1

dur,e

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

dur(adverbe)

dur,e(adjectif)

Difficile à pénétrer, à entamer.
Qui oppose de la résistance.
{sens figuré} Pénible, difficile à supporter.
Sans bonté, sans humanité.

Difficultés orthographiques
un dur à cuire, des durs à cuire.
construction en dur.
ils sont durs d'oreille.

Les synonymes Mediadico de dur :

Les synonymes Word de dur :

8 : endurci,e

14 : rugueux, âpre

Les synonymes WordNet de dur :

Les antonymes de dur :

inconsistant,e, langoureux,euse, liquoreux,euse, melliflu,e ou melliflue, mielleux,euse, mollet, tardif,ive, végétatif,ive, sournois,e, obligeant,e, prévenant,e, sensible, malléable, frêle, déférent,e, délié,e, ductile, empressé,e, extensible, expansible, compréhensif,ive, affectionné,e, amical,ale,aux, caoutchouteux,euse, caressant,e, chatouilleux,euse, maigre, indolent,e, mollasson,onne, permissif,ive, mol ou mou, f.molle, pl.mous,molles, serviable, servile, benoît,e, câlin,e, consentant,e, compressible, bon, amitieux,euse, agile, adaptable, sentimental,ale,aux, pliable, hypocoristique, hypocrite, flasque, lent,e, accommodant,e, conciliant,e, docile, languide, fluide, traitable, gazeux,euse, faible, affectueux,euse, adroit,e, bénévole, flexible, sociable, élastique, mince, menu, sourd,e, clairsemé,e, fin, sirupeux,euse, frais, tendre, soumis,e, chétif,ive, craintif,ive, doux, favorable, souple, agréable


2

Définition du dictionnaire Littré

> DUR, DURE
Prononciation : dur, du-r'
adj.
Sens 1
Difficile à pénétrer, à entamer, opposé à tendre, à mou. Le fer est un métal très dur. Du pain dur. Un lit dur. Du bois dur à fendre. Une pierre dure à casser.
Un oeuf dur, oeuf cuit jusqu'à ce que le blanc et le jaune soient pris, congelés.
Terme d'anatomie. Parties dures, organes ou tissus qui présentent beaucoup de consistance, comme les os, les dents, les cartilages, par opposition à d'autres parties qui offrent peu de résistance et qu'on appelle molles.
Sens 2
Qui oppose de la résistance. Ce fusil, ce pistolet est dur à la détente.
Fig. et familièrement. Être dur à la détente, à la desserre, c'est-à-dire ne pas donner facilement de l'argent, être avare.
Dur à digérer, de digestion difficile.
Fig. et familièrement. Cela est dur à digérer, ou cela est de dure digestion, c'est-à-dire peu supportable, difficile à croire, ou très ennuyeux (en parlant de livres).
Dur à cuire, de cuisson difficile.
Fig. et familièrement. Dur à cuire, c'est-à-dire difficile à manier, à faire marcher, à plier aux usages, en parlant surtout des gens qui ont pris leur pli. On l'emploie même substantivement. C'est un dur à cuire. Au plur. Des durs à cuire, qui se prononce comme le singulier, sans faire sentir l's.
Cette marchandise est dure à la vente, elle se vend difficilement.
Eaux dures, celles qui, chargées de sels calcaires, ne sont pas propres à cuire les légumes.
Vin dur, vin qui a beaucoup d'âpreté.
Sens 3
En parlant de certaines facultés qui ne s'exercent qu'avec peine. Être dur d'oreille, avoir l'oreille dure, n'entendre que les sons qui ont de la force.
Avoir la tête dure, ne pas comprendre facilement. On dit dans le même sens avoir l'intelligence dure.
Terme de manége. Cheval dur, cheval qui n'a point de sensibilité ni à l'éperon ni au fouet. Réactions dures, fortes secousses, communiquées au corps à chaque poser des membres pendant les allures de certains chevaux.
Fig.
Sens 4
Qui est désagréable à l'oreille. Une voix dure. Un style dur. Des vers durs. Une modulation dure à l'oreille.
Terme de musique. Se dit des intervalles ou des accords qui blessent l'oreille par leur dissonance. B dur se disait autrefois du si, qu'on désignait alors par B, et qui était beaucoup plus difficile à entonner que le si bémol (voy. BÉCARRE).
Qui, dans les arts du dessin ou de la calligraphie, est marqué trop fortement, a des contours roides ou heurtés. Un dessin dur. Les traits de cette écriture sont durs.
Un crayon dur, un pinceau dur, un crayon, un pinceau qui tracent des traits durs.
Dans la peinture. Dont le dessin est dur ou dans lequel les lumières et les ombres contrastent durement. Un tableau dur. Des tons durs. L'effet de ce tableau est dur.
Il se dit aussi en ce sens, de celui qui peint. C'est un peintre dur.
Sens 5
Pénible, affligeant, difficile à supporter. Une réprimande bien dure. Les soldats mènent une vie fort dure.
Sens 6
Rigoureux par le froid. Un climat dur. Un hiver dur. Un temps dur.
Fig. Les temps sont durs, c'est-à-dire on a bien de la peine à vivre par le temps qui court.
Sens 7
Qui est sans bonté, sans humanité. Cet homme est dur et sec. Il est fort dur pour ses domestiques.
Dans le même sens, en parlant des dehors, des manières, des discours, etc. Un regard dur. Des manières dures. Il lui refusa en termes durs. Une réponse dure et désobligeante.
Sens 8
Qui supporte la fatigue, la peine. Un homme dur au travail, à la peine.
Avoir la vie dure, résister aux causes de mort. Avoir la vie dure comme un chat.
Rendre à quelqu'un la vie dure, lui faire bien du mal, lui donner bien de la peine.
Sens 9
Dur, adv. Difficilement. Entendre dur.
Fig. et familièrement. Il croit dur comme fer tout ce qu'on lui dit, il est très crédule.
Sens 10
S. m. Terme d'art. Le dur est le contraire du moelleux.
Sens 11
Dure, s. f. Quand l'un veut du mou, l'autre veut du dur, se dit se deux personnes qui ne s'accordent pas.
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Provenç. dur ; espagn. et ital. duro ; du latin durus.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> DUR, URE
adj.
Qui, par suite de sa fermeté, est difficile à pénétrer, à entamer. Pierre dure. Dur comme marbre.

