4,9 / 5 ( 230 votes ) Notez cette définition :

1

point

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

point(nom masculin)

Portion de l‘ espace qui n'a ni longueur, ni largeur, ni épaisseur.
Endroit déterminé: point d‘ arrivée.

Question: un point à régler.

Douleur aiguë. Ex: point de côté.

Piqûre faite avec une aiguille et du fil.
Ouvrage de broderie, de tapisserie.

Situation, degré au point où il en est arrivé.
Signe orthographique sur les "i" et sur les "j".
Signe de ponctuation indiquant la fin d‘ une phrase complète ou une abréviation.

Point final qui met fin à un texte.

Deux points signe de ponctuation introduisant une énumération, un discours rapporté directement.

Point d‘interrogation termine une proposition interrogative directe.

Point d‘exclamation( !) se place après une interjection et sert à traduire la surprise, la joie, l‘ admiration.

Point de suspension(...) se place après une phrase inachevée, indique une pause, un passage omis.



Points cardinaux le nord, le sud, l‘ est, l‘ ouest.

Point de vue endroit d‘ où l‘ on jouit d‘ une vue étendue sur un paysage.
Manière de voir, de considérer les choses.

Point du jour moment où le jour commence à paraître.

Faire le point déterminer la latitude et la longitude.
[ sens figuré] Analyser une situation.

Mettre au point régler.

Point noir amas de sébum qui bouche un pore de la peau.
[ sens figuré] Difficulté particulière.

A point nommé à propos, au bon moment.

A point au degré de cuisson convenable.
Prêt pour( fam.).

En tous points totalement.

Sur le point de au moment de.

Au point que, à tel point que tellement…que.

Point de non-retour stade à partir duquel on ne peut plus revenir en arrière.

Point mort position du levier de changement de vitesse où le travail du moteur n'est plus transmis aux organes de propulsion.





[ Militaire]
Point zéro point obtenu par la projection verticale, sur la surface terrestre, du point d‘ explosion.
( Anglais: ground zero).


Musique Point d'orgue : signe indiquant que la durée d'une note ou d'un silence doit être prolongée au gré de l'exécutant Electronique Point de coupure : point de repère sur une courbe caractéristique de tube électronique ou de dispositif semi-conducteur, correspondant à l'arrêt du courant dans une électrode donnée.(Anglais: cut off) Navigation Point de cheminement : dans un système de navigation de zone, point non balisé, prédéterminé par ordinateur, par lequel passe la route à suivre.(Anglais: way point) Informatique Plus petit élément qui compose une image imprimée ou affichée sur écran. La résolution d'une image ou d'un écran est souvent exprimée en nombre de pixels. Multimédia Mode points: Représentation d'une image sous forme de matrice de points, ou pixels. Mode adapté pour des images numériques comportant des formes complexes difficilement transcriptibles en formes élémentaires. Point d'entrée: endroit à partir duquel un réseau prend en charge le transport de l'information. Audiovisuel Faire le point : regrouper, par ordre logique ou chronologique, dans un but de synthèse, les divers éléments d'information diffusés antérieurement sur un sujet important d'actualité.(Anglais: point) Aéronautique Point de poser : point de repère pour l'appontage d'un hélicoptère.(Anglais: spot) Point identifié : position d'un avion par rapport au sol déterminée par l'identification d'un point de la surface terrestre.(Syn.: position identifiée).(Anglais: pinpoint) Position géographique d'un navire ou aéronef déterminée par observations optiques, radioélectriques, etc.(Anglais: fix). Mathématique Signe symbolisant le produit de deux facteurs ou remplaçant la virgule dans la numérotation décimale.Unité de compte, de calcul. Economie Chiffre d'affaires minimal que doit réaliser une entreprise pour couvrir ses charges. Etre au point mort: {sens figuré}ne plus évoluer.

Difficultés orthographiques
des points de côté.
les points sur les i.
à tout point de vue( ou à tous points de vue).
à point nommé.
en tout point.
de tout point.
au point que.
des points de suspension.
des points de vue.
être mal en point( ou mal-en-point).
mise au point.

point(adverbe)

Pas.

Homonymes - paronymes
poing( main fermée).

Les synonymes Mediadico de point :

6 : marque: tache, signe.

Les synonymes Word de point :

9 : pas, nullement

Les synonymes WordNet de point :

Les antonymes de point :

