1

frapper

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

frapper(verbe intransitif, verbe transitif)

Les synonymes Mediadico de frapper :

Les synonymes Word de frapper :

Les synonymes WordNet de frapper :

Les antonymes de frapper :

caresser, prendre, recevoir, éviter, plaire, empocher, encaisser


2

Définition du dictionnaire Littré

> FRAPPER
Prononciation : fra-pé
v. a.
Sens 1
Donner un ou plusieurs coups.
Se frapper, frapper à soi.
Frapper un coup, donner un coup sur quelque chose. Le régisseur va frapper les trois coups (c'est au théâtre le signal pour lever le rideau).
Fig. Frapper un coup, faire quelque tentative violente, périlleuse.
Fig. et familièrement. Frapper son coup, produire l'effet qu'on se propose.
Frapper les grands coups, employer les grands moyens, faire quelque chose d'extraordinaire.
Frapper l'air, ébranler l'air par la commotion d'un bruit.
Sens 2
Battre et serrer sur le métier la trame d'une toile, etc.
Former la tête des épingles.
Terme de marine. Attacher fortement et à demeure. Frapper une poulie.
Sens 3
Terme de monnayage. Donner l'empreinte. Frapper de la monnaie.
Fig. Bien frapper un vers, le marquer d'une vive empreinte.
Sens 4
Frapper avec un instrument tranchant ou avec une arme.
Absolument.
Sens 5
Frapper de glace, ou, simplement, frapper, rafraîchir très promptement du vin, une liqueur avec de la glace (la glace frappant pour ainsi dire et saisissant le liquide). Frapper du champagne.
Sens 6
Se porter vers, darder sur. Les parties d'un objet que la lumière frappe.
Sens 7
Faire impression sur les organes de la vue ou de l'ouïe. Un bruit lointain frappa mon oreille. Les lueurs de l'incendie frappaient nos yeux.
Fig. Frapper les yeux, attirer l'attention.
Sens 8
Faire impression sur l'esprit ou le coeur.
Absolument.
Sens 9
Il se dit des coups du sort, des afflictions divines.
Absolument.
Faire mourir. Dieu frappe tous les premiers-nés des Égyptiens.
Sens 10
Punir.
Absolument.
Frapper d'anathème, de réprobation, anathématiser, réprouver.
Sens 11
Affecter, affliger.
Il se dit des maladies. Tant de victimes que la peste a frappées. Il a été frappé d'apoplexie.
Sens 12
Terme de jurisprudence. Être établi, assigné sur. Cette hypothèque frappe tous les biens du débiteur.
Absolument. Son hypothèque frappe sur tel immeuble.
Terme d'administration. Frapper les marchandises d'un droit à l'entrée, à la sortie.
Sens 13
V. n. Donner un coup. Frapper dans la main. Frapper fort.
Il frappe comme un sourd, il frappe sans dire mot, se dit d'un homme qui bat avec violence.
Fig. Porter atteinte.
Sens 14
Frapper à une porte, ou, simplement, frapper, c'est-à-dire frapper pour la faire ouvrir. On frappe à la porte.
Fig. Frapper à, s'adresser à.
Fig. Frapper à toutes les portes, s'adresser à toutes sortes de personnes.
Sens 15
Fig. Frapper à, s'approcher de.
Frapper à la borne, atteindre la limite.
Sens 16
L'heure a frappé, elle a sonné.
Activement.
Sens 17
Terme de chasse. Frapper à route, remettre sur la trace de la bête les chiens qui sont en défaut.
Frapper aux brisées se dit du veneur, lorsqu'ayant fait son rapport, il va laisser courre.
Sens 18
Se frapper, v. réfl Se donner un coup. Se frapper à la tête.
Se porter un coup d'une arme.
Sens 19
Se frapper réciproquement. Ils se sont frappés l'un l'autre.
Fig.
Sens 20
S'affecter de terreur ou de crainte. Il se frappe beaucoup de ces événements. C'est un homme qui se frappe aisément.
Sens 21
Être frappé en parlant du vin qu'on rafraîchit par la glace. Le champagne se frappe pour le dessert.
HISTORIQUE
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Bourguign. fraipai ; provenç. frapar ; anc. cat. frappar ; ital. frappare ; d'après Grangagnage, du hollandais flappen, souffleter ; angl. to flab, battre de l'aile. Diez, qui donne aussi de l'attention à cette étymologie, incline pourtant vers le haut allemand hrappa, insulter, attribuant à frapper le sens primitif d'injurier, sur ce fondement que, dans les patois anglais, frape a le sens de dire des injures et que le mot n'y peut venir que du français. Malgré cette autorité, l'étymologie par flappen paraît mériter la préférence. Du reste nous n'avons, dans l'historique, d'exemples que du XIVe siècle.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
FRAPPER. - HIST. Ajoutez : XIIIe s.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> FRAPPER
v. tr.
Donner un ou plusieurs coups à quelqu'un, à quelque chose. Frapper quelqu'un avec la main, avec un bâton. Frapper la terre du pied. Il le frappa au visage. Cette pièce de bois, en tombant, l'a frappé à la tête. Être frappé du tonnerre. Elle se frappait la poitrine. Se frapper contre quelque chose. Se frapper à la tête.

