1

doublé,e

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

double(adjectif)

Formé de deux choses semblables ou de même nature.
Qui vaut, qui pèse, qui contient deux fois autant.
{sens figuré} Qui fait preuve de duplicité.

Difficultés orthographiques
des expressions à double entente.
un espion double, des espions doubles.
un double fond.
une double part.
à double sens.
à double tour.
double vue( don).
voir double.

double(nom masculin)

Difficultés orthographiques
un double messieurs.
un double dames.
un double mixte, des doubles mixtes.
quitte ou double.
des quitte ou double.

doublé(nom masculin)

Action accomplie deux fois de suite.
Placage d'une feuille d‘ or ou d‘ argent sur un métal non précieux.

Homonymes - paronymes
doublet( deux objets de même nature).

doublé,e(adjectif)

Multiplié par deux.
Garni d‘ une doublure.
Se dit d‘ un acteur remplacé par une doublure.
Se dit d‘ un film dont on a enregistré les dialogues dans une langue autre que celle d‘ origine.

Les synonymes Mediadico de double :

Les synonymes Word de double :

Les synonymes WordNet de double :

Les antonymes de double :

original,ale,aux, halve, modèle, archétype, minute, être, suivre, égaler


2

Définition du dictionnaire Littré

> DOUBLE
Prononciation : dou-bl'
adj. numéral multiplicatif
Sens 1
Formé de deux choses semblables ou de même nature. Un double rang de colonnes.
Acte double, acte fait en deux exemplaires. On dit en termes de palais : Il est fait double entre les parties.
Double louis, pièce d'or valant deux louis. Double hectolitre, futaille contenant deux hectolitres.
Double décalitre, mesure qui contient une fois autant que le décalitre. On dit de même double boisseau.
Terme de jurisprudence. Double droit, droit payé pour défaut d'enregistrement de certains actes dans les délais de la loi.
Double décime, second décime établi pour des besoins temporaires du budget.
Terme de grammaire. Lettre double, lettre qui est composée de deux autres, comme ae, oe, ou qui a la valeur de deux autres, comme l'x qui se prononce comme cs.
Terme de lansquenet. Double carte, celle qui est déjà venue deux fois.
Fig. Jouer sur carte double, avoir un avantage que les autres n'ont pas. Il a la faveur des ministres, il joue sur carte double.
Terme de trictrac. Double doublet, se dit quand les points des dés sont pareils, et que l'on bat ou remplit de deux façons.
Au domino, double-as, double-deux, etc. dé sur lequel l'as, le point deux, etc. est répété.
Serrure à double tour, serrure où il faut tourner deux fois la clef.
En arithmétique et algèbre, raison double, rapport de deux quantité dont l'une est double de l'autre.
En géométrie point double, le point où se coupent deux branche d'une courbe.
Terme d'astronomie. Étoile double, groupe de deux étoiles qui à l'oeil nu ne s'offre que comme un seul astre, mais qui, au télescope, se sépare en deux, dont l'une tourne autour de l'autre.
Terme de physique. Double réfraction, phénomène qui consiste en ce que chaque rayon, qui traverse certains cristaux, se partage en deux rayons suivant chacun une route différente.
Terme de chimie. Sel double, celui qui résulte de la combinaison de deux autres sels.
Terme de botanique. Fleurs doubles, celles dont les étamines et les pistils se sont convertis en pétales, soit naturellement, soit par la culture. Calice double, celui qui est entouré d'un involucre formant en quelque sorte un second calice.
Périanthe double, celui qui est composé d'un calice et d'une corolle.
Sens 2
Par extension. Ce fut un double malheur. La double autorité qu'il exerce.
En jurisprudence, double lien, parenté entre enfants d'un même père et d'une même mère.
Mot à double entente, mot qui présente deux sens.
Sens 3
Terme de musique. Double croche, note à deux barres ou crochets. La double croche vaut en durée la moitié d'une croche.
Intervalle double, intervalle qui excède l'étendue d'une octave.
Double fugue, fugue à deux sujets.
Sens 4
