1

bras

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

bras(nom masculin)

Membre supérieur de l'homme.
Ce qui ressemble à un bras: bras d‘ un fauteuil, bras de levier, etc.
Division d‘ un fleuve.

Bras de mer détroit.
Pouvoir, puissance, force.

Avoir le bras long avoir de hautes relations, beaucoup d‘ influence.

A bras-le-corps par le milieu du corps.

A tour de bras( loc. adv.) de toute sa force.

A bras raccourcis( loc. adv.) de toute sa force.

Bras dessus, bras dessous en se donnant le bras.

Audiovisuel Bras tangentiel : bras de lecture d'un tourne-disque qui se déplace sans pivotement, de façon à maintenir le plan symétrique du lecteur tangent à l'axe du sillon.(Anglais: tangential arm)

Difficultés orthographiques
en bras de chemise.
bras dessus bras dessous.
couper bras et jambes.
être au bras de quelqu‘un.
à bras tendu.
à bras ouverts.
un bras d‘ honneur.
à pleins bras.
à tour de bras.
tomber à bras raccourci( s).

Les synonymes Mediadico de bras :

Les synonymes Word de bras :

Les synonymes WordNet de bras :

2

Définition du dictionnaire Littré

> BRAS
Prononciation : l's se lie : un bras arrondi, dites : un bra-z arrondi
s. m.
Sens 1
Nom, dans le corps humain, du membre supérieur et tenant à l'épaule. De la grosseur du bras. Qui a de bons bras. Être emporté dans les bras.
Donner le bras, arrondir le bras pour qu'une autre personne s'y appuie.
Donner le bras, mettre son bras au bras de quelqu'un.
Se donner le bras, se dit de deux personnes qui ont le bras passé l'un dans l'autre.
Prendre le bras, passer son bras autour du bras d'une autre personne.
Offrir son bras, se dit d'un homme qui demande à une dame si elle veut prendre son bras pour passer d'une pièce dans une autre, pour faire une promenade, une course, etc.
Avoir les bras retroussés jusqu'au coude, avoir la manche du vêtement retroussée.
Familièrement. Gros comme le bras, se dit pour exprimer une flatterie qui consiste à donner à quelqu'un avec affectation, en lui parlant, un titre qu'il a ou qu'il n'a pas. Dans la conversation il le traita de comte, gros comme le bras.
Avoir des bras, en termes de danse, c'est les porter, les remuer avec grâce.
Familièrement. Les bras m'en tombent, ma surprise est extrême.
Couper bras et jambes à quelqu'un, lui enlever ses moyens de réussir, ou encore lui ôter tout courage.
Demeurer les bras croisés, rester sans rien faire.
Faire les beaux bras, se donner de grands airs.
Faire les grands bras, affecter un crédit, une importance qu'on n'a pas.
Fig. Tendre les bras à quelqu'un, lui offrir secours et protection ; l'inviter à approcher.
Tendre les bras, implorer du secours.
Arrêter, retenir le bras de quelqu'un, à quelqu'un, l'empêcher de frapper ; et, figurément, arrêter sa colère, sa vengeance.
S'appuyer sur le bras de quelqu'un, être soutenu par son bras ; et, figurément, avoir son appui.
S'appuyer sur un bras de chair, dans le langage mystique, mettre son espoir aux choses temporelles.
Recevoir quelqu'un à bras ouverts, le recevoir avec empressement, avec amitié.
Avoir quelqu'un sur les bras, en être embarrassé ou chargé.
Avoir beaucoup d'affaires, de grandes affaires sur les bras, en être accablé.
Se mettre sur les bras, s'attirer sur les bras, c'est-à-dire s'attirer l'inimitié.
Sens 2
Embrassement, sein, giron. Il le prit dans ses bras. Quand il vous pressait dans ses bras.
Fig. Il se jeta dans les bras de l'armée. Tirer quelqu'un des bras de la mort. Il s'arrachait des bras du sommeil.
Sens 3
Fig. et poétiquement, amour, mariage, union.
Sens 4
Personne qui travaille. Campagnes qui manquent de bras.
Ne vivre que de ses bras, ne vivre que de son travail.
Sens 5
Ce qui agit, par opposition à ce qui conçoit. Il n'a été que le bras d'un autre. Le bras droit de quelqu'un, celui qui agit, travaille pour lui.
Sens 6
Fig. Force, courage guerrier. Un bras victorieux.
Sens 7
Pouvoir, puissance. Toutes les choses humaines sont sous le bras de Dieu. Un tyran appesantissait sur la ville un bras de fer.
Le bras séculier, la puissance, l'autorité temporelle par opposition à l'autorité ecclésiastique, et aussi la justice temporelle par opposition à la juridiction ecclésiastique.
