4,9 / 5 ( 205 votes ) Notez cette définition :

1

eau,eaux

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

eau,eaux(nom féminin)

Difficultés orthographiques
eau de chaux.
eau de rose.
eau de Cologne.
eau de Vichy.
eau de fleur( s) d‘ oranger.
à vau-l‘eau.
une eau de Jouvence.
une eau morte( stagnante).
château d‘ eau.
une ville d‘ eaux.
des jets d‘ eau.
pêcher en eau trouble.
à vau-l‘eau.
au fil de l'eau.
laver à grande eau.

Homonymes - paronymes
o( lettre).
ô( expression de l'invocation).
oh( expression de l‘ indignation).
ho( expression de la surprise).
haut( hauteur).
aulx( pluriel d‘ ail).
au, aux( article contracté).
os( partie solide du corps).

Les synonymes Mediadico de eau,eaux :

1 : [ pl] thermales: thermes, établissement thermal, bains.

3 : en eau: trempé, en sueur, en nage.

Les synonymes Word de eau,eaux :

9 : baille, flotte

Les synonymes WordNet de eau,eaux :

Les antonymes de eau :

goutte, suintement, feu, terre, ciel, pl.cieux ou ciels, air


2

Définition du dictionnaire Littré

> EAU
Prononciation : o ; mais au pluriel on prononce les ô. Bèze, XVIe siècle, dit que eau se prononce eo, un e fermé se faisant entendre avec o en un seul son
s. f.
Sens 1
Substance liquide, transparente, sans saveur ni odeur, réfractant la lumière et susceptible de dissoudre un grand nombre de corps. Eau de source, de pluie. Eau courante, dormante. L'eau se trouve dans la nature à trois états, solide, liquide, gazeuse. Une goutte d'eau.
L'eau potable (par opposition à eau pure), eau qui se boit et qui, pour être bonne, doit être limpide, inodore et d'une saveur agréable, tenir en dissolution une proportion convenable d'air atmosphérique et d'acide carbonique, dissoudre facilement le savon et être propre à la cuisson des légumes secs.
Eau marécageuse, eau des marais, des mares, des étangs, qui est toujours chargée de matières végétales et animales en putréfaction.
Eau de mer, eau amère, chargée de sels et principalement de sel de cuisine, et remplissant le vaste bassin des mers.
Eau distillée, celle qu'on obtient en distillant l'eau de pluie ou de rivière, et qui ne contient plus ni matières solides ni oxygène.
Eau claire, par opposition à l'eau bourbeuse ou à l'eau mêlée d'une substance utile ou agréable.
Fig. Eau claire, un résultat illusoire.
Ne sentir que l'eau, être insipide.
Eau rougie, eau mêlée d'une légère quantité de vin rouge.
Eau panée, eau dans laquelle on a fait tremper du pain grillé pour en adoucir la crudité.
Eau ferrée, eau dans laquelle on a éteint un fer rouge ou fait rouiller des clous. L'eau ferrée est fortifiante.
Eau battue, eau qu'on a versée plusieurs fois d'un vase dans un autre.
Eau blanche, boisson alimentaire formée par l'eau et la farine ou le son et qu'on donne aux animaux domestiques.
Eau de savon, eau dans laquelle du savon est dissous.
Eau d'empois, eau dans laquelle on a mis de l'empois.
Voie d'eau, ce que contiennent les deux seaux d'un porteur d'eau.
Familièrement. Un buveur d'eau, celui qui ne boit que de l'eau, ou qui met beaucoup d'eau dans son vin.
Il ne gagne pas l'eau qu'il boit, il ne vaut pas l'eau qu'il boit, se dit d'un homme inutile, fainéant.
Être au pain et à l'eau, n'avoir que du pain à manger et de l'eau à boire. On le mit en prison, au pain et à l'eau.
Tenir eau, se dit d'un vase, d'un cuvier, etc. qui, n'ayant ni trou, ni fissure par où l'eau puisse couler ou suinter, la retient.
Gare l'eau là-bas, se dit quand on veut jeter de l'eau par les fenêtres, surtout dans les villes où il n'y a pas de conduits pour les eaux ménagères. Par extension, on le dit de tout ce qu'on jette par les fenêtres.
Porter de l'eau à la rivière, ou porter l'eau à la mer, donner à quelqu'un qui est riche, apporter une chose qui abonde déjà.
C'est une goutte d'eau dans la mer, se dit d'une quantité très petite qu'on ajoute à une quantité extrêmement grande.
Terme de manége. Abattre l'eau, essuyer le corps d'un cheval sortant de l'eau ou en sueur.
Rompre l'eau à un cheval, l'interrompre, l'obliger à boire à plusieurs reprises.
Se ressembler comme deux gouttes d'eau, se ressembler parfaitement.
Fig. Aller à l'eau chez un autre, empiéter sur ce qui est à lui.
On dit qu'un domestique est allé à la bonne eau, quand il est trop longtemps à revenir d'un message.
Il faut qu'il fasse voir de son eau, qu'il montre de son eau, se dit d'un homme qui, n'étant pas connu, doit montrer ce qu'il sait faire.
Il n'y a que de l'eau à boire, se dit d'une industrie qui n'offre que de médiocres bénéfices.
Croyez cela, et buvez de l'eau, c'est à peu près la même figure, autrement tournée, en parlant d'une chose absurde, c'est-à-dire croyez-le et vous n'y gagnerez rien.
Il se noierait dans un verre d'eau, se dit d'un homme malhabile à qui il arrive malheur dans tout ce qu'il touche.
C'est une tempête dans un verre d'eau, se dit de violentes querelles, de violents tumultes dans un tout petit cercle. On a appelé les commotions de la république de Genève des tempêtes dans un verre d'eau.
Il jouerait les pieds dans l'eau, se dit d'un homme possédé de la passion du jeu.
Tenir le bec dans l'eau, voy. BEC.
Vert d'eau, vert semblable au vert de l'eau. On dit dans le même sens couleur d'eau. Une étoffe couleur d'eau.
Il a mis de l'eau dans son vin, se dit d'un homme dont la colère est tombée, dont les prétentions ont baissé.
