4,8 / 5 ( 21 votes ) Notez cette définition :

1

moudre

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

moudre(verbe transitif)

Réduire en poudre au moyen d'un moulin.

Les synonymes Mediadico de moudre :

Les synonymes Word de moudre :

Les synonymes WordNet de moudre :

Les antonymes de moudre :

choyer, préserver, sauver, gonfler, soulager


2

Définition du dictionnaire Littré

> MOUDRE
Prononciation : mou-dr'
, je mouds, tu mouds, il moud, nous moulons, vous moulez, ils moulent ; je moulais ; je moudrai ; je moudrais ; je moulus ; mouds, qu'il moule, moulons, moulez, qu'ils moulent ; que je moule, que nous moulions, que vous mouliez ; que je moulusse ; moulant ; moulu, v. a.
Sens 1
Mettre en poudre par le moyen du moulin.
Moudre en grosse, moudre avec des meules serrées et en fabriquant la farine dans une seule opération.
Moudre à façon, par parcelles, moudre avec un système où la trémie n'est pas alimentée d'une manière continue.
Absolument. Ce moulin moud trop gros.
Terme de marine. L'horloge moud, le sable passe.
Sens 2
Il se dit du café qu'on réduit en poudre grossière à l'aide d'un petit moulin portatif.
Sens 3
Terme de métallurgie. Concasser, à l'aide d'un moulin, le minérai, avant de le soumettre aux opérations ultérieures.
Sens 4
Fig. Moudre un homme de coups, le battre violemment.
Sens 5
Se moudre, v. réfl. Être moulu. Une graine qui ne se moud pas facilement. Il n'est que d'être à son blé moudre, il n'y a rien de tel pour qu'une affaire réussisse, que de la suivre soi-même.
HISTORIQUE
XIIe s.
XIIIe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Picard, morre, meuler ; wallon, moûre ; Berry, meûdre, meûde ; provenç. molre ; catal. moldrer ; espagn. moler ; portug. moer ; du lat. molere ; comparez le terme grec signifiant meule, le goth. malan, l'allem. mahlen, le slave mla. Dans moudre, qui représente molre, du lat. molere, le d n'est pas organique ; il a été appelé, comme dans moindre, gendre, pour le besoin de la prononciation ; d'où mouldre, transformé en moudre ; le d, qui tombe devant les voyelles (moulant, moulu), a l'air de se substituer l'l, et, réellement, il ne fait que la mettre à nu. Il y avait dans l'ancienne langue un autre moudre qui signifiait traire : Quant une femme entre au matin en son estable pour moudre ses vaches, les Évang. des quenouilles, p. 53. Ce moudre vient du lat. Mulgere ( 1er e long), prononcé incorrectement mulgere ( 1er e bref), si toutefois mulsi, mulsum n'indiquent pas un archaïque mulgere ( 1er e bref), conservé populairement.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> MOUDRE
(Il n'est plus guère usité qu'aux trois premières personnes de l'indicatif présent, à l'infinitif, à la première personne de l'impératif, au futur et au participe passé.) v. tr.
Broyer, mettre en poudre par le moyen du moulin. Moudre du blé, du café, du poivre. Faire moudre un sac de blé. Absolument, Le moulin n'a pas assez d'eau, il ne peut moudre que six mois de l'année. Ce moulin à café moud trop gros, ne moud pas assez fin.

Par analogie, Or moulu, Or réduit en très petites parties et dont on se sert quelquefois pour dorer des métaux.

Fig., Avoir le corps tout moulu, être tout moulu, Sentir des douleurs par tout le corps, par suite d'une fatigue excessive. Être moulu de fatigue.

4

Anagrammes de moudre

Nombre de lettres :
5

Mots Proches de moudre