1

défier

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

défier(verbe pronominal, verbe transitif)

Les synonymes Mediadico de défier :

2 : défier: braver, narguer, provoquer, affronter.

Les synonymes Word de défier :

Les synonymes WordNet de défier :

Les antonymes de defier :

fuir, respecter, éviter, obéir, espérer, vouloir, aspirer, souhaiter, savoir, ignorer


2

Définition du dictionnaire Littré

> DÉFIER
Prononciation : dé-fi-é
, je défiais, nous défiiens, vous défiiez ; que je défie, que nous défiions, que vous défiiez, v. a.
Sens 1
Provoquer à un combat, à une lutte.
Par extension. Défier quelqu'un à la course, à la paume, aux échecs. Défier quelqu'un à boire.
Fig. Son teint peut défier la rose.
Sens 2
Déclarer à quelqu'un qu'on ne le croit pas en état de faire une chose. Vous me menacez de me battre, je vous en défie. Je vous défie de deviner cette énigme.
Familièrement. Je le défie d'être plus votre serviteur que moi.
Poétiquement.
Il ne faut jamais défier un fou, se dit quand un homme se propose de faire quelque folie ou quelque extravagance, et qu'il demande si on l'en défie.
Sens 3
Affronter, braver.
Sens 4
Terme de marine. On défie une embarcation d'un choc, en en modérant la vitesse, ou en l'éloignant au moyen d'une gaffe ; on défie le navire de la lame, en manoeuvrant de façon à empêcher le choc violent que la lame peut lui donner ; on le défie du vent en gouvernant de manière à empêcher qu'il ne vienne trop au vent, JAL.
Défie de l'arrière ! commandement adressé au timonier, lorsqu'un bâtiment navigue au plus près.
Défie du vent ! commandement de mettre la barre au vent.
Défie tout ! ordre de faire agir vivement le gouvernail sous le plus grand angle possible, pour éviter que le vent ne masque les voiles.
Dans ces termes de marine, défier a le sens de se défier (ne pas se fier), en changeant le pronom réfléchi en un nom ou pronom direct. Défier un navire de la lame, c'est se défier de la lame (le navire au lieu de se), ne pas le fier à la lame.
Sens 5
Se défier, v. réfl. Se provoquer. Ces deux ennemis se défiaient l'un l'autre.
Sens 6
Avoir de la défiance, être en garde contre. Il est plus honteux de se défier de ses amis que d'en être trompé.
Absolument.
Défiez-vous, soyez sur vos gardes, se dit souvent entre ouvriers qui soulèvent un lourd fardeau ou font toute autre manoeuvre qui peut avoir du danger si on se néglige.
Sens 7
Avoir peu de confiance dans.
Se défier de soi-même, de ses forces, etc. avoir peu de confiance en soi, en ses forces. Le silence est le parti le plus sûr pour celui qui se défie de soi-même. Si, avant que d'agir et de décider sur des choses essentielles, vous vous étiez défié de vous-mêmes, BOURDAL., Sur la fausse consc. 1er Avent.
En ce sens il se construit aussi avec que.
Se douter, soupçonner, prévoir.
En ce sens il se construit aussi avec que.
REMARQUE
Défier, dans le sens de provoquer, faire un un défi, veut à : défier quelqu'un à boire. Dans le sens de mettre à pis faire, de déclarer impossible, il veut de : je le défie d'y aller.
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Dé.... préfixe, et fier, v. a. ; provenç. desfiar, desfizar ; ital. disfidare, diffidare. La série des sens est : démentir la foi de quelqu'un (dé-fier, dé-fiance), puis, de là, provoquer, et, avec le pronom réfléchi, n'avoir pas foi, confiance.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE DÉFIER. - REM. Ajoutez :
2. Corneille a supprimé le pronom personnel dans cette phrase : Annibal, qu'elle vient de lui sacrifier, L'engage en sa querelle et m'en fait défier, Nicom. I, 1. J. J. Rousseau aussi : Malgré ma prévention pour le talent des autres, qui m'a toujours fait défier des miens, Confess. VII. Cette tournure est correcte, mais peu usitée ; on dit plutôt : m'a fait me défier.
3. Le même a dit : Tous les plaisirs ont beau être pour les méchants, en voilà pourtant un que je leur défie de goûter, Lettre à Milord Maréchal, 31 mars 1764. C'est une faute ; il faut : je les défie.
3

Anagrammes de défier

Nombre de lettres :
4

Mots Proches de défier