Épreuve de l'eau, épreuve à laquelle la justice du moyen âge soumettait un accusé. Les épreuves dont l'usage était le plus universellement adopté étaient celles de l'eau froide et de l'eau chaude.
Sens 2
Dans l'ancienne philosophie naturelle, l'un des quatre éléments qui constituaient toute chose.
On dit des enfants qu'il les faut garder de feu et d'eau jusqu'à sept ans.
C'est le feu et l'eau, se dit de deux choses contraires, ou de deux personnes qui diffèrent essentiellement de sentiments et d'opinions.
Sens 3
Terme de chimie. Corps composé, qui résulte de la combinaison de 88,91 parties d'oxygène avec 11,09 d'hydrogène en poids, et, en volume, de 1 d'oxygène et de 2 d'hydrogène.
Eau oxygénée, deutoxyde d'hydrogène, péroxyde d'hydrogène.
Eau de cristallisation, l'eau que les sels retiennent en combinaison lorsqu'ils cristallisent.
Eau de constitution, celle qui fait partie d'un sel de telle manière qu'on ne peut la lui enlever par la chaleur, etc. sans en changer la cristallisation et les réactions chimiques ; tandis que l'eau de cristallisation est chassée sans que ces propriétés changent.
Eau mère, résidu d'une dissolution saline qu'on a fait cristalliser, lorsque cette eau, épaissie, refuse de donner des cristaux.
Eau de carrière, eau qu'on rencontre dans les pores de la plupart des roches, surtout de celles qui appartiennent aux terrains stratifiés.
Sens 4
Mer, rivière, étang, lac.
À Paris, l'autre côté de l'eau signifie la rive gauche de la Seine. Il demeure de l'autre côté de l'eau. Passer l'eau, aller sur la rive gauche de la Seine.
Fig. Des gens de delà l'eau, des gens mal instruits des nouvelles et des affaires du temps.
Les grandes eaux, afflux d'eau de pluie ou de neige qui grossissent les rivières et les fleuves. Il est arrivé que les glaces et grandes eaux de cette année ont endommagé deux piles et avants-becs, et que nombre de pierres des arcades ont été emportées, Conseil d'État, 4 janv. 1678.
Eau plate, celle qui n'a pas de mouvement dans un terrain dont la pente ne lui en donne pas.
Être comme le poisson dans l'eau, comme le poisson hors de l'eau, être dans une position très agréable, dans une position pleine d'angoisse.
Se mettre dans l'eau de peur de se mouiller, se jeter dans le mal qu'on veut éviter. Fin comme Gribouille, qui se met dans l'eau de peur de la pluie, se dit d'un homme assez sot pour s'exposer à de grands dangers à l'effet d'en éviter un très petit.
Pleine eau, se dit de la rivière où l'on va nager librement, par opposition aux bassins fermés où l'on s'exerce. Faire une pleine eau, sortir du bassin fermé et aller nager en pleine rivière.
Fig. Nager en grande eau, être en pleine fortune. Être en grande eau, être dans l'abondance et dans la sécurité.
Eau douce se dit de l'eau des rivières, des lacs, des étangs et des fontaines, par opposition à l'eau de mer. Poisson d'eau douce. Familièrement, marin d'eau douce, homme qui n'a navigué que sur les rivières, ou, par extension, homme qui a peu navigué en mer.
Fig. Médecin d'eau douce, médecin qui ne donne que des remèdes faibles et sans efficacité, ou qui donne peu de remèdes.
Eau trouble, eau d'une rivière ou d'un étang qui est mélangée de limon et qui convient pour certaines pêches. Pêcher en eau trouble, et fig. faire des affaires peu honorables.
On dirait qu'il ne sait pas troubler l'eau, qu'il ne sait pas l'eau troubler, se dit d'un homme qui paraît simple et qui ne l'est pas.
Fig. Tomber dans l'eau, ne pas réussir. Cette affaire est tombée dans l'eau.
Revenir sur l'eau se dit d'un homme qui, tombant dans l'eau, reparaît à la surface.
Fig. Revenir sur l'eau, se dit d'un homme qu'on croyait abîmé et qui rétablit ses affaires.
Se dit aussi d'un projet qu'on croyait abandonné et qui est remis sur le tapis. La loi de dotation est revenue sur l'eau.
Terme de vénerie. Battre l'eau, se dit de la bête qui se jette dans la rivière ou un étang pendant qu'on la poursuit.
Fig. Battre l'eau, prendre une peine inutile.
Se jeter à l'eau, se noyer exprès.
Se jeter dans l'eau, se mettre à l'eau, entrer dans l'eau pour quelque dessein.
À l'eau ! cri pour jeter quelqu'un à l'eau, et cri de marchand d'eau.
Fig. Coup dans l'eau, coup d'épée dans l'eau, se dit d'une injure qui porte à faux ou d'une tentative sans résultat.
Les eaux sont basses, se dit d'une rivière dont le niveau a baissé, et fig. l'argent manque.
Nager entre deux eaux, nager en mettant sous l'eau la tête qu'on ne retire que pour respirer, et fig. se ménager entre les différents partis.
D'ici là il passera de l'eau sous les ponts, se dit quand on croit qu'une chose ne se fera pas de sitôt ou ne se fera jamais.
Laisser couler, courir l'eau, ne point se soucier comme vont les affaires.
Faire venir l'eau au moulin, faire venir de l'argent à la maison, donner du débouché à une industrie.
Le fil de l'eau, le courant.
À fleur d'eau, à la surface de l'eau.
Terme de marine. Faire eau, avoir, en parlant d'un navire, quelque trou par où l'eau de mer s'introduit.
Voie d'eau, ouverture faite à la carène d'un navire et par laquelle l'eau entre dans le bâtiment.
Faire de l'eau, faire provision d'eau douce, pour la navigation.
Ligne d'eau, celle que le niveau de la mer trace sur un bâtiment chargé.
