5 / 5 ( 154 votes ) Notez cette définition :

1

charger

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

charger(verbe pronominal, verbe transitif)

Mettre une charge sur un être, sur un objet quelconque, sur un véhicule.
Imposer une obligation.
Déposer en justice contre quelqu‘un.
Remplir, accumuler.
Exagérer.
Attaquer.
Mettre une charge dans une arme à feu.
Munir un appareil de ce qui est nécessaire à son fonctionnement: charger un appareil photo.
Emmagasiner de l'énergie dans une batterie.
Critiquer, accuser, ridiculiser.
Déléguer, préposer à, confier la responsabilité de.

Se charger prendre une charge sur soi, prendre le soin de, assumer, s‘occuper de.
Se couvrir de nuages, en parlant du ciel.

Les synonymes Mediadico de charger :

Les synonymes Word de charger :

Les synonymes WordNet de charger :

Les antonymes de charger :

débarder, débarquer, débourrer, défendre, dégrever, innocenter, payant,e, payer, protéger, rembourser, absoudre, alléger, riposter, louer, gracier, chauler, décolorant,e, décolorer, soulager, azurant, azurer, dérouiller, ébouillanter, décaper, blanchir, blanchissant,e, blêmir, entretenir, nettoyant, nettoyer, réhabiliter, décharger, arrivant,e, arriver, exempter


