tableau.
Par extension, appliquer un coup de bâton sur la tête, frapper la tête avec un bâton.
Appliquer un homme à la question, le soumettre aux tortures qu'on nommait la question.
Sens 2
Se servir de.... pour un objet déterminé. Il fallut appliquer à la maladie un nouveau traitement.
Appliquer un système, une science, introduire dans la pratique les principes d'un système, d'une science.
Appliquer une science à une autre, faire usage des principes d'une science pour en développer une autre. Appliquer l'algèbre à la géométrie.
Sens 3
Transporter à quelqu'un ce qui est dit d'un autre. Appliquer un vers à quelqu'un. Appliquer un proverbe à propos. Ne vous appliquez pas ce reproche.
Sens 4
Attribuer, imputer. S'appliquer une qualité, un avantage. S'appliquer le nom de sage. Il s'appliquait les émoluments dus au travail d'autrui.
Sens 5
Mettre sous le coup de, infliger. On lui appliquera telle disposition de la loi. Le maximum de la peine lui fut appliqué.
Sens 6
Occuper fortement quelqu'un à quelque chose.
Absolument, exiger une grande attention. Les échecs appliquent beaucoup.
Appliquer son esprit, son attention à.
Sens 7
S'appliquer, v. réfl. Être appliqué, apposé sur. Les emplâtres qui s'appliquent sur la peau.
Sens 8
Apporter une attention soutenue.
Sens 9
S'adapter, convenir à. Ce mot s'applique surtout à celui qui .... La clémence peut s'appliquer même aux innocents.
Sens 10
S'adjoindre, se subordonner.
REMARQUE
Quand appliquer signifie mettre une chose sur une autre, il régit la préposition sur : appliquer un emplâtre sur un mal. Quand il signifie faire toucher une chose à une autre, il régit la préposition à : il appliqua la coupe à ses lèvres.
HISTORIQUE
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Applicare, de ad, à, et plicare, plier (voy. PLIER). Bourguig. epliquai ; provenç. et espagn. aplicar ; ital. applicare. Au XVIe siècle, d'après Palsgrave, p. 23, on prononçait les deux p.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> APPLIQUER
v. tr.
Mettre une chose sur une autre, soit pour qu'elle y demeure adhérente, soit pour qu'elle y laisse une empreinte, soit simplement pour qu'elle y touche. Appliquer des couleurs sur une toile. Appliquer une couche, deux couches de peinture. Appliquer un emplâtre sur l'estomac. Appliquer des ventouses. Appliquer un sceau, un cachet sur de la cire. Appliquer des filets d'or sur de l'ivoire. Une lame de métal qui s'applique exactement sur une autre. Appliquer de la broderie sur une étoffe. Appliquer une échelle à un mur. Appliquer un patron sur l'étoffe qu'on veut tailler. Appliquez votre main là-dessus. Appliquer sa bouche, ses lèvres sur un objet, pour le baiser. On dit par extension Appliquer un baiser.

Fig. et fam. Appliquer un soufflet, Donner un soufflet.

Appliquer son esprit ou simplement S'appliquer, Apporter une grande attention à quelque chose. Il s'applique uniquement à bien remplir les devoirs de sa place. On dirait qu'il s'applique à me contrarier. C'est un étourdi qui ne s'applique à rien. Absolument, Être appliqué, s'appliquer. Voyez comme il s'applique.

Adjectivement, Écolier appliqué, Ouvrier appliqué, Qui a l'habitude de porter son attention à tout ce qu'il fait.

APPLIQUER, pris au figuré, signifie Employer une chose dans les cas où il convient d'en faire usage. Appliquer un procédé. Appliquer un remède à une maladie. Ce procédé peut s'appliquer à telle opération.

Il se dit particulièrement en parlant d'une Loi, d'un principe, etc., dont on fait usage dans les cas auxquels ils conviennent ou semblent convenir, et des Comparaisons, des passages, des citations que l'on adapte à quelque sujet. Appliquer une loi à un cas particulier. Cette loi ne s'applique pas, ne peut s'appliquer au cas dont il s'agit. C'est un principe, une règle qu'il n'est pas toujours facile d'appliquer. Appliquer une peine à quelqu'un, à un délit. Appliquer une comparaison, un passage. On peut lui appliquer ce vers de Virgile. Cette maxime peut s'appliquer à divers sujets. Ce mot, cette phrase peut s'appliquer à telle chose. On dit de même Appliquer un nom, une dénomination, un mot, une phrase à une personne, à une chose.

Appliquer une science à une autre, Faire usage des principes ou des procédés d'une science pour étendre et perfectionner une autre science. Appliquer l'algèbre à la géométrie, l'astronomie à la géographie.

On dit de même Sciences pures et appliquées. Les sciences appliquées à l'industrie. Cours de chimie appliquée.

APPLIQUER signifie aussi Destiner, consacrer à un certain usage. Dans ce sens, on le dit surtout en parlant de l'Argent. Appliquer une somme d'argent à bâtir. Il applique une partie de son revenu à des oeuvres charitables. Il s'appliquait tous les profits de l'affaire. Il s'applique toutes les louanges qu'on donne à la valeur. Pourquoi s'est-il appliqué cette médisance? Un avare s'applique rarement ce qu'il entend dire contre l'avarice. Les portraits de la comédie ne doivent s'appliquer à aucun individu en particulier.

4

Anagrammes de appliquer

Nombre de lettres :