Recevoir un coup à l'eau, être percé à l'eau, recevoir un coup de canon dans quelque partie du bordage qui est cachée par l'eau.
Les eaux d'un navire, son sillage.
Être sur l'eau d'un autre vaisseau, le suivre et faire la même route.
Être dans les eaux d'un navire, gouverner dans le même sillage, et fig. Être dans les eaux de quelqu'un, être de son parti, de son opinion.
Eaux fermées, eaux prises par la glace. Eau maigre, eau peu profonde. Même eau, celle qui ne donne pas de changement au sondage.
Haute eau et basse eau, se dit de la marée haute et basse.
Eaux mortes, petite marée ; eaux vives, grande marée.
Sens 5
Eau jaillissante, eau qui sort de terre par un jet.
Par extension, eaux jaillissantes, ou, absolument, les eaux, les eaux de Versailles ou de tout autre lieu où sont disposés des conduits qui lancent l'eau en jets et la versent en nappes.
Donner les eaux, faire jouer les eaux de Versailles en l'honneur d'un personnage.
Sens 6
Eaux minérales, eaux qui se sont chargées de substances fixes ou volatiles dans leur filtration à travers certains terrains.
Eaux minérales artificielles, celles que l'art prépare en imitation des eaux minérales fournies par la nature.
Absolument. Les eaux. Faire une cure d'eaux. Les eaux de Baréges, d'Aix, de Spa.
Le lieu où se prennent les eaux.
Sens 7
Eau de riz, eau d'orge, eau dans laquelle on a fait bouillir du riz, de l'orge.
Eau de veau, eau de poulet, bouillon très léger de veau, de poulet.
Sens 8
Eau bénite, eau consacrée par le prêtre.
Faire l'eau bénite, faire la cérémonie de la bénédiction de l'eau.
Eau bénite de cour, expression proverbiale pour exprimer les vaines protestations d'amitié ou de protection. Donneur d'eau bénite, faiseur de promesses en l'air.
Populairement. Eau bénite de cave, le vin.
Eau grégorienne, eau bénite mêlée de vin et de cendres pour purifier les églises polluées.
Le baptême.
Eau lustrale, eau consacrée chez les païens aux lustrations et aux ablutions.
Sens 9
Pluie. Il tombe de l'eau. Le ciel est couvert, nous aurons de l'eau. Le ciel se fond tout en eau. Il va venir de l'eau.
Sens 10
Suc des fruits, des légumes. Ces pêches, ces melons ont beaucoup d'eau.
Sens 11
Larmes.
Sens 12
Salive, seulement dans cette locution : L'eau en vient à la bouche.
Fig. Se dit de ce qui excite un désir de possession.
Sens 13
Sueur. L'eau lui coulait du front.
Suer sang et eau, se donner une peine infinie.
Sens 14
Sérosité. Ampoules pleines d'eau. L'eau qui sort quand on lève un vésicatoire.
Sens 15
Urine. Lâcher ou faire de l'eau.
Sens 16
Au pluriel. Eaux, nom vulgaire du liquide amniotique, de celui qui entoure le foetus dans l'oeuf.
Fausses eaux, écoulement plus ou moins abondant de sérosité, qui a lieu par les parties génitales à certaines époques de la grossesse, sérosité qui s'était accumulée entre l'amnios et le chorion, et qu'il ne faut pas confondre avec les eaux et le liquide amniotique.
Sens 17
Terme de vétérinaire. Eaux aux jambes, maladie cutanée qui a son siége au pied et à la partie inférieure de la jambe, chez le cheval, et dont le symptôme caractéristique est le suintement d'une humeur à travers les pores de la peau.
Sens 18
Lustre, brillant des diamants et des perles. Dans le commerce, on entend par eau la transparence du diamant, Dict. des arts et mét. Amsterd. 1767, au mot joaillier.
Terme de tanneur. Donner de l'eau, donner du lustre. Donner trois eaux au veau.
Terme de chapelier. Donner de l'eau à un chapeau, lui donner du lustre.
Terme de manufacture. Donner de l'eau à une étoffe, lui faire prendre le lustre en la mouillant légèrement et en la froissant sous la presse ou sous la calandre. Et pourront ainsi lesdits teinturiers donner l'eau et le lustre à toutes sortes d'étoffes de soie, Règlem. sur les manuf. août 1669, Teint. en soie, laine et fil, art. 86.
Sens 19
Eau-de-vie, le produit de la distillation du vin et des liqueurs spiritueuses. Eau-de-vie de Cognac. Eau-de-vie de grain.
Terme de commerce. Petites eaux, alcool très peu fort, résultant d'une première distillation et n'ayant pas subi de rectification, dont on se sert pour ramener à un degré inférieur des eaux-de-vie naturelles qui, par un coup de feu, sortent de l'alambic avec un degré trop élevé.
Sens 20
Dans l'ancienne chimie on appelait eau tout liquide qui semblait à la vue avoir à peu près la consistance de l'eau, soit que l'eau y entrât pour la plus grande partie, comme dans l'eau-forte, l'eau seconde, etc. soit qu'elle n'y fût que pour très peu, comme dans l'eau-de-vie.
Sens 21
Eau, liqueur artificielle extraite de diverses substances ou préparée avec diverses substances.
Eau acidule ou eau gazeuse, eau pure chargée de cinq fois son volume d'acide carbonique. Eau blanche ou eau végéto-minérale, ou eau de Goulard, mélange d'eau minérale et de sous-acétate de plomb liquide.
Eau de Botot, eau pour les soins de la bouche, appelée sans doute ainsi du nom de l'inventeur.
Eau céleste, liquide bleu obtenu en versant de l'ammoniaque liquide dans de l'eau distillée tenant en dissolution du sulfate de cuivre.
Eau de Cologne, liqueur composée de diverses huiles volatiles de romarin, de fleur d'oranger, de lavande, que l'on dissout dans l'alcool et auxquelles on ajoute ensuite de l'eau de mélisse et de l'alcoolat de romarin.
Eau d'Égypte ou eau grecque, ou eau mexicaine, ou eau africaine, solution d'azotate d'argent employée pour noircir les cheveux.
