1

doux, f.douce

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

doux(adverbe)

Difficultés orthographiques
tout doux.

doux, f.douce(adjectif)

Agréable au goût.
Qui n'est pas salé.
Qui manque d'assaisonnement.
Qui fait sur les sens une impression agréable.
Moelleux.
Affable, soumis.
Bénin.
Indulgent.

Les synonymes Mediadico de doux :

3 : lumière: tamisé, faible, modéré.

4 : musique: agréable, harmonieux, mélodieux, suave.

Les synonymes Word de doux :

Les synonymes WordNet de doux :

Les antonymes de doux :

acerbe, acescent,e, acide, acidulé,e, aigre, aigrelet,ette, amer, âpre, blessant,e, caustique, corrosif,ive, cruel,elle, cuisant,e, enragé,e, enragés, forcené,e, frénétique, furibond,e, furieux,euse, incisif,ive, incisive, inclément,e, possédé,e, râpeux,euse, sifflant,e, sur, virulent,e, moqueur, piquant, inhumain,e, insupportable, irritable, inadaptable, effroyable, épouvantable, détestable, brusque, apocalyptique, aciculaire, méchant,e, impitoyable, satirique, hideux,euse, bilieux,euse, déchaîné,e, endurant,e, abominable, indomptable, rauque, vexant,e, violent,e, inflexible, inhospitalier,ière, féroce, stoïcien,enne, acariâtre, consistant,e, friable, sévère, sec, f.sèche, sèche, lancinant,e, cassable, bougon,onne, strident,e, horrible, redoutable, autoritaire, excitant,e, sanguinaire, iconoclaste, sauvage, barbare, dure, dur, intéressant,e


