1

faveur

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

faveur(nom féminin)

Les synonymes Mediadico de faveur :

Les synonymes Word de faveur :

Les synonymes WordNet de faveur :

Les antonymes de faveur :

décri, défaveur, discrédit, limogeage, disgrâce, difformité, crasse, éclipse, éviction, malveillance, adversité, saleté, déchéance


2

Définition du dictionnaire Littré

> FAVEUR
Prononciation : fa-veur
s. f.
Sens 1
Au sens actif, bienveillance, bonnes grâces, appui donné par un prince, par un personnage puissant, par le public, etc.
Absolument. Il doit tout à la faveur.
Hommes, gens de faveur, personnes qui ne doivent leur élévation qu'à la protection.
Place, emploi de faveur, place, emploi qu'on accorde à quelqu'un sans qu'il y ait de titres.
Trouver faveur auprès de quelqu'un, s'en faire favorablement accueillir.
Prendre faveur, s'accréditer. C'est une marchandise qui prendra faveur. Ce livre a pris faveur rapidement.
Dans les théâtres, entrée de faveur, entrée gratuite accordée à une personne qui n'y a point de droit. Les entrées de faveur sont supprimées aujourd'hui.
Billet de faveur, billet accordé gratuitement pour une seule représentation.
Tour de faveur, décision du comité ou du directeur en vertu de laquelle une pièce est jouée avant d'autres reçues antérieurement.
Fig. Les faveurs de la fortune, les honneurs, les richesses, etc.
Sens 2
Au sens passif, bienveillance, bonnes grâces, appui reçu par quelqu'un ; crédit, pouvoir qu'on a auprès d'un prince, d'un personnage puissant.
Absolument. La puissance d'un favori.
S'attacher, se dévouer à la faveur, rechercher les personnes puissantes.
Sens 3
Bienfait, octroi gracieux, marque d'amitié, de bienveillance. Il le combla de faveurs.
Formule de politesse. Faites-moi la faveur de.... ayez la bonté de... Faites-moi la faveur de recommander mon ami.
Dans la franc-maçonnerie, on dit : J'ai la faveur.... au lieu de : J'ai l'honneur d'être, etc.
Sens 4
Au plur. Les bonnes grâces d'une femme.
Les dernières faveurs, les plus grandes marques d'amour qu'une femme puisse donner à un homme ; et, absolument, dans le même sens : Elle lui accorda ses faveurs.
Se dit aussi au singulier.
Sens 5
Indulgence, par opposition à rigueur, sévérité. Les juges l'ont traité avec faveur
On dit dans le même sens : arrêt de faveur ; cas de faveur.
Ancien terme de commerce. Jours de faveur, les dix jours que l'ordonnance accordait aux marchands, banquiers et négociants, après l'échéance de leurs lettres de change, pour les faire protester.
Mois de faveur, les deux mois de l'année où le collateur d'un bénéfice pouvait le conférer à celui des gradués qu'il en voulait gratifier. Les mois d'avril et d'octobre étaient des mois de faveur.
Lettres de faveur, nom qu'on donnait autrefois à des lettres de recommandation.
Sens 6
Condition favorable, ressource.
Sens 7
Ruban uni et très étroit. Nouer un paquet avec une faveur.
Sens 8
En faveur de, loc. prép. En considération de.
Au profit, à l'avantage. Il a fait un testament en faveur de son neveu.
Dans l'intérêt de, pour la cause de.
Prévenir en faveur de quelqu'un, de quelque chose, en donner d'avance une opinion avantageuse. Cette conduite prévient en sa faveur.
Sens 9
À la faveur de, loc. prép. Au moyen, à l'aide de.
Sous la faveur de, même sens.
Corneille a dit, avec le même sens, en faveur de, qui n'est pas usité, ou du moins qui l'est avec un sens tout contraire : Jusques en Belle-Cour je vous ai reconduit, Pour voir une maîtresse en faveur de la nuit, Suite du Ment. IV, 4.
HISTORIQUE
XIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Provenç. et espagn. favor ; ital. favore ; du lat. favorem, de favere, favoriser, tenant au radical sanscrit pû, purifier.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> FAVEUR
n. f.
Marque d'une bienveillante attention ou d'une préférence particulière. Faveur signalée, extraordinaire, singulière. Faites-moi la faveur de... Combler quelqu'un de faveurs. Recevoir une faveur. Les faveurs du ciel, de la fortune.

En termes de Théâtre, Billet de faveur, Billet accordé gratuitement pour une seule représentation. Entrée de faveur, Entrée gratuite accordée à une personne qui n'aurait point le droit de l'exiger. Suspendre les entrées de faveur. Tour de faveur, Décision du comité ou du directeur qui fait passer la représentation d'une pièce avant celle d'autres ouvrages qui la précèdent dans l'ordre de réception. Il a obtenu un tour de faveur. Sa pièce eut un tour de faveur. L'expression Tour de faveur s'applique encore à Toutes les choses qu'on fait passer avant leur tour.

