1

vendre

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

vendre(verbe transitif)

Difficultés orthographiques
vendre au détail.
vendre sur pied.

Les synonymes Mediadico de vendre :

Les synonymes Word de vendre :

Les synonymes WordNet de vendre :

Les antonymes de vendre :

acquérir, soudoyer, soutenir, stipendier, cacher, suborner, entretenir, garder, préserver, réserver, sauver, immortaliser, obtenir, garde, archiver, archives, continuer, stocker, acquit, rafler, boucaner, rafle


2

Définition du dictionnaire Littré

> VENDRE
Prononciation : van-dr'
, je vends, tu vends, il vend, nous vendons, vous vendez, ils vendent ; je vendais ; je vendis ; je vendrai ; je vendrais ; vends ; qu'il vende, vendons, vendez ; que je vende, que nous vendions ; que je vendisse ; vendant ; vendu, v. a.
Sens 1
Aliéner une chose, céder à quelqu'un la propriété d'une chose pour un certain prix. Vendre une maison, un cheval. Platon fut vendu comme esclave.
Vendre un cheval crins et queue, le vendre très cher.
Vendre un cheval tout nu, le vendre sans selle et sans bride.
Ce n'est pas vendre, c'est donner, se dit en parlant des choses qu'on vend à vil prix.
Vendre une femme, la prostituer pour de l'argent.
Il les vendrait à beaux deniers comptant, il les vendrait tous, il est plus fin qu'eux, ou bien il les sacrifierait au moindre intérêt.
Fig. Vendre son cheval pour avoir du foin, faire une chose contradictoire.
Je suis à vous à vendre et à dépendre, je vous suis tout acquis, voy. DÉPENDRE 3.
Fig. à qui vendez-vous vos coquilles ? voy. COQUILLE, n° 2.
Fig. Cet homme vend bien ses coquilles, il fait bien valoir sa marchandise, son travail.
Sens 2
Terme de bourse. Vendre à découvert, vendre à terme et à une même époque une certaine somme de rentes sans avoir les titres en main, dans l'espérance de voir les cours baisser avant l'expiration du marché.
Sens 3
Particulièrement, il se dit de ceux qui vendent habituellement au public certaines marchandises, certaines denrées, etc. Vendre en gros et en détail. Il vend des comestibles, du vin, des liqueurs. Vendre à juste prix. Vendre cher. Vendre bon marché.
Vendre en biais, c'est, après avoir enlevé un fichu de toute la largeur de l'étoffe, mesurer sur les deux lisières le métrage demandé, et puis couper ; cette coupe donne du biais aux deux bouts.
Vendre l'argent, se dit des usuriers.
Sens 4
Fig. Ne pas accorder gratuitement, faire payer cher.
Vendre cher, vendre bien cher, vendre chèrement sa vie, ou, simplement, vendre sa vie, se défendre avec courage, immoler beaucoup d'ennemis avant de succomber.
Populairement, dans le même sens. Vendre bien cher sa peau.
Sens 5
Fig. Se faire payer en argent ou autrement pour certains services, certains offices, certaines choses morales.
Vendre son suffrage, sa protection, etc. se les faire payer.
Vendre son honneur, recevoir de l'argent pour faire une action honteuse.
Vendre son honneur, en parlant d'une femme, s'abandonner par intérêt.
Vendre son âme, se dit de celui qui, d'après une croyance superstitieuse, livrait son âme au diable pour certaines jouissances.
Sens 6
Fig. Trahir, dénoncer, révéler un secret par intérêt.
Il a vendu ses complices, il les a dénoncés.
Fig. Ils vendent la ville, se dit de gens qui, dans une compagnie, parlent bas entre eux.
Sens 7
Se vendre, v. réfl. Être vendu. Cette maison se vend aujourd'hui. Le coton se vend en balles.
Cette marchandise se vend bien, elle est d'un débit facile, ou elle est d'un prix élevé.
En un sens contraire. Cette marchandise ne se vend pas, elle n'a pas de débit.
Se vendre au poids de l'or, être vendu fort cher.
Sens 8
Aliéner sa liberté, se faire esclave, pour an certain prix.
Fig.
Sens 9
Entrer au service militaire pour de l'argent. Il s'est vendu comme remplaçant. Autrefois les Suisses se vendaient.
Sens 10
Fig. Aliéner sa liberté morale pour de l'argent ou autres avantages.
Se vendre à un parti, se livrer à un parti par des vues intéressées.
Sens 11
Se trahir l'un l'autre. Ils se sont vendus les uns les autres.
Sens 12
Il se dit d'une femme qui se livre pour de l'argent.
PROVERBES
Femme qui prend se vend.
Ce n'est pas tout que de vendre, il faut livrer, il ne suffit pas de promettre, il faut tenir, il ne suffit pas de former un projet, il faut avoir les moyens de l'exécuter.
Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir mis par terre, voy. OURS.
Marchandise qui plaît est à demi vendue.
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Bourg. vanre ; wall. veind ; prov. vendre ; esp. vendere ; ital. vender ; du lat. vendere, qui est une contraction de venum-dare (voy. VÉNAL).
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> VENDRE
(Je vends, tu vends, il vend; nous vendons, vous vendez, ils vendent. Je vendais. Je vendis. Je vendrai. Vends, vendons. Que je vende. Que je vendisse. Vendant. Vendu.) v. tr.
Aliéner une chose, transporter, céder à quelqu'un la propriété d'une chose pour un certain prix. Il m'a vendu ce cheval. Je lui ai vendu pour mille francs de marchandises. Vendre une maison, une charge. Propriété à vendre. Vendre un domaine franc et quitte. Vendre à faculté de rachat, à faculté de réméré. Vendre à réméré. Vendre avec garantie, sans garantie. Vendre à l'encan, aux enchères. Vendre au plus offrant et dernier enchérisseur. Vendre à l'amiable. Vendre en conscience.

