1

bleu,e

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

bleu(nom masculin)

Difficultés orthographiques
des bleus azur.
des bleus de travail.
du bleu du Cantal.

bleu,e(adjectif)

Qui est couleur du ciel sans nuage.

Sang bleu sang noble.

Difficultés orthographiques
des vêtements bleu clair.
des robes bleu ciel.
les "casques bleus"( de l'O.N.U.).
être fleur bleue.

Les synonymes Mediadico de bleu :

Les synonymes Word de bleu :

Les synonymes WordNet de bleu :

Les antonymes de bleu :

vétéran, ancien,enne, doyen,enne, kroumir, vieille, redoublant,e, patriarche


2

Définition du dictionnaire Littré

> BLEU, BLEUE
Prononciation : bleu, bleue
adj.
Sens 1
Qui est de la couleur du ciel sans nuage. Des rubans bleus. Une robe bleue. Des yeux bleus.
Cordon bleu, large ruban que portaient les chevaliers du St-Esprit, ordre fondé par Henri III. Un cordon bleu, un chevalier de l'ordre du Saint-Esprit.
Familièrement, et par une plaisanterie qui porte sur l'éminence du grade de cordon bleu et sur l'ancien tablier bleu des servantes, une très bonne cuisinière. Nous avons pris un cordon bleu.
Bas bleu, femme de lettres, avec une nuance de ridicule (voy. BAS).
Bibliothèque bleue, ensemble de petits livres, qui ont une couverture bleue et qui contiennent des romans de chevalerie, par exemple les Quatre Fils Aymon, avec une version ancienne et naïve, et aussi des contes de fées, comme le Petit Poucet, Cendrillon.
Conte bleu, récit fabuleux, incroyable, discours en l'air.
Parti bleu, parti de gens de guerre, sans commission et sans aveu, qui font des courses pour piller amis et ennemis. Locution vieillie.
Filles bleues, filles de l'Annonciade.
Terme d'ancienne marine. Officier bleu, celui qu'un capitaine de vaisseau créait sur son bord.
Terme de médecine. Maladie bleue (voy. CYANOSE).
Sens 2
Livide, en parlant de la teinte que prend la peau à la suite d'une forte contusion. Il a l'oeil tout bleu.
Sens 3
Bleu, s. m. La couleur bleue. Bleu de roi. Bleu turquin. Bleu de Prusse. Elle a les yeux d'un beau bleu.
Bleu clair, bleu foncé, locution invariable. Une robe bleu clair. Des draps bleu foncé.
Un bleu, une marque livide à la peau, suite de contusion. Il lui fit des bleus en le pinçant fortement.
Terme de blanchisseur. Passer du linge au bleu, tremper du linge blanchi dans une eau imprégnée de bleu.
Terme de cuisine. Mettre une carpe, un brochet au bleu, les faire cuire au court-bouillon, où il entre du vin, ce qui leur donne une couleur bleuâtre.
Sens 4
Un bleu, les bleus, nom donné, dans les guerres de la Vendée, aux soldats républicains à cause de leur uniforme bleu ; et, par extension, partisan de la Révolution.
Dans l'histoire ancienne, faction des bleus ou des Vénètes, l'une des principales factions du cirque à Rome ou à Constantinople.
Les bleus et les rouges, nom qu'on donnait aux différents corps de la maison du roi.
Sens 5
Différentes sortes de substances qui donnent une coloration bleue. Bleu anglais, nom donné à la matière obtenue en précipitant par la potasse, l'indigo du bleu en liqueur.
Bleu d'azur, verre coloré en bleu par l'oxyde de cobalt ; réduit en poudre très fine, il s'emploie, dans les manufactures de porcelaine ou de faïence, sous les noms d'azur d'émail ou bleu d'émail.
Bleu d'azur, un des noms sous lesquels on désigne l'outre-mer (lapis lazuli ou lazulite) en poudre fine.
Bleu de cobalt, résultat de la calcination d'un mélange de phosphate de cobalt et d'alumine, dit aussi bleu de Thénard.
Bleu en liqueur, solution d'une partie d'indigo dans huit parties d'acide sulfurique ; les repasseuses s'en servaient pour passer le linge au bleu.
Bleu de nerprun, matière colorante d'un bleu violet qui se trouve dans les baies du nerprun.
Bleu de Prusse ou de Berlin, nom donné au cyanure de fer avant qu'on en connût la composition, tant à cause de sa couleur que parce qu'il fut découvert à Berlin.
Bleu de montagne, carbonate de cuivre naturel.
Sens 6
Nom d'un poisson du genre des chiens de mer.
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Wallon, bleûf, bleus ; au féminin, bleuse, bleusse ; bourguig. bleuve, au féminin ; Berry, blu ; picard, bleusse, au féminin ; provenç. blau ; ancien espagn. blavo ; patois ital. biavo ; de l'ancien haut-allem. blâo, blaw ; angl. blue.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE BLEU.
Sens 7
Colère bleue, violente colère, colère où le visage devient bleu.
Sens 9
Locution populaire. Il m'en a fait voir de bleues, il m'a causé de grandes peines, de grandes contrariétés.
Sens 10
Populairement. Du vin bleu, du petit bleu, du vin de cabaret.
Sens 11
Bleu éléphant, sorte de bleu.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> BLEU, UE
adj.
Qui est de la couleur du ciel quand il est pur. Satin bleu. Robe bleue. Avoir les yeux bleus.