Fig. et familièrement. Avoir les bras longs, avoir beaucoup de crédit, d'influence.
Sens 8
Un des courants d'un fleuve. La Meuse reçoit un bras du Rhin. Se diviser en beaucoup de bras. La rivière ayant réuni ses deux bras.
Bras de mer, détroit. Ils sont séparés par un bras de mer.
Sens 9
Sorte de chandelier à une ou plusieurs branches qu'on applique au mur. Un bras doré. Deux bras d'argent.
Sens 10
Dans le langage anatomique, région du membre antérieur ayant pour base l'humérus.
Membre thoracique des animaux invertébrés, ou seulement son premier article.
Terme de vétérinaire. Partie de la jambe du cheval qui s'étend depuis l'épaule jusqu'au genou.
Les bras d'une baleine, ses nageoires.
Bras du polype, ses tentacules.
Bras de l'écrevisse, ses pinces.
Les bras du Scorpion, constellation.
Sens 11
Ce qui est configuré en forme de bras. Les bras d'une machine. Les bras d'une équerre. Bras de fauteuil. Siége à bras. Les bras d'un fauteuil, d'une civière, d'un brancard, d'une vergue. Le bras d'un aviron. Bras de la vigne. Bras de balance, les deux parties qui sont de chaque côté du point.
Bras de levier, la portion du levier comprise entre le point d'appui et le point d'application des forces.
Terme de charpentier. Bras de chèvre, les deux longues pièces qui portent le treuil.
Sens 12
Terme de géognosie. Rameau de montagne qui, dépassant le pied général de la chaîne, s'avance dans la plaine.
Sens 13
À bras, loc. adv. Avec les bras seuls, et sans machine.
À force de bras, même sens. Ils montèrent le canon à force de bras.
À tour de bras, loc. adv. De toute sa force. Il frappait à tour de bras.
À bras raccourci, sans quartier. Frapper à bras raccourci.
Sens 14
À bras-le-corps, loc. adv. Par le milieu du corps. Il le prit à bras-le-corps.
Sens 15
Bras dessus, bras dessous, loc. adv. En se donnant le bras.
Fig. Être bras dessus, bras dessous, être dans une grande intimité.
S'embrasser bras dessus, bras dessous, s'embrasser avec beaucoup d'intimité.
Si on lui en donne long comme le doigt, il en prend long comme le bras, c'est-à-dire il n'a point de discrétion, il abuse.
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Bourguig. brai ; picard, bros ; wallon, bres' ; provenç. bratz ; catal. bras ; espagn. brazo ; portug. braço ; ital. braccio ; du latin brachium. Dans l'ancien français, le nominatif est bras, le régime est brac. C'est le nominatif qui a formé le mot actuel ; de là vient l's que nous y mettons.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE BRAS.
Sens 11
Ajoutez :
Bras ou genou de l'aviron, la partie depuis le point d'appui jusqu'à la main du rameur.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> BRAS
n. m.
Membre du corps humain qui tient à l'épaule. Bras droit. Bras gauche. Bras nerveux. Bras long. La force du bras. Lever, hausser, étendre, plier le bras. Être blessé au bras. Elle portait un enfant sur ses bras, entre ses bras, dans ses bras. Lever un fardeau à bras tendu. Se jeter dans les bras, entre les bras de quelqu'un. Jeter les bras, ses bras au cou de quelqu'un. Un enfant qui tend les bras à sa nourrice. Saisir quelqu'un par le bras.

On le dit proprement, en termes d'Anatomie, de la Portion du bras qui s'étend depuis l'épaule jusqu'au coude; celle qui va du coude au poignet se nomme Avant-bras.

Donner le bras à une femme, L'accompagner et lui présenter le bras pour qu'elle s'y appuie en marchant. Il se dit également de la Personne qui s'appuie sur le bras de l'autre. Elle donnait le bras à son mari. On dit dans le même sens Elle était au bras de son mari.

Donner, offrir, tendre le bras à quelqu'un, Lui prêter le bras de façon qu'il s'en aide et s'appuie dessus, soit pour se relever, s'il est tombé, soit pour marcher plus facilement. On dit dans un sens analogue Prendre le bras de quelqu'un et S'appuyer sur le bras de quelqu'un en marchant. On dit aussi dans le sens réciproque Se donner le bras, en parlant de Deux personnes dont l'une a le bras passé dans celui de l'autre. Ils marchaient en se donnant le bras.

