5 / 5 ( 100 votes ) Notez cette définition :

1

racine

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

racine(nom féminin)

Partie inférieure des végétaux, qui les fixe dans le sol et leur sert à en tirer leur nourriture.
Partie par laquelle certains organes, comme les dents, sont implantés.
{sens figuré} Mot primitif qui a donné naissance à d'autres.
Elément fondamental d‘ un mot, auquel s'ajoutent suffixes et préfixes.

Racine carrée, cubique d‘un nombre
nombre qui, élevé au carré, au cube, reproduit ce nombre.
Origine, cause première.

Les synonymes Mediadico de racine :

1 : attache, lien.

Les synonymes Word de racine :

6 : pluriel

Les synonymes WordNet de racine :

Les antonymes de racine :

branchage, branche, branchette, brindille, rameau,eaux, ramure


2

Définition du dictionnaire Littré

> RACINE
Prononciation : ra-si-n'
s. f.
Sens 1
Partie inférieure d'un végétal plongée le plus ordinairement dans la terre, qui croît toujours en sens contraire de la tige, et sert tant à fixer la plante au sol qu'à pomper sa nourriture. Racine pivotante, à base unique, ramifiée ou non, s'enfonçant verticalement dans le sol ; racine à base multiple, fibreuse quand le faisceau qui part du collet se compose de filets minces, noueuse quand les fibres se renflent de distance en distance, tubéreuse quand les fibres sont très renflées à leur milieu ; racine adventive, naissant non du collet mais de la tige ; racine aérienne, racine adventive naissant loin du sol ; racine accessoire, racine naissant des tiges rampantes sur le sol ou sur un corps quelconque. Pousser de profondes racines. Jeter des racines.
Fig.
Terme de palais. Fruits pendants par les racines, par racines, récoltes qui sont encore sur pied, qui n'ont point encore été coupées.
Fig. Prendre racine, jeter racine, se fixer, s'arrêter.
Familièrement. Prendre racine en un lieu, s'y établir, et aussi faire des visites trop longues et importunes.
Prendre racine, se dit aussi de ce qui se fixe, de ce qui devient invétéré.
Fig. Jeter des racines, s'attacher fortement.
Sens 2
Racine de certains arbres dont on fait des ouvrages d'ébénisterie et de tour. Une boîte en racine de buis. Voilà une belle racine.
Sens 3
Certaines plantes dans lesquelles ce qu'il y a de bon à manger est ce qui vient en terre. Racines alimentaires. Les carottes, les navets, les betteraves sont des racines. Faire cuire des racines. Potage aux racines.
Sens 4
Nom donné, en pharmacie, à certaines racines qui ont des propriétés médicinales.
Racines apéritives majeures, celles d'ache, d'asperge, de fenouil, de persil et du petit houx ; racines apéritives mineures, celles de chien-dent, de câprier, de garance, d'éryngion et d'ononis.
Sens 5
Racine du Brésil, l'ipécacuana.
Racine d'or, la racine du pigamon tubéreux, appelée aussi racine jaune.
Racine de Colombo, racine amère qui vient de Ceylan.
Sens 6
Terme de teinture. Synonyme de racinage. Sous la racine seule, on doit aussi entendre l'écorce, feuille de noyer et coque de noix, qui sont trois ingrédients provenant du même arbre, et qui servent tous à la couleur du fauve, Instruct. gén. p. la teinture, 18 mars 1671, art. 219.
Couleur fauve, qui se fait avec le racinage. La racine, écorce de noyer et coque de noix pour le fauve, autrement appellé couleur de racine ou noisette, ib. 1671, art. 257.
Sens 7
Terme de reliure.
Les bibliothécaires nomment racine la marbrure qui imite les veines des racines d'arbres débitées en planches et polies. Veau racine.
Sens 8
Portion d'un organe servant à son implantation dans un autre organe. La racine des dents, des poils, des cheveux, des ongles. La racine de l'ongle est malade.
Terme d'anatomie. Racine d'un membre, la partie de ce membre la plus voisine du tronc.
Sens 9
Racine d'un polype, d'un cancer, d'un cor, d'une verrue, prolongement par lesquels ces productions morbides s'enfoncent dans les tissus.
Sens 10
Racine d'un nerf, point par lequel un nerf se détache d'un centre nerveux (cerveau ou moelle épinière).
