1

commerce

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

commerce(nom masculin)

Achat et vente de denrées, de marchandises, de valeurs.
Profession de commerçant, corps des commerçants.
Liaison, fréquentation, relations.
Internet Commerce électronique : commerce qui se pratique sur les réseaux de télécommunications, notamment sur Internet

Difficultés orthographiques
commerce de détail.
un fonds de commerce.
le ministère du Commerce.
le ministre du Commerce.

Les synonymes Mediadico de commerce :

Les synonymes Word de commerce :

4 : négoce

Les synonymes WordNet de commerce :

2

Définition du dictionnaire Littré

> COMMERCE
Prononciation : ko-mèr-s'
s. m.
Sens 1
Échange, entre les hommes, des divers produits de la nature ou de l'industrie. Commerce de mer. Commerce du Levant.
Commerce en gros, achat de marchandises par grosses portions pour revendre aux détaillants. Commerce de détail, achat en gros pour revendre aux consommateurs.
Le corps des commerçants. Cette loi a mécontenté tout le commerce. Le haut, le moyen commerce. Chambre de commerce, réunion de négociants chargés de donner des avis officiels sur le commerce.
Ministère du commerce, ministère qui régit les affaires commerciales dans leurs rapports avec l'État.
Tribunal de commerce, tribunal qui statue sur les procès commerciaux.
Liberté du commerce, principe d'économie politique qui conduit à supprimer ou à réduire notablement les entraves douanières, fiscales ou autres, qui empêchent la liberté des échanges entre les pays ou entre les provinces d'un même pays.
En termes de jurisprudence, on dit qu'une chose n'est pas dans le commerce, lorsqu'elle est inaliénable de sa nature ou par la disposition de la loi. Les choses futures, les biens dotaux ne sont pas dans le commerce.
Dans le langage spécial de l'économie politique, le commerce est l'industrie qui met le produit à la portée du consommateur. L'agriculture, la fabrication, le commerce sont les trois branches de la production générale.
Commerce extérieur, achat ou vente de marchandises au dehors du pays, échange avec l'étranger. Commerce intérieur, échange, à l'intérieur, des produits du pays. Commerce de transport, dans un sens spécial, achat de marchandises à l'étranger pour les revendre à l'étranger. Au XVIIe siècle, les Hollandais faisaient le commerce de transport.
Terme de douane. Commerce général, l'ensemble des importations sans égard à leur destination ultérieure, et des exportations sans égard à l'origine des marchandises. Commerce spécial, la somme des importations destinées à la consommation intérieure du pays et des exportations de marchandises nationales ou nationalisées.
Sens 2
Le fait de vendre des marchandises. Commerce de grains. Un commerce de vins.
En termes de jurisprudence, le fait d'acheter des marchandises pour les revendre ou de faire des opérations qui se rattachent à cet objet. Faire le commerce. Acte de commerce. Société de commerce.
Sens 3
Fig. Trafic de choses morales.
Commerce se dit aussi en un sens favorable.
Faire un mauvais, un méchant, un vilain commerce, se mêler de quelque vilaine affaire.
Sens 4
Relations de société ou d'affaires, fréquentation.
Par extension.
Le commerce des lettres, des muses, les occupations littéraires.
Sens 5
Absolument, manière de se comporter à l'égard d'autrui. Être d'un commerce aisé, sûr.
Sens 6
Échange.
Commerce de lettres, correspondance suivie.
Sens 7
Causerie.
Sens 8
Liaison illicite entre deux personnes de sexe différent.
On dit aussi : être en commerce avec.
Sens 9
Jeu de commerce, sorte de jeu de cartes.
SYNONYME
COMMERCE, NÉGOCE, TRAFIC. Étymologiquement, commerce est l'échange de marchandises ; négoce est l'état de celui qui ne prend pas de loisir, sens général déterminé dans notre langue à désigner les occupations commerciales ; trafic est le transport des objets de commerce d'un endroit à un autre. Cela posé, on comprend les acceptions que l'usage a établies entre ces trois mots. Commerce est le terme le plus général, représentant, sans aucune idée accessoire, l'échange qui fait passer des uns aux autres tous les objets d'utilité ou d'agrément ; c'est pour cela qu'on peut l'employer presque toujours en place de négoce ou de trafic, tandis que négoce ou trafic ne peuvent pas s'employer toujours en place de commerce ; c'est pour cela aussi que l'usage l'a préféré pour désigner collectivement l'ensemble de ceux qui se livrent au commerce. Négoce, plus restreint, désigne spécialement l'exercice du commerce ; aussi l'usage emploie-t-il négociant, de préférence à commerçant, quand on parle de celui qui exerce un négoce particulier : les négociants d'une ville, un négociant en vins. Enfin, trafic s'applique particulièrement au commerce de transport ou de commission, à l'industrie du revendeur, etc.
HISTORIQUE
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Bourguig. comaice ; espagn. comercio ; ital. commercio ; du latin commercium, de cum, avec, et merx, mercis, marchandise (voy. MARCHAND). L'ancien français n'avait pas commerce ; il disait marcheandise.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
COMMERCE. Ajoutez :
Commerce général, spécial, voy. ces mots.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> COMMERCE
n. m.
Trafic, négoce de marchandises, d'argent, soit en gros, soit en détail. La liberté, la facilité du commerce. Défendre, interdire, gêner le commerce. Le commerce va bien, ne va plus. Le commerce enrichit un État, est la richesse d'un État. Commerce de gros. Commerce de détail. Commerce maritime. Commerce intérieur. Commerce extérieur. Le commerce des soies, des soieries, des toiles, des cuirs, etc. Navires de commerce. Maison de commerce. Effets de commerce. Commerce avantageux, lucratif. Faire le commerce. Être dans le commerce. Livres de commerce. Traité de commerce. Tribunal de commerce. Code de commerce. Le Ministère du Commerce.