Fam., Avoir le bras retroussé jusqu'au coude, Avoir ses manches retroussées de manière que le bras soit nu jusqu'au coude.

Être en bras de chemise, se dit d'un Homme qui, pour être plus à l'aise, n'a pas mis ou a retiré habit, veste ou blouse.

Fig. et fam., Avoir les bras rompus, Avoir les bras fatigués par l'excès du travail.

Fig., Ne vivre que de ses bras, Ne vivre que du travail de ses bras.

Fig. et fam., Demeurer les bras croisés, Demeurer sans rien faire.

Fig. et fam., Couper bras et jambes à quelqu'un, Lui retrancher beaucoup de ses prétentions, de ce qu'il garde comme ses droits. Cet arrêt nous a coupé bras et jambes. Il signifie plus ordinairement Ôter à quelqu'un le moyen d'agir, d'arriver à ses fins, de réussir. La perte de son protecteur lui a coupé bras et jambes. Cette disgrâce, ce malheur lui a coupé bras et jambes. Il signifie encore Frapper d'étonnement, de stupeur. Cette nouvelle me coupa bras et jambes. On dit, dans une acception analogue à ce dernier sens, Les bras m'en tombent.

Fig. et fam., Traiter quelqu'un de monsieur, de monseigneur, gros comme le bras, Lui donner ces titres fréquemment et avec emphase.

Fig., Tendre les bras à quelqu'un, L'aider, lui offrir ses secours, son appui; s'il a des torts, être prêt à les lui pardonner. Je lui ai tendu les bras dans sa disgrâce. On dit quelquefois dans ce sens Ouvrir ses bras à quelqu'un.

Tendre les bras à quelqu'un peut signifier aussi figurément Implorer son secours. On dit également Tendre les bras vers quelqu'un.

Fig., Se jeter dans les bras, entre les bras de quelqu'un, Se mettre sous sa protection, recourir à lui pour en avoir du secours. Se voyant ainsi persécuté, il se jeta entre les bras d'un tel. Se jeter entre les bras de Dieu, dans les bras de sa miséricorde.

Fig., Recevoir quelqu'un à bras ouverts, Le recevoir avec grande joie.

Fig. et fam., Avoir quelqu'un sur les bras, En être chargé ou importuné. Cette pauvre veuve a cinq enfants sur les bras. Que cet homme-là est importun! je l'ai toujours sur les bras. Fig., Avoir l'ennemi, avoir une armée entière sur les bras, Avoir à se défendre contre l'ennemi, contre une armée entière. Avoir beaucoup d'affaires sur les bras, En être accablé, surchargé.

Fig., Tirer quelqu'un d'entre les bras de la mort, des bras de la mort, Le guérir d'une maladie qui semblait mortelle. Ce médecin m'a tiré des bras de la mort.

Fig. et poétiq., Être dans les bras du sommeil, de Morphée, Dormir.

Fig., Arrêter, retenir le bras à quelqu'un, L'empêcher de punir, de se venger.

Fig. et fam., Si on lui en donne long comme le doigt, il en prend long comme le bras, Il abuse de la liberté, il étend la permission qu'on lui accorde.

BRAS signifie par extension la Personne même qui travaille, qui agit ou qui peut travailler, agir. Avoir plusieurs bras à son service. Cette terre exige un grand nombre de bras pour son exploitation. Souvent après les longues guerres, les bras manquent à l'agriculture. Des bras inutiles. Mille bras se sont armés pour le défendre.

Fig., Être le bras droit de quelqu'un, Être son principal agent en toutes choses.

Par extension, il désigne le Pouvoir, la puissance. Le bras de Dieu. Le bras du Tout- Puissant. Un bras protecteur. Un bras puissant. La puissance de son bras.

Fig., en termes d'Écriture sainte, S'appuyer sur un bras de chair, Mettre sa confiance dans les hommes, au lieu de la mettre en Dieu.

Le bras séculier, La puissance temporelle, par opposition à la puissance ecclésiastique. Implorer le bras séculier. Livrer un ecclésiastique au bras séculier.

Fig. et fam., Avoir le bras long, Avoir un crédit, un pouvoir qui s'étend bien loin.

