1

chevalier

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

chevalier(nom masculin)

Citoyen du deuxième des trois ordres dans la république romaine.
Au Moyen Âge, celui qui faisait partie de l'ordre de la chevalerie.
Titre de noblesse au-dessous de celui de baron.
Membre d'un ordre religieux et militaire.
Espèce d‘ oiseau échassier.

Chevalier d‘industrie individu qui vit d‘ expédients, escroc.
Chevalier blanc: en termes de stratégie de défense d‘ une société faisant l'objet d‘ une offre publique, société intervenant à la demande de la société convoitée pour lancer sur elle une offre publique concurrente afin de faire échouer l‘ offre initiale.
.
Chevalier noir: société initiatrice d‘ une offre publique lancée sans l‘ accord de la société convoitée, pour en prendre le contrôle.
( Anglais: black knight).

Difficultés orthographiques
les chevaliers de la Table Ronde.
un chevalier de la Légion d‘ honneur.
le Chevalier sans peur et sans reproche.
des chevaliers d‘ industrie.

Les synonymes Mediadico de chevalier :

Les synonymes Word de chevalier :

3 : paladin

Les synonymes WordNet de chevalier :

Les antonymes de chevalier :

couard,e, lâché,e, piéton,onne ou piétonnier,ière, fantassin, biffin


2

Définition du dictionnaire Littré

> CHEVALIER
Prononciation : che-va-lié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel l's se lie : les che-va-lié-z et leurs dames
s. m.
Sens 1
Citoyen du deuxième des trois ordres dans la république romaine. Romulus partagea le peuple en patriciens, chevaliers et plébéiens. Ce nom leur fut donné parce que les chevaliers avaient un cheval entretenu aux frais de l'État. à la fin de la république les chevaliers avaient la ferme des revenus publics. Cicéron appartenait à l'ordre des chevaliers.
Sens 2
Au moyen âge, celui qui avait reçu l'ordre de la chevalerie. Le chevalier se disait miles dans le latin du moyen âge.
Armer quelqu'un chevalier, le recevoir chevalier, cérémonie dans laquelle on remettait au nouveau chevalier ses armes, ce qui se disait dans l'ancienne langue l'adouber.
Chevalier errant, chevalier qui allait par le monde se présenter aux tournois, jouter contre tout venant, et ainsi acquérir los et renom.
Fig. Se faire le chevalier de quelqu'un, prendre sa défense avec chaleur.
Le chevalier d'une dame, celui qui lui rend des soins assidus.
Sens 3
Membre d'un ordre religieux et militaire. Les chevaliers du Temple, de Malte.
Sens 4
Celui qui a obtenu la décoration d'un des ordres institués par un souverain ; et, spécialement, celui qui a le dernier grade dans les ordres qui en comptent plusieurs. Chevalier de la Légion d'honneur.
Chevalier des ordres du roi, chevalier de Saint-Michel et du Saint-Esprit.
Chevalier de l'ordre du roi, chevalier de Saint-Michel.
Chevalier de l'ordre, chevalier du Saint-Esprit.
Chevalier est un titre de noblesse au-dessous de baron en France, et de baronnet en Angleterre. Votre fils le chevalier.
Sens 5
Chevalier d'honneur, le principal officier de la maison de la reine ou d'une princesse, chargé de lui donner la main quand elle sort ; et même quelquefois celui qui accompagne une dame, qui lui donne le bras.
Sens 6
Anciennement, chevaliers ès lois, ceux qui avaient obtenu le titre de chevalier à cause de leur capacité dans la jurisprudence. Les chevaliers ès lois prenaient le titre de maîtres.
Chevalier d'honneur, conseiller d'épée, qui avait séance et voix délibérative dans les cours souveraines.
Sens 7
Chevalier du guet, commandant d'une compagnie de gardes qui faisaient le guet.
Sens 8
Fig. Chevalier d'industrie, homme qui vit d'expédients, escroc.
Sens 9
Chevaliers de l'arc ou de l'arquebuse, bourgeois formés en compagnie et s'exerçant au tir de l'arc ou de l'arquebuse.
Sens 10
Chevalier s'est dit autrefois au jeu des échecs pour cavalier.
Sens 11
Terme de chasse. Petit chevalier, bécasseau.
Sens 12
Ombre-chevalier, ou, simplement, chevalier, poisson du genre salmone.
Sens 13
Au féminin, chevalière, femme qui a le rang de chevalier, ou épouse d'un chevalier. Ce terme n'est guère employé que dans le style badin.
Fig.
Sens 14
Bague à la chevalière, ou, simplement, chevalière, anneau large et plat.
PROVERBES
Nul chevalier sans prouesse.
Faveurs, femmes et deniers font de vachers chevaliers.
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Cheval ; bourguig. chevôlai ; provenç. cavallier, cavayer ; espagn. caballero ; portug. cavalleiro ; ital. cavaliere.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE CHEVALIER. Ajoutez :
Sens 15
Chevalier était un titre qui se donnait souvent aux cadets de bonne maison.
Sens 16
Nom donné aux cloutiers.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> CHEVALIER
n. m.
Celui qui avait reçu l'ordre de la chevalerie. Chaque chevalier avait un écuyer. Preux, noble, loyal chevalier. Chevalier félon, discourtois. François Ier fut fait chevalier par le chevalier Bayard. Il fallait être chevalier pour se battre contre un chevalier.

