4,5 / 5 ( 148 votes ) Notez cette définition :

1

devoir

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

devoir(nom masculin)

Ce qu‘ on doit faire, ce à quoi l'on est obligé par la loi, par son état, par la morale, etc.
Travail d'un écolier.

devoir(verbe transitif)

Avoir à payer en argent ou en nature.
Etre obligé de se conformer à.
Avoir obligation de.
Suivi d‘ un infinitif, indique: L‘ avenir: cela doit arriver.
La nécessité: tous les êtres doivent mourir.
La probabilité: c'est lui qui doit avoir fait cela.
L‘ intention: il doit venir.

Difficultés orthographiques
le devoir de réserve.

Les synonymes Mediadico de devoir :

3 : [ pl] hommages: respects, témoignage, compliments, obligations, civilités, hommages, salutations.

Les synonymes Word de devoir :

Les synonymes WordNet de devoir :

Les antonymes de devoir :

acquitter, ballet, faculté, passe-temps, intermède, rigolade, spectacle, féerie, amusement, choix, divertimento, droit, payer, réjouissance, rembourser, absoudre, délassement, diversion, gracier, carnaval, pl.carnavals, jeu, innocenter, ébats


2

Définition du dictionnaire Littré

> DEVOIR
Prononciation : de-voir
, je dois, tu dois, il doit, nous devons, vous devez, ils doivent ; je devais ; je dus ; je devrai ; je devrais ; que je doive, que tu doives, qu'il doive, que nous devions, que vous deviez, qu'ils doivent ; que je dusse ; devant, dû, due, v. a.
Sens 1
Avoir à payer une somme d'argent, ou à fournir toute autre valeur. Il doit plus qu'il ne possède. Devoir de l'argent, plusieurs journées de travail.
Devoir plus d'argent qu'on n'est gros, être très endetté.
Devoir du retour, devoir quelque argent en sus, après avoir fait un troc ; et fig.
Absolument. Il doit de tous côtés.
Devoir à Dieu et à diable, à Dieu et au monde, au tiers et au quart, devoir de l'argent à un très grand nombre de personnes.
Fig. Devoir tribut, être obligé de se conformer à.
Fig. et familièrement. Il m'en doit, ou je lui en dois, il m'a offensé et je m'en vengerai.
N'en devoir rien, n'en devoir guère, ne pas céder à, ne pas être inférieur.
Ironiquement. Il ne lui en doit guère, il ne vaut pas mieux que lui.
Ils ne s'en doivent guère, se dit de gens qui ont des torts réciproques ou qui ne valent pas mieux l'un que l'autre en certaines choses.
Terme de comptabilité. Doit, par opposition à avoir, partie d'un compte établissant ce qu'une personne doit et ce qu'elle a reçu. Tenir ses comptes par doit et par avoir.
Sens 2
Être redevable à, avoir obtenu par. Je lui dois tout. Je lui dois la place que j'occupe.
Devoir, avec de et un verbe à l'infinitif, même sens.
Devoir se dit aussi quelquefois en mauvaise part. Je lui dois tous mes maux.
Être redevable à des choses, avoir obtenu par des choses.
En parlant de ce qui a obtenu quelque chose par une certaine circonstance. Cette colline doit son nom à tel événement.
Sens 3
Être tenu, obligé envers. Il ne doit compte de ses actions à personne.
Absolument.
Se devoir à soi-même, être tenu en vertu de sa propre considération.
Je vous dois cet avis, votre intérêt me commande de vous donner cet avis.
Sens 4
Devoir, suivi d'un verbe à l'infinitif, exprime qu'une chose arrivera infailliblement. Tous les hommes doivent mourir.
Il exprime une obligation morale. Un bon fils doit respecter son père.
Il marque qu'il y a une sorte de justice ou de raison à ce qu'une chose soit. On devrait planter des arbres le long de cette route.
On s'en sert pour marquer l'intention. Je dois aller demain à la campagne.
Il marque aussi un futur indéterminé. Il doit partir demain. Il devait sortir hier. Nous devons chanter ce soir. Il doit y avoir demain une assemblée des actionnaires. Je dois prochainement recevoir de l'argent.
Devoir exprime quelquefois une supposition. C'est lui qui doit avoir fait cela, on suppose que c'est lui qui a fait cela.
Il indique en d'autres cas une simple croyance.
Ces faits-là doivent être communs, je pense qu'ils sont communs.
Sens 5
L'imparfait du subjonctif, placé en tête de la phrase, s'emploie dans le sens de quand même. Dussé-je être blâmé [quand même je serais blâmé], je vous soutiendrai. Dusses-tu y perdre de l'argent, il faut entrer dans cette affaire. Dût cela mal tourner, nous ne vous quitterons pas. Dussions - nous échouer, dussiez - vous échouer, dussent-ils échouer, nous essayerons.
Sens 6
Se devoir, v. réfl. Être dû, être obligatoire. Cela se doit.
Sens 7
Être obligé de se consacrer à.
PROVERBES
Fais ce que dois, advienne que pourra, se dit de celui qui accomplit son devoir, sans se laisser ébranler par la pensée de ce qui peut en arriver.
Quand on doit, il faut payer ou agréer, c'est-à-dire il faut donner à son créancier de l'argent ou du moins de bonnes paroles.
Qui nous doit, nous demande, c'est-à-dire celui dont nous avons sujet de nous plaindre nous accuse.
Il semble que Dieu lui en doive de reste, se dit d'un homme qui fait mal ou grossièrement son devoir.