Sens 11
Pied d'une montagne.
Sens 12
Fig. Principe, origine de certaines choses.
Sens 13
Terme de grammaire. Dans l'ancien sens grammatical, mot primitif. Les racines de la langue grecque. Le Jardin des racines grecques de Lancelot.
Maintenant racine signifie le monosyllabe irréductible auquel on parvient en dépouillant les mots (dans notre système de langues) de leurs préfixes, suffixes et flexions.
Racines prédicatives ou verbales, voy. PRÉDICATIF.
Racines pronominales ou démonstratives, racines indiquant les êtres individuels et la place qu'ils occupent ; de là sont nés les pronoms, les articles et, en partie, les prépositions, les adverbes et les conjonctions.
On distingue la racine et le radical, dans les langues synthétiques, telles que le sanscrit, le grec, le latin, etc. Le mot de racine reste appliqué exclusivement à la racine proprement dite, c'est-à-dire à l'élément irréductible ; celui de radical s'applique à la racine déjà munie de son suffixe de dérivation et prête à recevoir la flexion. Ainsi dans partus (l'accouchement), partu est radical, de la racine par, avec suffixe tu.
Sens 14
Terme de mathématique. Nombre qui, multiplié par lui-même une ou plusieurs fois, en produit un autre. 5 est une racine de 625, parce qu'en le multipliant trois fois par lui-même, 5x5x5x5, on produit 625. Racine quatrième, racine cinquième, etc., nombre qui, multiplié trois fois, quatre fois par lui-même, donne le nombre proposé.
Au lieu de racine deuxième, racine troisième, on dit racine carrée, racine cubique.
On appelait racines sourdes, les racines carrées ou cubiques des nombres qui ne sont ni carrés ni cubiques ; on les nomme aujourd'hui irrationnelles ou incommensurables.
Terme d'algèbre. Nom qu'on donne aux valeurs des quantités inconnues qui entrent dans les équations au-dessus du premier degré.
Sens 15
Terme d'astronomie. Époque ou instant d'où on commence à compter les mouvements des planètes.
Sens 16
Racine de bryone, espèce de coquille.
Sens 17
Terme de minéralogie. Racine d'émeraude, prase.
Sens 18
Terme de pêche. Filament transparent et très résistant, pour monter les hameçons destinés à prendre de gros poissons d'eau douce ; on dit aussi crin de Florence ; ces crins sont de la soie qu'on obtient en rompant le ver à soie vivant par le milieu et en étirant la matière soyeuse qu'il contient, et qui se sèche à l'air en un gros fil.
HISTORIQUE
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Picard, rachaine ; wallon, resseinn, carotte ; provenç. racina, razina ; du bas-latin radicina, diminutif du lat. radix, racine, de même radical que le grec ; anc. scand. rôt ; angl. root ; goth. vaurts ; all. Wurzel ; kymri, gwraidd ; bas-bret. grizien. L'ancienne langue avait raïz, tiré du lat. radicem.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> RACINE
n. f.
Partie par laquelle les végétaux tiennent à la terre et en tirent leur principale nourriture. Racine chevelue. Racine bulbeuse. Racine pivotante. Racine traçante. La racine d'un arbre, d'une plante. La racine en est sèche, pourrie, gâtée. Ces sortes d'arbres jettent, poussent de profondes racines. Les racines de certains arbres courent sous la terre, s'étendent bien loin sous terre. Cet arbre est malade dans ses racines. Arbre séché dans sa racine. Ce plant avait été coupé, il a repoussé de racine.

Prendre racine, Se fixer dans le sol. Il se dit figurément d'une Idée. Cette erreur a pris racine dans les esprits. Il se dit aussi familièrement d'une Personne qui prolonge trop sa visite, son séjour quelque part. Il prend racine chez vous.

En termes de Jurisprudence, Fruits pendants par les racines, Fruits qui ne sont pas encore coupés et cueillis. Les fruits pendants par les racines font partie du fonds.

RACINE se dit particulièrement de la Racine de certains arbres dont on fait des ouvrages d'ébénisterie et de tour. Un meuble de racine d'orme, d'if, d'olivier, etc. Une botte de racine de buis. C'est du buis de racine.