2

Définition du dictionnaire Littré

> CHARGER
Prononciation : char-jé. Le g prend un e devant a ou o : nous chargeons, je chargeais
v. a.
Sens 1
Mettre une charge sur. Charger un âne de fruits, des vaisseaux d'armes. On le chargea d'un lourd paquet. Nous chargeons d'un casque nos têtes blanchies.
Par analogie.
Terme de marine. Embarquer et arrimer à bord des objets. Charger en cueillette, charger pour plusieurs personnes. Charger à sec, charger pendant la basse marée. Charger en grenier, charger sans emballer.
Terme de jardinage. Charger une couche, mettre, sur le fumier qui la compose, la terre ou le terreau nécessaire à la culture qu'on veut y établir.
Terme de trictrac. Charger le bidet, mettre un grand nombre de dames sur une flèche. Vieux.
Terme de métier. Appliquer des feuilles d'argent sur une pièce de métal ou de bois. Souder du fer à une pièce qui est trop mince. Appliquer certains ingrédients sur les peaux et les cuirs. Mettre dans la cuve ce qui est nécessaire pour faire une teinture. Enfiler une volaille avec une broche.
Sens 2
Peser d'un trop grand poids sur. Les bagages chargent cette voiture. Cette poutre charge la muraille.
Par extension.
Par analogie. La galette charge l'estomac. Se charger l'estomac.
Fig. Il ne faut pas trop charger la mémoire des enfants, il ne faut pas les obliger à retenir trop de choses. Charger sa mémoire de bagatelles.
Sens 3
Emplir, couvrir, accabler. On chargeait une table de mets.
Charger de chaînes, enchaîner.
Fig.
Sens 4
Charger quelqu'un de coups, d'injures, de malédictions, l'en accabler.
Absolument, battre.
Sens 5
Mettre sur, en parlant d'un fardeau. Charger sur ses épaules un fardeau. Énée avait chargé son père sur son dos. Il avait fait charger du blé sur la Saône.
Sens 6
Charger un registre d'un article, ou charger un article sur un registre.
Charger une lettre, un paquet, faire constater sur les registres de la poste l'envoi d'une lettre, d'un paquet.
Charger un mot, écrire un mot sur un autre sans effacer celui-ci.
Sens 7
Rendre trouble. Un accès de fièvre qui charge l'urine.
En parlant de la langue, y produire un enduit morbide. Un embarras gastrique charge la langue.
Sens 8
Imputer à quelqu'un, et, spécialement, déposer contre lui, l'accuser. Charger quelqu'un de ses propres torts. Les témoins n'ont pas chargé l'accusé.
Sens 9
Imposer une charge, une condition onéreuse. Charger les provinces d'un tribut.
Charger une terre d'une redevance. Charger une succession d'un legs.
Fig. Le grand nombre d'observances dont Moïse a chargé les Hébreux.
Sens 10
Donner commission, donner ordre. Il fut chargé du commandement de l'armée. On l'avait chargé de ce soin. Voici ce dont je vous charge.
Charger quelqu'un de ses pouvoirs, de sa procuration.
Sens 11
Mettre dans une arme à feu la poudre et les projectiles. Charger un fusil, un canon.
Absolument. Charger à balles, à mitraille.
Chargez, terme de commandement.
Sens 12
Par extension. Charger une bouteille de Leyde, une jarre, une batterie électrique, y accumuler l'électricité.
Charger une bobine, y enrouler la quantité de soie ou de fil qu'elle peut recevoir.
Charger une quenouille, y mettre de la filasse de lin ou de chanvre.
Charger une pipe, la remplir de tabac.
Charger une plume d'encre, un pinceau de couleur.
Sens 13
Attaquer avec impétuosité. L'infanterie chargea l'ennemi qui pliait.
Absolument. Charger à la baïonnette. Charger à la tête de la cavalerie.
Sens 14
Exagérer, amplifier. Charger le prix d'une marchandise. Charger un article, en grossir le prix. Charger un compte, l'exagérer.
Outrer.
Charger un récit, une histoire, y ajouter, l'amplifier.
Absolument.
Rendre ridicule une figure par certains traits qui en grossissent, diminuent ou altèrent quelque partie.
Par extension, passer la mesure, en parlant du jeu d'un acteur et aussi du style. Cet acteur charge son personnage. Ce comédien a l'habitude de charger tous ses rôles. Ce romancier a chargé le portrait de son héros. Et absolument : Les comédiens de province chargent plus que ceux de Paris.
Sens 15
V. n. Ajouter. Vieilli en ce sens.
Sens 16
Terme de jardinage. On dit que les arbres chargent beaucoup, quand ils ont beaucoup de fruits noués.
Sens 17
Se charger, v. réfl. Prendre une charge. Se charger d'un fardeau.
Absolument. Aide-moi à me charger. Il ne peut se charger tout seul.
Fig.
Se charger d'une dette, la prendre à son compte.
Sens 18
Se couvrir.
Sens 19
Se charger d'un crime, d'une faute, s'en reconnaître l'auteur, en assumer la responsabilité.
Sens 20
Prendre le soin, la conduite de. Se charger d'une cause, d'une ambassade. Si tu te chargeais de corriger ce livre. Se charger de grands travaux. Que le ciel se chargerait du reste.
Sens 21
Se charger de quelqu'un, le prendre à sa charge pour le nourrir, l'entretenir, ou le prendre avec soi pour la vie commune, pour un voyage, etc.
Sens 22
Le temps se charge, il se couvre de nuages. Le ciel se chargeait peu à peu.
Sens 23
Devenir trouble. à la fin d'un accès de fièvre l'urine se charge.
La langue se charge, elle se couvre d'un enduit.
Sens 24
En termes de manége, se charger d'épaules, de ganache, de chair, se dit d'un cheval quand il engraisse trop.
Sens 25
Recevoir une charge de poudre. Ce fusil se charge par la culasse.
Sens 26
S'attaquer l'un l'autre. Les deux troupes se chargèrent avec vigueur.
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Berry, sarger ; picard, carguer, carker ; provenç. et espagn. cargar ; portug. carregar ; ital. caricare ; du bas-lat. carricare, de carrus, chariot (voy. CHAR) : mot à mot mettre sur un chariot.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE CHARGER.
Sens 14
Ajoutez :
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> CHARGER
v. tr.
Garnir d'une charge. Charger un cheval, un mulet. L'architecte a trop chargé ce mur. Ce bateau est chargé de vin, de sel. Charger un navire. Vous vous chargez d'un fardeau beaucoup trop pesant. On dit aussi, avec interversion des compléments, Charger un fagot sur ses épaules. Charger des pierres sur une voiture. Charger des marchandises sur un bateau, sur un navire ou dans un navire.

Charger une voûte, Y joindre le poids des matériaux nécessaires pour en contenir l'effort.

Le temps se charge, Il se couvre de nuages et se dispose à la pluie. On dit aussi Le temps est chargé, Il est couvert.

Fig., Charger un homme de coups, Le battre avec excès. Charger quelqu'un d'injures, d'opprobres, de malédictions, Lui dire beaucoup d'injures, l'accabler d'opprobres, de malédictions.

Fig., Charger sa conscience de quelque chose, Prendre quelque chose sur sa conscience et s'en rendre responsable devant Dieu.

Fig., Charger quelqu'un d'un crime, d'une faute, etc., L'en accuser. Ils ont voulu le charger de ce crime. Pourquoi me charger de vos sottises? Se charger d'un crime, d'une faute, En prendre la responsabilité.

