3,6 / 5 ( 100 votes ) Notez cette définition :

1

attribuer

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

attribuer(verbe pronominal, verbe transitif)

Les synonymes Mediadico de attribuer :

Les synonymes Word de attribuer :

Les synonymes WordNet de attribuer :

Les antonymes de attribuer :

dessaisir, exproprier, prendre, spolier, recevoir, privé,e, frustré,e, frustrer, désaffecter, frustrant,e, révoquer, détourner, plumer, priver, rançonner, refuser, évincer, exiger, déposséder, obtenir, nier, destituer, contredire, saisi,e, saisir, saisie, désapprouver, rejeter, plume, contester, accaparer, amasser, capitaliser, ôter, dégrader, isoler, pénaliser, saisissant,e


2

Définition du dictionnaire Littré

> ATTRIBUÉ, ÉE
Prononciation : a-tri-bu-é, ée
part. passé.
Les livres faussement attribués à Pythagore. Calamité attribuée à l'incurie des habitants.
> ATTRIBUER
Prononciation : a-tri-bu-é
v. a.
Sens 1
Attacher, annexer, conférer. Attribuer au Conseil d'État la connaissance de telles et telles affaires. Les anciens attribuaient une nature divine à la terre.
Sens 2
Rapporter à, imputer. Attribuer à quelqu'un le salut de l'empire. Il attribuait tous nos succès au hasard. On vous attribue beaucoup de propos que vous n'avez jamais tenus. On lui attribue le pamphlet qui vient de paraître.
Sens 3
S'attribuer, attribuer à soi, revendiquer. Il s'attribue plus d'habileté qu'aux autres. Chacun s'attribue l'honneur du bien qui se fait. De sorte que des deux côtés on s'attribua l'avantage de la journée.
Sens 4
S'attribuer, v. réfl. Être attribué. Le nom de père du peuple s'attribue justement à Louis XII.
SYNONYME
ATTRIBUER, IMPUTER. Imputer veut dire que l'on met sur le compte de ; attribuer, que l'on attache à, que l'on rapporte à. Par conséquent, attribuer a une signification plus générale. Ce qu'on attribue n'implique rien de favorable ni de défavorable. Ce qu'on impute n'est pas indifférent, c'est un blâme, ou quelquefois une louange ; car on impute aussi à bien, à mérite. Attribuer des vers à quelqu'un, c'est dire seulement, à tort ou à droit, qu'il en est l'auteur ; imputer des vers à quelqu'un, ce serait faire entendre que les vers dont on parle méritent l'animadversion.
HISTORIQUE
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Provenç. attribuir ; espagn. atribuir ; ital. attribuire ; de attribuere, de ad, à, et tribuere, accorder (voy. TRIBUT).
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE ATTRIBUER.
Sens 2
Ajoutez :
Attribuer à négligence, regarder la négligence comme cause de.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> ATTRIBUER
v. tr.
Conférer à quelqu'un un avantage, une prérogative, un emploi. Jadis, aux premières charges de l'État étaient attribués de grands privilèges. Les émoluments qui furent attribués à cet emploi. Quelles fonctions a-t-on attribuées à ce magistrat? La connaissance de ce genre d'affaires leur est attribuée.

Il se dit aussi lorsqu'on considère que quelqu'un est la cause, l'auteur où le principal instrument de quelque chose et signifie Imputer à quelqu'un un acte, lui prêter un mérite, etc. On lui attribue cette victoire. Ne lui en attribuez point la faute. On lui attribue ce livre, mais il n'en est pas l'auteur. Ce général s'attribue un succès auquel il n'a point eu de part. S'attribuer l'ouvrage d'autrui. S'attribuer des droits, des privilèges. Chacun des deux partis s'attribua la victoire. On l'applique aux choses dans un sens analogue. Ils attribuaient ce phénomène à la pluie. On attribue ce trait de caractère à l'éducation.

Il signifie encore Affirmer qu'une personne, qu'une chose a une certaine qualité, un certain effet. Vous lui attribuez des vertus, des vices qu'il n'a pas. Il a toutes les bonnes qualités qu'on lui attribue. C'est un remède auquel j'attribue ma guérison.

4

Anagrammes de attribuer

Nombre de lettres :