Armer quelqu'un chevalier, Le recevoir chevalier.

Chevaliers errants, Chevaliers que les poètes du moyen âge dépeignent comme voyageant pour châtier les méchants, protéger les opprimés et soutenir l'honneur et la beauté de leurs dames envers et contre tous.

Fig., Être le chevalier d'une dame, Lui être attaché, lui rendre des soins.

Fig., Se faire le chevalier de quelqu'un, Prendre sa défense avec chaleur.

Fig., Se conduire en vrai chevalier, Montrer de la noblesse et de la courtoisie dans ses procédés.

Fig. et fam., Agir en chevalier français, Se conduire suivant les règles de la galanterie française.

Fig. et fam., C'est le chevalier de la triste figure, C'est un homme d'aspect malheureux.

Il se disait également de Celui qui avait été reçu dans un ordre militaire et religieux. Les chevaliers de l'ordre Teutonique. Les chevaliers de Malte, etc.

Il signifie encore Celui qui a été reçu dans une association militaire ou autre, établie par un souverain ou par un État. Chevalier de la Légion d'honneur, du Mérite agricole, Chevalier de la Jarretière, de la Toison d'or. Les chevaliers du Saint-Esprit portaient le cordon bleu. Création, promotion de chevaliers.

CHEVALIER entrait dans toutes sortes d'expressions qui désignaient des fonctions d'un ordre élevé dans l'ancienne France. Chevalier d'honneur, Conseiller d'épée, qui avait séance et voix délibérative dans les cours souveraines. Il se dit encore, dans certaines Cours, du Principal officier qui accompagne une reine ou une princesse de la famille royale quand elles sortent. Chevalier d'honneur de la reine. La charge de chevalier d'honneur.

Chevalier du guet, Nom que l'on donnait au commandant d'une compagnie de gardes qui faisaient le guet la nuit dans Paris.

Fig., et fam., Chevalier d'industrie, se dit d'un Homme qui vit d'adresse, d'expédients.

En parlant des Romains, il se dit de Ceux qui composaient le second des trois ordres de la République. L'ordre des chevaliers. Les chevaliers romains avaient un cheval entretenu aux dépens de la République et portaient un anneau d'or pour marque de leur dignité. Cicéron était né chevalier romain.

Il se disait aussi, à Athènes, des Citoyens à qui leur fortune permettait de servir dans la cavalerie et qui formaient une classe distincte.

Il se dit encore du Premier grade dans certains ordres honorifiques, Chevalier de la Légion d'honneur.

4

Anagrammes de chevalier

Nombre de lettres :
5

Usages de chevalier

chevalier


1 :

Chevalier errant, servant.
Chevalier cuirassé, caparaçonné.
Chevalier bardé de fer.
Chevalier d‘industrie.
Chevalier de la Légion d' honneur.
Chevalier des arts et des lettres.
Chevalier sans peur et sans reproche.
Galant, vaillant chevalier.
Combat, défi, tournoi, ordre de chevaliers.
Écuyer d‘ un chevalier.
Être fait chevalier.
Accepter d‘ être le chevalier( servant) d‘ une dame.
Armer quelqu‘un chevalier.
Être le chevalier d‘ une dame.
Être fait chevalier.
Être au service d‘ un chevalier.
Faire quelqu‘un chevalier.
Nommer quelqu‘un chevalier.
Recevoir chevalier.
Se faire le chevalier de quelqu‘un.


6

Mots Proches de chevalier