disparaître, disparu,e, dissimulé,e, évanouir, cache


2

Définition du dictionnaire Littré

> POINT
Prononciation : poin ; le t se lie : un poin-t important ; au pluriel, l's se lie : des points-z importants
s. m.
Sens 1
Douleur qui point, qui pique.
Sens 2
Piqûre que l'on fait dans l'étoffe avec une aiguille enfilée d'un fil.
Sens 3
Nom donné à certains ouvrages de broderie.
Sens 4
Dentelle de fil, faite à l'aiguille.
Sens 5
Trou fait à des courroies.
Sens 6
Douzième partie de la ligne.
Sens 7
En typographie, mesure d'un sixième de ligne.
Sens 8
La plus petite partie de l'étendue.
Sens 9
Endroit fixe et déterminé.
Sens 10
En architecture, points perdus, points courants, point d'aspect.
Sens 11
En mécanique, point d'appui.
Sens 12
Point, en astronomie.
Sens 13
Point, en optique.
Sens 14
Point de vue.
Sens 15
Point de mire.
Sens 16
Point, en marine.
Sens 17
Le point, en exploitation de mines.
Sens 18
Point de partage.
Sens 19
Degré de température.
Sens 20
Point, en anatomie.
Sens 21
Point graisseux.
Sens 22
Point, en botanique.
Sens 23
Tache.
Sens 24
Petits grains dans un diamant.
Sens 25
Petites taches ou traits dans la miniature et la gravure.
Sens 26
Point, en sculpture.
Sens 27
Division de la règle des cordonniers et des chapeliers.
Sens 28
Point mort d'une scie.
Sens 29
Point secret, dans le monnayage.
Sens 30
Petite marque qu'on met sur un i.
Sens 31
Petite marque que l'on met dans l'écriture.
Sens 32
Point, en musique.
Sens 33
Point, en géomancie.
Sens 34
Nombre attribué à chaque carte.
Sens 35
Au piquet et ailleurs, nombre de points que composent ensemble plusieurs cartes de la même couleur.
Sens 36
Dans la plupart des jeux, nombres que l'on marque à chaque coup.
Sens 37
Au collége, marques pour le travail et la conduite.
Sens 38
Fig. Division d'un discours, d'un sermon.
Sens 39
En général, objet, terme.
Sens 40
Question, difficulté particulière.
Sens 41
Ce qu'il y a de principal, d'important.
Sens 42
État, situation.
Sens 43
Degré, période.
Sens 44
Instant, moment précis.
Sens 45
Opportunité, gré, fantaisie.
Sens 46
À point.
Sens 47
À point nommé.
Sens 48
À son point et aisement.
Sens 49
Au dernier point.
Sens 50
De point en point.
Sens 51
De tout point, en tout point.
Sens 1
Douleur qui point, qui pique (ce qui est le sens propre d'un mot dérivé du latin pungere, piquer). Avoir un point au dos, à l'épaule.
Point de côté, douleur pongitive dans un lieu fixe et très circonscrit des parois thoraciques.
Ne dites pas : point au côté, mais point de côté.
Sens 2
Piqûre que l'on fait dans l'étoffe avec une aiguille enfilée de soie, de laine, de fil, etc.
Point arrière, point d'aiguille qui empiète sur celui qu'on vient de faire. On disait autrefois arrière-point.
Point devant : prendre quelques fils de l'étoffe sur l'aiguille, en laisser autant dessous, puis reprendre encore quelques fils, et ainsi de suite en glissant l'aiguille devant soi de droite à gauche. On peut faire beaucoup Je points en ne tirant l'aiguille qu'une seule fois. Ce point sert à assembler les lés des jupes et à ourler les étoffes légères.
Point de côté : après avoir fait un rempli à chacun des morceaux qu'on veut assembler, on pose ce rempli sur le second morceau, à l'endroit même où finit la pliure du premier morceau, puis on prend avec l'aiguille, en travers, un ou deux fils de l'étoffe de dessous et un ou deux fils du rempli de l'étoffe de dessus, en mettant un petit espace régulier entre chaque point. Quand on rabat cette espèce de couture, elle prend le nom de couture anglaise.
Point de chausson, point pour rabattre une couture sans faire de rempli, afin que la couture soit très plate. Il consiste à prendre quelques fils en ligne horizontale devant soi sur le milieu du rempli couché de la couture sans traverser l'étoffe sous le rempli, et quelques fils à l'étoffe même au-dessous du rempli un peu à gauche du premier point, puis faire un nouveau point sur le rempli toujours un peu à gauche du point précédent. Ce point se fait de droite à gauche ou de gauche à droite. Celui de gauche à droite a le fil croisé, il est plus joli à l'oeil, mais il est moins plat que celui de gauche à droite. Il sert pour les bas et les gilets de flanelle.
Point d'ourlet, point qui consiste à prendre un ou deux fils en biais à l'étoffe au-dessous du rempli double qu'on appelle ourlet, en perçant du même coup ce rempli double de manière que du même point les trois épaisseurs d'étoffe soient prises et que le point en dessous et en dessus soit petit. C'est le même point que le point de côté, seulement le point d'ourlet est fait de bas en haut, et le point de côté de haut en bas.
Point de marque : ce point se fait sur quatre fils ; en comptant de l'endroit où le fil est attaché, on passe sur deux fils en largeur, à droite, et on prend deux fils en hauteur, de façon que le fil ressorte sous le même fil d'où il est parti, seulement deux fils plus loin : ce qui fait la moitié d'une croix ; on recommence à piquer son aiguille à gauche, en laissant deux fils de largeur et en prenant deux fils de hauteur : ce qui fait la croix entière.
Point de tapisserie : il ne diffère du point de marque qu'en ce que le point de tapisserie ne se recouvre pas tout de suite, on fait plusieurs moitiés de croix, puis on revient pour les compléter, en ayant soin de toujours recouvrir le point du même côté, c'est-à-dire toujours de droite à gauche, si le premier fil a été passé de gauche à droite.
Point de chaînette, point qui consiste en points de feston repris les uns dans les autres de manière à former les anneaux d'une chaîne.
Point de feston, voy. FESTON, n° 4.
Point de reprise : il se fait pour réunir deux parties d'étoffe déchirée ; il consiste à prendre quelques fils de l'étoffe sur l'aiguille, en laissant autant de fils ou à peu près sous l'aiguille, puis reprendre quelques fils, et ainsi de suite jusqu'à ce que les deux morceaux soient rapprochés, puis on revient un peu à la gauche du point de départ, en ayant bien soin de prendre sur l'aiguille l'étoffe qui n'a pas été prise sur l'aiguille en allant, et ainsi de suite toujours en contrariant les points.
Ce point de reprise se fait sur le tulle, et forme la broderie en reprise ; c'est le même point : on prend un réseau sur l'aiguille, on en laisse un dessous ; on reprend le suivant, et ainsi de suite ; seulement, en revenant, les réseaux couverts par le fil sont repris sur l'aiguille, et ainsi de suite dans tous les réseaux de la fleur.
Point de toile, point de reprise exécuté sur filet.
Point de crochet, point de tricot, point de filet, voy. MAILLE.
Ancien terme de chirurgie. Point doré, opération de chirurgie pour guérir les descentes, parce qu'elle se faisait quelquefois avec une aiguille et un fil d'or tortillé.
Sens 3
Certains ouvrages de broderie ou de tapisserie à l'aiguille, distingués les uns des autres par le déterminatif qui accompagne le mot point. Point à carreaux. Point à la turque. Point d'Angleterre.
Point commun, celui qui, dans les dentelles, s'exécute en allant de gauche à droite et de droite à gauche.
Point d'esprit, points de feston lâches exécutés sur du filet et repris les uns sur les autres.
