1

cri

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

cri(nom masculin)

Difficultés orthographiques
pousser les hauts cris.
des toilettes dernier cri.

Les synonymes Mediadico de cri :

Les synonymes Word de cri :

8 : tollé, chahut

Les synonymes WordNet de cri :

Les antonymes de cri :

congédiement, acouphène, bruissement, renvoi, ronflement, tintement, vrombissement, expulsion, murmure, huée, sifflet, quolibet, postface


2

Définition du dictionnaire Littré

> CRI
Prononciation : kri
s. m.
Sens 1
Voix poussée avec effort, de manière à être entendue au loin ; et, par extension, d'abord les voix inarticulées que nous arrache la douleur ou une passion violente, et ensuite les voix confuses, les sons indistincts d'une multitude qui demande une chose ; enfin, par exagération, les paroles emphatiques ou trop enflées d'un orateur ou d'un poëte.
N'avoir qu'un cri, ne jeter qu'un cri, crier constamment, se plaindre sans discontinuer. Ce pauvre malade n'a qu'un cri, tant la douleur est vive.
Familièrement. N'avoir qu'un cri après quelqu'un, se dit de plusieurs personnes qui en désirent une autre impatiemment.
Ne faire qu'un cri, pousser un seul cri.
Fig. Jeter, pousser les hauts cris, se récrier, se plaindre amèrement.
On dit aussi dans le même sens crier les hauts cris, faire les hauts cris.
Sens 2
Paroles prononcées en criant et de manière à être entendues au loin. Cri de guerre. Cri de ralliement. Un cri d'alarme se fit entendre.
Cris de Paris, cris des petits marchands qui offrent de vendre ou d'acheter par la ville de menues denrées, des ouvriers ambulants qui offrent de faire de menus ouvrages.
Acclamation. Les cris de vive le roi ! retentissaient de tous côtés.
Cri public, ce qu'on publie à son de trompe par ordre de justice. Il est défendu par cri public.
Les cris de l'école, les paroles bruyantes, qui se font entendre dans les argumentations des écoles.
Terme de chasse. Mots que prononcent les chasseurs quand ils parlent aux chiens pour les flatter ou les exciter à poursuivre la bête. Chasser à cor et à cri, chasser avec le cor et les chiens ; et fig. Demander à cor et à cri, demander à haute voix, d'une voix pressante.
Terme de blason. Cri d'armes, cri de guerre, ou, simplement, cri, un ou plusieurs mots en forme de devise qu'on place ordinairement au cimier des armes. Comme ces mots étaient anciennement sur les bannières, c'était dans les batailles le cri de ceux qui suivaient une bannière.
Sens 3
Gémissement, plainte, accusation. Dieu entend les cris des veuves et des orphelins.
Sens 4
Opinion publique. Il n'y a qu'un cri contre lui. Le cri public.
Sens 5
Fig. Appel qui émane des choses, des sentiments. Étouffer le cri de la conscience.
Sens 6
Voix propre à chaque animal. Le cri de la corneille annonce de la pluie.
Sens 7
Bruit strident. Le cri de la scie.
Poétiquement.
Sens 8
Le cri de l'étain, craquement que ce métal fait entendre quand on le plie.
Sens 9
Donner du cri à la soie, la soufrer.
SYNONYME
CRI, CLAMEUR. Cri est beaucoup plus général que clameur ; il se dit de tout grand bruit de voix produit par l'homme ou par les animaux, tandis que clameur exprime quelque chose de collectif. Un homme pousse un cri, mais il ne pousse pas une clameur ; au contraire on dira la clameur de la foule. Cependant la Fontaine a dit, et très bien dit : Une montagne en mal d'enfant Jetait une clameur si haute.... Fabl. V, 10. Mais ici la montagne est quelque chose de gigantesque qui équivaut à quelque chose de collectif.
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Provenç. crit, crida ; catal. crit ; espagn. grito ; ital. grido (voy. CRIER).
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> CRI
n. m.
Son aigu et perçant émis par la voix. Un cri de douleur. Cri de joie, d'allégresse. Cri d'horreur. Cri perçant. Jeter un cri. Pousser un grand cri. Les cris, les lamentations des femmes. Il fit un cri que nous entendîmes de très loin.

Il se dit quelquefois au singulier des Cris poussés par plusieurs personnes à la fois. Un cri s'éleva dans l'assemblée. Un cri général se fit entendre.

Fig. et fam., Jeter, pousser les hauts cris, Se récrier, se plaindre hautement. Cette innovation fit jeter les hauts cris.

