1

acheter

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

acheter(verbe transitif)

Acquérir avec de l'argent.
Corrompre avec de l'argent.

Les synonymes Mediadico de acheter :

Les synonymes Word de acheter :

Les synonymes WordNet de acheter :

Les antonymes de acheter :

emprunter, racheter, recevoir, assainir, purifier, amender, corriger, améliorer


2

Définition du dictionnaire Littré

> ACHETER
Prononciation : a-che-té ; ne prononcez pas a-je-té, ni, comme Vaugelas le défend aussi, a-jé-ter. La syllabe che est muette quand la syllabe qui suit est sonnante, et prend l'accent grave quand cette syllabe qui suit est muette ; gardez-vous donc bien de prononcer, comme font quelques personnes, ach'trai pour a-chè-te-rai, et ainsi de suite
v. a.
Sens 1
Acquérir une chose à prix d'argent. Acheter une maison. Les gens qui font la traite achètent des noirs sur la côte d'Afrique.
Absolument. La manie d'acheter.
Sens 2
Acheter un homme, lui donner une somme pour qu'il serve en place d'un autre à l'armée.
Sens 3
Acheter des soldats, donner à un gouvernement étranger de l'argent pour qu'il fournisse des soldats. Dans la guerre d'Amérique, l'Angleterre acheta plusieurs régiments dans les petits États de l'Allemagne,
Sens 4
Procurer à prix d'argent une chose qui n'est pas vénale, corrompre à prix d'argent. Acheter ses juges. Il acheta par des largesses l'attachement des soldats.
Sens 5
Fig. Obtenir avec peine et difficulté. Acheter la bienveillance par des flatteries. Il acheta la victoire au prix du sang de ses meilleurs soldats.
Sens 6
S'acheter, v. réfl. Être vénal. C'est un bien qui ne s'achète pas.
Sens 7
Proverbe. Qui bon l'achète, bon le boit, se dit du vin et en général de toute marchandise.
SYNONYME
ACHETER à, ACHETER DE. à quel marchand avez-vous acheté cela, ou de quel marchand ? Le premier est plus usité dans le langage ordinaire ; mais voici toute la différence. D'après Lafaye, on dira le premier quand on voudra aller trouver le marchand pour acheter un objet semblable, et le second quand on aura seulement l'intention d'indiquer la provenance : à désignant vers qui l'on est allé, à qui l'on s'est adressé, et de désignant de qui on tient la chose achetée. Mais l'usage confond tout à fait ces deux emplois. Et en effet, soit qu'on achète à, soit qu'on achète de, il faut toujours aller à celui qui vend.
REMARQUE
Je me suis acheté un manchon, c'est-à-dire j'ai acheté un manchon pour moi, est une locution qui peut se dire, puisqu'il n'y a aucune amphibologie. Mais déjà l'amphibologie commence si l'on met : On m'a acheté un manchon, qui peut signifier : on a acheté pour moi, ou de moi, un manchon. On peut voir au n° 5 que Corneille s'en est servi ; mais elle mérite beaucoup d'attention, pour qu'il n'y ait pas d'équivoque. Le danger de l'amphibologie augmente dans une phrase comme celle-ci qu'on entend tous les jours et qui est en effet dans le dictionnaire de l'Académie : J'ai acheté une montre à mon fils, avec le sens de pour mon fils ; mais qui peut aussi signifier : J'ai acheté de mon fils une montre, il m'a vendu une montre. On prendra donc bien garde, en s'en servant, à l'amphibologie ; et, en tout cas, on remarquera qu'ici l'emploi de à au lieu de pour est du parler vulgaire et négligé.
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Picard et norm. acater ; bourguig. echetai ; provenç. acaptar, prendre à redevance ; anc. espagn. acaptar ; anc. portug. achatar ; bas-lat. accapitare. Diez le tire de ad-captare ; mais la forme accapitare ne le permet pas. Le mot vient de ad, à, et caput, tête (voy. CAPITAL), et signifie prendre pour chef, prendre à bail, à redevance, acheter. C'est ainsi que capital est devenu cheptel, qui signifie toute espèce d'avoir, en ancien français, chetel ou catel.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> ACHETER
(J'achète; nous achetons.) v. tr.
Acquérir à prix d'argent. Acheter des étoffes, des provisions, des livres, une maison, une terre. Acheter argent comptant, au comptant, comptant. Acheter à crédit. Acheter à bon marché. Acheter cher. Acheter à vil prix. Acheter au poids de l'or. Acheter en gros, en détail. J'ai acheté de lui cette maison, cette montre, ce cheval.

Acheter des bans, Obtenir à prix d'argent dispense de faire publier des bans de mariage, à l'église.

Au temps où la loi militaire permettait des remplaçants, Acheter un homme, Lui payer une somme convenue pour qu'il remplace un autre homme dans le service militaire.

Acheter des voix, des suffrages, Se les procurer à prix d'argent ou au moyen de quelques avantages, de quelques faveurs. On dit dans un sens analogue Acheter le silence de quelqu'un.

Acheter une chose à quelqu'un signifie L'acheter de lui. Je lui ai acheté un volume qu'il m'a fait payer cher. Vous ne sortirez pas de ma boutique sans m'acheter quelque chose. Il signifie aussi Acheter pour quelqu'un. J'ai acheté une montre à mon fils.

Il se prend aussi figurément. J'ai bien couru pour obtenir cette grâce, on me l'a bien fait acheter. C'est une dignité qu'il a achetée au prix de son sang. Vous me faites acheter bien cher la grâce que vous m'accordez.

4

Anagrammes de acheter

Nombre de lettres :
5

Mots Proches de acheter