1

étuve

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

étuve(nom féminin)

Les synonymes Mediadico de étuve :

Les synonymes Word de étuve :

Les synonymes WordNet de étuve :

Les antonymes de etuve :

arrosé,e


2

Définition du dictionnaire Littré

> ÉTUVE
Prononciation : é-tu-v'
s. f.
Sens 1
Lieu où l'on élève à volonté la température pour provoquer la transpiration. Étuve sèche. Étuve humide ou bain de vapeur.
Étuve naturelle, caverne dans un endroit volcanique.
Par exagération. Cette chambre est une étuve, se dit d'une chambre bien close qui est très chaude en hiver, ou d'une chambre où l'on a trop chaud.
Sens 2
Lieu dont on élève artificiellement la température pour y faire dessécher différentes substances. Faire sécher des raisins dans une étuve.
Tablettes sur lesquelles le confiseur fait sécher les fruits qu'il a préparés.
Endroit pour faire sécher les chapeaux.
Cabinet clos pour connaître l'influence de la température sur les horloges.
Lieu où l'on met étuver le sucre en pains.
Lieu échauffé dans lequel sont des tonneaux à moitié pleins de vin destinés à aigrir pour faire le vinaigre.
Sens 3
Terme de marine. Étuve de corderie, lieu rempli de fourneaux et de chaudières, pour y goudronner les cordages.
Étuve à bordage, cylindre dans lequel des bordages sont soumis à l'action de la vapeur d'eau.
HISTORIQUE
XIIIe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Wallon, sitoûf, s. f. ; provenç. estuba, stuva ; espagn. estufa ; ital. stufa ; bas-lat. stuba dans la loi des Allemands ; du germanique : anc. h. allem. stupa ; moyen h. allem. stobe ; allem. Stube ; anc. scand. stofa ; angl. stove.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
ÉTUVE. - ÉTYM. Ajoutez : L'origine germanique de ce mot est généralement admise ; il remonte au bas-lat. stufa qui est dans la loi des Allemands. Mais M. Bugge (Romania, juill.-oct. 1875, p. 345) la conteste, disant que stufa, stuba n'a en germanique aucune racine. à la vérité, Grimm, Deutsche gramm. I, 465, a identifié stufa avec le norrois sto, place, station, anglo-sax. stôw ; mais cela est impossible au point de vue de la phonétique. Selon M. Bugge, estuver provient d'un latin vulgaire extufare, dont le primitif est le grec traduit par, vapeur. De la sorte c'est du roman que estuver, estuve auraient passé dans le germanique. J'ajoute que, s'il en est ainsi, estuver est le même mot qu'étouffer (voy. ce mot à l'étymologie), et que le radical tupare existe dans le substantif français touffeur, exhalaison (voy. ce mot).
3

Anagrammes de étuve

Nombre de lettres :
4

Usages de étuve

étuve


1 :

Étuve sèche, humide.
Étuve à désinfection, à stérilisation, à culture microbienne.
Étuve pour dessécher les fruits.
Chaleur, atmosphère d' étuve.
Chauffer dans une étuve.
Faire passer à l' étuve.
Passer quelque chose à l' étuve.
Travailler dans une étuve( tellement il fait chaud).
Vivre dans une étuve.