Eau-forte, acide azotique du commerce.
Une eau-forte est aussi une estampe tirée sur une planche préparée à l'eau-forte.
Eau générale, alcoolat composé avec une foule de plantes aromatiques et des substances balsamiques et résineuses.
Eau de goudron, liquide odorant et acidule qu'on obtient en faisant macérer le goudron dans l'eau.
Eau impériale, alcoolat composé avec un grand nombre de plantes aromatiques.
Eau de javelle, chlorite de potasse liquide.
Eau de lavande, mélange d'essence de lavande, de teinture d'ambre, d'eau de Cologne et d'alcool.
Eau de Luce, liquide laiteux, d'une odeur forte, d'une saveur âcre et caustique, que l'on emploie dans les évanouissements, en aspiration par le nez, ou à l'intérieur (quelques gouttes dans un verre d'eau sucrée).
Eau phagédénique, solution de chlorhydrate de chaux, tenant en suspension du deutoxyde de mercure.
Eau régale, mélange d'acides chlorhydrique et azotique, dont on se sert pour dissoudre l'or et le platine.
Eau de la reine de Hongrie, nom donné à l'alcoolat de romarin.
Eau rouillée, la même que l'eau ferrée, voyez au numéro 1.
Eau seconde, acide nitrique affaibli ; se dit aussi d'une lessive caustique de potasse ou de soude connue encore sous le nom de lessive des savonniers et dont se servent les peintres.
Eau sédative, liqueur composée d'ammoniaque liquide, d'alcool camphré, de sel marin et d'eau commune.
Eau spiritueuse, liqueur obtenue en distillant de l'alcool sur des substances végétales à principes volatils. L'eau spiritueuse se nomme aujourd'hui alcoolat.
Eau sulfureuse, dissolution de sulfure de sodium cristallisé, de carbonate de soude cristallisé et de chlorure de sodium.
Eau-de-vie allemande, nom d'un très fort purgatif.
Eau vulnéraire, eau aromatique employée par le vulgaire dans les coups et contusions.
Sens 22
Eau d'ange, ancienne eau aromatique, analogue à l'eau de rose ou à celle de fleur d'orange.
Sens 23
Eaux et forêts, voy. FORÊT.
PROVERBES
L'eau est entrée dans ses souliers par le collet de son pourpoint, se dit, par une méchante plaisanterie, d'une personne qui s'est noyée.
Si on l'envoyait à la rivière, il n'y trouverait point d'eau, se dit d'un homme malhabile qui ne sait pas trouver les choses les plus communes.
Eau qui dort, caractère sournois et doucereux. Il n'y a pire eau que l'eau qui dort.
Tant va la cruche à l'eau, voy. CRUCHE.
REMARQUE
Eaux est un pluriel collectif, comme airs, cieux. Quand on dit se perdre sous les eaux, périr dans les eaux, les eaux dans ces phrases n'indiquent pas plusieurs eaux, mais une collection ou quantité indivise, JULLIEN., Toutefois eau a aussi un pluriel qui n'est pas collectif : j'ai bu des eaux de Vichy et de Spa, c'est-à-dire de l'eau de Vichy et de l'eau de Spa ; les eaux d'Arcueil et de Grenelle, c'est-à-dire l'eau d'Arcueil et l'eau de Grenelle.
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Génev. aigue ; picard, iau, ieu ; wallon, aiwe ; Berry, aie (effe, signifiant eau, se trouve dans le nom de plusieurs localités du Berry) ; bourguig. éa ; provenç. aigua, aiga ; catal. aygua ; espagn. et portug. agua ; anc. ital. aigua ; ital. mod. acqua ; du latin aqua ; gaeliq. ab, abh, aba, eau ; kimry, ew ; goth. ahva ; anc. Haut allem. oha ; zend, âfs ; sanscr. ap ou âpas. Le mot eau de la langue littéraire actuelle provient d'une forme picarde qui était iaue et se prononçait sans doute iave ; du moins en vers elle est toujours de deux syllabes ; puis elle s'est contractée en eau monosyllabe, et la forme eve ou eghe est restée dans la catégorie des patois. Il n'y a pas d'autre étymologie à chercher que le latin aqua, qui a donné régulièrement eve ou ewe, comme equa, cavale, avait donné ive ou iwe.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE EAU.
Sens 1
Ajoutez :
Pêcher en eau trouble, voy. TROUBLE 2, n° 1.
Sens 4
Pleine eau. Ajoutez :
Au plur. Des pleine-eau (avec un trait d'union).
Sens 18
Ajoutez :
Fig. et souvent ironiquement. De la plus belle eau, ce qu'il y a de mieux en fait de personnes ou de choses.
Sens 19
Ajoutez :
Eau-de-vie de bois, nom d'une certaine qualité d'eau-de-vie, dans les Charentes.
Eau-de-vie premier bois, deuxième bois, noms de certaines qualités d'eaux-de-vie (voy. BOIS, n° 21, au Supplément.
Sens 21
Prendre de l'eau, se dit d'une rivière, d'un torrent qui, à sec, reçoit un afflux d'eau.
Sens 22
Dans le raffineries de salpêtre, eaux fortes (voy. FORT au Supplément).
Ajoutez :
2. Une eau-forte, une estampe à l'eau-forte.
Au plur. Des eaux-fortes.
Ajoutez : VIIe ou VIIIe s. La forme aevis montre dans le bas-latin le passage à la forme de la langue d'oïl eve.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> EAU
n. f.
Liquide transparent, sans saveur et sans odeur, formé par la combinaison de l'oxygène et de l'hydrogène. Eau naturelle. Eau de source. Eau de pluie. Eau de puits, de citerne, de rivière, de mare. Eau du ciel. Eau de mer. Eau claire. Eau pure. Eau potable. Eau filtrée. Eau bouillie. Eau distillée. Eau calcaire. Eau bonne à boire. Eau vive. Eau fraîche. Eau chaude. Eau bouillante. Eau courante. Eau dormante. Eau jaillissante. Goutte d'eau. Verre d'eau. Puiser, tirer de l'eau. Boire de l'eau. Un cours d'eau. Filet d'eau. Jet d'eau. Pièce d'eau de tant d'hectares. L'eau se durcit par le froid et se vaporise par la chaleur.