2

Définition du dictionnaire Littré

> DOUX, DOUCE
Prononciation : do-, dou-s' ; l'x se lie : dou-z et poli
adj.
Sens 1
Dont la saveur est agréable, qui n'a rien de rude. Amande, orange douce. Pomme douce.
Sauce douce, sauce faite avec du sucre et du vinaigre.
Mets trop doux, mets trop sucré.
Vin doux, jus de raisin qui n'a pas encore fermenté, et qui est doux au goût.
Qui manque d'assaisonnement. Une sauce trop douce.
Qui n'est pas salé. Eau douce, celle des lacs et des rivières, par opposition à celle de la mer.
Familièrement. Marin d'eau douce, se dit par raillerie d'un homme qui n'a navigué que sur les rivières ou qui a peu navigué.
Un médecin d'eau douce, s'est dit pour mauvais médecin et qui ne sait que prescrire de l'eau claire.
Sens 2
Par extension, qui fait sur les sens une impression agréable. Une chose douce au toucher. Un poil doux comme la soie. Une douce odeur. Doux parfum. Doux accents. Doux murmure. Un doux zéphyr. Air doux. Temps doux. Un doux sommeil.
Une douce influence, une influence lente et salutaire.
Un doux sommeil, un sommeil tranquille.
Sens 3
Qui n'a rien de difficile, de fatigant. Un escalier doux. Pente douce.
Voiture douce, voiture qui, bien suspendue, ne secoue pas ceux qui sont dedans.
Pluie douce, pluie menue, qui n'est pas froide, avec un temps calme.
Lime douce, lime dont les aspérités sont fines et peu saillantes.
Vue douce, vue où il y a d'agréables repos, tels que des prés, de petits bois, etc.
Terme de peinture. L'effet d'un tableau est doux, quand il présente une juste gradation des clairs aux ombres, des couleurs brillantes aux couleurs graves. Doux en ce sens s'oppose à dur.
Purgation douce, purgatif doux, purgation, purgatif qui agit sans tranchées.
Chaleur douce, chaleur modérée.
Feu doux, feu qui, dans les opérations de cuisson, n'est pas poussé vivement.
Il se dit de certains métaux purs et peu cassants. Cuivre doux. Le fer doux, par opposition au fer aigre qui est cassant.
Terme de gravure. Se dit d'un métal que le burin coupe aisément et nettement.
Gravure en taille-douce, ou, simplement, taille-douce, gravure qui se fait avec le burin ou l'eau-forte sur des planches de cuivre, l'art de faire cette gravure.
Taille-douce, voy. TAILLE.
Sens 4
Terme de grammaire. Les consonnes douces sont b, g et d, par opposition aux consonnes fortes qui sont p, k, t.
Terme de grammaire grecque. Esprit doux, signe en forme de virgule, qui se met sur les voyelles initiales qui ne doivent pas être aspirées.
Sens 5
Fig. Qui fait sur l'esprit ou le coeur une impression comparée à celle que font le miel et le sucre sur le goût. Il est doux de vivre en liberté.
Faire les doux yeux, ou les yeux doux, chercher à plaire.
Faire les doux yeux à une femme, chercher à gagner ses bonnes grâces.
Billet doux, billet d'amour, de galanterie.
Les doux propos, paroles de galanterie, d'amour.
Familièrement. Entre doux et hagard, c'est-à-dire moitié rude et moitié doux ; et aussi ni bien ni mal, ou encore avec un mécontentement masqué sous une apparence de douceur. Comment l'a-t-il reçu ? entre doux et hagard.
Sens 6
Qui n'a rien de pénible, de rigoureux, de cruel. Une morale douce. Une douce raillerie. Le service est fort doux dans cette maison.
Sens 7
Qui a de la bénignité, de l'indulgence, de l'humanité. Un homme doux. Des moeurs douces.
Doux comme un agneau, se dit d'une personne qui est pleine de bonté, de docilité.
On dit dans le même sens doux comme une fille, et même, avec quelque liberté dans le langage, doux comme une pucelle.
Sens 8
En parlant des animaux, qui n'est pas méchant. Un cheval doux. Ce chien est doux.
Sens 9
Doux-amer s'est dit de ce qui a à la fois quelque chose de doux et quelque chose d'amer.
Sens 10
Doux, adv. Doucement.
Familièrement. Filer doux, demeurer dans la soumission ; ne rien répliquer à une injonction, à une réprimande.
Il a avalé cela doux comme lait, se dit de celui qui ne s'est point ressenti d'un affront qu'on lui a fait ; et aussi d'une personne acceptant avec satisfaction les louanges qui lui sont données ; et, finalement, d'un homme simple à qui l'on fait croire ce qu'on veut.
Sens 11
Tout doux, loc. interj. familière, dont on se sert pour retenir quelqu'un qui s'emporte, qui s'oublie.
Sens 12
S. m. Ce qui est doux.
Familièrement. Faire le doux, la douce, affecter une fausse douceur.
A la douce, cri des rues de Paris annonçant des cerises douces à vendre.
Populairement. A la douce, tout doucement, ni bien ni mal. Comment vous portez-vous ? - A la douce.
PROVERBES
Les douces paroles n'écorchent point la bouche, se dit pour reprocher à quelqu'un de ne s'être pas exprimé avec la douceur convenable.
Ce qui est amer à la bouche est doux au coeur, se dit pour inviter les gens à prendre une médecine désagréable ; et, figurément, se soumettre à quelque chose qui déplaît.
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Provenç. dolz, dos, dous ; catal. dols ; espagn. dulce ; portug. doce ; ital. dolce ; du latin dulcis, doux.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> DOUX, OUCE
adj.
Dont la saveur est agréable au goût et n'a rien d'aigre, d'amer, d'âpre ou de salé. Le lait, le miel, le sucre sont doux. Orange douce. Amande douce. Huile d'amandes douces. La plupart des vins d'Italie sont doux. Substantivement, L'amer et le doux.

Vin doux se dit du Vin qui n'a pas encore cuvé.

Sauce douce, Sauce faite avec du sucre et du vinaigre.

Eau douce, Eau des rivières, des lacs, des étangs et des fontaines, par opposition à l'eau de la mer, qui est salée. Poisson d'eau douce.

Fig., Marin d'eau douce se dit par raillerie de Quelqu'un qui a navigué seulement sur les rivières, ou qui a peu navigué sur mer et qui se donne des allures de loup de mer.

Il se dit, par extension, de Tout ce qui fait une impression agréable sur les autres sens et qui n'a rien de rude, d'aigre, de piquant, ou de brusque, de trop vif, de trop éclatant, etc. Cela est doux au toucher, à la vue, à l'odorat, à l'ouïe. Avoir la peau douce. Le poil de cet animal est fort doux. Doux comme du satin. Un jour doux. Une lumière douce. De doux reflets. Un doux éclat. Couleur douce. L'effet de ces couleurs, de ces teintes est très doux à l'oeil. Des mouvements, des contours doux et gracieux. Odeur douce. Haleine douce. Doux parfums. Voix douce. Son doux. Un parler doux. Langue douce et harmonieuse. Douce harmonie. Doux ramage. Fig., Une éloquence douce et persuasive. Le doux murmure des eaux.

Par extension, Lime douce, Celle dont les aspérités sont fines et peu saillantes.