Terme de commerce et de banque. Tenue des livres en partie double ou à partie double, manière de tenir les livres qui consiste à reconnaître à la fois un débiteur et un créancier, dans la rédaction d'un article quelconque, soit de recette, soit de dépense. Compter en partie double.
Terme de comptabilité. Double emploi, ce qui a été porté deux fois en recette ou en dépense ; et, dans le langage général, tout ce qui fait inutilement répétition.
Sens 5
Terme de médecine. Fièvre double, fièvre intermittente, qui, outre les accès de la fièvre simple, a, dans les jours intercalaires, des accès qui se correspondent.
Double-quotidienne, fièvre intermittente qui a, chaque jour, deux accès.
Double-tierce, fièvre intermittente qui paraît composée de deux tierces, c'est-à-dire qu'elle présente un accès tous les jours comme la quotidienne, dont elle diffère en ce que les accès, de deux jours l'un, sont dissemblables d'heure et souvent de caractère et se correspondent respectivement en tierce.
Double-quarte, fièvre intermittente qui se montre sous deux formes différentes : dans l'une, deux accès en un jour, et apyrexie les deux jours suivants, après quoi la fièvre reparaît comme la première fois ; dans l'autre un accès deux jours de suite et apyrexie le troisième ; puis l'accès du quatrième jour correspond avec le premier accès, et celui du cinquième avec le second.
Sens 6
Terme de jeu. Coup double, se dit de l'action de jouer ou de gagner deux fois la mise ordinaire.
Au trictrac, gagner trou double ou bredouille, prendre douze points de suite. Gagner partie double ou bredouille, prendre les douze trous de suite.
Terme de chasse. Faire coup double, tuer deux pièces de gibier d'un seul coup de fusil.
Fig.
Sens 7
Terme de musique. Double quatuor, réunion de deux premiers violons, deux seconds violons, deux altos, deux violoncelles.
Morceau composé pour un double quatuor. Il y a des doubles quatuors de Mendelssohn.
Sens 8
Fig. Il s'emploie comme augmentatif. Double bière. Encre double.
Double bidet, bidet de plus haute taille que les bidets ordinaires.
Dans les rubriques ecclésiastiques. Fête double, jour où deux fêtes se rencontrent ensemble ; et aussi jour où l'office est plus solennel qu'à l'ordinaire. Fêtes semi-doubles, celles qui tiennent le milieu entre les fêtes doubles et les simples.
Sens 9
Qui a de la duplicité, qui trompe par des paroles ou des actions à deux faces.
Double mesure, double poids, mesure, poids que le marchand a en double, et dont l'un est faux et sert pour les chalands.
Sens 10
S. m. Quantité une fois plus grande. Être condamné au double. Gagner le double.
Jouer à quitte ou à double, à quitte ou double, jouer quitte ou double, jouer une dernière partie qui acquittera celui qui a déjà perdu ou qui doublera le gain de celui qui a déjà gagné. On dit aussi elliptiquement : quitte ou double.
Fig.
Sens 11
Chose semblable ou symétriquement pareille. Le double d'un corps de logis.
Copie. Le double d'un tableau.
Duplicata. Le double d'un compte. Le double d'un acte, d'un traité.
Objet pareil. Avoir des doubles dans sa bibliothèque, avoir plusieurs exemplaires d'un même auteur. Avoir des doubles dans une collection, avoir plusieurs échantillons de la même espèce.
Dans certaines superstitions populaires, fantôme qui présente l'image d'une personne menacée de mort.
Au jeu de dominos, un double se dit presque exclusivement pour dé double. Poser un double. J'avais trois doubles dans mon jeu.
Sens 12
Mettre, plier une chose en double, en plusieurs doubles.
Terme de marine. La partie d'un cordage, d'une voile qui revient sur elle-même.
Sens 13
Terme de musique. Double d'un air, le même air qu'on figure sur le simple par l'addition de plusieurs notes qui varient et ornent le chant. On dit aujourd'hui variation.
Sens 14
Terme de théâtre. Acteur, actrice qui remplace le chef d'emploi dans les rôles que celui-ci joue en premier. La pièce a été jouée par les doubles. On dit dans le même sens donner un rôle en double.
Doublure en est le synonyme aujourd'hui plus usité.
Sens 15
Petite pièce ronde de cuivre qui portait d'un côté la figure du roi et de l'autre trois fleurs de lis, et qui faisait la sixième partie du sou, ou deux deniers.