Fam., Buveur d'eau. Voyez BUVEUR.

Jeûner au pain et à l'eau. Voyez JEÛNER.

Fig. et fam., Mettre de l'eau dans son vin, Se modérer sur quelque affaire, sur quelque prétention, montrer moins de chaleur, d'animosité.

Fig. et fam., Il se noierait dans un verre d'eau. C'est une tempête dans un verre d'eau. Voyez VERRE.

Fig. et fam., L'eau vient à la bouche. Cela fait venir l'eau à la bouche. Voyez BOUCHE.

Prov. et fig., Il n'y a pire eau que l'eau qui dort. Voyez DORMIR.

Fig. et fam., Ces deux personnes se ressemblent comme deux gouttes d'eau. Voyez GOUTTE.

Fig. et fam., C'est le feu et l'eau. Voyez FEU.

En termes de Marine, Faire de l'eau, Se pourvoir d'eau bonne à boire. Nous abordâmes à cette île pour y faire de l'eau.

Voie d'eau. Voyez VOIE.

Eau mère. Voyez MÈRE.

Eau rougie, Eau mêlée d'une petite quantité de vin rouge.

Eau ferrée, Eau dans laquelle on a mis en dissolution des matières ferrugineuses.

Eau panée, Eau dans laquelle on a fait tremper du pain grillé.

Eau battue, Eau que l'on a versée plusieurs fois d'un vase dans un autre.

Eau blanche, Eau dans laquelle on a jeté du son pour la faire boire aux chevaux.

Eau de savon, Eau dans laquelle on a fait dissoudre du savon.

Eau de riz, eau d'orge, Eau dans laquelle on a fait bouillir du riz, de l'orge.

Eau lustrale. Voyez LUSTRAL.

Eau baptismale. Voyez BAPTISMAL.

Eau bénite. Fig., De l'eau bénite de cour. Voyez BÉNIR.

Fig., Il ne trouverait pas de l'eau à la rivière, se dit d'une Personne malhabile qui ne trouve pas les choses les plus faciles à trouver.

Fig., Ce fruit, ce ragoût ne sent que l'eau, Il ne sent rien, il est insipide.

EAU se dit particulièrement de la Pluie. Si le vent dure, nous aurons de l'eau. Il tombe de l'eau. Il est tombé beaucoup d'eau. Le temps, le vent est à l'eau. L'été a été trop sec, tout a séché faute d'eau. Les blés ont grand besoin d'eau.

Il signifie en outre Mer, rivière, lac, étang. Au bord de l'eau. Se jeter à l'eau. Tomber dans l'eau. Passer l'eau. Nager, flotter sur l'eau. Aller au fond de l'eau. Revenir sur l'eau, à la surface de l'eau. Craindre l'eau. Lancer un navire à l'eau. Nager entre deux eaux. Nager en pleine eau. Il avait de l'eau jusqu'au cou; il n'en avait qu'à mi-jambes. Rat d'eau. Poule d'eau.

Eau douce. Voyez Doux.

Fig., Porter de l'eau à la mer, à la rivière, ou Porter l'eau à la mer, Porter des choses en un lieu où il y en a déjà une grande abondance. On dit de même C'est porter de l'eau à la mer, à la rivière, que de donner à une personne très riche. On dit aussi C'est une goutte d'eau dans la mer, C'est ajouter fort peu à une grande abondance.

Faire eau se dit en parlant d'un Navire où l'eau entre par suite de quelque avarie.

Eaux et forêts, Forêts, rivières, étangs, etc., en tant qu'ils sont l'objet d'une surveillance exercée au nom du gouvernement. Inspecteur, conservateur des eaux et forêts. La législation des eaux et forêts. L'administration des eaux et forêts, ou, absolument, Les eaux et forêts.

À fleur d'eau. Voyez FLEUR.

Fig., Revenir sur l'eau, Rétablir sa fortune, recouvrer du crédit, rentrer en faveur.

Revenir sur l'eau se dit aussi d'une Chose dont on avait cessé de parler, de s'occuper et qui attire de nouveau l'attention. La question du vote des femmes revient sur l'eau.

Fig. et fam., Les eaux sont basses chez un tel, L'argent commence à lui manquer.

Fig., Battre l'eau. Voyez BATTRE.

Fig. et fam., C'est un coup d'épée dans l'eau. Voyez COUP.

Fig. et fam., Nager entre deux eaux. Voyez NAGER.

Fig. et fam., Tomber dans l'eau, à l'eau, Échouer, n'avoir pas de suite. Ce projet est tombé dans l'eau. Notre partie de campagne est tombée à l'eau.

Fig., L'entreprise, l'affaire est allée à vau- l'eau, est à vau-l'eau. Voyez AVAL.

Fig. et fam., Nager en grande eau, en pleine eau, Être dans l'abondance, jouir d'une grande fortune, se trouver dans de grandes occasions d'avancer ses affaires.

Fig. et fam., Il faut laisser couler l'eau, Il faut laisser aller les choses comme elles vont et ne point s'en mettre en peine.

Fig. et fam., Il passera bien de l'eau sous les ponts d'ici là, Cette chose n'arrivera pas si tôt qu'on croit, et il y a des chances pour qu'elle n'arrive pas.

Fig. et fam., Faire venir l'eau au moulin, Procurer à soi ou aux siens des avantages, du profit, par son industrie, par son adresse.

Fig., Pêcher en eau trouble. Voyez PÊCHER.

Être comme le poisson dans l'eau; Être comme le poisson hors de l'eau. Voyez POISSON.

Fig. et fam., Tenir quelqu'un le bec dans l'eau. Voyez BEC.

Prov. et fig., Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se casse, qu'enfin elle se brise. Voyez CRUCHE.

En termes de Marine, Les eaux d'un navire. La trace qu'un navire laisse après lui à mesure qu'il avance. On dit qu'Un bâtiment est, se tient, se met dans les eaux d'un autre, lorsqu'il gouverne ou qu'il entre dans le même sillage; et de même, Prendre, suivre les eaux d'un bâtiment. Il se dit figurément de Quelqu'un qui partage les opinions d'un autre. Nous sommes dans les mêmes eaux.

Les eaux françaises, les eaux d'Angleterre, Une certaine zone de la mer considérée comme un territoire appartenant à tel ou tel pays que baigne cette mer.

EAU se dit encore, vulgairement, de Certaines sérosités qui se trouvent, qui se forment dans le corps de l'homme ou de l'animal. Les vésicatoires font des ampoules pleines d'eau.

En termes de Médecine, Les eaux de l'amnios, Liquide qui est exhalé par l'amnios et qui environne le foetus pendant toute la durée de la gestation. Cette femme accouchera bientôt, les eaux ont percé.

En termes d'Art vétérinaire, Eaux aux jambes, Maladie qui attaque les pieds des chevaux et qui consiste en un suintement de sérosités à travers la peau de ces parties.

EAU se prend aussi dans le sens de Sueur. Il s'est échauffé à courir, il est tout en eau. L'eau lui dégouttait du visage.

Fig. et fam., Suer sang et eau. Voyez SUER.