Qui a terme ne doit rien, c'est-à-dire qu'on ne peut rien lui demander jusqu'au terme.
Qui doit a tort, signifie qu'il faut payer ou être condamné aux dépens.
Va où tu peux, mourir où tu dois, se dit à celui qu'on abandonne à son sort.
REMARQUE
1. Les poëtes du XVIIe siècle et même du XVIIIe ont écrit je doi sans s : C'est un archaïsme, dans l'ancien français, la 1re personne n'ayant pas la lettre s, qui était réservée à la 2e personne (comme en latin) ; ce qui était mieux. L'usage irrégulier a prévalu ; mais on peut du moins conser ver aux poëtes la faculté d'employer cet archaïsme.
2. C'est ainsi qu'on faisait de deux syllabes sanglier. C'était aussi un archaïsme, tout à fait tombé en désuétude.
3. Marg. Buffet, Observ. p. 138 (en 1668), dit que quelques-uns prononcent : je dais de l'argent ; il dait beaucoup ; et qu'il faut prononcer : je dois, il doit. C'était la prononciation normande qui n'était pas encore complétement exclue.
HISTORIQUE
IXe s.
Xe s.
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Bourguig. devoi ; provenç. dever ; catal. deurer ; espagn. deber ; ital. devere ; du latin debere, que les étymologistes regardent comme composé de de habere, ne pas avoir, avoir perdu la possession.
> DEVOIR
Prononciation : de-voir
s. m.
Sens 1
Ce qu'on doit faire, ce à quoi l'on est obligé par la loi ou par la morale, par son état ou les bienséances.
Devoir conjugal, la conjonction charnelle due entre mari et femme.
Il est du devoir, le devoir oblige à. Il est de mon devoir de vous donner cet avis.
Sens 2
Faire son devoir, agir comme on doit agir.
En parlant d'un régiment, d'un soldat, faire son devoir, combattre vaillamment.
En un autre sens, faire son devoir, se bien acquitter, parler, agir.
Sens 3
Être, rentrer dans son devoir, dans la soumission, le respect, l'obéissance où l'on doit se tenir.
En un sens un peu différent. Être dans son devoir, se mettre dans son devoir, se tenir dans l'état où l'on doit être devant les personnes à qui l'on veut témoigner du respect.
Ramener, ranger quelqu'un à son devoir, tenir dans le devoir, obliger à faire ce qui doit être fait.
Se ranger à son devoir, faire ce qu'on doit faire.
Je lui apprendrai son devoir, je le rangerai à ce qu'il doit.
Sens 4
En devoir de, prêt à. Il était déjà en devoir de vous aller trouver.
Se mettre en devoir de faire une chose, la commencer ou s'y préparer.
Sens 5
Être à son devoir, être à son poste.
Sens 6
Terme de féodalité. Devoirs seigneuriaux, droits que le vassal devait à son seigneur.
Sens 7
Par extension du sens féodal. Devoir, et, plus souvent, au pluriel, devoirs, marques de civilité, de politesse. Rendre ses devoirs à quelqu'un, lui présenter ses hommages, lui faire une visite de politesse.
Rendre des devoirs, s'est dit des services que des valets remplissent auprès de leurs maîtres.
Sens 8
Les derniers devoirs, les devoirs funèbres, les funérailles. Rendre à quelqu'un les derniers devoirs, présider ou, simplement, assister à ses funérailles.
Sens 9
Terme de collége. Travail, exercices donnés à un élève. Faire ses devoirs. Un devoir difficile.
Sens 10
Devoir pascal, l'obligation de communier à Pâques.
Sens 11
Association d'ouvriers unis par les liens du compagnonnage. Compagnons du devoir. Des ouvriers appartenant à des devoirs différents.
Sens 12
Anciennement, sorte de service de surveillance. ....à la charge qu'il fera faire tant le jour que la nuit, rondes, devoirs et diligences requises et accoutumées pour éviter tels accidents, Bail Boute, Lett. pat. 27 juin 1680.
Sens 13
Terme de droit. Devoir parfait, celui dont l'accomplissement peut être exigé, qui a un droit corrélatif.
Devoir imparfait, celui dont l'accomplissement ne peut être exigé, qui n'a pas de droit corrélatif.
Dans l'ancien droit, devoirs de loi exprimait toutes les formalités du nantissement.
Sens 14
Terme de fauconnerie. Devoir de l'oiseau, sa part de la curée du gibier qu'il a pris.
SYNONYME
DEVOIR, OBLIGATION. Le devoir est ce que nous devons. L'obligation est quelque chose qui nous lie, qui nous oblige. Le devoir est toujours quelque chose de moral. L'obligation n'a pas ce caractère ; elle peut dépendre de causes très différentes.
HISTORIQUE
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Infinitif du verbe devoir, pris substanvement ; provenç. dever ; catal. deurer ; espagn. eber ; ital. devere.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> DEVOIR
(Je dois; nous devons. Je devais. Je dus. J'ai dû. Je devrai. Que je doive. Que je dusse. Devant. Dû.) v. tr.
Avoir à payer une somme d'argent, à rendre ou à donner quelque chose que ce soit. Devoir de l'argent. Devoir tant de sacs de blé. Devoir tant de journées de travail. Je vous paierai à la date fixée tout ce que je vous dois. Devoir plus qu'on ne possède. Les sommes dues par un tel. Absolument, Il doit à tout le monde.

