1

aboyer

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

aboyer(verbe intransitif)

Les synonymes Mediadico de aboyer :

Les synonymes Word de aboyer :

5 : japper

Les synonymes WordNet de aboyer :

Les antonymes de aboyer :

murmurer


2

Définition du dictionnaire Littré

> ABOYER
Prononciation : a-bo-ié et a-boi-ié ; la prononciation varie. L'y se change en i quand un e muet suit : il aboie ; il aboiera. Il faut un y et un i pour l'imparfait, nous aboyions, vous aboyiez, et le présent du subjonctif, que nous aboyions, que vous aboyiez. La prononciation abayer était commune au commencement du XVIIe siècle.
Sens 1
V. n. Se dit du cri du chien et de quelques autres animaux du même genre ; le renard par exemple. Le chien aboie. Le chien du garde aboie au voleur, après le voleur, contre le voleur. Quoi ! mes chiens même aboient après moi.
Sens 2
Fig. Crier contre quelqu'un, invectiver, faire des réclamations.
Sens 3
Aboyer après, poursuivre ardemment. Aboyer après une place. Cet ambitieux aboie après les grandeurs.
Sens 4
V. a. Les chiens aboyaient le renard. Aboyer quelqu'un, invectiver contre lui. Aboyer une place, la poursuivre avec passion. Dans cette phrase de Diderot : Aboyer peut être transitif direct ou indirect : il aboie moi ou il aboie à moi.
Sens 5
S'aboyer, v. réfl. C'est ou aboyer soi ou aboyer à soi.
Sens 6
Proverbes. Tous les chiens qui aboient ne mordent pas, c'est-à-dire tous les gens qui menacent ne sont pas à craindre.
Aboyer à la lune, crier inutilement.
Jamais bon chien n'aboie à faux, un homme sage ne se fâche pas sans raison.
SYNONYME
ABOYER, JAPPER. Le premier se dit du cri des gros chiens, le second de celui des petits. Cependant on dit souvent d'un petit chien, il aboie, et d'un gros, il jappe. C'est qu'alors celui-là est en colère, et que celui-ci n'est animé contre aucun objet.
HISTORIQUE
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Berry, abayer ; de ad, à, et baubari, aboyer ; grec ; allem. bellen. Le simple baier était aussi usité dans l'ancien français.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
ABOYER. Ajoutez : - REM. Aboyer à la lune est une locution née de l'observation du chien qui, blessé par l'éclat de la lune, aboie contre elle.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> ABOYER
v. intr.
Il se dit du Chien qui fait entendre son cri. Un chien qui aboie à la lune, qui aboie aux voleurs. Un chien qui aboie après tous les passants.

Prov. et fig., Tous les chiens qui aboient ne mordent pas, Les gens qui menacent ne sont pas toujours redoutables.

Prov. et fig., Aboyer à la lune, se dit en parlant d'un Homme qui crie inutilement contre quelqu'un.

Il signifie figurément Poursuivre de cris importuns, d'injures; Dire du mal, avec acharnement, d'une personne ou d'une chose. Tous ses créanciers aboient après lui. Certains journaux aboient après ce ministre, après ce décret.

4

Anagrammes de aboyer

Nombre de lettres :
5

Mots Proches de aboyer