Recevoir les newsletters :


1 entrailles

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

3,8 / 5 - 202 votes

Notez cette définition :

> entrailles (nom féminin pluriel)

Les synonymes de entrailles :

2Définition du dictionnaire Littré

> ENTRAILLES
Prononciation : an-trâ-ll', ll mouillées, et non antrâ-ye
s. f.
Sens 1
Nom générique donné aux parties enfermées dans le tronc de l'homme et des animaux, et particulièrement dans le ventre.
Sentir crier ses entrailles, avoir faim.
Fig. Déchirer ses entrailles, en parlant d'un peuple, être en proie aux discordes civiles.
Fig. Sentir ses entrailles se déchirer, éprouver une vive douleur. C'est lui [Smindyride] qui, voyant un paysan soulever sa bêche avec effort, sentait ses entrailles se déchirer, et qui ne pouvait dormir si, parmi les feuilles de rose dont son lit était jonché, une seule venait à se plier par hasard BARTHÉL. Anach. ch. 37.
Sens 2
Sein de la mère. Le fruit de vos entrailles.
Sens 3
Il se dit des lieux les plus profonds de la terre. Les entrailles d'un volcan.
Fig. Ce qu'il y a de plus intime dans une composition littéraire. Cette distinction sort des entrailles mêmes du sujet.
Sens 4
Ce qui sort de nous, notre famille, nos enfants.
Sens 5
L'intérieur, le fond de l'âme.
Sens 6
Sensibilité, tendre affection.
Absolument.
Cet acteur a des entrailles, il joue avec chaleur et une grande vérité dans les situations pathétiques.
Sens 7
Terme de dévotion. Les entrailles de la miséricorde divine.
Par extension.
SYNONYME
BOYAUX, ENTRAILLES. Ces deux mots signifient exactement la même chose ; mais entrailles est du style noble, et boyau du style le plus trivial, s'il n'est pas purement didactique. De plus, entrailles se prend très bien dans le sens figuré, et boyau ne s'y prend presque jamais qu'en ridicule : Ce logement n'est qu'un boyau.
HISTORIQUE
XIIe s.
XIIIe s.
ÉTYMOLOGIE
Provenç. intralia ; espagn. entrañas ; du bas-lat. intrania, dans la loi salique ; du latin interanea. L'l a été substituée à l'n dans le français et dans le provençal, peut-être par influence de la finale aille qui est commune en français. Roquefort cite une forme française entreigne, qui était la vraie dérivation.

3Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> ENTRAILLES
n. f.
pl.
Intestins, organes enfermés dans l'abdomen de la partie inférieure de la cage thoracique. Avoir une inflammation d'entrailles. Humecter, rafraîchir les entrailles. On porta son coeur dans telle église et ses entrailles dans telle autre. Douleurs d'entrailles. On l'a ouvert et on lui a trouvé toutes les entrailles fort saines. Les anciens consultaient les entrailles des animaux, des victimes.

Il se dit aussi de la Partie du corps dans laquelle la femme porte l'enfant qu'elle a conçu. Le fruit de ses entrailles.

Il se dit aussi, figurément, des Lieux les plus profonds de la terre. On fouille dans les entrailles de la terre pour en tirer les métaux.

Il signifie encore, au figuré, Profonde affection. Cette femme a des entrailles de mère pour cet enfant. Des entrailles de père. Cet homme n'a pas d'entrailles.

Fig., Ce drame prend le spectateur aux entrailles, Il émeut profondément.


Les mots proches :
entaille  -  entailler  -  entortillé  -  entortiller  -  entrable  -  entraide  -  entraider  -  entr'aimer ou entraimer  -  entraîner  -  entrebâiller  -  entretailler  -  éraillé  -  érailler  -  étrille  -  étriller  -  funérailles  -  intaille  -  intailler  -  mitraille  -  mitrailler  -  morailles  -  tenaille ou tenailles (pl.)  -  traille



Le score à battre
Mots-Maxi 1 500 points Je relève le défi ?

boite logiciel gratuit MEDIADICO pour votre PC
Le nouveau logiciel gratuit de dictionnaires pour toute la famille.
▶  Plus d'infos
▶  Prix : 0,00 €
actinique
(adjectif)
Qui produit une action chimique.
Ce qui est hasard à l'égard des hommes est dessein à l'égard de Dieu.
(Bossuet)
We are what we repeatedly do.
(Aristotle)