Chambres de commerce, Corps électifs qui, en matière commerciale et industrielle, assurent, dans les villes, l'exécution de certains travaux et la gestion de certains services d'intérêt local, émettent des voeux, donnent des avis au gouvernement.

En termes de Droit, Les choses qui sont dans le commerce, Les choses qui peuvent faire l'objet de transactions.

Fig., Faire un mauvais, un méchant, un vilain commerce, un honteux, un infâme commerce, Se mêler de quelque pratique ou de quelque intrigue qui n'est pas honnête.

Il désigne quelquefois par extension l'Ensemble des commerçants et négociants. Cette loi a mécontenté le commerce. Le haut commerce. Le petit commerce.

Il se dit figurément des Liaisons, des rapports, des communications que les personnes ont les unes avec les autres, pour quelque objet que ce soit. Dans le commerce de la vie. Dans le commerce du monde. Avoir commerce, entretenir commerce avec quelqu'un. Ils ont grand commerce ensemble. Ils sont en grand commerce l'un avec l'autre. Il a rompu tout commerce avec ces gens-là. Ils entretiennent commerce de lettres ou par lettres. Commerce d'esprit. Commerce d'idées, de sentiments. Commerce de galanterie.

Avoir commerce, être en commerce avec... se dit aussi des Rapports charnels entre deux personnes de sexe différent.

Être d'un commerce agréable, d'un bon commerce, Être d'agréable société. Être d'un commerce sûr, Être discret, savoir garder les secrets dont on a reçu confidence.

Jeu de commerce, Jeu de cartes où le calcul entre pour quelque part.

4

Anagrammes de commerce

Nombre de lettres :
5

Usages de commerce

commerce


1 :

Commerce légal, illicite, parallèle, indépendant, associé.
Commerce intégré, sédentaire, concentré, forain, intérieur.
Commerce extérieur, captif, compensé, prospère, lucratif.
Commerce honteux, infâme, équitable.
Commerce de gros, de demi-gros, de détail, de proximité.
Commerce de luxe, d' alimentation.
Commerce qui démarre, s' européanise, s‘ américanise.
Commerce qui prospère, se développe, marche bien.
Commerce qui fait faillite.
Commerce qui survit à la crise.
Grand, petit commerce.
Employé, société, voyageur, entreprise, effet de commerce.
Accord, convention, traité de commerce.
Chambre de commerce et d‘ industrie.
Tribunal, Bourse, école de commerce.
Code, fonds, opération, livres, acte de commerce.
Marine, navire, port de commerce.
Branche du commerce des biens et des services.
Déréglementation du commerce mondial, international.
Liberté, réglementation, contrôle du commerce( extérieur).
Balance, déficit, excédent, registre du commerce( extérieur).
Café du commerce.
Enseigne, vitrine d‘ un commerce.
Difficultés, faillite, fermeture d‘ un commerce.
Hors commerce.
Céder un commerce.
Donner de l' impulsion au commerce.
Étatiser le commerce.
Être dans le commerce.
Être disponible dans le commerce.
Exercer un commerce.
Faire commerce d‘ un produit, d‘ un service, de ses charmes.
Faire du commerce.
Faire du commerce en gros.
Faire l' objet d‘ un commerce.
Fermer un commerce.
Gérer un commerce.
Intensifier le commerce.
Monter un( petit) commerce.
Ouvrir un commerce.
Racheter un commerce.
S‘associer dans un commerce.
Se lancer dans le commerce( de quelque chose).
Se trouver dans le commerce.
Tenir un commerce.
Vendre son commerce.