Point de fantaisie, celui qui est soumis aux caprices de la mode.
Point de plume, espèce de broderie dont les points sont faits en biais ou arrêtes, comme les barbes d'une plume sont placées sur le milieu de la plume.
Point poste, espèce de broderie qui se fait en tournant le coton ou la soie sur l'aiguille un certain nombre de fois, de manière à former une partie de feuille coupée qui s'assujettit en repiquant l'aiguille sous l'ouvrage ; on recommence et la feuille coupée est terminée.
Gros point, sorte de point de tapisserie où l'aiguille prend deux fils de canevas. Petit point, celui où l'aiguille ne prend qu'un fil.
Le point de cette tapisserie est beau, n'est pas beau, c'est-à-dire le travail en est beau, n'est pas beau.
Point d'armes ou point de sable, espèce de broderie faite ordinairement au métier et qu'on imite sur le doigt en faisant des points arrière contrariés avec du coton fin ; elle imite une agglomération de petits grains très petits.
Points d'appui, ceux que l'on doit laisser à la dentelle pour la soutenir.
Dans la fabrication du velours, point noué, point fait avec un brin presque toujours formé de cinq fils de laine et quelquefois de six.
Points de la Chine, rayures dans le satin, faites en forme de zigzag.
Terme de menuiserie. Plancher à point de Hongrie, plancher par frises qu'on nomme aussi plancher à fougère ou à la capucine.
Sens 4
Point, dentelle de fil, faite à l'aiguille.
Accompagné de divers déterminatifs, point désigne différentes espèces de dentelles. Point à l'aiguille, espèce de dentelle faite avec l'aiguille sur un réseau de tulle qui en fait le fond.
Point d'Alençon (point à l'aiguille toujours fait sur un réseau de tulle), la plus belle dentelle qu'il y ait, et la plus chère ; le travail est d'un fini sans égal ; il y en a de deux sortes, la dentelle réseau et la dentelle bride.
Point, terme de point d'Alençon, voy. REMPLI.
Point de Venise (point à l'aiguille toujours sur un réseau qui fait le fond), dentelle ayant de la ressemblance avec le point d'Alençon, mais dont le travail est d'un fini bien inférieur.
Point d'Angleterre, fleurs de dentelle détachées, faites en France et appliquées sur un beau réseau de tulle ; on pense que le nom d'Angleterre dérive de ce que le tulle qui servait à l'application venait d'Angleterre ; aujourd'hui il est ordinairement fabriqué à Bruxelles.
Point coupé, ancienne sorte de dentelle.
Sens 5
Se dit des petits trous que l'on fait à des courroies pour y passer l'ardillon. Allonger la courroie d'un point.
Sens 6
Dans les anciennes mesures, douzième partie de la ligne.
Sens 7
Terme de typographie. Mesure d'un sixième de ligne, qui sert à régler la force des caractères.
Lettre de deux points, grande lettre en forme de capitale qu'on place au commencement d'un ouvrage ou de chacune de ses principales divisions, et qui a une force de corps double de celle du caractère qu'elle accompagne.
Sens 8
Ce que l'on conçoit comme la plus petite partie de l'étendue.
En géométrie, cette plus petite portion qu'il soit possible de concevoir, est considérée, par abstraction, comme sans étendue.
Point de section ou d'intersection, le point où deux lignes se coupent.
Point de niveau, l'extrémité d'une ligne horizontale.
Sens 9
Endroit fixe et déterminé. Point de contact. Point central. Point de départ. Tous les efforts de l'ennemi se dirigèrent sur ce point.
Fig.
Point de repère, point qui sert à se retrouver, à se reconnaître.
Sur divers points, en différents endroits. L'insurrection éclata sur divers points.
De tous les points de l'horizon, de toutes les portions de l'horizon. Des éclairs partaient de tous les points de l'horizon.
Les différents points du corps, les différentes parties du corps considérées comme des lieux isolés.
Un point douloureux, un point où l'on ressent de la douleur.
Sens 10
Terme d'architecture. Points perdus, se dit des centres des arcs que l'on trace dans des figures d'ornement, centres qui sont situés eux-mêmes sur la circonférence d'autres cercles.
Points courants, lignes formées de points plus ou moins allongés que l'on trace sur des plans.
Point d'aspect, le point d'où l'on doit considérer un bâtiment pour l'apprécier convenablement ; on dit aussi point de vue.
Sens 11
Terme de mécanique. Point d'appui, point fixe sur lequel un levier s'appuie.
Terme de construction. Point d'appui, pile, colonne ou maçonnerie isolée servant à supporter une masse quelconque.
Terme de manége. Point d'appui, centre du mouvement que l'on donne au cheval.
Fig. Ce qui aide, soutient.
Sens 12
Terme d'astronomie. Points cardinaux, le nord, le midi, l'est, l'ouest.
Points solsticiaux, les deux points de l'écliptique les plus distants de l'équateur.
Points équinoxiaux, les deux points où l'écliptique coupe l'équateur.
Points verticaux, le zénith qui est directement au-dessus de nos têtes, et le nadir qui est directement au-dessous de nos pieds.
Point de la plus grande et de la plus petite distance, les apsides.
Point culminant, voy. CULMINANT.
Sens 13
Terme d'optique. Point de concours, celui où les rayons convergents se rencontrent.
Point d'incidence, le point d'une surface où tombe un rayon lumineux.
Point de dispersion, le point où les rayons commencent à être dispersés.
Point de réflexion, celui où un rayon est réfléchi, renvoyé par une surface.
Point de réfraction, celui où un rayon est réfracté, rompu par un milieu.
Point radieux, celui qui renvoie les rayons, d'où partent les rayons.
Sens 14
Point de vue, voy. VUE.
Mettre une lunette à son point de vue, ou, simplement, à son point, voy. VUE.
Mettre au point, donner à une lunette, à un appareil photographique le degré de longueur nécessaire pour que l'image soit nette.
Sens 15
Point de mire, voy. MIRE.
Sens 16
Terme de marine. L'endroit estimé ou calculé de la mer où se trouve le navire à un moment donné. Si l'on rencontre un autre navire sur sa route et qu'on lui demande : quel est votre point ? cela signifie par quel degré de latitude et longitude croyez-vous être en ce moment ?
Faire son point, déterminer le point d'un bâtiment.
Points d'orientement ou, simplement, points, les positions principales de la misaine, quand elle est établie.
Point d'une voile, point d'attache de l'écoute au coin de la voile.
Sens 17
Terme d'exploitation de mines, de carrières. Le point, le point de la boussole vers lequel plonge une couche.
Sens 18
Terme d'hydraulique. Point de partage, voy. PARTAGE, n° 9.
Sens 19
Se dit du degré de température auquel un corps change d'état. Le point de congélation de l'eau, de l'alcool.
Point de fusion, degrés de chaleur auquel les corps solides passent à l'état liquide.
Sens 20
Terme d'anatomie. Points lacrymaux, les orifices des petits conduits qui vont aboutir au sac lacrymal.
Les points ciliaires, ouvertures, sur les bords ciliaires, des petites glandes qui lubrifient l'oeil.
Point saillant (punctum saliens), la première apparence du coeur dans un embryon qui se forme.
On a dit aussi le point vivant, le point animé.
Sens 21