EAU se dit aussi de Certaines eaux qui, en passant dans l'intérieur de la terre au travers des minéraux, contractent quelque vertu médicinale, et dont on fait usage, soit en se baignant, soit en les prenant comme boisson. Eau minérale. Eaux thermales. Eaux chaudes. Eaux froides. Eaux ferrugineuses, sulfureuses. Eaux de Barèges, de Plombières. de Bourbonne. Prendre les eaux.

Il se dit par extension, mais au pluriel seulement, du Lieu où l'on va prendre ces eaux. Aller aux eaux. Il est revenu des eaux.

Eau minérale artificielle, Eau commune à laquelle on a donné les propriétés d'une eau minérale naturelle, en y faisant dissoudre quelque substance.

Suivi d'un adjectif ou d'un déterminatif, EAU, dans le même emploi, se dit encore d'une Liqueur artificielle, obtenue, extraite de quelque substance par distillation, décoction, ou expression, ou composée de différentes substances. Eau-de-vie. Eau-de-vie de grain. Eau gazeuse. Eau de Cologne. Eau de lavande. Eau de mélisse. Eau de senteur. Eau de rose. Eau de fleur d'oranger.

Il se dit également, dans le même emploi, de Certains produits, de certaines préparations chimiques. Eau de Javel ou de Javelle. Eau seconde. Eau régale. Eau mercurielle. Eau sédative. Eau oxygénée. Voyez RÉGALE, MERCURIEL, etc.

Eau de chaux, Qui contient de la chaux en dissolution.

Eau blanche, Liquide blanchâtre et astringent formé d'un mélange d'eau et d'extrait de Saturne. Faire des lotions avec de l'eau blanche.

Eau-forte, Acide azotique étendu d'eau dont les graveurs se servent pour faire mordre la planche de cuivre. On appelle par extension Eau-forte une Estampe tirée sur une planche qui a été préparée à l'eau-forte, pour être ensuite terminée au burin, ou sur une planche entièrement gravée à l'eau-forte. Une belle eau-forte. Les eaux-fortes de Rembrandt.

Il se dit, en outre, du Lustre, du brillant qu'ont les perles, les diamants et quelques autres pierreries. Ces perles son d'une belle eau. Ces diamants sont de la première eau.

Couleur d'eau, Couleur bleuâtre qu'on donne au fer poli.

Vert d'eau, Couleur vert clair.

4

Usages de eau,eaux

eau,eaux


1 :