Il se dit aussi figurément en parlant de la force et du courage guerrier, des exploits militaires. Tout cède à l'effort de son bras. La patrie a besoin de ton bras.

Par analogie, il se dit de Plusieurs autres choses qui ont avec le bras de l'homme un certain rapport de forme ou de destination. Les bras d'une baleine, Ses nageoires. Les bras d'un polype, Ses tentacules. Siège à bras, Siège aux deux côtés duquel il y a de quoi s'appuyer les bras. Fauteuil à bras. Il y a de petites chaises à bras pour les enfants. Les bras d'un fauteuil. Les bras d'une civière, d'un brancard, Les deux bâtons parallèles qui se prolongent à chaque extrémité d'une civière, d'un brancard, et qui servent à le soulever et à le porter. En termes de Marine, Le bras d'un aviron, La partie par laquelle on le tient, on le manie, pour ramer. Les bras d'une vergue, Les manoeuvres ou cordages amarrés à l'extrémité d'une vergue pour la gouverner ou la mouvoir selon le vent. En termes d'Arts, Bras de balance, Chaque moitié de la verge transversale qui est posée en équilibre sur le point d'appui et aux deux extrémités de laquelle pendent les bassins de la balance. En termes de Mécanique, Bras de levier, La partie du levier comprise entre le point d'appui et celui auquel est appliquée la puissance ou la résistance. En termes de Géographie, Bras de mer, Partie de la mer qui passe entre deux terres assez proches l'une de l'autre. L'Italie est séparée de la Sicile par un bras de mer.

À FORCE DE BRAS, ou simplement À BRAS, loc. adv.
qui se disent en parlant de Travaux, de transports pour lesquels on n'emploie que la seule force des bras. Ils montèrent le canon à bras, à force de bras. Tirer, traîner, transporter à bras, à force de bras. On dit dans un sens analogue Moulin à bras, civière à bras, charrette à bras.

À TOUR DE BRAS, loc. adv.
De toute sa force. Frapper à tour de bras.

À BRAS RACCOURCIS, loc. adv.
En employant toute sa force. Il tomba sur son adversaire à bras raccourcis. Frapper à bras raccourcis.

À BRAS-LE-CORPS, loc. adv.
Il ne s'emploie guère que dans cette phrase, Saisir, prendre, tenir, porter quelqu'un à bras-le-corps, Le saisir le prendre, le tenir, le porter au moyen du bras ou des deux bras passés autour du corps. Il prit l'enfant à bras-le-corps et, le tenant ainsi, le porta jusqu'à sa mère.

BRAS DESSUS, BRAS DESSOUS, loc. adv. et fam.
En se donnant le bras avec amitié. Ils marchaient bras dessus, bras dessous.

4

Anagrammes de bras

Nombre de lettres :
5

Usages de bras

bras


1 :