Cheval doux, monture douce, Cheval, monture qui ne fatigue point le cavalier. On dit dans le même sens Ce cheval a une allure douce, les allures fort douces, des mouvements doux. Il se dit aussi d'un Cheval qui n'est ni fringant ni ombrageux.

Voiture douce, Voiture bien suspendue, qui ne fatigue point, qui ne fait pas éprouver de secousses, de cahots.

Escalier doux, pente, montée douce, Escalier, pente, montée, qui ne sont pas rudes, qu'il est facile de monter, de gravir. On dit, dans un sens analogue, Une descente douce.

En termes de Grammaire grecque, Esprit doux, Signe en forme de virgule (') qui se place au-dessus d'une lettre, pour indiquer l'absence d'aspiration, comme dans esti (il est).

DOUX signifie, en parlant de l'État de l'atmosphère, Qui est d'une température agréable, qui n'est ni trop chaud, ni trop froid, et qui est calme. L'air est doux. Un temps doux. Il fait très doux.

Pluie douce, Pluie menue, plus chaude que froide, qui tombe sans orage.

Chaleur douce, Chaleur modérée, en parlant de la Température d'un corps quelconque. On dit dans le même sens Un feu doux.

Il signifie quelquefois Qui est calme, tranquille. Un doux sommeil. Le doux silence des bois. Un doux repos. De doux loisirs. De douces occupations. Mener une vie douce. Avoir une mort douce.

Il signifie aussi figurément Qui est humain, traitable, affable; et alors il est opposé à Rude, cruel, farouche, violent. Un peuple doux et hospitalier. Caractère doux. Humeur douce. Naturel doux. Des moeurs douces. Il est doux comme un agneau. Cet animal est fort doux. Elle est douce et caressante. Un gouvernement doux. En ce sens il peut se dire substantivement. Heureux les doux.

Il signifie également Qui est peu pénible, peu difficile à supporter, à endurer, à observer, qui n'est pas imposé ou infligé avec trop de rigueur. Le service est fort doux dans cette maison. C'est, après tout, une condition assez douce. C'est un devoir bien doux à remplir. Des peines douces. Un châtiment doux. C'est un supplice trop doux. Une raillerie douce.

Il signifie encore Qui dénote ou semble exprimer une disposition bienveillante, affectueuse, ou la candeur, la sérénité, la bonté habituelle de l'âme. Un doux sourire. De doux regards. Parler d'un ton doux. Une physionomie, une mine douce. Avoir le regard doux et caressant. Un doux maintien. Un air doux et insinuant.

Fam., Faire les yeux doux, les doux yeux, Regarder en donnant à ses yeux une expression de tendresse. Faire les yeux doux à une femme.

De douces paroles, Des paroles obligeantes, flatteuses, ou Des propos tendres, galants. On dit aussi De doux propos.

Billet doux, Billet d'amour, de galanterie.

Il signifie encore, au figuré, Qui émeut agréablement, qui flatte ou qui touche agréablement l'esprit, le coeur, l'imagination. Un doux baiser. De doux entretiens. De douces jouissances. De douces illusions. Une douce émotion. De doux transports. De douces larmes. Une douce surprise. Un doux souvenir. Une douce espérance. De doux reproches. De doux liens. Une douce union. Le doux penchant qui l'entraîne. C'est un homme dont le commerce est fort doux. Il n'y a rien de si doux que de vivre avec ses amis. Substantivement, Passer du grave au doux.

Il peut signifier encore Qui est peu accentué. Une douce ironie. Une gaieté douce. Une douce mélancolie.

Il signifie de même, en parlant des Métaux, Dont les parties sont bien liées, qui se plie aisément sans se casser. Le cuivre fin est doux, mais l'alliage le rend aigre. Le fer le plus doux est le plus propre à faire de l'acier.

Il s'emploie adverbialement dans les deux phrases familières et figurées qui suivent :

Filer doux, N'opposer aucune résistance à quelqu'un que l'on craint. C'est un homme avec qui il faut filer doux. Quand il comprit à quoi il s'exposait, il fila doux.

Il avale cela doux comme lait, se dit de Celui à qui l'on a fait quelque offense et qui n'en témoigne aucun ressentiment. On le dit aussi d'une Personne vaine qui ajoute aisément foi aux flatteries et d'un Homme simple à qui l'on fait accroire les choses les plus éloignées de la vérité.

TOUT DOUX, loc. adv.
dont on se sert familièrement pour reprendre quelqu'un qui s'emporte, qui s'échauffe trop. Tout doux, tout doux, s'il vous plaît.

4

Anagrammes de doux, f.douce

Nombre de lettres :
5

Mots Proches de doux, f.douce