En termes de Pratique, Jusqu'à due concurrence, Jusqu'à concurrence de la somme, de la quantité dont un débiteur est tenu.

Acte en due forme, Acte rédigé conformément à la loi.

Prov., Devoir à Dieu et à diable, au tiers et au quart; devoir de tous côtés, Devoir beaucoup, avoir beaucoup de dettes.

Prov., Qui a terme ne doit rien, On ne peut être obligé de payer avant que le terme soit échu.

Doit s'emploie comme nom masculin dans les livres de compte, par opposition au mot Avoir, et désigne la Partie d'un compte où l'on porte ce qu'une personne doit, ce qu'elle a reçu. On appelle aussi Doit et avoir Le passif et l'actif.

DEVOIR signifie encore Être obligé à quelque chose par la morale, par la loi, par sa condition, par l'honneur, par la bienséance, etc. Un fils doit respect à son père. Il ne doit compte de ses actions à personne. On doit obéissance aux lois. Devoir une visite à quelqu'un. Vous lui devez des égards, des ménagements. On se doit à soi-même de respecter les bienséances. Je me devais de faire cette démarche. Un honnête homme sait ce qu'il se doit. Un homme d'honneur doit tenir sa parole. Vous devriez vous conduire autrement. Il ne devrait pas abandonner ses parents. Prov., Fais ce que dois, advienne que pourra.

On le dit quelquefois des Choses. La loi doit une égale protection à tous les citoyens. La pitié due au malheur.

SE DEVOIR À se dit spécialement pour Être dans l'obligation morale de se donner, de se dévouer à sa famille, à sa patrie, à ses amis. Vous vous devez à vos enfants.

Cela se doit, se dit de Ce qui doit être, de ce qu'il convient de faire.

Suivi d'un infinitif, il signifie souvent Être dans la nécessité de. Je dois partir à six heures. Je devrai avoir terminé cette tâche demain.

Il signifie en outre Être redevable à, tenir de. Il vous doit son bonheur, son salut, sa fortune. Racine doit beaucoup à Euripide. Corneille doit à Sénèque la belle scène d'Auguste et de Cinna. L'auteur a dû le succès de sa pièce au talent des acteurs. Cette colline doit son nom à un événement qu'on nous raconta. Par extension, Je lui dois tous mes maux.

Il se dit aussi pour marquer qu'il y a une espèce de justice, de raison, de nécessité, etc., qu'une chose soit. Un bon ouvrier doit être plus employé qu'un autre. Il me semble que cela devrait les réconcilier. Il devrait y avoir une garnison dans cette ville.

Il se dit encore pour marquer qu'une chose arrivera infailliblement. Tous les hommes doivent mourir. Le terme de son bail doit expirer dans deux jours.

DEVOIR, suivi d'un infinitif, joue aussi en quelque sorte le rôle d'un auxiliaire et se dit de Ce qui paraît vraisemblable, probable, plus ou moins certain. La campagne doit être belle maintenant. Il a dû partir ce matin. Le législateur doit avoir prévu ce cas. Il doit être bien agréable de... Il doit y avoir entre eux beaucoup de différence. À en juger par le train que mène cet homme, il doit être bien riche. Une fois réparé de cette façon, cet instrument doit marcher. On doit avoir bien froid avec un habit aussi léger.

Il se dit pareillement de Ce qu'on croit, ou qu'on présume, ou qu'on suppose qui arrivera. Le courrier doit être ici dans peu de jours. Je dois recevoir cette somme après-demain. Le bonheur que doivent goûter les élus. Quand même je devrais y périr. Il doit y avoir demain une assemblée générale.

