1

brandon

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

brandon(nom masculin)

Bouquet de paille enflammé.
Corps enflammé qui s'élève d'un incendie.

Les synonymes Mediadico de brandon :

Les synonymes Word de brandon :

Les synonymes WordNet de brandon :

2

Définition du dictionnaire Littré

> BRANDON
Prononciation : bran-don
s. m.
Morceau d'étoffe, et maintenant, d'ordinaire, paille tortillée au bout d'un bâton et plantée aux extrémités d'un champ pour indiquer qu'il est saisi.
Saisie-brandon, acte par lequel un créancier fait saisir les fruits, pendants par branches et racines, des biens de son débiteur.
HISTORIQUE
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Bas-lat. brando, brandeum, brandium, sorte de voile qu'on mettait sur les terres saisies ; ital. brandone, lambeau, et, par contraction, brano, anc. espagn. brahon, morceau d'étoffe. Il y a dans l'ancien français braion, dans le provençal bradon, brazon, braon, qui signifient le gras des chairs, le fessier (anglais brawn, partie charnue), et qui viennent de l'ancien haut-allemand brâto, accusatif brâtun, brâton, partie charnue, mollet ; Diez croit que de ce sens on est venu à celui de lambeau de chair et puis lambeau d'étoffe ; une pareille dérivation paraît très douteuse. On peut conjecturer, avec quelque vraisemblance, que brand, brandon, est un substantif dérivé de l'ancien verbe brander, contracté de brandeler (voy. BRANLER), une chose qui brandille pouvant sans peine se dire d'un morceau d'étoffe fixé à un pieu ou bâton.
> BRANDON
Prononciation : bran-don
s. m.
Sens 1
Bouquet de paille enflammé, dont on se sert pour s'éclairer.
Sens 2
Débris enflammé qui s'échappe d'un incendie.
Fig. Les brandons de guerre civile.
Sens 3
Dimanche des brandons, le premier dimanche de carême, ainsi dit à cause de l'habitude de porter, en ce jour, des brandons allumés.
Danse des brandons, sorte de danse rustique ou plutôt course dans la campagne avec des brandons, à l'occasion de certaines fêtes.
Sens 4
Un brandon de glands, un bouquet de glands. Inusité en ce sens. Son rabat [de Mascarille] se pouvait appeler un honnête peignoir, et ses canons semblaient n'être faits que pour servir de cache aux enfants qui jouent à cligne-musette ; un brandon de glands lui sortait de sa poche comme d'une corne d'abondance, Récit en prose et en vers de la farce des précieuses, Paris, 1660.
HISTORIQUE
XIIIe s.
XIVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Bas-lat. brando ; provenç. brando ; anc. catal. brandó ; espagn. blandon, torche ; de l'allem. Brand, feu, incendie, de brennen, brûler ; angl. to burn.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE 1. BRANDON. - ÉTYM. Ajoutez : D'après M. d'Arbois de Jubainville (Rev. celtique, t. II, p. 126), brandon vient non pas de l'ancien haut-allemand brant, tison, encore moins de l'allemand moderne Brand, incendie, mais du franc brand, dont l'existence est prouvée par le nom propre Childe-brandus, et qui a le sens de brûler, d'incendier.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> BRANDON
n. m.
Espèce de flambeau fait avec de la paille tortillée. Allumer des brandons.

Il se dit aussi des Corps enflammés qui s'élèvent d'un incendie. Le vent poussait des brandons qui portaient l'incendie de tous côtés.

Fig., Les brandons de la discorde. Jeter le brandon de la discorde parmi les citoyens. Cet homme est un brandon de discorde. Cet écrit est un brandon de guerre civile.

Le dimanche des brandons, se disait anciennement du Premier dimanche de carême, parce que, ce jour-là, le peuple allumait des feux, dansait à l'entour et parcourait les rues et les campagnes en portant des brandons ou des tisons allumés.

> BRANDON
n. m.
Paille tortillée au bout d'un bâton qu'on plantait aux extrémités d'un champ, d'un terrain, pour marquer que les fruits en avaient été saisis judiciairement. Voyez SAISIE-BRANDON.

4

Anagrammes de brandon

Nombre de lettres :
5

Usages de brandon

brandon


1 :

Brandon de discorde.
Brandon qui s' échappe d' un incendie.


6

Mots Proches de brandon

Mots précédents
brandillable
brandiller
brandir

Mots suivants
brandy
branlable
branlant,e