1

écorcher

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

écorcher(verbe transitif)

Dépouiller de sa peau.
Enlever une partie de la peau.
Déchirer.
Parler mal: écorcher le français.

Les synonymes Mediadico de écorcher :

Les synonymes Word de écorcher :

2 : équarrir

Les synonymes WordNet de écorcher :

Les antonymes de ecorcher :

caresser, louer, garnir, couvrir, vêtir, donner, enrichir, soigner, panser, flatter, complimenter


2

Définition du dictionnaire Littré

> ÉCORCHER
Prononciation : é-kor-ché
v. a.
Sens 1
Dépouiller un animal de sa peau. Écorcher un cheval.
Bassement et fig. Écorcher le renard, vomir.
Écorcher l'anguille par la queue, commencer par où l'on devrait finir, par ce qu'il y a de plus difficile.
Il crie comme si on l'écorchait, ou avant qu'on ne l'écorche, se dit d'un homme qui se plaint sans grand sujet.
Sens 2
Enlever une partie de la peau. Vous m'avez écorché la jambe. Je me suis écorché le bras.
Par extension. Les charrettes en passant ont écorché cet arbre. Les essieux des roues écorchent en passant les murailles.
Terme militaire. Écorcher une fortification, l'endommager extérieurement.
Fig. Écorcher une matière, en parler superficiellement ou inexactement.
Sens 3
Faire mal au palais, à la gorge. Ce vin vous écorche le palais, la gorge.
Par extension.
Écorcher l'oreille, les oreilles, mal prononcer les mots, ou, en musique, produire des sons discordants.
Par extension, faire de la peine, déplaire.
Sens 4
Familièrement. Écorcher les auteurs, les entendre imparfaitement, les expliquer à grand' peine.
Écorcher une langue, la parler d'une manière incorrecte.
Écorcher un mot, le nom de quelqu'un, le mal prononcer.
Sens 5
Exiger au-dessus du prix des fournitures, des vacations, etc. Il faut être raisonnable et ne pas écorcher les gens. On est écorché dans cette hôtellerie.
Sens 6
Terme de fondeur en bronze. Écorcher la figure, diminuer la grosseur de la figure de terre qui sert de noyau.
Sens 7
S'écorcher, v. réfl. Se faire une écorchure. S'écorcher en se grattant.
Fig. Il ne s'écorche pas, se dit de quelqu'un qui parle trop avantageusement de soi-même.
Subir une perte superficielle de substance. La couverture d'un livre relié en veau s'écorche facilement.
PROVERBES
Beau parler n'écorche point la langue, c'est-à-dire il ne coûte pas plus de parler civilement que d'une façon arrogante.
Autant fait, autant vaut celui qui tient que celui qui écorche, c'est-à-dire le recéleur est aussi punissable que le voleur, ou, en général, le complice autant que l'auteur principal.
Il ressemble aux anguilles de Melun (voy. ANGUILLE), il crie avant qu'on l'écorche, c'est-à-dire il se plaint avant de sentir le mal.
Il faut tondre ses brebis et non pas les écorcher, c'est-à-dire il ne faut exiger des sujets, des contribuables que ce qu'ils peuvent donner.
Il n'y a rien de plus difficile à écorcher que la queue, c'est-à-dire la fin d'une affaire est souvent le plus difficile. La queue en sera difficile à écorcher.
HISTORIQUE
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Berry, acorcher ; wallon, hoirsî ; namur. choirchî ; provenç. escorgar, escortegar ; catal. escorxar ; espagn. et portug. escorchar ; ital. scorticare ; du bas-latin excorticare, de ex, et cortex, écorce. On a voulu le tirer de excoriare ; mais le ch de plusieurs des langues romanes mène nécessairement à excorticare.
3

Anagrammes de écorcher

Nombre de lettres :