Point graisseux, maladie dite pinguicula dans le langage médical, qui affecte la conjonctive oculaire et qui consiste en une petite tumeur de la grosseur d'un grain de chènevis, ainsi dite parce qu'on la croyait formée de graisse, ce qui n'est pas ; l'excision peut seule la faire disparaître.
Sens 22
Terme de botanique. Petite tache plus ou moins apparente à la surface des organes végétaux, et due à une lenticelle, à un bourgeon latent, à une glande, un hile, etc.
Sens 23
Point avec une épithète de couleur, se dit de certaines taches. Il y a un point rouge à l'oeil. Ce fruit, cette dent a un point noir.
Un point noir, un nuage orageux et menaçant qui paraît dans le ciel.
Fig. Il y a un point noir à l'horizon, c'est-à-dire quelque chose de menaçant se prépare, est à craindre. Terme de lapidaire. Petits grains blancs, noirs ou rouges, qui font tache dans un diamant.
Sens 25
Nom de petites touches ou traits qui sont employés dans la miniature et la gravure.
Sens 26
Terme de sculpture. Se dit des marques que l'on fait sur toutes les parties les plus saillantes d'une statue que l'on veut copier.
Mettre une statue aux points, la dégrossir, de manière que le sculpteur n'ait plus qu'à lui donner le fini et l'expression.
Metteur au point, le praticien qui exécute cette ébauche.
Sens 27
Divisions de la règle dont les cordonniers et les chapeliers se servent pour prendre mesure.
Fig. et populairement. Ces deux personnes ne chaussent pas à même point, leurs humeurs, leurs inclinations ne concordent pas ; elles se chaussent à même point, elles se conviennent.
Sens 28
Point mort d'une scie, le point où elle cesse d'avoir des dents.
Sens 29
Terme de monnaie. Point secret, nom de certaines lettres placées à la partie inférieure du revers de nos monnaies et indiquant la ville où la pièce a été frappée. A, Paris ; K, Bordeaux ; W, Lille ; D, Lyon ; M M, Marseille ; B, Rouen ; B B, Strasbourg.
Sens 30
Petite marque que l'on met sur un i.
Fig. Mettre les points sur les i, s'exprimer ou faire quelque chose avec une rigoureuse exactitude, et, particulièrement, corriger les fautes de style dans un écrit.
Fig. Il faut avec cet homme mettre les points sur les i, voy I.
Il n'est bon qu'à mettre les points sur les i, voy. I.
Ne paraître que comme un point, être presque imperceptible.
Sens 31
Petite marque que l'on met dans l'écriture pour indiquer la fin des phrases.
Fig. Mettre les points et les virgules à un écrit, y faire de petites corrections de style.
Deux points ( : ), signe de ponctuation que l'on met d'ordinaire pour indiquer une citation, une explication.
On dit aussi substantivement un deux-points, les deux-points (avec un trait d'union).
Point et virgule ( ; ), signe de ponctuation, qu'on emploie pour séparer des membres de phrases subordonnés non grammaticalement, mais logiquement.
Substantivement, le point-virgule. Le point-virgule marque une pause plus forte que la virgule.
Point d'interrogation (?) ou point interrogant, signe de ponctuation qui se met à la fin d'une phrase interrogative.
Point d'exclamation (!), ou point d'admiration, ou point admiratif, signe de ponctuation qu'on met après le dernier mot d'une phrase qui exprime l'admiration ou l'étonnement.
Points suspensifs (....), signe de ponctuation qui indique que le sens est suspendu.
Dans la grammaire grecque, point en haut, signe de ponctuation équivalant à nos deux points ou au point et virgule, et qui se marque par un point placé en face du haut de la lettre, si elle ne dépasse pas la portée ; au milieu, si elle la dépasse, comme Xi, Psi.
Le point et virgule y représente notre point d'interrogation.
Terme d'imprimerie. Points conducteurs, ou points carrés, points qui servent à prolonger une ligne, et dont on se sert surtout dans les tables et les tableaux pour mettre en rapport les objets qui se correspondent.
Points voyelles, ou, absolument, points, certains caractères qui servent à marquer les voyelles dans les langues sémitiques (hébreu, arabe etc.).
Sens 32
Terme de musique. Signe de notation, qui servait autrefois à une foule d'emplois fort compliqués, qui était dit tour à tour de perfection et d'imperfection, d'augmentation, de translation et d'altération ; on n'a conservé que le point d'augmentation.
Dans la notation ordinaire, le premier point qu'on place après une note augmente cette note de la moitié de sa valeur ; le second point placé après le premier augmente encore cette note du quart de sa valeur (c.-à-d. de la moitié de la valeur du premier point).
Dans la notation proposée par J. J. Rousseau et reproduite par Galin, le point n'a pas une valeur relative toujours la même, il augmente le son qui précède de la durée indiquée naturellement par la mesure, et aussi par des barres de division quand il y en a.
Autre usage du point :
Signe ( un point avec un tiret légèrement arqué placé au-dessus)qui indique un temps d'arrêt dans la mesure.
Point d'orgue, trait que la partie chantante exécute à sa volonté et pendant lequel l'accompagnement est suspendu (ainsi que la mesure).
Sens 33
Terme de géomancie. Points qu'on traçait sur le sol au hasard, et desquels on inférait une divination. Jeter les points.
Se dit aussi en d'autres espèces d'horoscopes.
Sens 34
Terme de jeux de cartes. Nombre attribué à chaque carte. L'as au piquet vaut onze points.
Il se dit aussi des points marqués sur chacune des faces des dés.
Sens 35
Au piquet et à d'autres jeux, nombre de points que composent ensemble plusieurs cartes de la même couleur.
Avoir le point, avoir en cartes d'une même couleur un plus grand nombre de points que son adversaire.
Sens 36
Dans la plupart des jeux, nombre que l'on marque à chaque coup, et dont la somme doit atteindre un certain taux qui fait le gain de la partie. Jouer en cinquante points, en trente points.
Donner des points, rendre des points, céder des points à son adversaire, supposer en commençant la partie, qu'il a déjà un certain nombre de points.
Fig.
Points d'annonce se dit, au trois sept, des points que l'on gagne par les figures qui se trouvent dans les levées qu'on a faites.
Sur le turf, un cheval étant à 5 contre 2, 2 est le point en sa faveur ou le point pour, et 5 le point en faveur du champ ou le point contre.
Faute d'un point, pour un point Martin perdit son âne, peu de chose fait quelquefois manquer une affaire. Cela se dit aussi dans les jeux, quand, faute d'un point, on perd la partie.
Sens 37
Terme de collége. Marques pour le travail et la conduite. Donner un bon point, un mauvais point. Il a eu tant de bons points cette semaine.
Sens 38
Fig. Division d'un discours, d'un ouvrage, et particulièrement d'un sermon, en un certain nombre de parties.
Sens 39
Fig. En général, objet, terme.
Sens 40
Question, difficulté particulière en quelque matière que ce soit.
Sens 41
Ce qu'il y a de principal, d'important dans une question, dans une difficulté.
Se faire un point de, attacher une importance capitale à.
Venir au point, venir à ce qu'il y a d'essentiel.
Fig. et dans un langage libre. Venir au point, obtenir ou accorder les dernières faveurs.
Point d'honneur, ce que l'on regarde comme intéressant l'honneur.
Prendre tout au point d'honneur, étendre trop loin la délicatesse sur le point d'honneur.