Sens 16
Jouer le double, c'est-à-dire feindre, biaiser, parler, ou agir autrement qu'on ne pense.
Sens 17
S. f. La double, le premier des quatre ventricules dans les ruminants, dit la panse.
Sens 18
Nom de différentes plantes et animaux où le mot double entre en composition.
Double-aiguillon, espèce du genre baliste. On dit aussi double-épine, s. f.
Au plur. Des doubles-aiguillons.
Double-bosse, s. f. Nom vulgaire et spécifique de l'antennaire double-bosse, poisson acanthoptérygien.
Double-cloche, s. f.
Doublecloche est aussi un des noms vulgaires de la primevère des jardins.
Double-dent, s. f.
Double-dent, s. m. Nom d'une famille de mammifères. Voy. DUPLICIDENTÉ.
Double-scie, s. f.
Double-tache, s. m. Espèce de poisson de la Méditerranée, le labre bimaculé (acanthoptérygiens).
Double-vessie, s. f. Nom vulgaire donné au diphyscion feuillé, espèce unique dans le genre diphyscion (mousses).
Sens 19
Double, adv. Voir double, voir comme si les objets étaient doubles. Payer double, payer deux fois le prix ordinaire.
Sens 20
Au double, en double, loc. adv. Une fois de plus.
Mettre les morceaux en double, manger à la hâte.
Terme de marine. En double, promptement.
Sens 21
À double, en deux personnes. Double jeûne, double morceau, c'est-à-dire qu'un homme sans principes se livre d'autant plus à sa passion que la chose est plus défendue.
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Provenç. et espagn. doble ; portug. dobro ; ital. doppio ; du latin duplex ou duplus, de du pour duo, deux, et plex, représentant plicare, plier.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE DOUBLE.
Sens 14
Ajoutez :
Mettre en double, confier un rôle, une pièce à des doublures.
Sens 22
Un double, saut à la corde où la corde passe deux fois sous les pieds, avant que le sauteur retombe à terre.
Sens 23
Cocons doubles, ou, substantivement, des doubles, cocons où se trouvent deux chrysalides et qui ont été filés par deux ou quelquefois trois vers agissant et tissant ensemble.
Sens 24
Terme de la musique du moyen âge. Le double, nom donné à des morceaux à deux parties ; nous dirions duo.
J. J. Rousseau a dit à double pour en double. Je serais bien aise d'avoir le tout à double, excepté les microscopes, Lettre à d'Ivernois, 20 juillet 1765.
> DOUBLÉ, ÉE
Prononciation : dou-blé, blée
part. passé.
Sens 1
Augmenté une fois en sus. Une somme doublée.
Terme de mathématique. Raison doublée, rapport de carrés. Seize à quatre est en raison doublée de quatre à deux.
Terme de musique. Répété exactement à l'unisson ou à l'octave sans changement dans l'harmonie. La partie de second violon doublée par l'alto. Les violoncelles doublés par les bassons et les trombones.
Terme de médecine. Fièvre doublée, fièvre intermittente qui le même jour a deux accès se correspondant respectivement. La fièvre double tierce diffère de la tierce doublée en ce que, dans celle-ci, il y a deux accès tous les deux jours et un jour d'intermittence, et dans celle-là un accès tous les jours.
Sens 2
Garni d'une doublure.
Fig. C'est un hypocrite doublé d'un débauché, c'est-à-dire il est à la fois hypocrite et débauché.
Sens 3
Terme de théâtre. Remplacé par un double.
Fig.
Sens 4
Bille doublée, bille faite au doublé.
Sens 5
S. m. Terme de billard. Le doublé, manière de faire une bille en la faisant frapper contre une bande. Jouer au doublé.
Sens 6
Doublé, objet recouvert d'une mince plaque d'argent ou d'or. On dit plus souvent plaqué.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE DOUBLÉ. Ajoutez :
Sens 7
S. m. Doublé ou doublet, tour double de la corde à sauter. Il a fait trente doublés de suite.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> DOUBLE
adj. des deux genres
Qui vaut, qui pèse, qui contient deux fois autant. Double portion. Double dose. Double charge. Une valeur, une force double d'une autre. Celui qui néglige de faire enregistrer un acte dans le délai prescrit paie double droit. Double décime. Voyez DÉCIME. Payer double prix, ou elliptiquement Payer double.

