1

ensevelir

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

ensevelir(verbe transitif)

Les synonymes Mediadico de ensevelir :

Les synonymes Word de ensevelir :

Les synonymes WordNet de ensevelir :

Les antonymes de ensevelir :

déterrer, exhumer, déterré,e, arracher, arraché, déraciné,e, déraciner


2

Définition du dictionnaire Littré

> ENSEVELIR
Prononciation : an-seu-ve-lir ; comme deux syllabes muettes ne peuvent se suivre immédiatement, on donne à la syllabe se le son de seu ; autrefois on prononçait en-sé-ve-lir, du moins Richelet écrit ainsi
v. a.
Sens 1
Dans le style élevé. Déposer dans la sépulture.
Absolument.
Sens 2
Par extension, mettre sous quel que chose qui est considéré comme un tas.
Sens 3
Faire disparaître.
Sens 4
Cacher comme dans une sépulture.
Sens 5
Envelopper le corps d'un mort dans un linceul. C'est une oeuvre pieuse que d'ensevelir les morts.
Par extension, envelopper comme d'un suaire.
Sens 6
S'ensevelir, v. réfl. Laisser tomber sur soi ce qui est comparé à une sépulture. S'ensevelir sous les ruines de la place, la défendre jusqu'à la mort.
Fig.
Sens 7
Se cacher. S'ensevelir dans la retraite, dans la solitude, se retirer du monde.
Par extension, s'absorber, se plonger. S'ensevelir dans les livres, dans la débauche, dans le chagrin.
SYNONYME
ENSEVELIR, ENTERRER. Ensevelir, c'est envelopper un corps mort dans le drap appelé linceul. Enterrer, c'est mettre en terre le corps mort. L'historien suisse Ruchat s'est donc exprimé incorrectement dans la phrase suivante : " Calvin mourut le 27 mai (1564) et fut enseveli tout simplement au cimetière commun de Plainpalais. " Il fallait dire, enterré ou inhumé, HUMBERT, Gloss. génev. Il faut distinguer : le fait est que ensevelir a eu de tout temps et a encore le sens de donner la sépulture ; mais il ne l'a que dans le style élevé ; et l'on dira fort bien : il fut enseveli à côté de ses aïeux. Mais, hors de ce style, ensevelir signifie couvrir du linceul ; et c'est pour cela que l'on ne dit pas bien ensevelir au cimetière, et que Humbert a critiqué justement la phrase de Ruchat. Il faut remarquer aussi que toutes les acceptions figurées procèdent de la signification donner la sépulture.
HISTORIQUE
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
En 1, et l'anc. français. sevelir, du latin sepelire (voy. SÉPULTURE).
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> ENSEVELIR
v. tr.
Mettre un corps dans le tombeau, inhumer dans le lieu de la sépulture. Les deux armées conclurent un armistice pour ensevelir leurs morts. Par analogie, Il périt enseveli sous les ruines de sa maison. On dit par extension S'ensevelir sous les ruines d'une place, Se faire tuer en défendant une place jusqu'à la dernière extrémité.

Il signifie encore au figuré Cacher profondément. Ce sont des faits qu'il vaut mieux ensevelir dans l'oubli. Vous n'avez pas le droit d'ensevelir vos talents.

Être enseveli dans sa rêverie, Rêver profondément. Être enseveli dans le chagrin, Avoir un chagrin profond.

S'ensevelir dans la retraite, dans la solitude, Se retirer entièrement du monde.

Il signifie spécialement Envelopper dans un linceul. Il est mort si pauvre qu'il n'a pas laissé un drap pour l'ensevelir.

4

Anagrammes de ensevelir

Nombre de lettres :
5

Mots Proches de ensevelir