1

accepter

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

accepter(verbe transitif)

Les synonymes Mediadico de accepter :

Les synonymes Word de accepter :

Les synonymes WordNet de accepter :

Les antonymes de accepter :

argumenter, chipoter, contredire, éliminer, épiloguer, objecter, pinailler, refuser, supplanter, vétiller, vétille, rouspéter, ergoté,e, ergoter, exiger, cabrer, chicaner, débattre, décliner, désobéir, péricliter, niais,e, repousser, soustraire, querelle, quereller, exclu,e, exclure, gripper, expulsé,e, expulser, dérobé,e, dérober, chiper, chaparder, chasser, blackbouler, déchoir, débat, conquérir, enchaîné, enchaîner, inféodé,e, inféoder, languir, lésiner, subordonnée, subordonner, épilogue, subordonné,e, plagier, éconduire, déchu,e, cacher, grippe, escamoter, refouler, dompter, piller, asservir, déplaire, reconduire, récuser, référé, référer, rejeter, discuté,e, discuter, cache, prélever, affaibli,e, résister, retrancher, subjuguer, affaiblir, bouleverser, apprivoiser, chicane, opposer, emporter, émettre, discipliner, enlever, nier, enlevé,e, destituer, contester, dénoncer, présenter, annuler, confisquer, sauver


2

Définition du dictionnaire Littré

> ACCEPTÉ, ÉE
Prononciation : a-ksè-pté, ptée
part. passé.
Offres acceptées. Sacrifice accepté par les dieux. La paix acceptée des deux partis ou par les deux partis. Le débat étant accepté. Présage accepté. Le prix est de cent francs ; accepté.
Accepté invariable se met sur un papier de commerce pour indiquer acceptation. Accepté pour la somme de....
> ACCEPTER
Prononciation : a-ksè-pté ; prononciation vicieuse, acceter
v. a.
Sens 1
Agréer, consentir à, prendre ce qui est offert ou ce qui se présente. Il ne voulut rien accepter d'eux. Accepter la paix, une condition. L'excuse fut acceptée. Accepter une chose. J'accepterai tous les coups de la fortune plutôt que.... Accepter le débat en justice. Accepter un arrêt, une peine. Accepter un héritage. Il accepta l'invitation à dîner. Le sacrifice fut accepté de Dieu. L'empire qu'il n'avait accepté que par force. Acceptant ce qu'il avait refusé d'abord. Ce traité ne fut pas accepté par la cour de France.
Sens 2
Accepter un défi, promettre de faire ce dont on a été défié, et, plus particulièrement, accepter un duel.
Sens 3
Accepter le combat, se montrer prêt à soutenir le combat.
Sens 4
J'en accepte l'augure, je souhaite qu'il en soit comme on me le fait espérer.
Sens 5
En termes de banque, accepter une lettre de change, s'engager à la payer à l'échéance.
Sens 6
Absolument. On tira parole de cet homme qu'il accepterait. Un faible roi ne sachant ni refuser ni accepter.
Sens 7
S'accepter, v. réfl. Être accepté. Cela peut s'accepter.
HISTORIQUE
XIVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Provenç. acceptar ; espagn. aceptar ; ital. accettare ; de acceptare, fréquentatif de accipere, recevoir, de ad, à, et cipere pour capere, prendre (voy. CAPTURE).
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> ACCEPTER
v. tr.
Agréer ce qui est offert. Accepter une donation, une offre, une condition, une tutelle. Accepter un emploi, une charge. J'accepte ce que vous m'offrez. Les ennemis ont accepté la trêve. Le prince a accepté la dédicace de ce livre. Il l'a accepté pour gendre.

Accepter un défi, S'engager à faire quelque chose dont on a été défié, et particulièrement quand il s'agit d'un duel.

Accepter le combat, Témoigner que l'on est prêt à soutenir l'attaque de l'ennemi.

J'en accepte l'augure. Voyez AUGURE.

En termes de Banque, Accepter une lettre de change, Prendre l'engagement de la payer à l'échéance, en mettant son nom au bas ou en travers du corps de l'écriture, avec le mot Accepté.

ACCEPTER s'emploie aussi absolument. Il vient d'être nommé à cette place, on ne sait s'il acceptera.

4

Anagrammes de accepter

Nombre de lettres :