Eau froide, tiède, gelée, glacée, chaude, bouillante, fraîche.
Eau salée, distillée, douce, courante, stagnante, croupie.
Eau souterraine, potable, gazeuse, plate, minérale, traitée.
Eau thermale, pure, lustrale, baptismale, lourde, bénite.
Eau trouble, oxygénée, régale, seconde, blanche, profonde.
Eau consommée, javellisée, lustrale, bourbeuse, boueuse.
Eau contaminée, polluée, calcaire, déminéralisée, étale.
Eau aromatisée, gazéifiée, ( faiblement) minéralisée, agitée.
Eau chargée de principes végétaux, d' éléments minéraux.
Eau riche en limon, en sels minéraux.
Eau oxygénée à 10, 20 volumes.
Eaux usées, industrielles, polluées, territoriales, carbonatées.
Eaux profondes, stagnantes, souterraines, grises, marines.
Eaux internationales, mères, ménagères, résiduelles, courantes.
Eaux pures, rapides, pluviales, vives, chaudes, froides.
Eau océaniques.
Eaux gonflées par la crue.
Eaux-vannes.
Eau-de-vie.
Eau de source, de mer, de pluie, de roche, de boudin.
Eau de ruissellement, de cuisson, de vaisselle, de Javel.
Eau de Seltz, de Cologne, de toilette, de parfum, de mélisse.
Eaux d‘ égouts.
Eau d‘ infiltration.
Eau du robinet, du bain.
Eaux de la mer.
Eau d‘ une fontaine, d‘ un bassin, d‘ une piscine, d‘ un lac.
Eau d‘ un réservoir, d‘ un puits.
Eau( x) d‘ un cours d‘ eau, d‘ une source, d‘ une écluse.
Eau d‘ une perle, d‘ une pierre précieuse.
Eaux d‘ un navire.
Eau des toilettes, des services publics.
Eaux et forêts.
Eau qui refroidit, chauffe, coule, gèle, dégèle, se refroidit.
Eau qui frémit, déborde, fuit, court, s' accumule, circule.
Eau qui gicle, jaillit, s‘ écoule, mouille, bruit, ruisselle.
Eau qui stagne, chemine, clapote, coule, se décante, bout.
Eau qui se déverse, se dessale, suinte, s‘ évapore, entre, sort.
Eau qui lave, purifie, tombe.
Eau qui commence à descendre, à monter.
Eau qui commence à bouillir, à geler.
Eau qui pénètre, traverse quelque chose.
Eau qui sort, s‘ échappe de quelque chose.
Eau qui se déverse, se jette, se vide dans quelque chose.
Eau qui s‘ écoule, entre, s‘ infiltre, s‘ insinue dans quelque chose.
Eau qui passe, filtre à travers quelque chose.
Eau qui se congèle à 0°c, bout à 100°c, gèle à 0°c.
Eau qui passe sous les ponts.
Eau qui arrive par un tuyau, à la ceinture.
Eau qui forme du tartre.
Eau qui brille, miroite, scintille, étincelle, chatoie au soleil.
Eau qui fuit d‘ un tube.
Eau qui goutte d‘ un robinet.
Eau qui dissout les roches, les calcaires.
Eau qui érode le lit d‘ une rivière.
Eau qui coule d‘ une source, d‘ un robinet, d‘ un tonneau.
Eau qui croupit au fond d‘ une mare.
Eau qui fait mouvoir une roue.
Eau qui est contenue dans le sol.
Eaux qui tarissent, se confondent, débordent, se rassemblent.
Eaux qui se retirent, montent, dorment, affluent.
Eaux qui s‘ amassent dans la sentine, dans la cale.
Eaux qui déposent des dépôts.
Eaux qui entraînent des branches, des cadavres.
Eaux qui creusent, érodent le sol.
Les eaux ont décru, sont décrues.
Bonne eau.
Basses, grandes eaux.
Bassin, fontaine, robinet, cours, chute, flaque, poche d‘ eau.
Goutte, verre, carafe, conduite, compteur, château d‘ eau.
Pièce, jet, voie, tuyau, cascade, adduction, conduit d‘ eau.
Gerbe, nappe, étendue, raccordement d‘ eau.
Quantité, excès, perte, addition, apport, afflux d‘ eau.
Introduction d‘ eau dans l' organisme.
Ville d‘ eaux.
Analyse, synthèse, composition, congélation, captage de l' eau.
Purification, ruissellement, évaporation, adsorption de l‘ eau.
Surface, fond, peur, oscillation de l‘ eau.
Gros, plein de l‘ eau.
Action de l‘ eau sur le carbure de calcium.
Dureté d‘ une eau.
Dégât, écoulement, évacuation, pollution, profondeur des eaux.
Poche, captage, recherche, étude, propriété des eaux.
Circulation, invasion, remontée des eaux.
Distribution, assainissement des eaux.
Ligne de partage des eaux.
Utilisation, exploitation des eaux minérales.
Pot, verre, moulin, lance à eau.
Menthe à l‘ eau.
Mise à l‘ eau d‘ un navire.
Douche, bain à l‘ eau froide ou chaude.
Coup d‘ épée dans l‘ eau.
Dissociation, dissolution dans l‘ eau.
Teneur, besoin en eau.
Trafic par eau.
Stérilisation par l‘ eau de Javel.
À l‘eau de rose.
À grande eau.
À fleur d‘ eau.
À la surface de l‘ eau.
Au bord de l‘ eau.
Au fil de l‘ eau.
Au gré des eaux.
Dans ces eaux-là.
De la plus belle eau.
De la même eau.
Tant va la cruche à l‘eau qu‘à la fin elle se casse.
Chat échaudé craint l‘eau froide.
Il est tombé beaucoup d‘ eau( de pluie).
Il n' est pire eau que l‘ eau qui dort.
Il y a de l‘ eau dans le gaz.
Il n' a pas inventé l‘ eau tiède.
Méfiez-vous de l‘ eau qui dort !
Compte là-dessus( et bois de l‘ eau fraîche) !
Absorber l‘ eau.
Accumuler de l‘ eau.
Additionner d‘ eau.
Adoucir l‘ eau.
Alimenter( une ville) en eau.
Aller aux eaux.
Aller sur l‘ eau.
Amener de l‘ eau au moulin de quelqu‘un.
Amener des eaux par canalisation.
Analyser l‘ eau d‘ une source.
Appliquer de l‘ eau oxygénée sur quelque chose.
Apporter de l‘ eau au moulin de quelqu‘un.
Apprécier l‘ eau( d‘ une pierre précieuse).
Approvisionner( une ville) en eau.
Arroser à grande eau.
Asperger d‘ eau.
Assainir l‘ eau.
Assécher une eau souterraine.
Attiédir de l‘ eau.
Avancer dans l‘ eau.
Avancer sur l‘ eau.
Avitailler( une ville, une population) en eau.
Avoir l‘ eau courante chez soi.
Avoir l‘eau à la bouche.
Avoir de l‘ eau jusqu‘ à la ceinture.
Avoir peur de l‘ eau.
Badigeonner d‘ eau.
Baigner quelque chose dans l‘ eau.
Barboter dans l‘ eau.
Blanchir le linge à l‘ eau de Javel.
Boire l‘ eau( pour une terre).
Boire de l‘ eau.
Bondir hors de l‘ eau.
Brasser l‘ eau.
Capter l‘ eau d‘ une rivière.
Chauffer de l‘ eau.
Chlorer l‘ eau d‘ une piscine.
Clarifier de l‘ eau.
Combiner avec de l‘ eau.
Conduire l‘ eau.
Conduire les eaux vers une machine hydraulique.
Conserver les eaux de pluie.
Contenir de l‘ eau.
Couler dans l‘ eau.
Couper l‘ eau.