Fig., Vendre bien cher sa vie, vendre chèrement sa vie, Défendre bien sa vie et faire périr beaucoup d'ennemis avant de succomber. on dit populairement, dans le même sens : Vendre bien cher sa peau.

Fig., Vendre son suffrage, sa protection, etc., Se faire payer pour donner son suffrage, pour accorder sa protection, etc.

Fig., Cette femme se vend, Elle se livre par intérêt. Cet homme se vend, Il reçoit de l'argent pour faire une action malhonnête.

Fig., Se vendre à un parti, à une cabale, Se livrer à un parti, à une cabale par des vues intéressées.

Prov. et fig., Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir mis par terre, Il ne faut pas disposer d'une chose avant de la posséder, Il ne faut pas se flatter trop tôt d'un succès incertain.

VENDRE se dit particulièrement de Ceux qui font métier de vendre certaines marchandises, qui font commerce de vendre. Il vend toutes sortes d'étoffes, de livres. Il vend des comestibles, des légumes et des fruits. Je n'ai rien vendu de la journée. Vendre à prix fixe, au comptant, à crédit. Vendre cher, à bon marché, à vil prix, à prix coûtant ou au prix coûtant, à perte. Vendre en gros, en détail. Vendre à la livre, au mètre, au cent, au poids.

Cette marchandise, cette denrée se vend bien, On en a un facile débit. On dit dans le sens contraire : Cette marchandise, cette denrée ne se vend pas.

Fig., Vendre au poids de l'or, Vendre très cher. Ce n'est pas vendre, c'est donner se dit en parlant des Choses qu'on vend à vil prix.

Prov. et fig., Ce n'est pas tout que de vendre, il faut livrer, Il ne suffit pas de promettre, il faut tenir ce que l'on promet; ou Il ne suffit pas de former un projet, il faut encore avoir les moyens de l'exécuter.

VENDRE signifie aussi Trahir, révéler un secret par quelque raison d'intérêt. Vendre sa patrie, son roi. Il vendrait son meilleur ami, sort père à beaux deniers comptants. C'est lui qui nous a vendus.

Le participe passé
VENDU s'emploie adjectivement. C'est un homme vendu se dit d'un Homme livré à quelqu'un ou à un parti par intérêt. Cet homme est vendu au pouvoir.

4

Anagrammes de vendre

Nombre de lettres :
5

Mots Proches de vendre