1

clore

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

clore(verbe transitif)

Homonymes - paronymes
chlore( corps simple).
clôturer( fermer par une clôture, terminer, achever).

Les synonymes Mediadico de clore :

Les synonymes Word de clore :

Les synonymes WordNet de clore :

Les antonymes de clore :

ouvrir, unlatch, found, inaugurate, aloof, dégager, far, décalotter, ouvrant,e, désengorger, percer, déboucher, commencer, open, sincère


2

Définition du dictionnaire Littré

> CLORE
Prononciation : klo-r'
v. a.
Usité seulement dans les formes suivantes : je clos, tu clos, il clôt ; je clorai ; je clorais ; clos ; que je close ; clos, close.
Sens 1
Boucher ce qui est ouvert. Clore les passages.
Dans la vannerie, clore une corbeille, serrer l'osier avec un fer.
Clore l'oeil, la paupière, dormir.
Fig. Clore la bouche à quelqu'un, l'empêcher de parler, le réduire à ne pouvoir répondre.
Sens 2
Enclore. Clore une ville, un jardin.
Sens 3
Fig. Terminer. Clore un marché.
Déclarer terminé. Clore une discussion dans une assemblée.
Sens 4
Dans les exercices de la chevalerie, clore le pas, terminer le tournoi, par opposition à ouvrir le pas, commencer le tournoi.
Sens 5
V. n. Cette porte, cette fenêtre ne clôt pas.
Sens 6
Se clore, v. réfl. Être clos. Un oeil qui se clôt.
REMARQUE
Des grammairiens se sont plaints qu'on laissât sans raison tomber en désuétude plusieurs formes du verbe clore. Pourquoi en effet ne dirait-on pas : nous closons, vous closez ; l'imparfait, je closais ; le prétérit défini, je closis, et l'imparfait du subjonctif, je closisse ? Ces formes n'ont rien de rude ni d'étrange, et il serait bon que l'usage ne les abandonnât pas.
SYNONYME
CLORE, FERMER. Fermer, qui vient de firmare, rendre ferme, assurer, fortifier, s'est substitué peu à peu à tous les emplois de clore qui, venant de claudere, était, à l'origine, le mot propre. Aussi, malgré l'étymologie, n'y a-t-il guère de différence qu'en ce que le premier est d'un usage général, tandis que le second est d'un emploi restreint. Qu'on prenne toutes les locutions, et l'on verra que les nuances sont insaisissables. On ferme ou on clôt un jardin de murs ; le sommeil nous ferme ou nous clôt les yeux ; le président ferme ou clôt la discussion ; cette porte ne ferme pas bien ou ne clôt pas bien (pourtant on dira, avec une nuance : cette porte ferme bien, mais elle ne clôt pas ; c'est-à-dire les verrous en sont solides, mais elle laisse des jours). En un mot, fermer, prenant le sens de clore, s'est partout substitué à lui, excepté dans quelques locutions toutes faites : à huis clos, et non à huis fermé ; nuit close, et non nuit fermée ; le propriétaire de la maison est obligé de tenir le locataire clos et couvert, et non fermé (ici fermé ferait presque un contre-sens). En revanche, ce serait un autre contre-sens que de dire à quelqu'un de clore la porte, au lieu de fermer la porte, parce qu'on veut dire l'arrêter par le pêne ou par un loquet, non pas la clore. En somme, c'est l'effet naturel d'un mot impropre qui se substitue à un mot propre, d'en prendre la plupart des significations et pourtant de ne pas le chasser des locutions traditionnelles.
HISTORIQUE
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Berry, clouer ; picard, cloer, cloure ; provenç. claure, clauzer, clure ; anc. catal. cloir ; ital. chiudere ; du latin claudere. L'ancien français disait il clot et il cloe, nous cloons, il clooit ; d'où la confusion qui s'est faite, pour le son, avec clouer.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
CLORE. - HIST. XVIe s. Ajoutez : (voy. à CLOS 1, n° 2, un emploi semblable de clos et couvert en des auteurs plus récents).
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> CLORE
(Ce verbe, aux temps simples, n'est guère usité, outre l'infinitif, qu'aux trois personnes du singulier du présent de l'indicatif : Je clos, tu clos, il clôt; à la 2° personne du singulier de l'impératif : Clos; et au participe passé : Clos, close.) v. tr.
Fermer, faire que ce qui était ouvert ne le soit plus. Clore les passages. Clore les yeux. Il s'est présenté chez elle mais il a trouvé porte close. Chambre bien close.

Fig., Clore la bouche à quelqu'un, L'empêcher de parler, ou le réduire à ne pouvoir répondre.

Clore l'oeil, la paupière, S'endormir. Il avait à peine clos l'oeil que le bruit l'éveilla. Il n'a pu clore l'oeil de toute la nuit.

Il est quelquefois intransitif, avec le sens de Se fermer, être fermé. Cette porte, cette fenêtre ne clôt pas bien.

Employé transitivement, il signifie aussi Enfermer et entourer, environner de haies, de murs, de fossés, etc. Clore un jardin, un parc. Clore un bourg, une ville. Clore de haies, de murailles. Se clore signifie Enfermer sa propriété en l'entourant d'une haie, d'un mur, etc. Un propriétaire a le droit de se clore. Jardin clos de murs. Villa close.

Il signifie encore figurément Arrêter, terminer. Clore une négociation. Clore un inventaire. Clore un marché. Clore un procès- verbal. Clore un rôle, un compte.

Il signifie particulièrement Déclarer terminé. Clore une discussion. Clore le débat dans une assemblée délibérante. Clore l'incident. Clore la session des Chambres.

Le participe passé de ce verbe entre dans un grand nombre d'expressions figurées, À huis clos, Champ clos, Lettre close, Bouche close. Voyez HUIS, CHAMP, LETTRE et BOUCHE.

Un propriétaire est obligé de tenir son locataire clos et couvert, Il est obligé de lui donner, de lui entretenir son logement en bon état de clôture et de couverture. Fig., Se tenir clos et couvert, Se tenir en lieu de sûreté, de peur d'être pris.

Nuit close, Le moment où la nuit devient complète. Nous arrivâmes à nuit close, à la nuit close.

Pâques closes, Le dimanche de Quasimodo où se terminent les fêtes de Pâques.

4

Anagrammes de clore

Nombre de lettres :
5

Mots Proches de clore