À l'imparfait du subjonctif, et en tête de la phrase, il s'emploie dans le sens de Quand même. Dussé-je y périr; dût ma fortune être anéantie, Quand je devrais y périr, etc.

Il se dit aussi pour marquer l'intention qu'on a de faire quelque chose. Je dois aller demain à la campagne.

> DEVOIR
n. m.
Ce à quoi on est obligé par la raison, par la morale, par la loi, par sa condition, par la bienséance, etc. S'acquitter de son devoir. Remplir ses devoirs. S'imposer des devoirs. Trahir ses devoirs. Manquer à son devoir. S'écarter de son devoir. Négliger, oublier ses devoirs. Les devoirs de son état. Les devoirs de l'amitié. Les devoirs d'un père de famille. Le devoir conjugal. Les devoirs réciproques. Faire une chose par devoir. Vous n'avez fait que votre devoir. Se faire un devoir de. Être à son devoir, Être à son poste.

Se mettre en devoir de, Se disposer à. Se mettre en devoir de faire quelque chose. Il se mit en devoir d'exécuter sa promesse.

Rentrer dans son devoir, dans le devoir, Se remettre dans l'obéissance, dans la subordination dont on s'était écarté. On dit de même Ramener quelqu'un à son devoir, au devoir. Retenir quelqu'un dans le devoir.

Ranger quelqu'un à son devoir, L'obliger à faire ce qu'il doit. On dit de même Se ranger à son devoir.

Devoir pascal. Voyez PASCAL.

Aller rendre ses devoirs à quelqu'un, Aller le saluer chez lui, lui faire une visite de politesse.

Derniers devoirs, Honneurs funèbres, cérémonie pour les funérailles de quelqu'un. Rendre à quelqu'un les derniers devoirs, L'accompagner jusqu'à sa dernière demeure.

Il se dit particulièrement des Exercices scolaires qu'ont à faire les élèves dans un lycée, un collège, une école. Il n'a pas encore fini ses devoirs. Un devoir difficile. Devoir de français. Devoir de style. Devoir de calcul.

4

Anagrammes de devoir

Nombre de lettres :
5

Usages de devoir

devoir


1 :

Devoir pénible, professionnel, conjugal.
Devoir scolaire, écrit, fignolé, soigné, noté.
Devoirs mondains.
Devoir de réserve, de reconnaissance, de fidélité.
Devoir de classe, de mathématique, d' élève.
Devoirs de vacances.
Devoirs du citoyen.
Devoirs d‘ un rôle, d‘ une charge.
Devoir à la maison.
Devoir à suivre.
Devoir sur table.
Devoir qui vous commande d‘ agir de telle sorte.
Le devoir m' appelle.
Devoirs qui incombent à quelqu‘un.
Homme, femme de devoir.
Sentiment du devoir.
Suppression du devoir de cohabitation.
Droits et devoirs de chacun.
Par devoir.
Accomplir son( ou un) devoir.
Agir contre son devoir.
Agir par devoir.
Aller rendre ses devoirs à quelqu‘un.
Assumer un devoir.
Avoir des devoirs envers quelqu‘un, la société, un État.
Avoir le sens du devoir.
Conférer des devoirs.
Corriger des devoirs.
Coter un devoir( d‘ élève).
Déroger à son devoir.
Détourner quelqu‘un de son( ou ses) devoir.
Dispenser quelqu‘un d‘ un devoir.
Escamoter un devoir( scolaire).
Estimer avoir fait son devoir.
Être de son devoir de faire quelque chose.
Être investi d‘ un devoir.
Être soumis au devoir.
Exonérer quelqu‘un d‘ un devoir.
Faillir à son devoir.
Faire son devoir.
Faire son devoir de citoyen.
Faire ses devoirs.
Forfaire à son devoir.
Fourrer toutes ces connaissances dans un devoir.
Imposer des devoirs à quelqu‘un.
Manquer à son devoir.
Manquer à tous ses devoirs.
Mettre quelqu‘un en devoir de faire quelque chose.
Ne connaître que son devoir.
N' écouter que son devoir.
Négliger ses devoirs.
Noter un devoir( d‘ élève).
Noter un devoir sur 10, sur 20.
Observer les devoirs de la religion.
Posséder des devoirs.
Présenter ses devoirs à quelqu‘un.
Remettre un devoir écrit.
Remplir un( ou son) devoir.
Rendre à quelqu‘un les derniers devoirs.
Rendre un devoir à son professeur.
S‘acquitter de son devoir.
Se dérober à un( ou son) devoir.
Se dispenser de ses devoirs.
Se faire un devoir de faire quelque chose.
Se mettre en devoir de faire quelque chose.
Suivre son devoir.


6

Mots Proches de devoir