Terme de blason. Point d'honneur, place qui, dans un écu, répond au milieu et au-dessous du chef.
Sens 42
État, situation.
Au point de, avec un verbe à l'infinitif, en situation de.
En bon point, mal en point, en bon état, en mauvais état.
On écrit aussi mal-en-point.
Substantivement. Le bon point, la bonne situation, la situation favorable.
Sens 43
Degré, période.
Sens 44
Instant, moment précis.
Sur le point que, au moment où.
On dit de même : au point où.
Sur le point de, au point de, avec l'infinitif, même sens.
Point du jour, moment où le jour commence à poindre.
Sens 45
Opportunité, gré, fantaisie.
Faire venir quelqu'un à son point, l'obliger, l'engager adroitement à faire ce qu'on veut.
On dit dans un sens analogue : mettre à son point.
Venir au point de quelqu'un, faire ce qu'il désire.
Sens 46
À point, loc. adv. à propos.
Il a tout à point, tout le seconde, tout le favorise.
Cela lui vient à point, bien à point, se dit d'un avantage arrivant dans un moment de grand besoin.
Tout vient à point à qui sait attendre, c'est-à-dire avec du temps et de la patience, on vient à bout de tout.
Viande cuite à point, cuite ni trop, ni trop peu.
Tout à point, tout à fait à point.
Sens 47
À point nommé, loc. adv. à l'instant précis, au moment nécessaire.
Sens 48
À son point et aisement, voy. AISEMENT. L'Académie a écrit ici aisément, par une faute de typographie ; car à AISEMENT le mot est bien orthographié.
Sens 49
Au dernier point, loc. adv. Extrêmement.
Sens 50
De point en point, loc. adv. Exactement, en détail.
Sens 51
De tout point, en tout point, loc. adv. Totalement.
Équiper un homme de tout point, l'équiper de tout ce qui lui est nécessaire.
Fig. Accommoder quelqu'un, équiper quelqu'un de tout point, le traiter extrêmement mal ou de fait ou de paroles.
SYNONYME
LE POINT DU JOUR, LA POINTE DU JOUR. Le point du jour est le moment précis où le jour commence à paraître, à poindre. La pointe du jour est formée par les premières lueurs qui apparaissent au matin. Aussi, tandis que l'on dit la petite pointe du jour, on ne dit pas le petit point du jour ; usage contre lequel Bernardin de Saint-Pierre a péché : Nous restâmes là jusqu'au petit point du jour, Paul et Virg.
HISTORIQUE
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Wallon, pont ; provenç. ponch, pong, ponh, punt, point ; catal punt ; espagn. punto ; portug. ponto ; ital. punto ; du lat. punctum, de punctum, supin, de pungere (voy. POINDRE).
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE 1. POINT.
Sens 28
Ajoutez :
En général, point mort, point de la course d'un organe de machine où il ne reçoit plus de mouvement de la force motrice, et où son mouvement n'est dû qu'à sa vitesse acquise : position, par exemple, où se trouve le bouton d'une manivelle quand l'axe de la bielle avec laquelle elle est articulée passe par le centre du cercle décrit.
Sens 52
Point d'échelle, ou jour en échelle, espèce de jour qui se fait soit avec une grosse aiguille de façon à représenter les barreaux d'une échelle, soit en coupant l'étoffe au milieu d'une broderie, en rejoignant les bords et formant de petites barres coordonnées en forme d'échelle.
Point turc, voy. TURC.
Point fendu, sorte d'ancien point.
Sens 53
Point d'esprit, sorte de tulle.
Sens 54
Nom d'un défaut du verre dû à la présence de gaz dans son intérieur.
Sens 55
Points, les cartes marquées de 2, 3, 4.... points. Papier de points, c'est-à-dire papiers pour les cartes de points, par opposition aux feuilles de moulage et à l'as de trèfle.
Sens 56
Point de certitude, signe qui, dans les ouvrages d'histoire naturelle, sert à indiquer une chose certaine, une observation personnelle.
Sens 57
Point de vue, légère perception de la lumière qui reste chez quelques aveugles.
> POINT
Prononciation : poin ; le t se lie : il n'est poin-t habile
adv.
Sens 1
Il renforce, comme pas, la négation ne.
Abusivement, point nie quelquefois, même sans ne, dans les phrases interrogatives.
Cette suppression de ne est une licence qui se prend surtout en vers.
Sens 2
Point surabondant avec jamais, aucun, etc. (voy. PAS 2, n° 2).
Sens 3
Point se met négativement devant les substantifs, les noms de nombre, etc. par un abus né de la rapidité du langage qui sous-entend la négation et le verbe.
Point de nouvelles, voy. NOUVELLE, n° 1, vers la fin.
Point d'affaire, voy. AFFAIRE, n° 8.
Sens 4
Point se dit seul en réponse négative à une interrogation ou à une demande.
Point se met négativement devant quelques adverbes, dans une réponse négative. Vous êtes facile à contenter ? - Point tant que vous le pourriez penser.
On peut dire point trop ; mais non point beaucoup.
Il s'emploie de même hors de toute réponse (voy. PAS 2, n° 3).
On dit de même : Les gens peu ou point instruits. Cet emploi de point est reçu dans le style familier ; il fait mauvais effet dans le style sérieux : Dites plutôt : mais non détruites.
Sens 5
Point.... que, point.... sinon.
Sens 6
Point aussi, pour non plus.
Sens 7
Il s'emploie dans des cas où une proposition est sous-entendue.
Sens 8
Point du tout, négation renforcée qui se dit comme point.
Sens 9
Du tout point, tournure archaïque signifiant nullement, en aucune façon. Point d'argent, point de Suisse, sans salaire, sans récompense, point de travail, point de service. (c'est ici un calembour entre Suisse de nation et suisse de porte).
REMARQUE
1. Il y a cette différence entre point et pas que, lorsqu'on répond à une interrogation, point peut être employé tout seul, au lieu que pas ne s'emploie jamais de cette manière : êtes-vous fâché ? point.
2. L'Académie note encore cette différence-ci : lorsqu'on dit : N'avez-vous point vu un tel ? l'interrogation n'est qu'une question simple ; mais, lorsqu'on dit : N'avez-vous pas vu un tel ? on veut marquer par là qu'on croit que la personne qu'on interroge a vu celui dont on parle. Cette nuance est bien fugitive pour être réelle ; elle ne se rattache pas à la différence que point et pas ont dans leur signification primitive (voy. ci-dessous la synonymie).
3. Voy. PAS 2, aux remarques, qui s'appliquent aussi à l'emploi de point.
SYNONYME
PAS, POINT. Le point étant plus près de la nullité absolue que le pas, point est plus exclusif que pas. Aussi, bien que ces deux particules se prennent facilement l'une pour l'autre, il est des cas où pas convient mieux que point : c'est quand point serait trop absolu. Ainsi il vaut mieux dire : Le facteur n'est pas encore venu, que n'est point encore venu.
HISTORIQUE
XIIe s.
XIIIe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Point 1. En provençal. punh est aussi employé avec la négation. Point signifie proprement une petite quantité ; mis avec la négation propre qui est ne, il la renforce. Mais dans l'ancienne langue jusqu'au XVIe siècle, il conservait sa signification positive, ainsi qu'on peut le voir à l'historique de point 2 et de point 1.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> POINT
n. m.
Action de piquer dans un tissu avec une aiguille enfilée ou Résultat de cette action. Il n'y a qu'un point ou deux à faire pour recoudre cela. Faire un point d'ourlet. Faire un point à une chemise qui est décousue.