Bras musclé, solide, coupé, tendu.
Bras droit, armé.
Bras séculier.
Bras principal, secondaire.
Bras croisés, dénudés, écartés.
Bras dessus, bras dessous.
Bras de fer, d' honneur, de chemise.
Bras de mer, de terre, de lecture, de levier.
Bras de la justice, d‘ une pieuvre, d‘ une ancre, d‘ un fauteuil.
Bras d‘ une chaise, d‘ une brouette, d‘ une manivelle.
Bras en écharpe.
Bras qui se lèvent, s' ouvrent.
Bras qui enlacent, étreignent, embrassent quelqu‘un.
Bras qui retiennent, serrent quelqu‘un.
Des bras qui n' en finissent pas.
Les bras m‘en tombent.
Gros bras.
Avant-bras.
Os, mouvement, abduction, adduction, élévation du bras.
Rotation, muscles du bras.
Moulin, charrette à bras.
À bras ouverts, à bras raccourcis.
À bras-le-corps.
À bras raccourcis.
À bout de bras.
À tour de bras.
D‘ un mouvement du bras.
En avoir les bras coupés.
Appuyez-vous sur mon bras !
Accueillir à bras ouverts.
Agiter les bras pour faire signe.
Allonger le bras.
Allonger les( ou ses) bras.
Amputer un bras.
Appareiller un bras.
Appesantir son bras sur quelqu‘un.
Arracher le bras de quelqu‘un.
Arrondir le bras.
Attirer quelqu‘un dans ses bras.
Attraper dans ses bras.
Avoir besoin de( gros) bras.
Avoir le bras long.
Avoir des bras solides.
Avoir un bras cassé, en écharpe.
Avoir un bras de fer.
Avoir toute confiance en son bras droit.
Avoir quelque chose ou quelqu‘un sur les bras.
Baisser les bras.
Baisser ses bras.
Balancer les bras en marchant.
Bercer un enfant dans ses bras.
Blesser quelqu‘un au bras.
Brandir à bout de bras.
Caresser le bras de quelqu‘un.
Casser le bras de quelqu‘un.
Changer de bras.
Coller quelque chose dans( ou sur) les bras de quelqu‘un.
Contenir quelque chose dans ses bras.
Couper bras et jambes à quelqu‘un.
Couper un bras.
Croiser les bras.
Croiser ses bras.
Déchirer le bras de quelqu‘un.
Décroiser les bras.
Donner le bras à quelqu‘un.
Dormir dans les bras de quelqu‘un.
Écarter les bras.
Effleurer le bras de quelqu‘un.
Élever les bras.
Emporter le bras de quelqu‘un( pour un obus).
Engager un bras de fer avec quelqu‘un.
Entourer quelqu‘un de ses bras.
Estropier le bras de quelqu‘un.
Étendre les( ou ses) bras.
Étirer les( ou ses) bras.
Être le bras armé de quelque chose ou quelqu‘un.
Être le bras droit de quelqu‘un.
Être au bras de quelqu‘un.
Être dans les bras de Morphée.
Être en bras de chemise.
Être mutilé du bras droit( ou gauche).
Être amputé d‘ un bras.
Expirer dans les bras de quelqu‘un.
Faire du vélo, de la moto sans les bras.
Faire un bras de fer.
Faire un bras d‘ honneur.
Fatiguer les bras( pour un exercice).
Fléchir les bras.
Garder les bras le long du corps.
Immobiliser un bras cassé.
Jeter ses bras autour du cou de quelqu‘un.
Jeter quelque chose dans les bras de quelqu‘un.
Jouer les gros bras.
Lancer les bras en avant.
Lever les bras( en l' air, au ciel).
Manquer de bras.
Marcher bras dessus, bras dessous.
Mettre les bras en croix, en l' air.
Mourir dans les bras de quelqu‘un.
Offrir le( ou son) bras à quelqu‘un.
Ouvrir les( ou ses) bras.
Ouvrir les bras à quelqu‘un.
Passer son bras autour de la taille, du cou de quelqu‘un.
Plâtrer un bras cassé.
Plier un( ou le) bras.
Plier les bras.
Porter sur, entre, dans les( ou ses) bras.
Prendre le bras de quelqu‘un.
Prendre quelqu‘un ou quelque chose dans ses bras.
Prendre entre ses bras.
Prendre quelqu‘un par le bras.
Prendre quelque chose ou quelqu‘un à bras-le-corps.
Raidir les bras.
Recevoir quelqu‘un à bras ouverts.
Réclamer des bras.
Répondre par un bras d‘ honneur.
Rester les bras croisés.
Rester sur les bras de quelqu‘un.
Saisir à bras-le-corps.
S‘appuyer des deux bras sur quelque chose.
S‘arracher des bras de quelqu‘un.
Se blottir dans( ou entre) les bras de quelqu‘un.
Se casser le bras.
Se confronter au bras de fer.
Se cramponner au bras de quelqu‘un.
Se croiser les bras.
Se dégager des bras de quelqu‘un.
Se donner le bras.
Se faire arracher le bras.
Se fortifier les bras.
Se jeter dans les bras de quelqu‘un.
Se jeter sur quelqu‘un à bras raccourcis.
Se mettre en bras de chemise.
Se montrer au bras de quelqu‘un.
S‘endormir dans les bras du Seigneur.
Se promener bras dessus, bras dessous.
Se réfugier dans les bras de quelqu‘un.
Serrer les bras.
Serrer quelqu‘un dans ses bras.
Serrer quelqu‘un entre ses bras.
S‘éteindre dans les bras de quelqu‘un.
S‘étendre sur le bras.
Soulever quelqu‘un à bras-le-corps.
Tendre les bras.
Tendre les bras à quelqu‘un.
Tendre les bras vers quelqu‘un.
Tenir à bout de bras.
Tenir dans ses bras.
Tomber dans les bras de quelqu‘un.
Tomber dans les bras l‘ un de l‘ autre.
Transporter quelque chose à bras.


6

Mots Proches de bras

Mots précédents
braquer
braquet
braqueur,euse

Mots suivants
brasable
brasage
braser