Il signifie par extension Qui est composé de deux choses pareilles, ou analogues entre elles, ou seulement de même nature, de même espèce. Feuillet double. Fruit double. Le calice de cette fleur est double. Les objets lui paraissent doubles. Un double rang de colonnes. Une double rangée d'arbres. Corps de logis double. Cette maison a une double entrée. Double porte. Double croisée. Double châssis. Double semelle. Une boîte à double fond. Nouer à double noeud. Fermer une porte à double tour. Il lui fallut répondre à cette double accusation. La double autorité qu'il exerce.

Mot, phrase à double entente. Voyez ENTENTE.

En termes de jeu de Domino, Double-as, double-deux, double-trois, etc., Dé sur lequel l'as, le point deux, etc., est répété.

Acte double, Celui dont on fait deux originaux semblables, pour en laisser un entre les mains de chacune des parties intéressées. On met à la fin de pareils actes : Fait double entre nous.

En termes de Commerce et de Banque, Tenue des livres en partie double, Manière de tenir les livres qui consiste à reconnaître à la fois un débiteur et un créancier, dans la rédaction d'un article quelconque, soit de recette, soit de dépense. On dit dans le même sens Tenir les livres en partie double. Comptes en partie double.

En termes de Comptabilité, Double emploi. Voyez EMPLOI.

En termes de Botanique, Fleur double, Celle qui a acquis par la culture un plus grand nombre de pétales qu'elle n'en aurait eu dans l'état naturel. Un cerisier à fleurs doubles. Des jacinthes, des violettes doubles.

En termes de Médecine, Fièvre double; Fièvre double-quarte; Fièvre double-tierce se disait autrefois de Certaines formes de la fièvre intermittente.

En termes de Musique, Double croche, Note qui ne vaut que la moitié d'une croche et dont la queue porte deux barres ou crochets. Intervalle double, Intervalle qui excède l'étendue de l'octave.

Faire coup double. Voyez COUP.

Fam., Mettre les bouchées doubles, Manger à la hâte. Il signifie aussi figurément Exécuter hâtivement, précipitamment une besogne urgente.

Il se dit figurément des Choses plus fortes, de qualité supérieure, de vertu plus efficace que les autres choses de même nature. Encre double. Double bière. Eau de fleurs d'oranger double.

Fêtes doubles, se dit, dans les Rubriques ecclésiastiques, de Certaines fêtes dont l'office est plus solennel que celui des autres; et on appelle Fêtes semi-doubles Celles qui tiennent le milieu entre les fêtes doubles et les simples.

Il signifie figurément Qui a de la duplicité. C'est un homme double. Méfiez-vous de cette femme, c'est un caractère double. C'est une âme double. On dit dans le même sens C'est un homme à double face. Il joue double jeu.

Il est aussi nom masculin et signifie Toute chose qui équivaut à deux fois ce qu'elle était ou à deux fois une autre chose. Ce nombre est le double de tel autre. Sa fortune est augmentée du double. Plus du double. Gagner, perdre le double. Payer le double. Être condamné au double.

Jouer quitte ou double. Voyez QUITTE.

Il désigne aussi une Chose semblable, symétriquement pareille. Le double d'un acte, d'un traité, d'une note, etc., L'un des originaux, ou seulement La copie d'un acte, d'un traité, etc. Double de compte, Celui des originaux de compte que le comptable garde entre ses mains.

Le double du Grand Livre de la Dette publique. On dit aussi DUPLICATA.

Avoir des doubles dans sa bibliothèque, dans son herbier, etc., Avoir deux ou plusieurs exemplaires du même ouvrage, deux ou plusieurs échantillons d'une même plante, etc.

Faire apprendre un rôle en double, Le faire apprendre à l'acteur qui doit le jouer et à un autre qui puisse le remplacer en cas de besoin.

Mettre une chose en double, La replier sur elle-même. Mettre une serviette en double, du linge en plusieurs doubles.

En termes d'Histoire ancienne, il désignait le Corps impalpable qui, selon la croyance des anciens Égyptiens, s'échappait du corps matériel au moment de la mort.

Elliptiquement, AU DOUBLE, Une fois plus. Payer, acheter au double, Je vous le rendrai au double. On dit plutôt aujourd'hui Payer double. Voir double, Voir les objets comme s'ils étaient doubles.

> DOUBLÉ
n. m.
Soudure sur un métal commun d'une mince couche d'or, d'argent ou d'un autre métal précieux. Bague en doublé. Voyez PLAQUÉ.

4

Anagrammes de doublé,e

Nombre de lettres :
5

Usages de doublé,e

doublé,e


1 :

Bracelet en doublé.
Faire un( beau) doublé.


2 :

Double messieurs, dames, mixte.
Double de la somme prévue.
Double d' une clé, d‘ un document, d‘ un objet d‘ art.
Double d‘ un diplôme, d‘ une quittance, d‘ un permis de conduire.
Double d‘ un registre, d‘ un acte, d‘ une personne.
Double avec les dés.
Transat en double.
Quitte ou double.
Du simple au double.
En double.
Augmenter du double.
Augmenter du simple au double.
Avoir quelque chose en double.
Conserver le double.
Délivrer un double.
Disposer( des cordages) en double.
Échanger ses doubles.
Effectuer un double.
Faire( faire) un double.
Fournir un double et conserver l‘original.
Gagner le double.
Garder un double de quelque chose.
Jouer( à) quitte ou double.
Jouer un( ou en) double( au tennis).
Obtenir un double.
Perdre son double de clé.
Présenter un double et garder l‘original.
Réaliser un double.
Toucher le double.
Valoir le double.
Verser le double.
Voir( tout) en double.


6

Mots Proches de doublé,e