Il se dit aussi de Diverses manières de faire la broderie ou la tapisserie à l'aiguille, qu'on distingue par des noms différents, selon leur genre ou selon le pays d'où la mode en a été apportée. Point de croix. Point de marque. Point de feston. Point de chaînette. Point de Hongrie.

Gros point, Sorte de point de tapisserie où l'aiguille prend deux fils du canevas; à la différence du Petit point, Celui où elle n'en prend qu'un. De la tapisserie au petit point.

POINT se dit encore d'une Sorte de dentelle de fil, faite à l'aiguille, qui prend diverses nominations, selon les lieux où se font les différentes espèces de cette dentelle, la manière dont elles sont faites, ou les personnes qui les ont mises en vogue. Point à l'aiguille. Point de Gênes. Point de Venise. Point d'Espagne. Point d'Alençon. Point coupé. Point à la reine.

En termes de Chirurgie, Point de suture, Point de couture fait pour tenir réunis les bords d'une plaie.

En termes de Menuiserie, Parquet en point de Hongrie, Parquet dont les lames sont disposées en rangs obliques.

POINT se dit aussi des Petits trous qu'on fait à des courroies, à des étrivières pour y passer l'ardillon. Raccourcir une courroie d'un point, de deux points.

Il se dit également d'une Douleur piquante. Un point de côté.

POINT, en termes de Géométrie, désigne La plus petite portion d'étendue qu'il soit possible de concevoir, considérée, par abstraction, comme n'ayant aucune étendue. Les mathématiciens disent que la ligne est la trace d'un point en mouvement.

Il s'emploie aussi dans le langage courant pour désigner le Minimum d'espace qui puisse être perçu. Ce vaisseau ne paraît plus que comme un point à l'horizon.

Il se dit aussi, dans le style didactique et dans le langage ordinaire, d'un Endroit fixe et déterminé. Point central. Point d'équilibre. Le point d'appui d'une poutre, d'un linteau. Point fixe. Point de contact. Point de départ. Point d'arrêt. Point de ralliement. Indiquer à plusieurs personnes un point de réunion. Des points de repère. Un point pleurétique. De tous les points de l'horizon. Sur divers points. Fig., Le point sensible.

Point de section ou d'intersection, L'endroit où deux lignes, deux plans se coupent.

En termes d'Astronomie, Points équinoxiaux, Les deux points où le grand cercle de l'écliptique coupe le grand cercle de l'équateur; Points solsticiaux, Les deux points de l'écliptique les plus distants du plan de l'équateur; Point de la plus grande et de la plus petite distance, Les apsides; Point culminant, Le point de l'écliptique situé dans le méridien; Points cardinaux, Le septentrion, le midi, l'orient et l'occident; et Points verticaux, Le point du ciel appelé zénith, qui est directement au-dessus de notre tête; et le point appelé nadir, qui est directement au-dessous de nos pieds.

Point culminant. Voyez CULMINANT.

