Recevoir les newsletters :


1 compter

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

4,2 / 5 - 241 votes

Notez cette définition :

> compter (verbe intransitif, verbe transitif)

Homonymes - paronymes
comté( domaine du comte. Région).
comté( fromage).
conter( raconter).

Les synonymes de compter :
3 : prévoir: considérer, estimer, regarder, tenir pour, envisager, penser, projeter, songer à, se proposer, espérer, tabler.

2Définition du dictionnaire Littré

> COMPTER
Prononciation : kon-té
v. a.
Sens 1
Faire un calcul. Compter de l'argent. Il compta les baliveaux.
Compter quelque somme à quelqu'un, lui faire un payement en comptant les espèces. Je lui ai compté mille francs.
Fig.
Fig. Compter les heures, les jours, éprouver l'impatience que donne l'inquiétude ou l'attente.
Compter par, signaler par.
Compter dix, vingt années de services, avoir servi l'État pendant dix, vingt années.
Compter tant d'années, de siècles d'existence, se dit des monuments, des institutions, des peuples qui durent depuis tant d'années, de siècles.
Poétiquement. Compter tant d'années, tant de printemps, tant d'hivers, être âgé de tant d'années. Cette jeune fille comptait seize printemps. Ce vieillard compte quatre-vingts hivers.
Compter les morceaux, se dit d'un avare qui regrette ce qu'il donne à manger. Compter les morceaux de quelqu'un, ne lui donner que le juste nécessaire. Compter les morceaux à quelqu'un, tenir compte de ce qu'il mange et, en général, de ce qu'il dépense.
Compter ses pas, marcher lentement ; et fig. Faire les choses avec mesure et circonspection.
Compter tous les pas de quelqu'un, l'observer de fort près.
Absolument, dans la musique, suivre la mesure sans jouer ni chanter.
Sens 2
Faire le compte de. Compter la dépense. Comptez, je vous prie, ce que nous coûte notre séjour à l'hôtel.
Absolument. Avant de partir il faut compter.
Sens 3
Comprendre en un compte, porter en compte. Comptez-vous ce que je vous ai avancé ? Je ne compte pas cela.
Par extension.
Compter quelque chose à quelqu'un, mettre sur son compte : Il m'a tout compté, jusqu'à la bougie ; et fig. lui en tenir compte.
Ne compter à rien quelque chose, n'en pas faire cas.
Sens 4
Ranger quelqu'un, quelque chose parmi d'autres personnes, parmi d'autres choses. On comptait parmi les conjurés des hommes considérables. Rome comptait la Gaule parmi ses provinces. Je vous compte au nombre de mes amis.
Compter parmi ses aïeux, ses ancêtres, avoir au nombre de ses aïeux, de ses ancêtres.
Sens 5
Énumérer.
Sens 6
Dater.
Sens 7
Réputer, regarder comme.
Sens 8
Faire cas de.
Sens 9
V. n. Calculer. Il sait lire, écrire et compter.
Savoir compter, être très éveillé sur ses intérêts.
Sans compter, c'est-à-dire à pleines mains, quand il s'agit de prendre ou de recevoir ou de donner.
Ne pas compter après quelqu'un, accepter de confiance ce qu'il dit ou croit, etc.
Compter par bref, c'est compter sommairement et sur de simples mémoires ou bordereaux de compte.
Cette femme ne compte plus, se dit d'une femme enceinte qui, près du terme, attend de jour en jour son accouchement.
Sens 10
Arrêter un compte. Nous comptons chaque soir.
C'est un homme qui ne veut ni compter ni payer, se dit d'un mauvais payeur.
Compter avec quelqu'un, régler le compte qu'on a avec lui.
Et fig.
Sens 11
Rendre compte.
Sens 12
Se proposer.
Compter que, compter de, estimer, croire. Comptez que vous me trouverez toujours prêt à vous servir.
Sens 13
Compter sur, avoir espoir, confiance.
Sens 14
Dater. La république romaine compte de l'expulsion des Tarquins.
À compter de, à partir, à dater de. À compter de demain, cet enfant ira au collége.
Sens 15
Être compté. Une syllabe élidée ne compte pas dans les vers latins. Il compte parmi les hommes les plus habiles de sa profession.
Familièrement. Il ne compte pour rien, il n'a aucune influence personnelle.
Cela ne compte pas, n'entre pas en compte ; et, figurément, cela ne fait rien à l'affaire.
Sens 16
Se compter, v. réfl. Se mettre au nombre de.
Être compté. Cela se compte. Cela ne se compte pas.
Qui compte sans son hôte compte deux fois, c'est-à-dire quand on fait son compte dans une auberge sans l'hôtelier, il se trouve qu'on n'a pas évalué la dépense assez haut, et, en général, quand on fait des arrangements sans consulter les personnes qui y sont intéressées, on court risque d'avoir des mécomptes.
REMARQUE
1. Racine a dit : . On a critiqué compter au rang, objectant qu'on dit mettre au rang et compter au nombre. Mais cette critique n'est pas fondée ; et l'on peut aussi bien compter dans un rang que dans un nombre.
2. Compter de faire, ou compter faire. L'un et l'autre se disent ; le dernier est plus usité présentement ; l'autre l'était plus autrefois.
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Provenç. comtar, condar ; anc. catal. comptar ; espagn. contar ; ital. contare ; du latin computare, compter, de cum, et putare, penser (voy. PUTATIF).

3Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> COMPTER
v. tr.
Calculer une quantité, tel ou tel ensemble de choses. Compter de l'argent. Comptez combien il y a de personnes là. Compter les heures. Compter les voix. Compter les suffrages. Compter des soldats. Je les ai comptés un à un. Compter les mois par les révolutions lunaires. Chaque semaine, on compte le linge à remettre à la blanchisseuse. Absolument, Compter vite, avec une règle à calcul. Compter jusqu'à vingt, jusqu'à cent. Compter sur ses doigts.

Par extension, Compter les jours, les heures, les moments, etc., se dit pour exprimer qu'on trouve très longs les jours, etc. Je compte les moments passés loin de toi.

Compter une somme à quelqu'un, La lui payer. On lui compta mille francs. Plusieurs sommes lui ont été comptées.

Compter une chose à quelqu'un, Lui en tenir compte. Dieu nous comptera un verre d'eau et un soupir donnés en son nom.

Fig. et fam., Compter les morceaux, Tenir compte de ce que quelqu'un mange, et, par extension, Tenir compte de ce qu'il dépense, pour quelque chose que ce soit. Fig. et fam., Compter les morceaux à quelqu'un, Ne lui donner que le juste nécessaire.

Fig. et fam., Compter ses pas, Marcher lentement, ou, par extension, Ne pas marcher volontairement. Marcher à pas comptés. Compter tous les pas de quelqu'un, L'observer de fort près, le surveiller attentivement.

Compter tant d'années de service, d'exercice, etc., Avoir servi, avoir été dans un emploi pendant tant d'années. Il comptait dix années de service. Ce prince comptait déjà vingt années de règne. On dit de même, en parlant des Monuments, des institutions, des peuples, etc., Compter tant d'années, de siècles, etc., d'existence. Compter tant d'années, de printemps, etc., Être âgé de tant d'années. Elle comptait à peine seize printemps. Il comptait déjà soixante hivers.

Fig., Ses jours sont comptés, Le terme de sa vie est proche, il n'a plus que quelques jours à vivre.

Fig., Tout compté, ou Tout bien compté, Tout bien examiné, tout compensé. Tout bien compté, nous n'aurons pas à regretter d'avoir agi ainsi.

À COMPTER DE, loc. prép.
À partir, à dater de. À compter de demain, le prix des places sera augmenté.

Il signifie quelquefois figurément, dans le style élevé, Marquer, signaler, et alors il est toujours suivi de la préposition par. Compter ses jours par des bienfaits. Toutes les années de son règne furent comptées par des triomphes.

