Recevoir les newsletters :


1 ville

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

3,8 / 5 - 282 votes

Notez cette définition :

> ville (nom féminin)

Difficultés orthographiques
une ville d‘ eaux.
une ville-étape, des villes-étapes.
la Ville éternelle( Rome).
la Ville lumière( Paris).
la Ville sainte( Jérusalem).
un hôtel de ville, des hôtels de ville.
le Théâtre de la Ville.

Homonymes - paronymes
vil, e( méprisable).

Les synonymes de ville :
5 : métropole, capitale, mégalopole ou mégapole ou mégalopolis, conurbation
10 : citadelle, château, eaux, forteresse, bastille, fort, donjon, villa, bastide
11 : préfecture, bourg
12 : bourg, village, bourgade, hameau, eaux, agglomération


Les antonymes de ville :

désert,e, expédition, campagne, champ, croisade, plaine, minuscule, bord, périphérie, extrémité, guerre, pourtour, maison


2Définition du dictionnaire Littré

> VILLE
Prononciation : vi-l'
s. f.
Sens 1
Assemblage d'un grand nombre de maisons disposées par rues, souvent entourées de murs d'enceinte, de remparts, de fossés.
Par la ville, en parcourant les rues de la ville.
La ville est bonne, on y trouve aisément ce dont on a besoin.
Anciennement. Bonne ville, qualification honorable donnée par les rois de France à certaines villes plus ou moins considérables.
Être en ville, n'être pas actuellement chez soi.
Dîner, souper en ville, dîner, souper dans une maison où l'on est invité.
Habit de ville, toilette de ville, habit, toilette que l'on prend pour faire ses visites dans la ville.
En typographie, ouvrage de ville, impressions destinées aux usages bourgeois, telles que billets de faire part, étiquettes, etc.
Fig. Avoir ville gagnée, se dit de toute difficulté surmontée.
La grande ville, Paris.
Poétiquement. La ville éternelle, la ville de Rome.
Villes saintes, Jérusalem, Médine et la Mecque.
Terme de numismatique. Médailles des villes, celles qui ont été frappées dans les villes autonomes de l'antiquité, et qui en portent le nom ou les emblèmes.
Terme d'ancienne coutume. Ville d'arrêt, ville où un créancier pouvait procéder par saisie et voie d'arrêt sur les biens de ses débiteurs forains qui y étaient trouvés.
Terme d'ancienne coutume. Perdre la ville, être banni ; rendre la ville, rappeler de l'exil.
Sens 2
Absolument. La ville, dite par opposition à la campagne.
Être à la ville, n'être point à la campagne.
Il se dit aussi par opposition à la cour.
Il se dit de la capitale par opposition à la province.
Sens 3
Les habitants d'une ville.
Bruit de ville, nouvelle incertaine ou fausse.
Sens 4
Le corps de ville, ou, simplement, la ville, les officiers municipaux.
L'hôtel de ville, la maison de ville, l'hôtel, la maison où se réunit le conseil municipal.
Elliptiquement. La ville, l'administration municipale, l'hôtel de ville.
On dit de même : Emprunt de la ville de Paris, etc.
Il avait une partie de son bien sur la ville, il avait une partie de son bien en rente sur l'hôtel de ville de Paris.
Sergent de ville, voy. SERGENT.
PROVERBES
Les maisons empêchent de voir la ville, voy. MAISON.
Ville qui parlemente est à moitié rendue, voy. PARLEMENTER.
REMARQUE
1. Il faut distinguer en ville et à la ville. Être en ville, c'est n'être pas actuellement chez soi ; être à la ville, c'est n'être pas à la campagne.
2. Ces observations de Caillières ne sont plus reçues aujourd'hui, mais Mme de Sévigné s'y conformait dans le passage suivant :
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Wallon, veie ; bourg. velle ; provenc. vila, maison de campagne, et aussi ville ; espagn. et ital. villa ; du lat. villa, maison de campagne, qui est le diminutif de vicus, archaïque veicus, village ; sanscr. veça, maison. Beaucoup de maisons de campagne latines étant devenues l'origine de villages, de bourgs, de cités, villa a dans le français pris le sens de ville.

3Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> VILLE
n. f.
Assemblage ordonné d'un nombre assez considérable de maisons disposées par rues, et limitées souvent par une enceinte. Ville close de murailles. Ville fermée. Ville ouverte. Ville démantelée. Ville forte. Ville maritime. Ville frontière. Ville marchande. Ville d'eaux. La ville de Rouen. La ville et ses faubourgs. La ville haute et la ville basse. La ville neuve. La vieille ville. Se promener dans une ville. Errer par la ville. Il est allé faire un tour de ville, un tour en ville. J'ai parcouru tous les quartiers de la ville. Il demeure au centre, au coeur de la ville, à l'autre bout de la ville. Il court un bruit par la ville, dans la ville. Il possède une maison de ville et une maison des champs.

La Ville éternelle se dit de la Ville de Rome.

Ville libre. Voyez LIBRE.

Le corps de ville ou simplement La ville se disait du Corps des officiers municipaux. Le corps de ville fut présenté au roi.

Hôtel de ville, maison de ville, Hôtel, maison où se réunit habituellement le conseil municipal.

Il avait une partie de son bien en rentes sur la ville, En rentes sur l'Hôtel de Ville de Paris.

Sergent de ville. Voyez SERGENT.

Toilette, tenue de ville, Toilette, tenue pour sortir le jour, par opposition à Toilette, tenue du soir, de soirée.

Fam., Être à la ville, N'être point à la campagne. Être en ville, N'être pas actuellement chez soi. On dit aussi : Déjeuner, dîner en ville, Déjeuner, dîner dans une maison où l'on est invité. Travailler en ville, Aller travailler chez des particuliers.

Fig. et fam., Avoir ville gagnée se dit en parlant de Toute difficulté vaincue, surmontée.

Prov. et fig., Ville qui parlemente est à moitié rendue, Une personne qui écoute les propositions qu'on lui fait n'est pas éloignée d'accorder ce qu'on lui demande.

VILLE se dit, par extension, de l'Ensemble des Habitants d'une ville. Toute la ville est allée au-devant de lui. Toute la ville parle de cette nouvelle.

La ville et la cour s'est dit de l'Ensemble des gens de la bonne bourgeoisie de Paris et des nobles qui avaient entrée à la cour du roi.

En termes d'Imprimerie, Ouvrages de ville, Travaux peu importants qui ne comportent qu'un on deux feuillets, comme les cartes, les menus, les annonces, etc.

VILLE se dit encore, absolument, du Séjour des villes. de la vie qu'on y mène et des moeurs qui y règnent, par opposition au séjour, à la vie et aux moeurs de la campagne. J'aime mieux la ville que les champs. Il préfère la campagne à la ville.


Les mots proches :
aile  -  ailler  -  aller  -  avilir  -  baille  -  bailler  -  baller  -  bible  -  bielle  -  bigle  -  bigler  -  bile  -  biler  -  bill  -  bille  -  biller  -  billet  -  bouille  -  briller  -  buller  -  caille  -  cailler  -  cible  -  cibler  -  ciller



Le score à battre
Mots-Maxi 1 500 points Je relève le défi ?

boite logiciel gratuit MEDIADICO pour votre PC
Le nouveau logiciel gratuit de dictionnaires pour toute la famille.
▶  Plus d'infos
▶  Prix : 0,00 €
regrat
(nom masculin)
Vente de seconde main de marchandises de médiocre valeur.
L'amour abstrait de l'humanité est presque toujours de l'égoïsme.
(Dostoïevski)
Honest differences are often a healthy sign of progress.
(Mahatma Gandhi)