En termes d'Optique, Point de concours, Celui où les rayons convergents se rencontrent; Point d'incidence, Le point où tombe un rayon sur la surface d'un miroir ou d'un autre corps; Point de dispersion, Le point où les rayons commencent à être divergents; Point de réfraction, Celui où un rayon se rompt sur la surface d'un verre ou sur toute autre surface réfringente; Point de réflexion, Le point d'où un rayon est réfléchi par la surface d'un miroir ou de tout autre corps; et Point radieux, Celui qui renvoie les rayons, d'où partent les rayons.

Point de mire. Voyez MIRE.

En termes d'Hydraulique, Point de partage, Point, entre deux vallées, assez élevé pour que les eaux qui s'y rendent puissent couler Indifféremment dans l'une ou dans l'autre; et, lorsqu'il s'agit des branches d'un canal, le Point où l'on place le réservoir supérieur qui doit les alimenter.

En termes de Mécanique, Point d'appui, Point fixe sur lequel une partie d'une machine s'appuie en exécutant son mouvement. Point mort, Point où deux forces se rencontrent en se faisant équilibre l'une à l'autre, de manière à arrêter le mouvement. Il s'emploie aussi figurément : Le point mort d'une affaire.

En termes d'Automobile, Point mort, Position du levier de vitesse telle que, dans la boîte, l'arbre primaire n'entraîne pas l'arbre secondaire.

En termes de Marine, Point d'un bâtiment, Latitude et longitude du lieu où il se trouve en mer. Faire le point, faire son point, Déterminer la position du navire. Il s'emploie aussi au figuré dans le sens de Faire le bilan d'une situation.

Point de vue, Le point sur lequel la vue se dirige et s'arrête dans un certain éloignement. Il se dit également, en termes de Perspective, du Point que le peintre ou le dessinateur choisit, pour mettre les objets en perspective et vers lequel il dirige tous les rayons qui sont censés partir de l'oeil du spectateur. Déterminer, placer le point de vue. Il se dit aussi du Lieu où il faut se placer pour bien voir un objet. Il s'emploie encore figurément en ce sens : Envisager une chose d'un point de vue. Se mettre à un point de vue.

Point de vue désigne encore un Aspect de la nature. De cette hauteur, on découvre un magnifique point de vue. Dans cette région, les points de vue sont très variés.

Mettre à son point de vue, mettre à son point, mettre au point une lunette d'approche, Allonger ou raccourcir le tube, de manière qu'il y ait, entre l'objectif et l'oculaire, la distance nécessaire pour voir distinctement l'objet vers lequel on dirige la lunette. On dit aussi La lunette est à son point. On dit de même, en parlant des Lunettes à lire : Elles sont, elles ne sont pas à mon point, La distance à laquelle elles font converger les rayons lumineux convient ou ne convient pas à ma vue. On dit de même Mettre au point un appareil photographique, Augmenter ou diminuer la distance entre l'objectif et la plaque sensible de manière que l'image soit le plus nette possible.

Mettre au point s'emploie aussi figurément et signifie Amener une chose à l'état voulu. Mettre au point une affaire. Votre travail n'est pas au point. La mise au point d'un projet.

POINT se dit aussi d'une Petite marque ronde que l'on emploie à différents usages dans l'écriture. On termine par un point toute phrase finale, ainsi que toute proposition dont le sens est entièrement indépendant de celle qui la suit. Le tréma consiste en deux points placés horizontalement au-dessus d'une voyelle, comme dans Saül, Isaïe. Plusieurs points après un mot indiquent suspension, suppression d'un passage, lacune, etc. L'usage s'est établi de mettre des points sur les i.

Fig., Mettre les points sur les i, Être d'une précision, d'une exactitude rigoureuse. Avec cet homme il faut mettre les points sur les i, Il faut bien préciser avec lui, il faut prendre avec lui les plus grandes précautions.

Deux points (:), Point et virgule (;), Signes qu'on met à la fin d'une proposition dont le sens grammatical est complet, mais qui a une liaison logique et nécessaire avec la suivante. Les deux points s'emploient surtout à la fin des phrases immédiatement suivies de ce qui sert à les éclaircir. En termes d'Imprimerie, on dit plus ordinairement Un point-virgule pour Point et virgule.

Point d'interrogation (?), Signe qu'on met après une interrogation, une demande. Point d'exclamation (!), Signe qu'on met à la fin des phrases exclamatives ou qui expriment un vif étonnement, l'admiration, l'indignation.

Points conducteurs, Points qui servent, dans une table des matières, à compléter une ligne.

Points-voyelles ou, absolument, Points, Signes qui servent à marquer les voyelles dans certaines langues, notamment dans l'hébreu, dont l'écriture n'a de lettres proprement dites que pour représenter les consonnes.

POINT, en termes de Musique, désigne le Point que l'on met après une note, et qui augmente de moitié sa valeur. Une blanche suivie d'un point vaut trois noires.

Point d'orgue, en termes de Musique, désigne un Signe qui indique un temps d'arrêt, soit pour suspendre la mesure, soit, dans les anciens usages de l'Opéra, pour permettre à un chanteur d'exécuter un trait à sa fantaisie pendant une interruption de l'orchestre.

POINT, en termes de Sculpture, se dit des Marques que l'on fait sur toutes les parties les plus saillantes d'une statue que l'on veut copier. Mettre une statue aux points, La dégrossir de manière que le sculpteur n'ait plus qu'à l'achever. Metteur aux points, Le praticien qui exécute ce travail.

POINT, aux jeux de Cartes, se dit du Nombre qu'on attribue à chaque carte, et qui varie selon les jeux. L'as, au piquet, vaut onze points; les figures valent dix points; et les autres cartes valent le nombre de points qu'elles marquent.

Il se dit aussi, dans la plupart des jeux, du Nombre de points que composent ensemble plusieurs cartes de même couleur. Son point est meilleur que le vôtre. Accusez votre point. Avoir le point, Avoir en cartes d'une même couleur un plus grand nombre de points que son adversaire.

Il se dit encore du Nombre que l'on marque à chaque coup du jeu, et de celui dont on est convenu pour le gain de la partie. Il ne me faut plus qu'un point pour gagner la partie. Combien avez-vous de points? Jouer en trente points, en cent points.

Donner ou rendre tant de points à quelqu'un, Lui marquer, en commençant la partie, un certain nombre de points, comme s'il les avait déjà gagnés. Il est médiocrement fort au billard : je lui rends six points, et je le bats.