Il est quelquefois simplement opposé à Tendre, mou. Pain dur. OEuf dur. Viande dure. Un lit dur. Chaise fort dure.

Fig., Avoir l'oreille dure, être dur d'oreille, N'entendre pas bien, être un peu sourd.

Il signifie figurément Qui est insensible, inhumain, très sévère. Cet homme est dur et sec. Il est fort dur pour ses domestiques. Par extension, Caractère dur, âme dure, coeur dur.

Il se dit, dans un sens analogue, des Dehors, des manières, des discours. Il a les traits durs, la mine dure, le regard dur et farouche. Ton dur. Manières dures. Paroles dures et offensantes. Termes durs. Réponse dure et sèche.

Il signifie encore Qui est fâcheux, affligeant, difficile à supporter. Il est dur de se voir calomnier. Il a reçu un traitement bien dur. C'est une dure nécessité. Dire à quelqu'un de dures vérités.

Les temps sont durs; La vie est dure, Diverses conditions font que certaines personnes, certaines classes de la société ont de la peine à vivre.

Il signifie également Qui est pénible. Mener une vie dure.

Rendre la vie dure à quelqu'un, Le tourmenter, le rendre malheureux.

Il signifie en outre Qui est rude et désagréable à l'oreille, sans harmonie. Une voix dure. Des vers durs. Un style dur.

Il signifie, en termes de Beaux-Arts, Qui est marqué trop fortement, qui est raide ou heurté. Son dessin est correct, mais dur. Ces contours sont durs.

Il signifie quelquefois Qui est difficile. Être dur à émouvoir.

Fig. et fam., Cela est dur à digérer; Voilà qui est dur à avaler, se dit d'une Chose inattendue et fâcheuse qui vous survient.

Être dur à la détente. Voyez DÉTENTE.

Il signifie encore Qui résiste à, qui supporte. Un homme dur au travail, à la peine. Dur au mal.

Fam., Avoir la vie dure, Résister fortement à la maladie et aux autres causes de mort.

Substantivement, Coucher sur la dure, Coucher sur la terre, sur le plancher ou sur des planches.

Il s'emploie adverbialement dans l'expression figurée et familière, Il croit dur comme fer tout ce qu'on lui dit, Il est extrêmement crédule.

4

Anagrammes de dur,e

Nombre de lettres :
5

Usages de dur,e

dur,e


1 :

Jouer les durs.


6

Mots Proches de dur,e