4,9 / 5 ( 161 votes ) Notez cette définition :

1

inonder

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

inonder(verbe transitif)

Couvrir d'eau.
Mouiller beaucoup.
{sens figuré} Envahir en masse, répandre en grande quantité.

Les synonymes Mediadico de inonder :

Les synonymes Word de inonder :

Les synonymes WordNet de inonder :

Les antonymes de inonder :

drainer, épuisant,e, épuiser, assécher, sécher, tarir, sauver, peupler, repeupler, construire, protéger, finir, finissant,e


2

Définition du dictionnaire Littré

> INONDER
Prononciation : i-non-dé
v. a.
Sens 1
Couvrir d'eau.
Pratiquer une inondation. On ouvrit les écluses, et on inonda la prairie.
Sens 2
Par exagération. Mouiller beaucoup. J'ai reçu l'averse ; j'ai été inondé. La sueur l'inondait.
Sens 3
Inonder de sang, faire périr beaucoup de personnes.
Le sang inonda Rome lors des proscriptions, beaucoup de personnes y furent mises à mort.
Sens 4
Fig. Il se dit des multitudes qui se répandent.
Il se dit dans le même sens de ceux qui répandent les multitudes.
Sens 5
Par une autre métaphore, il se dit de toute chose qui, affluant, couvre et envahit.
Il se dit semblablement de ceux qui procurent cet afflux.
Sens 6
V. n. Affluer comme une eau (emploi qui vieillit).
Inonder est présentement toujours actif, et c'est mal parler que de dire : le Pô qui avait inondé sur les terres voisines, Acad. Observat. sur Vaugelas, p. 564, dans POUGENS.
Sens 7
S'inonder, v. réfl. Se faire à soi-même une inondation. Les Hollandais aimèrent mieux s'inonder de leurs propres mains que de se soumettre à Louis XIV.
Fig.
Être inondé. Les plaines de la Hollande s'inondèrent facilement.
HISTORIQUE
XIIe s.
XIIIe s.
ÉTYMOLOGIE
Génev. énondé, inondé ; du lat. inundare ; de in, en, et unda, onde.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> INONDER
v. tr.
Submerger un terrain, un pays par un débordement d'eaux. Quand la rivière déborde, elle inonde tout le pays. Le Nil inonde l'Égypte en certaines saisons.

Il signifie, par exagération, Mouiller beaucoup. Cette pluie nous inonde. Les pleurs inondaient son visage.

Il se dit, figurément, des Nations, des grandes armées qui envahissent un pays, ou d'une Grande multitude qui se porte vers un même lieu. Les Goths, les Lombards inondèrent l'Italie. La campagne est inondée de soldats. La foule inondait les abords du Palais.

Il se dit aussi, et presque toujours par dénigrement, de Certaines choses répandues, multipliées avec une extrême profusion. Le pays est inondé de mauvais écrits, de mauvaises brochures. Salle inondée de lumière.

4

Anagrammes de inonder

Nombre de lettres :