4,4 / 5 ( 38 votes ) Notez cette définition :

1

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

ou(conjonction coordination)

Expression de l'alternative.
Signifie aussi "autrement", "en d'autres termes".

(adverbe, pronom relatif)

Adverbe de lieu: "où allez-vous?" Pronom relatif: l'endroit où il réside.

Homonymes - paronymes
hou( interjection pour faire peur).
houe( instrument de labour).
houx( arbuste).
août( huitième mois).

Les synonymes Word de ou :

2 : soit

Les synonymes WordNet de ou :

3 : dans, sinon, sur, soit, bien

2

Définition du dictionnaire Littré

> OU
Prononciation : ou
conj.
Sens 1
Il marque l'alternative. Oui ou non.
Sens 2
Ou, avec deux sujets et le verbe au pluriel (cas où la force conjonctive de ou l'emporte).
Avec le verbe au singulier (cas où l'idée de disjonction domine).
Sens 3
L'adjectif se rapportant à deux ou plusieurs substantifs construits avec ou se met au pluriel. On demande un homme ou une femme âgés. Les Samoïèdes se nourrissent de chair ou de poisson crus.
Sens 4
Avec ou, précédé de lequel, on peut mettre devant les noms la préposition de, qui n'a pas son sens ou qui n'a pas de signification.
Voy. à la préposition DE la discussion de cette locution.
La construction se passe très bien de la préposition de.
Sens 5
Ou, employé dans des cas où l'on met ni d'ordinaire.
Sens 6
Ou, autrement, en d'autres termes. La logique ou la dialectique. Naples ou Parthénope.
Sens 7
Il se joint quelquefois à l'adverbe bien. Il payera, ou bien il ira en prison.
Sens 8
Ou remplaçant un second soit.
REMARQUE
1. Les grammairiens disent sur l'accord avec ou : " Dans une proposition composée de deux sujets liés ensemble par la conjonction ou, et d'un seul verbe, ce verbe se met au singulier, s'il n'y a qu'un des sujets qui puisse avoir fait l'action ; exemple : C'est Cicéron ou Démosthène qui a dit cela. Le verbe est au singulier parce que l'attribut ne peut convenir qu'à l'un des deux sujets, à Cicéron ou à Démosthène. Si les deux sujets peuvent concourir à l'action, il faut employer encore le singulier, parce que la disjonctive ou indique séparément l'action de l'un ou de l'autre, et ne permet pas qu'on puisse concevoir l'action des deux sujets comme simultanée ; exemple : Ce sera son père ou sa mère qui obtiendra cela de lui. En effet ils n'obtiendront pas cela ensemble, ce sera l'un ou l'autre. Cependant, si les deux sujets sont supposés avoir opéré de la même manière, à part et dans des temps différents et indéterminés, le verbe prend alors le pluriel. Ainsi Massillon a dit : Le bonheur ou la témérité ont pu faire des héros, Petit car. Triomphe. " Ces décisions des grammairiens ne peuvent tenir contre la syntaxe et l'usage. La construction nécessaire : Lui ou moi ferons cela, où l'alternative est la plus nette et où, suivant leur décision, il faudrait : Lui ou moi je ferai cela, indique qu'en général c'est l'idée de conjonction qui domine ; de sorte que le pluriel est la construction la plus naturelle. Mais l'idée de disjonction peut aussi prévaloir dans l'esprit de celui qui parle ou écrit ; et alors on peut mettre le singulier : c'est donc le sentiment de l'écrivain et l'euphonie qui en décident. Vaugelas, à tort, voulait qu'on mît toujours le singulier.
2. Après ou, il faut répéter l'article, le pronom ou la préposition, dont on s'est servi auparavant. Corneille a dit : Réduit à te déplaire ou souffrir un affront, Cid, III, 4. Il fallait répéter la préposition et dire : ou à souffrir.... Pourtant il serait trop rigoureux d'assujettir absolument la poésie à cette règle.
3. Lorsque soit doit être redoublé, on met quelquefois ou au lieu du second soit : Soit que vous ayez fait cela, ou que vous ne l'ayez pas fait.
4. Ou ne doit être employé que dans le sens affirmatif. Dans le sens négatif on se sert de ni. Voyez cependant des exemples de Molière et de Corneille dans lesquels ou est pour ni.
HISTORIQUE
Xe s.
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Bourg. vou ; wallon, au ; prov. esp. et ital. o ; du lat. aut, ou, qui est pour auti (forme osque), comme ut pour uti ; comparez le grec signifiant, ici.
> OÙ
Prononciation : ou
adv.
Sens 1
Où, pris absolument et sans nom exprimé, signifie le lieu.
Fig.
Il se construit avec l'infinitif, sous-entendu le verbe pouvoir. Où le trouver ?
Où.... que ? dans quel endroit.... si ce n'est.... ? (locution elliptique où ailleurs est sous-entendu : où.... ailleurs que).
Terme de marine. Où est le cap ? c'est-à-dire quelle est la direction de la quille ou du cap par rapport à la ligne nord-sud de la boussole ; quelle est la route ou l'aire de vent que suit le navire ?
Sans interrogation. Dites-moi où il est.
Fig.
Il peut se construire avec l'infinitif après les verbes savoir, ignorer, etc.
Où que, en quelque lieu que, avec le subjonctif.
Sens 2
Fig.
Sans interrogation.
Sans interrogation.
C'est où, c'est à quoi, c'est là que.
Sens 3
Où, avec un nom pour antécédent, remplace le pronom relatif lequel complément d'une préposition et la préposition elle-même qui le gouvernerait, quand il s'agit de temps ou de lieu. La maison où je demeure.
Sens 4
Par extension, il se dit en tous les cas possibles, en parlant des choses, pour auquel, dans lequel, duquel, chez lequel, dont, etc.
Sens 5
Où se dit aussi des personnes, pour à qui, en qui, chez qui.
Sens 6
D'où, loc. adv. De quel lieu ? D'où venez-vous ?
Fig.
Il marque la cause.
L'usage permet de dire par ellipse : D'où vient faites-vous cela ?
D'où, sans interrogation, de quel lieu.
Il se dit aussi pour dont.
D'où signifie aussi du lieu où.
D'où signifie encore raison, cause pour laquelle. D'où il suit.
Sens 7
Par où, loc. adv. Par quel lieu ? Par où irez-vous ?
Avec l'infinitif. Par où passer pour sortir ?
Sans interrogation. Voilà par où j'ai passé.
Avec interrogation, comment, par quel moyen, par quelle raison ?
Sans interrogation, par lequel, par laquelle, par lesquels, par lesquelles. Les olympiades par où les Grecs comptaient les années.
Par où signifie aussi par l'endroit où.
Sens 8
Ici où, là où, dans l'endroit où. Ici où vous êtes. Je l'ai laissé là où vous l'avez rencontré. (Il vaut mieux suivre en ceci Amyot et l'usage que Coëffeteau et Vaugelas.)
Où peut se mettre avant là.
Là peut se supprimer.
Sens 9
Vers où, vers le lieu où.
REMARQUE
Dans le XVIIe siècle, rien n'était plus fréquent que de faire de où un emploi pléonastique. Les grammairiens ont condamné ce pléonasme ; et aujourd'hui l'on prescrit de mettre dans tous ces exemples que à la place de où.
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Wallon, wiss ; Berry, voù, évou ; prov. o ; anc. espagn. o ; anc. portug. ou ; ital. ove ; du lat. ubi. Ubi est pour cubi par chute de l'initiale, comme le prouvent ali-cubi, et l'ombrien pufe, osque puf, qui est ubi (on sait qu'en ombrien et en osque p égale c, q) ; c'est donc la racine du pronom relatif qui, cu-jus, un datif comme ti-bi ; ce datif bi, ombrien fe, est le sanscrit bhyam de tu-bhyam.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> OU
Conjonction alternative. J'irai aujourd'hui ou demain. Le bien ou le mal. Oui ou non. L'un ou l'autre. Mort ou vif. Vaincre ou mourir. Soit qu'il s'en aille, ou qu'il demeure. Lui ou elle viendra avec moi. Vous ou moi, nous ferons telle chose. La douceur ou la violence en viendra à bout. Ou l'amour ou la haine en est la cause. La peur ou la misère ont fait commettre bien des fautes.

