1

feindre

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

feindre(verbe transitif)

Les synonymes Mediadico de feindre :

Les synonymes Word de feindre :

Les synonymes WordNet de feindre :

2

Définition du dictionnaire Littré

> FEINT, EINTE
Prononciation : fin, fin-t'
part. passé de feindre
Sens 1
Qui se fait, se produit pour tromper. Sa foi est feinte.
Sens 2
Qui n'est pas véritable.
Porte, colonne, fenêtre feinte, représentation d'une porte, d'une colonne, d'une fenêtre que l'on fait pour la symétrie ou pour l'agrément.
Sens 3
S. m. Terme de construction. Le feint, imitation, par la peinture, des diverses espèces de marbres, de bois, de moulures, etc.
> FEINDRE
Prononciation : fin-dr'
, je feins, tu feins, il feint, nous feignons, vous feignez, ils feignent ; je feignais, nous feignions ; je feignis ; je feindral ; feins, feignez ; que je feigne, que nous feignions ; que je feignisse ; feignant, feint, v. a.
Sens 1
Faire, produire, prendre une apparence fausse pour tromper ou, simplement, pour faire croire quelque chose.
La Fontaine a employé feindre sans la préposition de : Lui [renard] qui n'était novice au métier d'assiégeant, Eut recours à son sac de ruses scélérates, Feignit vouloir gravir, se guinda sur ses pattes, Fabl. XII, 18.
Absolument.
Sens 2
Supposer.
Controuver, imaginer.
Feindre à quelqu'un, rapporter faussement.
Se feindre quelque chose, feindre à soi quelque chose, supposer à soi quelque chose.
Sens 3
Hésiter, faire difficulté. Il se construit avec la préposition à, quand il n'est pas accompagné d'une négation.
Il se construit avec la préposition de, quand il est accompagné d'une négation.
Sens 4
Terme de manége. Feindre en marchant, se dit d'un cheval et aussi d'une personne qui boite légèrement ou d'une façon presque invisible à l'oeil.
Sens 5
Se feindre, v. réfl. Se supposer. Se feindre coupable.
Absolument. Cacher ce qu'on sent, ce qu'on pense.
Être feint.
REMARQUE
Voltaire condamne le régime indirect avec feindre ; mais les exemples de Corneille paraissent irréprochables.
SYNONYME
FEINDRE, DISSIMULER. Étymologiquement, feindre, c'est donner une forme comme l'artiste fait à la terre qu'il moule ; dissimuler, c'est rendre dissemblable. De là la distinction entre ces deux verbes : celui qui feint forme, présente, produit ce qui n'est pas ; celui qui dissimule cache ce qui est : on dissimule sa joie, sa haine ; on feint de la joie, de l'amitié.
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Bourg. foindre, il ne foint pas, il ne craint pas ; provenç. fenher, feigner, finher ; espagn. et portug. fingir ; ital. fingere ; du lat. fingere, feindre, supposer. Dans l'ancienne langue, se feindre signifie souvent ne pas vouloir, hésiter à. Selon Curtius, le sens primitif du radical fig, en grec, est toucher. Aussi le sens propre de fingere est façonner. Du sens de façonner on a passé à celui de feindre, c'est-à-dire façonner une apparence. De ce qui n'a qu'une apparence et qui est vide, faible, on en est venu au sens de hésiter, craindre.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> FEINDRE
(Il se conjugue comme TEINDRE.) v. tr.
Présenter une chose comme réelle en lui donnant une fausse apparence. Feindre une maladie. Feindre de la joie. Feindre d'être gai, d'être en colère. Absolument, Savoir feindre. Avoir l'art de feindre.

Le participe passé
FEINT, EINTE, s'emploie adjectivement. Une amitié feinte. Une feinte réconciliation. De feintes caresses.

En termes d'Architecture, Porte feinte, colonne feinte, fenêtre feinte, etc., Représentation d'une porte, d'une colonne, etc., que l'on fait pour la symétrie ou pour l'agrément.

4

Anagrammes de feindre

Nombre de lettres :

Mots précédents
feeling
féerie
féerique

Mots suivants
feintable
feinte
feinter