Il se dit particulièrement des Marques de préférence qu'une femme donne à un homme. Il n'a jamais obtenu d'elle la moindre faveur. Les dernières faveurs, Les plus grandes marques d'amour qu'une femme puisse donner à un homme. Il l'abandonna après en avoir obtenu les dernières faveurs. On dit, quelquefois par ellipse dans le même sens : Elle lui a accordé ses faveurs.

Il se dit encore, particulièrement, de la Bienveillance, des bonnes grâces d'un personnage puissant, du public. Briguer la faveur du peuple. Il obtint un moment la faveur publique. Absolument, Il doit tout à la faveur, et rien au mérite. C'est la faveur qui l'a placé où il est.

Il se dit également du Crédit, du pouvoir qu'on a auprès d'un grand personnage, dont on est aimé, préféré. Sa faveur est grande auprès du ministre. Sa faveur diminue. Sa faveur augmente tous les jours. Abuser de sa faveur. Il est en faveur, en grande faveur. Les personnes en faveur.

Prendre faveur, S'accréditer. Cette opinion prend faveur.

Place, emploi de faveur, Traitement de faveur, Avancement de faveur, Place, emploi, etc., qu'on accorde aux personnes qu'on veut favoriser.

Il se dit encore par opposition à Rigueur, à sévérité. Les juges le traitèrent avec faveur. Je ne demande point de faveur, mais justice. On a dit dans le même sens : C'est un arrêt de faveur.

Il est aussi le nom d'une Sorte de ruban étroit et très léger. Une faveur bleue, rose. Border quelque chose avec de la faveur. Nouer avec une faveur, avec de la faveur.

EN FAVEUR DE, loc. prép.
En considération d'une chose passée, en vue d'une chose à venir, en considération de quelqu'un. On lui pardonna en faveur des belles actions qu'il avait faites. Il a déclaré un tel son héritier en faveur de ce mariage.

Il signifie aussi À l'avantage, au profit de. Il a fait son testament, il a testé en faveur d'un tel, en faveur d'un ami. Le jugement est en votre faveur. Je lui parlerai en votre faveur. Ce prince fit beaucoup en faveur des sciences et des arts.

Prévenir en faveur de quelqu'un, de quelque chose, En donner d'avance une opinion avantageuse. Cette conduite prévient en sa faveur. Il a su les prévenir en ma faveur. Ce que vous dites me prévient en faveur de votre méthode.

À LA FAVEUR DE, loc. prép.
Par le moyen, par l'aide de. Il s'est sauvé à la faveur de la nuit. Il ne s'est dérobé aux recherches de la police qu'à la faveur de son déguisement.

4

Anagrammes de faveur

Nombre de lettres :
5

Usages de faveur

faveur


1 :

Traitement de faveur.
Jugement, calcul en la faveur de quelqu‘un.
À la faveur de quelque chose.
En sa faveur.
Abdiquer en faveur de quelqu‘un.
Accorder une faveur à quelqu‘un.
Accorder les dernières faveurs à quelqu‘un.
Accorder ses faveurs à quelqu‘un.
Accueillir quelque chose avec faveur.
Agir en faveur de quelqu‘un auprès de quelqu‘un.
Aspirer aux faveurs de quelqu‘un.
Attribuer quelque chose par faveur.
Avoir la faveur de quelqu‘un.
Briguer une faveur.
Combler quelqu‘un de faveur.
Consentir quelque chose en faveur de quelqu‘un.
Conserver la faveur de quelqu‘un.
Demander une faveur.
Départir une faveur à quelqu‘un.
Devoir une promotion, une position à la faveur de quelqu‘un.
Dispenser des faveurs.
Être en faveur auprès de quelqu‘un.
Être exempt de quelque chose par faveur spéciale.
Faire à quelqu‘un la faveur de faire quelque chose.
Faire une faveur à quelqu‘un.
Gagner la faveur de quelqu‘un.
Gratifier quelqu‘un d' une faveur.
Implorer une faveur.
Influencer quelqu‘un en la faveur de quelque chose ou quelqu‘un.
Intercéder en faveur de quelqu‘un.
Intervenir en faveur de quelqu‘un.
Jouer en faveur de quelqu‘un( pour une circonstance).
Jouir de la faveur de quelqu‘un.
Nouer( un paquet) d‘ une faveur.
Obtenir une( ou des) faveur auprès de quelqu‘un.
Obtenir les faveurs de quelqu‘un.
Parler en faveur de quelqu‘un.
Plaider en la faveur de quelqu‘un.
Priver quelqu‘un de la faveur qu‘ on lui accordait.
Rechercher une faveur.
S‘assurer la faveur de quelqu‘un.
Se déclarer en faveur de quelqu‘un ou de quelque chose.
Se désister en faveur de quelqu‘un.
Se faire accorder une faveur.
S‘enfuir à la faveur de la nuit.
Se prononcer en faveur de quelqu‘un ou de quelque chose.
Solliciter une faveur auprès de quelqu‘un.
Témoigner en faveur de quelqu‘un.


6

Mots Proches de faveur