Recevoir les newsletters :


1 râpé

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

4 / 5 - 161 votes

Notez cette définition :

> râpe (nom féminin)

> râpé (nom masculin)

> râpé,e (adjectif)

Réduit en poudre avec une râpe.
Usé jusqu‘ à la corde.
{familier} Raté.



Les synonymes de rape :
3 : gratte, frotter, démanger, racle, enlevé, e, effacé, e, ravaler, économiser, grappiller, prélever, double, dépassé, e, devancer


Les antonymes de rape :

neuf


2Définition du dictionnaire Littré

> RÂPÉ
Prononciation : râ-pé
s. m.
Sens 1
Boisson obtenue avec de l'eau jetée sur le marc, sur la râpe. Faire un râpé. Boire du râpé.
Fig. Usage qu'on fait d'une chose après qu'un autre en a eu les prémices. Boire sur le râpé.
Sens 2
Raisin nouveau qu'on met dans un tonneau pour raccommoder le vin quand il se gâte.
Râpé de raisin, râpé-raisin, vin ainsi raccommodé.
Sens 3
Râpé de copeaux, certaine quantité de copeaux, que l'on met dans un tonneau pour éclaircir le vin. .... Défende.... aux cabaretiers avoir d'un muid de vin râpé-raisin, s'ils n'ont 40 muids de vin dans leurs caves.... les râpés ont toujours été étroitement défendus à cause de leur faculté d'éclaircir les vins.... l'article IX.... interdit l'usage de ceux de copeaux, de paille et tous autres, ledit article x tolère seulement ceux de raisin comme moins dangereux, afin de faciliter la vente des baissières du vin, Arrêt du cons. du roi, 6 août 1720.
Sens 4
Autre vin qu'on fait en mettant des sarments ou des branches de chêne sous le pressoir, entre les lits de raisin. Il y a des marchands de vin qui, au lieu de copeaux de bois de chêne, emploient des grappes de raisin séchées.... le vin qui a subi l'une ou l'autre de ces opérations se nomme vin râpé, Dict. des arts et mét. Cabaretier.
Sens 5
On nomme aussi râpé, dans les cabarets, un mélange des restes de toutes sortes de vins, qu'on rassemble dans un tonneau, pour ne rien perdre.
Sens 6
Nom donné sous l'ancienne monarchie à l'état d'officiers des ordres du roi qui gardaient leurs charges peu de temps, puis les revendaient, en conservant le droit de se parer de l'ordre et de se faire appeler commandeurs des ordres du roi ; ainsi dits, d'après Saint-Simon, du râpé de vin.
HISTORIQUE
XIVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Râpe 2.

> RÂPÉ
Prononciation : râ-pé, pée
part. passé de râper 1
Usé par la râpe.
Fig. et familièrement. Des vêtements râpés, vêtements usés jusqu'à la corde.
Se dit populairement d'une personne qui porte des habits vieux et usés, qui a l'air fort misérable. Il est bien râpé.

> RÂPE
Prononciation : râ-p'
s. f.
Sens 1
Ustensile de ménage, fait d'une plaque de métal hérissée d'aspérités, qui sert à mettre en poudre du sucre, de la croûte de pain, etc.
Fig. Donner de la râpe douce, flatter un peu.
Sens 2
Râpe à tabac, râpe plate dont on se sert pour râper le tabac.
Sens 3
Sorte de lime dont les sculpteurs et certains ouvriers se servent. Après quoi il prend la râpe, espèce de lime qui met l'ouvrage en état d'être poli, Dict. des arts et mét. Sculpteur.
Sens 4
Terme de métallurgie. Outil dont on se sert pour ôter le sable attaché ou brasé aux objets soudés en métal.
Sens 5
Terme de maçonnerie. Morceau de tôle ou de fer plat piqué que l'on passe sur la pierre après qu'elle est taillée.
Sens 6
Petite râpe, espèce du genre agaric.
Sens 7
Terme de médecine. Bruit de râpe, en auscultation, bruit ressemblant au frottement d'une râpe sur du bois ; on l'entend dans quelques rétrécissements des orifices du coeur.
HISTORIQUE
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Voy. RÂPER.

> RÂPE
Prononciation : râ-p'
s. f.
Grappe de raisin dont tous les grains sont ôtés.
En général, partie de la tige des épis et des grappes qui soutient les graines.
On dit aussi rafle.
HISTORIQUE
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
All. Rappe, grappe (voy. RAFLE 1). Cependant remarquez le prov. raspa, ital. raspo, qui paraissent indiquer une comparaison avec raspa, la râpe à râper.

3Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> RÂPE
n. f.
Ustensile de ménage, fait d'une plaque de métal hérissée d'aspérités, et qui sert à réduire en poudre du sucre, du fromage, etc. Une râpe de fer-blanc.

Râpe à tabac, Râpe plate dont on se sert pour mettre en poudre du tabac.

RÂPE se dit aussi d'une Sorte de lime à grosses entailles dont les sculpteurs et certains ouvriers se servent. Cette figure est en tel état qu'on y peut passer la râpe. Râpe de cordonnier, de tourneur, de tabletier, de plombier. Une râpe à bois.

> RÂPE
n. f.
Grappe de raisin de laquelle tous les grains sont ôtés. Tous les grains de cette grappe sont tombés, il ne reste plus que la râpe. On dit aussi RAFLE.

Il se dit aussi du Marc de raisin, de ce qui reste de la grappe après qu'elle a été pressée.

> RÂPE
n. f.
[Art vétérinaire] Il se dit des Crevasses ou fentes transversales qui se forment au pli du genou d'un cheval.

> RÂPÉ
n. m.
Boisson que l'on obtient en faisant passer de l'eau sur le marc de raisin. Ce n'est pas du vin, c'est du râpé. Il ne nous a donné à boire que du râpé.

Il se dit aussi du Raisin nouveau qu'on met dans un tonneau pour améliorer le vin quand il va se gâter, et du Vin ainsi traité. Passer du vin par le râpé, sur le râpé.

Râpé de copeaux, Une certaine quantité de copeaux qu'on met dans un tonneau pour éclaircir le vin.


Mots précédents
Mots suivants

Le score à battre
Mots-Maxi 1 500 points Je relève le défi ?

boite logiciel gratuit MEDIADICO pour votre PC
Le nouveau logiciel gratuit de dictionnaires pour toute la famille.
▶  Plus d'infos
▶  Prix : 0,00 €
héliographie
(nom féminin)
Description du Soleil.
Ce qui est créé par l'esprit est plus vivant que la matière.
(Baudelaire)
Happiness depends upon ourselves.
(Aristotle)