1

halte

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

halte(nom féminin)

Les synonymes Mediadico de halte :

Les synonymes Word de halte :

Les synonymes WordNet de halte :

Les antonymes de halte :

travail, pl.travaux


2

Définition du dictionnaire Littré

> HALTE
Prononciation : hal-t'
s. f.
Sens 1
Station que font des gens de guerre, des chasseurs, des voyageurs dans une marche.
Grande halte, la halte la plus longue que fait une troupe en marche ; c'est là que se fait le repas du milieu du jour.
Faire halte, s'arrêter. La troupe fit halte pour laisser aux traînards le temps de rejoindre.
Faire faire halte, arrêter le mouvement d'une troupe en marche.
Sens 2
Lieu fixé pour la halte. Nous arrivâmes à notre halte avant la nuit.
Grande halte, le lieu où une troupe fait la halte la plus longue.
Sens 3
Repas que l'on fait pendant la halte. Halte de chasse. Il avait fait préparer une bonne halte.
Sens 4
Fig. Pause, interruption momentanée.
Sens 5
Halte, interj. dont on se sert pour commander à une troupe de s'arrêter.
Halte-là ! arrêtez-vous, n'avancez pas.
Il se dit surtout en termes de guerre. Crier à une patrouille halte-là.
Halte-là, signifie aussi ne continuez pas.
Se dit aussi pour couper court à un langage qu'on ne peut pas ou ne veut pas entendre.
REMARQUE
Au XVIIe siècle, on n'aspirait pas l'h (Chifflet, Gramm. p. 31) : " Dans tous les livres et dans toutes les relations qui se sont faits en ces dernières guerres, on n'a point vu halte imprimé ni écrit avec une h ; et ce n'est que depuis ce temps-là qu'on a commencé à écrire ce mot, dont M. Coëffeteau n'a jamais osé se servir, n'étant pas encore en usage dans le beau style, " VAUGELAS, Rem. t. II, p. 1004, dans POUGENS. Aujourd'hui halte a repris l'h étymologique.
HISTORIQUE
XIIIe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Espagn. et ital. alto ; de l'allem. halten, tenir, s'arrêter ; Halt, s. m., halte, station.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE HALTE. Ajoutez :
Sens 6
Anciennement, droit de halte et gare, droit de halle perçu sur les blés, farines, avoines, orges, grenailles, charbons, foin et paille, Journ. offic. 3 déc. 1876, p. 8975, 3e col.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> HALTE
(H est aspirée.) n. f.
Pause, station que font des soldats, des chasseurs, des voyageurs dans leur marche. Pendant la halte. Faire halte.

Grande halte, La halte la plus longue que fait dans une journée une troupe en marche. On dit aussi dans ce sens HALTE-REPOS.

Il désigne, par extension, le Lieu fixé pour un repos. Nous arriverons à notre halte avant la nuit.

Il est encore un terme militaire, dont on se sert pour commander à une troupe de s'arrêter. Halte. Au commandement de halte.

En termes de Chemins de fer, il se dit d'une Station secondaire, où le train prend des voyageurs avec bagages, mais pas de marchandises.

Halte-là, Arrêtez-vous là, n'avancez pas davantage. Il est principalement usité en termes de guerre. Crier à une patrouille : halte-là.

Halte-là s'emploie dans le langage familier lorsqu'une personne s'émancipe et va au-delà de ce qui convient, et qu'on veut l'arrêter, ou lui imposer silence. Halte-là, je vous arrête. Halte-là, vous dépassez les bornes, assez d'inconvenances!

4

Anagrammes de halte

Nombre de lettres :
5

Usages de halte

halte


1 :

Halte horaire.
Halte consacrée au repos.
Halte de routiers.
Halte-là !
Courte halte.
Section, halte !
Arriver à la halte fixée.
Dire halte à la guerre, au racisme, au nucléaire.
Faire( une) halte.
Marquer une halte.
Prévoir une halte.


6

Mots Proches de halte