Il signifie aussi Comprendre dans un compte, dans une énumération. Nous étions douze, en comptant les femmes, sans compter les enfants. Sans vous compter. En vous comptant. Vous avez oublié de compter un tel. Je ne compte pas la perte qu'il a faite, on l'en a suffisamment dédommagé. Sans compter tout ce qu'il a déjà reçu. Sans compter que vous serez nourri et logé. Voyez combien nous sommes, et n'oubliez pas de vous compter.

Compter parmi ses aïeux, parmi ses ancêtres, etc., Avoir au nombre de ses aïeux, de ses ancêtres, etc. Il compte des rois parmi ses aïeux. Il compte des maréchaux de France et des connétables parmi ses ancêtres. On dit de même, Compter une personne, une chose parmi d'autres, en parlant d'une Personne, d'une chose qui est ou que l'on range parmi d'autres. On comptait parmi les coupables tels et tels. Cet exploit doit être compté parmi les plus glorieux. Il comptait parmi ses provinces tel ou tel pays. Dans ce sens, il signifie souvent Comprendre. Cette ville compte dix mille habitants. On dit aussi Compter au nombre. Je crois pouvoir vous compter au nombre de mes amis.

Il se prend aussi dans le sens passif d'Être compté. Cela ne compte pas, ne peut pas compter, ne doit pas compter. Il a cessé de compter parmi les vivants.

Il s'emploie aussi intransitivement et signifie Calculer. Il sait lire, écrire et compter. Voyons ce que vous avez reçu, ce que vous avez dépensé, il faut compter. Ce n'est pas le tout que de compter, il faut payer. Il ne veut ni compter ni payer.

Fig., Savoir compter, Être fort attentif à ses intérêts. C'est un excellent homme, mais il sait compter.

Recevoir, prendre, donner sans compter, Recevoir, prendre, donner à pleines mains.

Compter avec quelqu'un, Régler le compte qu'on a avec lui. J'ai compté avec un tel, je ne lui dois rien.

Fig., Compter avec quelqu'un, Tenir compte à quelqu'un de ce qu'il veut, de ce qu'il peut, de ce qu'on lui doit. Ce personnage a désormais de l'autorité, il faut compter avec lui. Il se dit aussi des Choses. Il faut compter avec l'opinion publique. Il faut compter avec les circonstances.

Fig., Compter avec soi-même, Régler les comptes que l'on a avec sa conscience.

Prov. et fig., Qui compte sans son hôte, compte deux fois, On se trompe ordinairement quand on compte sans celui qui a intérêt à l'affaire, quand on espère ou qu'on promet une chose qui ne dépend pas absolument de nous. On dit de même, Il a compté sans son hôte.

Il signifie aussi Se proposer, croire. Il compte partir demain. Comptez que vous me trouverez toujours prêt à vous servir.

Compter sur quelqu'un, Faire fond sur lui, comme sur un homme dont on est assuré. On dit dans le même sens, Compter sur quelque chose. Compter sur ses forces, sur sa jeunesse, sur ses grands biens, sur son crédit, sur son savoir. Il ne faut compter sur rien de ce qu'il promet. Ne comptez pas sur ses promesses.

Compter pour signifie Réputer, estimer. Il faut le compter pour mort. Il compte pour rien tous les services qu'on lui rend. Il compte cela pour beaucoup. Pensez-vous qu'il se compte pour rien?



Le score à battre
Mots-Maxi 1 500 points Je relève le défi ?

boite logiciel gratuit MEDIADICO pour votre PC
Le nouveau logiciel gratuit de dictionnaires pour toute la famille.
▶  Plus d'infos
▶  Prix : 0,00 €
héliographie
(nom féminin)
Description du Soleil.
Ce qui est créé par l'esprit est plus vivant que la matière.
(Baudelaire)
Happiness depends upon ourselves.
(Aristotle)