Il signifie aussi Autrement dit, en d'autres termes. L'éthique ou la morale. Son beau-frère ou le mari de sa soeur. Byzance ou Constantinople.

Il se joint souvent, dans les deux sens, avec l'adverbe Bien. Il paiera, ou bien il sera poursuivi.

> OÙ
adv.
qui désigne le Lieu où l'on est, où l'on va. La maison où je demeure. Le pays où il va.

Il s'emploie par analogie en parlant du Temps et signifie Dans lequel, auquel. Le temps où nous sommes. À l'heure où je vous parle.

Il s'emploie aussi figurément et signifie Dans lequel, à quoi. Le but où il tend. Les affaires où je suis intéressé.

Où que, En quelque lieu que, en quelque endroit que. Où que vous alliez, conformez- vous aux moeurs du pays. Où qu'il soit, puisse- t-il y être heureux!

Il est aussi interrogatif et signifie En quel lieu, en quel endroit? Où allez-vous? Où demeurez-vous? Où suis-je? Où serez-vous tantôt? Où a-t-il pris cela? Figurément, Où me réduisez-vous? Où tend ce discours? Où cela vous mènera-t-il? Où en sommes-nous?

Il se construit avec la préposition De et sert à marquer le Lieu d'où l'on vient et, figurément, l'Origine, la cause. Je vais vous dire d'où je viens. Voilà d'où cet usage tire son origine. Interrogativement, D'où venez-vous? D'où est-il parti? Savez-vous d'où il arrive? D'où a-t-il pris cela? D'où tirez-vous cette conséquence? D'où lui vient cet orgueil? D'où vient que vous faites cela?

Il se construit aussi avec la préposition Par et signifie Par quel endroit ou Par quel moyen. C'est le chemin par où l'on doit passer. On ne sait par où en venir à bout. Interrogativement, Par où avez-vous passé?

4

Usages de où


1 :
5

Mots Proches de où