Il se dit aussi en parlant de Certaines plantes ou herbes, telles que les raves, les betteraves, les carottes, les navets, etc., dans lesquelles ce qui est comestible est ce qui vient en terre, C'est un homme qui ne vit que de racines.

RACINE désigne aussi la Partie des ongles, des dents, des cheveux, des poils par où Ils tiennent à la chair. La racine de la dent est gâtée, est ébranlée. L'ongle est découvert jusqu'à la racine. Il souffre depuis la plante des pieds jusqu'à la racine des cheveux.

La racine d'un nerf, Le point par lequel ce nerf tient au cerveau ou à la moelle épinière.

RACINE se dit figurément du Principe, du commencement de certaines choses. Il faut couper la racine de ce mal avant qu'il augmente. Il faut couper le mal dans sa racine.

Il désigne, en termes de Grammaire, un Mot primitif, d'où dérivent d'autres mots. Le mot Front en français est la racine des mots Frontal, Frontière, Frontispice, Affronter, Effronté, etc. Les racines de la langue grecque ou simplement Les racines grecques. Aujourd'hui, dans l'usage des grammairiens, il désigne plutôt le Monosyllabe ou le dissyllabe auquel on arrive quand on dépouille un mot des préfixes, des suffixes et des flexions.

En termes d'Arithmétique et d'Algèbre, La racine carrée d'un nombre proposé, Le nombre qui, multiplié par lui-même, produit le nombre proposé; La racine cubique, Le nombre qui, multiplié par son carré, produit le nombre proposé. Trois est la racine carrée de neuf. Trois est la racine cubique de vingt-sept. Extraire la racine carrée, la racine cubique d'un nombre.

On dit de même Racine quatrième, Le nombre qui, multiplié par son cube, donne le nombre proposé. Racines d'une équation, Quantités qui, substituées aux inconnues, satisfont aux données de l'équation.

4

Anagrammes de racine

Nombre de lettres :
5

Usages de racine

racine


1 :

Racine pivotante, fasciculée, traçante, principale.
Racine renflée, bulbeuse, purgative, ramifiée, immergée.
Racine carrée, cubique( d' un nombre).
Racine grecque, latine.
Racines alimentaires, cultivées, adventives, comestibles.
Racines aériennes, grasses, rachidiennes, nerveuses.
Racine de degré n.
Racines de notre civilisation.
Racine du nez, de la langue, de l' ongle.
Racine d‘ une dent, d‘ un organe, d‘ un nerf.
Racine nième d‘ un nombre a.
Racine d‘ une équation.
Racine d‘ un mot.
Racine des poils, des cheveux.
Racine par laquelle quelque chose est implanté, attaché.
Racines par lesquelles la plante se fixe.
Racines d‘ un arbre, d‘ une plante, d‘ une fleur.
Racines d‘ un mal.
Racines qui absorbent, croissent, se développent.
Racines qui s' enfoncent, se détachent, émergent.
Racines qui fixent, nourrissent une plante.
Coupe-racine.
Extraction, ramification d‘ une racine.
Inflammation, compression d‘ une racine( nerveuse).
Degré d‘ une racine.
Excroissance, respiration des racines.
Dents à une, deux, trois racines.
Arracher des racines.
Attaquer le mal à la racine.
Brûler des racines.
Calculer une racine.
Couper des racines.
Couper le mal, un arbre à la racine.
Décolleter des racines.
Décortiquer une racine.
Déterminer les racines de quelque chose.
Déterrer des racines.
Détruire des racines.
Élaborer une racine.
Être coupé de ses racines.
Extraire la racine carrée( ou cubique) d‘ un nombre.
Extraire une racine.
Faire prendre racine à quelque chose.
Manger des racines.
Manger les pissenlits par les racines.
Plonger ses( ou des) racines dans quelque chose.
Porter des racines.
Prendre racine.
Prendre quelque chose par la racine.
Retrouver une racine.
Ronger les racines( des plantes).
Sectionner des racines.
Se nourrir de racines.
Tenir au sol par des( ou les) racines.
Trouver une racine.


Mots précédents
racinable
racinage
racinal,aux

Mots suivants
raciner
racinien,enne
racisme