1

cher, f.chère

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

cher, f.chère(adjectif)

Auquel on tient beaucoup.
Qui est aimé.
Qui vaut beaucoup d'argent.
Précieux.

Les synonymes Mediadico de cher, f.chère :

Les synonymes Word de cher, f.chère :

Les synonymes WordNet de cher, f.chère :

Les antonymes de cher :

gratuit,e, haïr, détester, odieux,euse


2

Définition du dictionnaire Littré

> CHER, CHÈRE
Prononciation : chêr, chê-r'
adj.
Sens 1
Auquel on est attaché par une vive affection. Un homme cher à sa famille.
Il s'emploie comme expression affectueuse. Mon cher ami. Mon cher oncle.
Elliptiquement et familièrement. Mon cher, ma chère.
Aujourd'hui, dans le langage très familier, on supprime même l'adjectif possessif. Bonjour, chers. Çà va bien, très chers ? Venez-vous, chers bons ?
Sens 2
Par extension, à quoi on tient. Son estime m'est chère. Sa mémoire vous est chère.
Sens 3
En parlant du temps, précieux.
Sens 4
Que l'on caresse en idée. C'est mon voeu le plus cher. C'est ma plus chère espérance.
Sens 5
Qui est d'un prix élevé. Une marchandise chère. Ce drap est fort cher. Les vins sont chers cette année.
Substantivement.
C'est chère épice, se dit d'une chose qu'on fait trop cher.
Qui exige une grande dépense. La vie est chère. Un voyage cher.
Une chère année, une année pendant laquelle le blé a été beaucoup plus cher qu'à l'ordinaire.
Qui vend à haut prix. Ce marchand est très cher. C'est un magasin très cher. Cet ouvrier est habile, mais il est cher.
Sens 6
Cher, adv. à haut prix. Vendre, acheter cher. Ces étoffes coûtent cher.
Il fait cher vivre dans cette ville, tout ce qui sert à l'entretien de la vie y est d'un prix élevé.
Fig. Coûter cher, être obtenu au prix de grands sacrifices, de grandes souffrances, de grandes pertes. La victoire coûtera bien cher.
Vendre cher, faire obtenir au prix de grands sacrifices. Payer cher, obtenir au prix de grands sacrifices. Il me payera cher cet outrage.
Vendre sa vie bien cher, la venger glorieusement avant de la perdre.
Familièrement. Il me le payera cher, il le payera plus cher qu'au marché, cela lui coûtera cher, c'est-à-dire je le ferai repentir de ce qu'il a fait.
REMARQUE
1. Voltaire a dit :
2. C'est une faute ; cher est ici adverbe et, par conséquent, invariable ; chers ne pourrait être adjectif que s'il se rapportait à vivres ; et le sens serait alors qu'on leur avait vendu des vivres que la délicatesse ou la rareté rendait trop chers ; or ce n'est pas le sens que Voltaire veut faire entendre.
3. Cher signifiant d'un prix élevé, se met toujours après le substantif : une marchandise chère. Il faut en excepter l'expression chère année que l'on emploie quelquefois pour dire une année pendant laquelle le blé a été beaucoup plus cher qu'à l'ordinaire
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Picard, cair, kier, quier ; rouchi, tier ; provenç. car ; espagn. et ital. caro ; du latin carus.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE CHER. Ajoutez :
Sens 8
Une chère, une précieuse, jeune femme au temps de l'hôtel de Rambouillet, et aussi une petite femme sur le retour ; ce terme d'amitié que les précieuses se prodiguaient entre elles, avait bientôt servi à les désigner elles-mêmes, Note de l'édit. Regnier, t. II, p. 145, Lett. de Sévigné.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> CHER, ÈRE
adj.
Qui est tendrement aimé, auquel on tient beaucoup. C'est une personne qui lui est extrêmement chère. C'est, de tous ses enfants, celui qui lui est le plus cher. Ses plus chers amis l'ont condamné. Sauvez une tête si chère. Je tiens ce présent d'une main qui m'est bien chère. Sa mémoire me sera toujours chère. Il n'y a personne à qui la vie ne soit chère. Un homme de bien n'a rien de plus cher que l'honneur. Négliger ses intérêts les plus chers. Perdre ses plus chères espérances. C'est mon voeu le plus cher. C'est ce que j'ai de plus cher au monde.

Il s'emploie particulièrement dans certaines façons familières de parler. Mon cher monsieur. Chère madame. Mon cher ami et, simplement, Cher ami. On dit aussi, par ellipse, entre personnes qui se traitent familièrement, Mon cher, ma chère.

Il signifie aussi Qui coûte beaucoup. Les belles étoffes sont toujours chères. Le blé est ordinairement plus cher à l'époque de la moisson que dans les autres temps. Il fait cher vivre dans cette ville.

Chère année, Année où le blé est beaucoup plus cher qu'à l'ordinaire.

Fig., Le temps est cher, les moments sont chers, Le temps presse. Hâtez-vous, les moments sont chers. Partons, le temps est cher.

Il se dit encore de Celui, de celle qui vend une denrée ou exécute un travail à plus haut prix que les autres. Ce marchand-là est cher. Cette marchande est trop chère. Cet ouvrier est cher.

Il se prend aussi adverbialement et signifie À haut prix. Acheter cher. Vendre cher. Cela me coûte cher. Fig., Il vend cher sa protection. J'achetai bien cher ce court moment de bonheur. La victoire nous coûta cher. Il me paiera cher cet outrage. Il me le paiera cher.

Fig., Je le lui ferai payer, il le paiera plus cher qu'au marché, se dit pour faire entendre qu'on se vengera de quelqu'un dont on a reçu quelque injure.

Fig., Vendre bien cher sa vie, Se bien défendre avant de succomber.

4

Anagrammes de cher, f.chère

Nombre de lettres :