Il se dit quelquefois de la Couleur que certains épanchements de sang ou certaines contusions font prendre à la peau. Quand le sang lui porte à la tête, il devient tout bleu. L'endroit de la contusion est encore bleu.

En termes de Chimie, Cendres bleues, Carbonate de cuivre artificiel.

Cordon bleu. Voyez CORDON.

Fig. et fam., Conte bleu, Récit fabuleux, conte de fées ou Discours en l'air, mensonge. Ce sont là des contes bleus.

Il se dit comme nom masculin de la Couleur bleue. Bleu céleste. Bleu de ciel. Bleu pâle. Bleu foncé. Bleu clair. Bleu de roi. Bleu mourant. Bleu turquin. Bleu barbeau. Une étoffe d'un beau bleu. Teindre en bleu. Le bleu du ciel.

Fig., Être dans le bleu, Nager dans le bleu, se dit de Quelqu'un qui vit dans le rêve, dans l'irréel.

Il se dit familièrement de l'Empreinte laissée sur la peau par une contusion. Avoir des bleus sur le corps. Faire un bleu à quelqu'un, se faire un bleu.

En termes de Cuisine, Mettre une carpe, un brochet au bleu, Faire cuire ces poissons à un court-bouillon au vin rouge, qui leur donne une couleur bleuâtre.

En termes de Blanchisserie, Passer du linge au bleu, Tremper du linge, après l'avoir blanchi, dans une eau imprégnée d'une couleur bleue.

Fig. et fam., N'y voir que du bleu, Se laisser tromper par les artifices de quelqu'un. Elle lui conte des histoires invraisemblables, il n'y voit que du bleu.

Passer au bleu une chose, Faire exprès de ne plus s'occuper d'une chose.

Bleu d'azur, Verre coloré en bleu par l'oxyde de cobalt et réduit en poudre.

Bleu de cobalt, Résultat de la calcination d'un mélange de phosphate de cobalt et d'alumine.

Bleu de montagne, Carbonate de cuivre naturel.

Bleu d'outremer, Poudre bleue qu'on retire de la pierre appelée Lapis lazuli. Il y a du bleu d'outremer artificiel aussi beau que celui du lapis.

Bleu de Prusse, Matière d'un bleu foncé qu'on vend ordinairement sous la forme de petites masses faciles à pulvériser. Le bleu de Prusse est un sel formé d'acide prussique et de peroxyde de fer.

Boire du petit bleu, Boire un vin rouge de qualité très médiocre.

Envoyer, recevoir un petit bleu, Envoyer, recevoir une dépêche pneumatique dont la couleur est bleue.

Vouer au bleu, Faire voeu que, pendant quelques années, un enfant sera habillé de bleu, en l'honneur de la Sainte Vierge, dont cette couleur est le symbole.

BLEUS, Nom que les Chouans donnaient, pendant la guerre de Vendée, aux soldats des armées de la République.

BLEUS désigne aujourd'hui les Soldats nouvellement incorporés avec leur classe.

4

Anagrammes de bleu,e

Nombre de lettres :
5

Usages de bleu,e

bleu,e


1 :

Bleu clair, foncé, roi, horizon, ciel, marine.
Bleu de teinturier, de lessive.
Bleu de méthylène.
Bleu de mécanicien, de travail, de chauffe.
Bleu du ciel, de la mer.
Gros bleu.
Truite, carpe au bleu.
Brimer les bleus.
Colorer avec du( ou en) bleu.
Employer du bleu( de méthylène).
Être couvert de bleus.
N‘y voir que du bleu.
Occasionner de( simples) bleus.
Passer au bleu.
Passer le linge au bleu.
Porter un bleu de travail.
Prendre quelqu‘un pour un bleu.
Se badigeonner la gorge au bleu de méthylène.
Se faire avoir comme des bleus.
Se faire un bleu en tombant.
Teindre en bleu.
Tirer sur le bleu.


6

Mots Proches de bleu,e

Mots précédents
blettir
blettissement
blettissure

Mots suivants
bleuâtre
bleuet
bleuetière