Ne faire qu'un cri, se dit familièrement d'un Malade qui crie sans discontinuer.

Il se dit aussi de la Voix ordinaire des animaux, et particulièrement des quadrupèdes et des oiseaux. Son cri ordinaire est un rugissement prolongé. Le cri du pivert annonce de la pluie. La chouette a un vilain cri, un triste cri. Imiter le cri d'un oiseau.

Fig. et fam., Pousser des cris de paon, Protester avec aigreur, avec indignation.

En termes de Chasse, Chasser à cor et à cri. Voyez COR.

Il se dit par analogie en parlant des Marchands et ouvriers ambulants qui annoncent à haute voix leur genre de commerce ou d'industrie, le prix de ce qu'ils vendent, etc. Les cris de Paris. Le cri d'un remouleur.

Il se dit également de Certaines phrases brèves que l'on prononce à très haute voix, pour donner quelque avertissement, pour exprimer quelque émotion vive, etc. Un cri d'alarme se fit entendre. Dans ce danger pressant, il poussa un cri de détresse. Le cri de " Sauve qui peut! ". J'entendais les cris " Au meurtre! à l'assassin! ". Des cris séditieux.

Cri de guerre, cri d'armes, ou simplement Cri, se disait de Certains mots qu'une nation, une ville, une maison illustre portait écrits sur ses drapeaux, sur les cottes d'armes, et que les gens de guerre, marchant sous ses bannières, avaient coutume de crier en allant au combat. Le cri des Français était " Montjoie Saint-Denis " ; le cri de la maison de Bourbon : " Notre-Dame ".

Il se prend figurément pour les Plaintes et les gémissements des personnes qui sont dans l'oppression, dans l'affliction, etc. Dieu entend les cris des veuves et des orphelins. Les cris de l'opprimé. Fermer l'oreille au cri de la misère. Le cri de la douleur publique.

Il se dit aussi figurément de Toute opinion manifestée hautement ; et alors il s'emploie surtout en parlant de Plusieurs personnes qui s'accordent à blâmer, à désapprouver quelqu'un ou quelque chose. Il n'y a qu'un cri sur telle personne, sur telle chose. Un cri général s'éleva contre lui. Les cris d'une cabale impuissante.

Le cri public, L'opinion publique, favorable ou contraire. Braver le cri public.

Il se dit encore figurément des Mouvements intérieurs qui nous portent à faire une chose ou qui nous en détournent. Le cri du coeur. Étouffer le cri de la conscience. Le cri de l'amour maternel. Le cri de la nature. Le cri du sang.

4

Anagrammes de cri

Nombre de lettres :
5

Usages de cri

cri


1 :

Cri primal, aigu, déchirant, strident, étouffé, inarticulé.
Cri plaintif, rauque, faible, fort, hostile, modulé.
Cri hystérique, joyeux, sourd, bref, violent, prolongé.
Cris répétés, prolongés.
Cris noyés dans le tumulte.
Cri de joie, de surprise, d' étonnement, de triomphe.
Cri de fureur, de colère, de rage, de douleur, de désespoir.
Cri d‘ alarme, de détresse, d‘ appel, de guerre, d‘ enthousiasme.
Cris d‘ indignation, d‘ approbation, de dispute, d‘ effroi.
Cri de stupéfaction, de protestation, d‘ appel à l‘aide.
Cri du coeur.
Cri de la chouette, du geai.
Cri d‘ un animal.
Cris des opprimés, des animaux.
Cri par lequel des animaux s' appellent.
Cri qui s‘ élève.
Cri qui déchire le coeur, le silence.
Cri qui jaillit de sa poitrine.
Cris qui retentissent, éclatent, s‘ envolent.
Cris qui fusent de toutes parts.
Cris qui viennent de quelque part.
Cris qui sortent de sa bouche.
Long cri.
Dernier cri.
Hauts cris.
Modèle dernier cri.
À cor et à cri.
Il lui échappa un cri.
Accueillir quelqu‘un par des cris de joie.
Émettre un cri.
Étouffer un( ou des) cri.
Être du( ou au) dernier cri.
Exciter les cris.
Faire entendre un cri.
Imiter un cri.
Jeter un( ou des) cri.
Jeter les hauts cris.
Laisser échapper un cri.
Lancer un cri.
Pousser un( ou son) cri.
Pousser les hauts cris.
Pousser des cris d‘orfraie, de paon.
Pousser son cri.
Saluer par des cris de joie.


6

Mots Proches de cri