On dit aussi absolument ou intransitivement, Frapper des mains. Frapper comme un sourd. Frapper à tort et à travers. Frapper à bras raccourcis. Frapper fort. Frapper à la porte avec le marteau. Entrer sans frapper. Frapper sur l'enclume. L'endroit où la balle est venue frapper. Le marteau a frappé sur le timbre.

Fig. et fam., Frapper à toutes les portes, S'adresser à toutes sortes de personnes pour en obtenir du secours, de l'assistance. Dans sa détresse il frappait à toutes les portes.

Frapper quelqu'un d'un poignard, d'un couteau, etc., ou, simplement, Frapper quelqu'un, Le percer d'un ou de plusieurs coups.

Frapper à mort, Frapper de façon à causer la mort. Une balle le frappa à mort. Fig., Être frappé à mort, Être malade à n'en pouvoir réchapper.

Frapper les trois coups signifie, en termes de Théâtre, Donner l'avertissement aux spectateurs que le rideau va être levé.

Fig., Frapper l'air de cris, de clameurs, etc., Pousser des cris, des clameurs qui retentissent au loin.

Fig., Frapper un coup, Faire quelque tentative grave, périlleuse, décisive. Il résolut de frapper un grand coup.

Employé transitivement, il signifie particulièrement Donner une empreinte à quelque chose, au moyen d'une matrice ou autrement. Frapper de la monnaie. Frapper des médailles.

Fig., Un ouvrage frappé au bon coin, Un bon ouvrage. On dit dans un sens analogue Cet ouvrage est frappé au coin du génie.

Fig., Vers bien frappé, Vers dont le sens est plein et la forme parfaite.

Il se dit, par extension, en parlant de la Lumière, et signifie Se diriger vers, tomber sur. Les parties d'un objet que la lumière frappe, où la lumière frappe.

Il se dit aussi, figurément, de l'Impression qui se fait sur les sens, sur l'esprit, sur l'âme. Tout ce qui frappe nos sens. Le son frappe l'oreille. Une grande lumière frappe la vue. Cet objet m'a frappé l'imagination. Cet endroit de son discours m'a frappé. N'êtes- vous pas frappé de cette coïncidence? Une beauté qui frappe.

Fig., Être frappé de quelque chose, En être atteint, saisi. Être frappé d'une maladie, de la peste. Être frappé d'apoplexie. Être frappé d'épouvante, de stupeur, d'étonnement.

Fig., Avoir l'imagination frappée de quelque chose, ou, simplement, Avoir l'imagination frappée, et même, familièrement, Être frappé, Avoir l'imagination remplie de quelque appréhension, de quelque idée sinistre. Ce malade a l'imagination frappée, est frappé. Avoir l'esprit frappé d'une idée, être frappé d'une idée, Être obsédé, préoccupé de cette idée, ne pouvoir l'écarter.

Frapper d'étonnement, d'admiration, etc. Causer tout à coup un grand étonnement, etc. On dit en des sens analogues Frapper d'aveuglement, de stupeur, de crainte.

SE FRAPPER signifie quelquefois, absolument et familièrement, Se remplir l'imagination de quelque pensée sinistre. Ne vous frappez pas.

FRAPPER signifie encore Faire périr, exterminer, ou Affliger par quelque grand malheur, par une calamité. Dieu l'a frappé dans ce qu'il avait de plus cher. Absolument, La mort frappe sans pitié.

En termes de Jurisprudence, il signifie Être établi, assigné sur. Une hypothèque qui frappe tous les biens du débiteur. Un immeuble frappé d'hypothèques.

Spécialement, Frapper de glace, ou, par abréviation, Frapper, Rafraîchir, rendre extrêmement frais par le moyen de la glace. Frapper le champagne. Frapper le melon. Du vin frappé. Par extension, Une carafe frappée.

Frapper le drap, Le bien fouler pour qu'il soit serré. Velours frappé, Velours dont on a écrasé le poil pour y imprimer des dessins.

En termes de Musique, le participe passé FRAPPÉ s'emploie comme nom masculin et désigne le Temps de la mesure où l'on baisse le pied ou la main, pour la marquer. Le levé et le frappé. On dit aussi, adjectivement, Temps frappé.

4

Anagrammes de frapper

Nombre de lettres :

Mots précédents
frappant,e
frappe
frappement

Mots suivants
frappeur,euse
frasil
frasque