Fig., Charger sa mémoire de quelque chose, Mettre une chose dans sa mémoire, s'appliquer sérieusement à la retenir. Il ne faut pas trop charger la mémoire des enfants, Il ne faut pas les obliger à retenir trop de choses.

Charger un compte, un article, signifie aussi, dans le langage commercial, Exagérer le montant des frais dans un compte, etc. Cette maison a la réputation de charger ses comptes. Il y a beaucoup d'abus sur cette place, tous les frais sont chargés.

Il signifie aussi Peser sur. Cette poutre charge trop la muraille. Cela chargera trop cet homme. Cette malle chargerait trop la voiture.

Cette nourriture charge l'estomac, Elle pèse trop sur l'estomac, parce qu'elle est difficile à digérer. Avoir l'estomac chargé.

Il signifie par exagération Mettre avec profusion certaines choses sur une autre. Charger une table de mets. Se charger la tête d'ornements sans goût.

Il se dit figurément, dans le même sens, surtout en parlant des Ouvrages de l'esprit. Charger d'incidents une pièce de théâtre. Charger un discours de figures, un ouvrage de citations, de notes, etc.

Il signifie en outre figurément Imposer quelque charge, quelque condition onéreuse. Charger le peuple, un pays, les charger d'impôts, Mettre de trop fortes impositions sur le peuple, sur un pays.

Charger une terre d'une redevance, une succession d'un legs, Établir, imposer une redevance sur une terre, grever une succession d'un legs. Voyez GREVER.

CHARGER DE signifie aussi Donner commission, donner ordre pour l'exécution de quelque chose, pour la conduite de quelque affaire. On l'a chargé de porter la parole. Charger un avocat d'une cause. De quelles fonctions est-il chargé? On dit de même Charger quelqu'un de ses pouvoirs, de sa procuration.

SE CHARGER DE signifie Prendre le soin, la conduite de quelque chose. Vous vous chargez là d'un emploi bien difficile. Je ne veux pas me charger de cette affaire. Il a refusé de se charger des papiers, de se charger de la garde de ce trésor. Vous vous êtes chargé de lui parler. Il s'est chargé de la distribution des fonds. Je me charge de tout.

Se charger de quelqu'un, Se charger de le nourrir, de l'élever, etc. Je me charge de cet enfant.

CHARGER, en termes de Droit criminel, signifie Déposer contre quelqu'un, dire des choses qui tendent à le faire condamner. Les témoins, les dépositions le chargent beaucoup. Il est bien chargé par les aveux de son complice.

Il signifie aussi Mettre dans une arme à feu ce qu'il faut de poudre, de plomb, etc., pour tirer un coup. Charger un revolver, un fusil. Les soldats chargèrent leurs armes ou absolument chargèrent.

Charger une mine, Mettre dans une mine ce qu'il faut de poudre pour produire l'effet qu'on attend.

En termes de Physique, Charger une bouteille de Leyde, une batterie électrique, etc., Y accumuler une quantité d'électricité assez considérable pour que les effets en deviennent sensibles. On dit aussi Charger d'électricité.

Charger un fourneau, un poêle, Garnir un fourneau de charbon, de minerai, de bois, etc.

En termes de Postes, Charger une lettre, un paquet, Y insérer des billets de banque, des valeurs et en faire une déclaration au bureau de poste envoyeur. Lettre chargée.

En termes de Peinture, il signifie Représenter avec exagération les traits, la figure d'une personne, pour la rendre ridicule, sans qu'elle cesse d'être reconnaissable. Charger un portrait.

Il signifie aussi, dans le langage ordinaire, Exagérer avec malignité les défauts de quelqu'un. Le portrait que tel auteur fait de cet homme est trop chargé.

Il se dit encore généralement de Toute exagération en matière d'art ou de littérature. Cet acteur charge son rôle, charge trop. Les caractères sont trop chargés dans ce roman.

Charger un récit, une histoire, une description, Y ajouter, l'amplifier beaucoup. Ce poète charge ses descriptions. Cette description est trop chargée. On dit quelquefois absolument Charger, dans le même sens. Ce que vous dites là n'est pas possible, vous chargez.

Il signifie, en termes de Guerre, Marcher vers l'ennemi et l'attaquer avec impétuosité. Nous chargeâmes si vigoureusement l'aile droite que nous la fîmes plier. Intransitivement, On commanda à la cavalerie de charger. On dit aussi d'un sanglier, Il a chargé.

4

Anagrammes de charger

Nombre de lettres :