Fig., Rendre des points à quelqu'un, Avoir sur lui une supériorité assurée. Il lui rendrait des points.

Prov. et fig., Pour un point, faute d'un point, Martin perdit son âne, Peu de chose fait quelquefois manquer une affaire. La même phrase se dit aussi dans les jeux, lorsque, faute d'un point, on perd la partie.

POINT se dit aussi, dans les Collèges, dans les Écoles, de Certaines marques qui servent à noter la bonne ou la mauvaise conduite des écoliers et à évaluer les fautes qu'ils font dans leurs devoirs. Il a eu tant de bons points celte semaine. On lui a marqué, on lui a donné tant de mauvais points pour avoir fait du bruit en classe. On marque tant de points pour un solécisme, tant pour un barbarisme.

POINT se disait aussi de la Douzième partie d'une ligne.

Il se dit également, en termes de Typographie, d'une Mesure qui sert à déterminer la force du corps des caractères et qui vaut environ quatre dixièmes de millimètre. Des lettres de huit points. Il faut composer ce texte en corps de dix points et interligner d'un point.

POINT se dit, au figuré, des Parties qui forment la division de certains discours, de certains ouvrages, Un sermon en trois points, Le premier point d'une dissertation, d'une méditation. Passer au second point, au troisième point.

Il se dit aussi d'une Question, d'une difficulté particulière en quelque genre de connaissance que ce soit. Discuter, approfondir un point de théologie, de morale. Éclaircir un point de chronologie, d'histoire. Ils sont d'accord sur ce point ou en ce point. J'insiste sur ce point. Avoir gain de cause sur tous les points. Point de droit. Point de fait.

Il se dit également de Ce qu'il y a d'important, de principal dans une affaire, dans une question, dans une difficulté. C'est là le point de l'affaire. Il faut venir au point. Point capital. Un point décisif. Voilà le point. C'est un grand point que d'avoir obtenu le sursis. Un point délicat.

Point d'honneur, Ce qu'on regarde comme touchant à l'honneur, comme intéressant l'honneur. On ne saurait être trop délicat sur le point d'honneur. Il s'en fait un point d'honneur. Mettre son point d'honneur à faire, à ne pas faire une chose.

POINT signifie encore État, situation. Il est toujours au même point. Je l'ai retrouvé au point où je l'avais laissé. Mon ouvrage en est resté au même point. Il n'est pas en bon point. Ses affaires sont en mauvais point.

Mal en point, En mauvais état. Il est mal en point. Ses affaires sont mal en point.

POINT signifie aussi Degré, période. Le raisin est à son point de maturité, est au point de maturité convenable. Sa réputation est arrivée à un tel point qu'elle ne peut plus grandir. Il est permis de plaisanter, mais jusqu'à un certain point. Il s'inquiète de tout à un point que vous ne pouvez pas imaginer. Il est au plus haut point de sa carrière. Son insolence est arrivée au dernier point. J'ignore jusqu'à quel point il est permis d'avoir confiance en lui.

Il signifie aussi Instant, moment, temps précis dans lequel on fait quelque chose. Sur le point de mourir, il déclara...

POINT désigne encore l'Action de poindre. Le point du jour, Le moment où le jour commence à poindre. Dès le point du jour. Se lever au point du jour.

AU DERNIER POINT, loc. adv.
Extrêmement excessivement. Il est brave, insolent, heureux, malheureux au dernier point.

DE TOUT POINT, EN TOUT POINT, loc. adv.
Totalement, entièrement, parfaitement. C'est un homme accompli de tout point. Cet ouvrage est mauvais de tout point, en tout point. En tout point conforme à...

Équiper un homme de tout point, L'équiper de tout ce qui lui est nécessaire.

Fig., Accommoder, équiper quelqu'un de tout point, Le traiter fort mal, ou de fait, ou de paroles. Il est tombé entre les mains de gens qui l'ont accommodé de tout point. Envoyez-le-moi, je l'équiperai, je l'accommoderai de tout point. Il est vieux.

À POINT, loc. adv.
À propos. Vous venez à point, nous avons besoin de vous. Vous arrivez à point, fort à point.

Cela lui vient à point, bien à point, se dit d'un Avantage qui arrive à quelqu'un qui en avait extrêmement besoin. Il était ruiné, il a recueilli une grande succession; cela lui est venu bien à point.

Prov., Tout vient à point à qui sait attendre, Avec du temps et de la patience, on vient à bout de tout.

De la viande cuite à point, De la viande cuite comme il faut, ni trop, ni trop peu.

Prov., Rien ne sert de courir, il faut partir à point, Il faut se préoccuper de, faire les choses au moment voulu.

À POINT NOMMÉ, loc. adv.
Au temps précis, au moment déterminé. Le secours arriva à point nommé.

Venir à point nommé, Venir très à propos. Nous avions un très grand besoin de vous, vous êtes venu à point nommé.

DE POINT EN POINT, loc. adv.
Exactement, sans rien omettre. Il m'a tout raconté de point en point. Il a exécuté de point en point tout ce qu'on lui avait ordonné.

> POINT
adv. de négation
Pas, nullement. En voulez-vous? Je n'en veux point. Je ne doute point que cela ne soit. Ne voulez-vous point venir? Il n'a point d'argent.

POINT ne s'emploie jamais qu'avec la particule négative, ou exprimée, comme dans les phrases précédentes, ou sous-entendue, comme dans ces phrases : Les gens peu ou point instruits. Sans la connaissance de soi- même, point de solide vertu. Je pardonne à mes ennemis, et point à mes flatteurs. Homme bienveillant, point susceptible, point soupçonneux. Point d'homme plus méchant que lui. Point de travail qui le rebute. Il y a de plus cette différence entre Point et Pas, quant à l'usage, que, lorsqu'on répond à une Interrogation, Point peut être employé tout seul; au lieu que Pas ne s'emploie jamais de cette manière. En voulez-vous? Point. Êtes-vous fâché? Point.

Prov. et fig., Point d'argent, point de Suisse, On n'obtient rien de certaines gens, s'ils n'ont pas l'espoir d'être récompensés. Cela se dit aussi pour marquer qu'On ne fera rien sans être assuré d'une récompense, d'un paiement.

4

Anagrammes de point

Nombre de lettres :
5

Mots Proches de point