Recevoir les newsletters :


1 guet-apens

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

> guet-apens, pl.guets-apens (nom masculin)

Les synonymes de guet-apens :
2 : embuscade, embûche, appât, appas, attrape, attraper, collet, lacet, lacs, trappe, traquenard, appeau, eaux, chausse-trape ou chausse-trappe, pl. chausse-trapes ou chausse-trappes, hameçon, gluau

2Définition du dictionnaire Littré

> GUET-APENS
Prononciation : ghè-ta-pan
s. m.
Sens 1
Embûche dressée pour assassiner, pour dévaliser quelqu'un, pour lui faire quelque grand outrage. On l'a tué de guet-apens.
Sens 2
Fig. Tout dessein prémédité de nuire.
Fig. C'est un guet-apens, un vrai guet-apens, se dit familièrement de mille petites surprises dans la vie ordinaire.
Au plur. Des guets-apens, mais prononcé comme au singulier, c'est-à-dire sans tenir compte de l's.
HISTORIQUE
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Apensé et apens viennent de à et penser. Dans elle.... de guet apensée, il n'y a point de faute, et il ne faut pas lire apensé ; c'est une inversion : elle.... apensée de guet, méditant le guet.

3Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> GUET-APENS
(On prononce Guétapan au singulier comme au pluriel.) n. m.
Piège tendu pour y faire tomber quelqu'un qu'on veut tenir à sa merci. Ce n'est point une rencontre ni un duel, c'est un guet-apens. On l'a attiré dans un guet-apens.

Il se dit, figurément, de Tout dessein prémédité de nuire. On prit le temps de son absence pour faire juger son procès : c'est un guet-apens, un vrai guet-apens. Des guets-apens.


Les mots proches :
dépens  -  guêtre  -  guêtrer  -  guêtron  -  guetter  -  guetteur  -  gueules  -  guitare  -  mutagène  -  repentir  -  retape  -  retaper  -  suspens


Mots suivants

Le score à battre
Mots-Maxi 1 500 points Je relève le défi ?

boite logiciel gratuit MEDIADICO pour votre PC
Le nouveau logiciel gratuit de dictionnaires pour toute la famille.
▶  Plus d'infos
▶  Prix : 0,00 €
churinga
(nom masculin)
Objet rituel, endroit où se trouve l'âme des morts ou des enfants à venir.
Je suis moi-même la matière de mon livre.
(Montaigne)
A banker is a fellow who lends you his umbrella when the sun is shining, but wants it back the minute it begins to rain.
(Mark Twain)