Craindre l‘ eau.
Croître près de l‘ eau.
Cuire à l‘ eau.
Curer les eaux profondes.
Décolorer( des cheveux) à l‘ eau oxygénée.
Décomposer de l‘ eau par électrolyse.
Découvrir des eaux souterraines.
Dégourdir de l‘ eau.
Délayer avec de l‘ eau.
Délayer quelque chose dans de l‘ eau.
Demeurer dans l‘ eau.
Dériver l‘ eau( ou les eaux) d‘ un cours d‘ eau.
Désinfecter l‘ eau.
Dessaler de l‘ eau de mer.
Déverser de l‘ eau.
Déverser ses eaux( pour un cours d‘ eau).
Dévier des eaux.
Diffuser dans l‘ eau.
Diluer quelque chose dans l‘ eau.
Dissoudre dans l‘ eau.
Distiller l‘ eau de mer.
Distiller de l‘ eau de mélisse.
Distribuer l‘ eau.
Dompter des eaux.
Donner issue aux eaux.
Électrolyser de l‘ eau.
Embarquer de l‘ eau.
Émerger de l‘ eau.
Empêcher l‘ eau de monter, descendre.
Enlever l‘ eau de quelque chose.
Entraîner des eaux( de pluie).
Entrer dans l‘ eau.
Entrer en contact avec l‘ eau.
Épancher de l‘ eau.
Épancher ses eaux( pour un cours d‘ eau).
Éponger de l‘ eau.
Épurer( de) l‘ eau.
Épurer les eaux usées.
Essuyer de l‘ eau.
Étancher une eau( souterraine).
Étendre( un liquide) d‘ eau.
Être de la plus belle eau, de la même eau.
Être( tombé) à l‘ eau.
Être comme l‘ eau et le feu.
Être dans les eaux de quelqu‘un.
Être( tout) en eau.
Être rempli, plein, privé, gonflé, gorgé, imprégné d‘ eau.
Être étendu d‘ eau( pour de l‘ alcool).
Être équipé de l‘ eau courante.
Être hors de l‘ eau.
Être vidé de son eau.
Être étanche, miscible, imperméable à l‘ eau.
Être clair comme de l‘ eau de roche.
Être soluble dans l‘ eau.
Être riche, pauvre en eau.
Être par l‘ eau.
Être assiégé, entraîné par les eaux.
Être englouti, noyé sous les eaux.
Être le bec dans l‘eau.
Être comme un poisson dans l‘ eau.
Évacuer l‘ eau.
Évacuer des eaux.
Exorciser l‘ eau bénite.
Extraire de l‘ eau.
Faire eau de toutes parts( pour un navire).
Faire de l‘ eau.
Faire bouillir de l‘ eau.
Faire chauffer de l‘ eau.
Faire circuler l‘ eau dans des canalisations.
Faire couler l‘ eau du bain.
Faire couler de l‘ eau.
Faire dissoudre quelque chose dans l‘ eau.
Faire évaporer de l‘ eau.
Faire jouer les eaux( dans un bassin).
Faire macérer dans l‘ eau.
Faire rendre l‘ eau à des aliments.
Faire tremper dans l‘ eau.
Fermer l‘ eau.
Filtrer l‘ eau.
Finir en eau de boudin.
Fixer de l‘ eau( dans l‘ organisme).
Flotter sur l‘ eau.
Frictionner quelqu‘un à l‘ eau de Cologne.
Gaspiller l‘ eau.
Gazéifier une eau( minérale).
Graver à l‘ eau-forte.
Humecter d‘ eau.
Imbiber d‘ eau.
Immerger d‘ eau.
Immerger quelque chose dans l‘ eau.
Imprégner d‘ eau.
Infuser quelque chose dans l‘ eau.
Introduire de l‘ eau.
Javelliser( de) l‘ eau.
Jeter quelqu‘un à l‘ eau.
Jeter quelque chose dans l‘ eau.
Jeter le bébé avec l‘eau du bain.
Laisser quelque chose dans l‘ eau.
Laisser quelque chose croupir dans l‘ eau.
Laisser tremper dans l‘ eau.
Larguer de l‘ eau d‘ un avion.
Laver à l‘ eau( chaude, de Javel).
Laver à grande eau.
Macérer quelque chose dans l‘ eau( de vie).
Maintenir quelque chose dans l‘ eau.
Manquer d‘ eau.
Marcher dans l‘ eau.
Marcher sur l‘ eau.
Mêler d‘ eau.
Mettre l‘ eau à la bouche.
Mettre de l‘ eau à chauffer.
Mettre de l‘eau dans son vin, dans une carafe.
Mettre( un navire) à l‘ eau.
Mettre quelque chose dans l‘ eau.
Monter en eau( pour les saumons).
Nager en eau trouble.
Nager entre deux eaux.
Nager sous l‘ eau.
Naviguer dans les eaux de quelqu‘un.
Naviguer sous l‘ eau.
Ne pas avoir inventé l‘ eau tiède( ou chaude).
Nettoyer à l‘ eau.
Nettoyer avec de l‘ eau.
Noyer( un pays) sous les eaux.
Onduler dans l‘ eau( pour des images).
Ouvrir l‘ eau.
Oxygéner de l‘ eau.
Ozoniser de l‘ eau.
Passer l‘ eau.
Passer quelque chose à l‘ eau bouillante, chaude, oxygénée.
Patauger dans l‘ eau.
Pêcher en eau trouble.
Perdre de l‘ eau.
Perdre son eau.
Perdre son eau goutte à goutte.
Perdre ses eaux.
Plonger dans l‘ eau.
Plonger quelque chose dans de l‘ eau.
Polluer l‘ eau.
Pomper de l‘ eau.
Pousser près de l‘ eau.
Prélever de l‘ eau.
Prendre l‘ eau.
Prendre les eaux( dans une station thermale).
Préserver de l‘ eau.
Produire de l‘ eau chaude.
Projeter de l‘ eau.
Puiser de l‘ eau.
Purifier l‘ eau.
Réagir avec l‘ eau( pour un métal).
Recouvrir d‘ eau.
Recueillir les eaux de pluie.
Rejeter de l‘ eau.
Remplir d‘ eau.
Remuer l‘ eau.
Renouveler l‘ eau d‘ un bassin.
Répartir l‘ eau en gouttelettes.
Résister à l‘ eau.
Rester dans l‘ eau.
Rester hors de l‘ eau.
Rester le bec dans l‘ eau.
Rincer à l‘ eau.
S‘agiter dans l‘ eau.
Sauter hors de l‘ eau.
Sauver quelqu‘un ou quelque chose des eaux.
S‘ avitailler en eau.
Se baigner dans l‘ eau.
Se brûler avec de l‘ eau bouillante.
Se combiner à l‘ eau.
Se contempler dans l‘ eau.
Se déplacer dans l‘ eau.
Se déplacer sur l‘ eau.
Se diluer dans l‘ eau.
Se dissoudre dans l‘ eau.
Se doucher à l‘ eau froide, chaude.
Se foutre à l‘ eau.
Se jeter dans l‘ eau.
Se jeter à l‘ eau.
Séjourner dans l‘ eau.
Se laver à grande eau, à l‘ eau froide, chaude( pour un textile).
Se maintenir sur l‘ eau.
Se mettre à l‘ eau.
Se mettre à l‘ eau( et au pain sec).
Se mirer dans l‘ eau.
Se mirer dans l‘ eau( pour une personne).
Se mouvoir sur( ou dans) l‘ eau.
S‘en aller à l‘ eau de Javel( pour un tache).
S‘en aller en eau de boudin.
S‘enfoncer dans l‘ eau.
S‘enfoncer sous l‘ eau.
Se remuer dans l‘ eau.
S‘ imbiber d‘ eau.
S‘ imprégner d‘ eau.
S‘ inonder d‘ eau( de Cologne).
Sortir de l‘ eau.
Sortir quelque chose de l‘ eau.
Souffler de l‘ eau.
Stériliser dans l‘ eau bouillante.
Suer sang et eau.
Tirer de l‘ eau.
Tomber à l‘eau.
Tomber dans l‘ eau.
Traverser l‘ eau.
Tremper dans l‘ eau.
Tremper quelque chose dans l‘ eau bouillante, froide.
Troubler l‘ eau.
Verser de l‘ eau.
Vivre dans l‘ eau.
Vivre dans les eaux stagnantes, froides, douces.
Vivre d‘ amour et d‘ eau pure.


5

Mots Proches de eau,eaux

Mots précédents
E.S.B.
E.U.R.L.
eagle

Mots suivants
eaux-vannes
ébahi,e
ébahir