1

dériver

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

dériver(verbe intransitif, verbe transitif)

S‘écarter de sa route.
Tirer son origine de.
Détourner les eaux de leur cours.
Défaire ce qui est rivé.

Les synonymes Mediadico de dériver :

3 : tirer: interpréter, déduire, inférer, conclure.

Les synonymes Word de dériver :

Les synonymes WordNet de dériver :

Les antonymes de deriver :

bavarder, jaspiner, occasionner, susciter, provoquer, causer, amener, converser, causant,e


2

Définition du dictionnaire Littré

> DÉRIVER
Prononciation : dé-ri-vé
v. n.
Quitter le rivage. Il est temps de partir, dérive !
Terme de flottage. Écarter des bords d'un ruisseau les bûches qui s'y sont jetées et leur faire enfiler le canal ou la goulette.
HISTORIQUE
XIIIe s.
ÉTYMOLOGIE
Dé.... préfixe, et rive ; Berry, dériper, dériber, déborder. Ce dériver-ci est composé comme arriver ; le sens êt la forme du Berry témoignent qu'il ne faut pas le confondre avec dériver 2, qui vient de rivus.
> DÉRIVER
Prononciation : dé-ri-vé
v. a.
Limer la rivure d'un clou pour le faire sortir de son trou.
Se dériver, perdre sa rivure.
Terme d'horlogerie. Dériver une roue, la chasser de son pivot.
ÉTYMOLOGIE
Dé.... préfixe, et river.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
4. DÉRIVER. Ajoutez : - HIST. XIIIe s.
> DÉRIVER
Prononciation : dé-ri-vé
v. n.
Sens 1
Terme de navigation. Suivre le courant, aller à la dérive, en parlant d'un bateau.
Sens 2
Terme de marine. S'écarter plus ou moins de sa route par l'effet des vents ou des courants. Un vaisseau se laisse dériver, lorsqu'il s'abandonne aux vents et aux flots. J'avais un vaisseau dont je me défiais, parce qu'il dérivait beaucoup ; cela m'obligeait à ne rien négliger pour me tenir au vent des autres vaisseaux de la division dont j'avais la tête, Mémoires de Villette, 1678, dans JAL.
HISTORIQUE
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Dérive.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE 3. DÉRIVER. Ajoutez :
Sens 3
Terme d'artillerie. Se dit de l'action d'un projectile qui s'écarte du plan de tir en cédant aux causes qui produisent la dérivation.
> DÉRIVER
Prononciation : dé-ri-vé
v. a.
Sens 1
Faire sortir les eaux du fil de leur courant, les détourner de leur cours au moyen d'un canal de dérivation.
Par extension, en termes de médecine, dériver les humeurs, les faire couler d'un côté différent de celui où elles se portaient.
Sens 2
Fig. Terme de grammaire. Faire provenir. D'où dérivez-vous ce mot-là, c'est-à-dire quelle racine lui donnez-vous ?
Sens 3
V. n. Être détourné de son lit, en parlant des cours d'eaux. On a pratiqué des rigoles par lesquelles les eaux du fleuve dérivent dans ce canal.
Sens 4
Fig. Avoir sa cause, prendre son origine. C'est de là que dérivent tous nos malheurs.
Terme de grammaire. Tirer sa formation d'après certaines règles. Le plus grand nombre des mots français dérivent du latin.
Sens 5
Se dériver, v. réfl. Être dérivé. Ces eaux se dérivent d'une rivière. Ces mots se dérivent aisément les uns des autres.
HISTORIQUE
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Provenç. deribar, derivar, derrivar ; espagn. derivar ; ital. derivare ; du latin derivare, de de, et rivus, ruisseau.
3

Anagrammes de dériver

Nombre de lettres :