1

lanterne

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

lanterne(nom féminin)

Les synonymes Mediadico de lanterne :

Les synonymes Word de lanterne :

Les synonymes WordNet de lanterne :

Les antonymes de lanterne :

hâte, avance, ressembler, confondre, presse


2

Définition du dictionnaire Littré

> LANTERNE
Prononciation : lan-tèr-n'
s. f.
Sens 1
Boîte garnie d'une substance transparente, corne ou vitres, où l'on enferme une chandelle, de peur que le vent ne l'éteigne. Une lanterne en corne. Les vitres d'une lanterne. Il fait du vent, prenez une lanterne.
Fig. Diogène cherchait en plein midi, une lanterne à la main, un homme à Corinthe ; de là l'emploi figuré de lanterne pour instrument de recherche, mais seulement quand il s'agit des caractères, des moeurs, des habitudes des gens.
Fig. Il veut faire croire que des vessies sont des lanternes, c'est-à-dire il veut faire croire des choses absurdes et bizarres.
Sens 2
Lanterne sourde, sorte de lanterne faite de manière que celui qui la porte voit sans être vu, et qu'il en cache entièrement la lumière à volonté.
Sens 3
Lanterne magique, instrument d'optique qui, au moyen de lentilles et de verres peints, fait voir différents objets grossis sur une toile ou sur une muraille blanche. Montrer la lanterne magique. Il [le singe] n'avait oublié qu'un point, C'était d'éclairer sa lanterne, FLORIAN, Fables, le Singe qui montre la lanterne magique.
Fig. Oublier d'allumer la lanterne (par allusion à la fable de Florian), oublier de faire ce qui est nécessaire pour que l'on comprenne.
Lanterne vive, ancien nom de la lanterne magique.
Fig. et familièrement. C'est une lanterne magique, une vraie lanterne magique, c'est une société, une compagnie où un grand nombre de personnes ne font que passer, et se succèdent les unes aux autres.
On dit dans le même sens : Le monde est une lanterne magique.
Sens 4
Nom que portèrent dans le principe les réverbères des rues de Paris.
Pendant la Révolution française, mettre à la lanterne, se servir des cordes des réverbères pour pendre ceux que désignait la fureur populaire.
À la lanterne ! cri sauvage, pendant la révolution, par lequel on appelait la vengeance populaire sur quelqu'un. On criait : L'abbé Maury à la lanterne ! - Eh bien, répondit-il, quand vous m'aurez mis à la lanterne, y verrez-vous plus clair ?
Sens 5
L'île des Lanternes, nom donné par Rabelais à un pays fantastique habité par les faux savants.
Au plur.
Sens 6
Tourelle ouverte par les côtés, et placée sur un dôme, sur le comble d'un édifice, etc. La lanterne du dôme des Invalides.
Lanterne de Démosthène, petit monument antique d'Athènes, qui a la forme d'une tourelle soutenue par des colonnes.
Lanterne de Diogène, nom donné abusivement à un monument qui est fait en imitation de la lanterne de Démosthène et placé dans le parc de Saint-Cloud ; il est orné de terres cuites moulées sur la tour des vents d'Athènes.
Espèce de cage circulaire ou carrée, garnie de fenêtres et de vitraux, et placée au-dessus d'un édifice pour en éclairer l'intérieur par en haut. La lanterne de la salle de la Bourse.
Sens 7
Petit cabinet de menuiserie qu'on élève dans quelques lieux d'assemblée pour y placer des personnes qui veulent écouter sans être vues.
Sens 8
Terme d'essayeur d'or et d'argent. Espèce de petite armoire vitrée où l'on place les balances très fines, pour que l'action de l'air ne les fasse pas trébucher.
Sens 9
Partie de la crosse d'un évêque, ou du bâton d'un chantre, qui est à jour, et qui représente une espèce de cage.
Sens 10
Petite roue formée de plusieurs fuseaux dans laquelle engrènent les dents d'une autre roue.
Roue de cric qui se trouve à la partie supérieure du madrier des plombiers.
Terme d'horlogerie. Plaque de fer ronde, percée d'autant de trous que les pignons ont d'ailes.
Sens 11
Ancien terme d'artillerie. Sorte de grande cuiller avec laquelle, avant l'invention des gargousses, on portait la poudre au fond du canon.
Sens 12
Ancien terme de marine. Cylindre de bois ou de fer-blanc qui peut contenir une gargousse ou de la mitraille.
Se dit aussi de la partie creusée sur l'avant de la mèche du gouvernail, pour laisser sous chaque gond le passage libre à la ferrure de l'étambot.
Sens 13
Instrument dont le gazier se sert pour enlever les soies de l'ourdissoir, et les porter sur les ensouples du métier de tisserand.
Cage du moulin qui sert à ourdir les chaînes d'étoffes.
Sens 14
Chez les tourbiers, sorte de cône à jour que l'on fait avec la tourbe pour la conserver.
Sens 15
Champignon d'Amérique qui a la forme d'une sorte de cul-de-lampe, supporté par trois colonnes, de la famille des clathracées, laternea triscapa. Lanterne rouge, le clathre cancellé, même famille.
Sens 16
Nom marchand de plusieurs coquilles qui sont renflées, minces et un peu transparentes.
Sens 17
Lanterne d'Aristote, appareil de pièces calcaires qu'on trouve dans l'estomac des crustacés.
HISTORIQUE
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Provenç. esp. et ital. lanterna ; catal. llanterna ; du lat. lanterna ou laterna. On pourrait rapporter, et on a en effet rapporté laterna ( 1er a long) à latere (a bref, e long) ; ce serait lumière cachée, enfermée (Dux laterna viae clausis feror aurea flammis, MARTIAL, XIV, 61). Le suffixe erna se retrouverait dans cav-erna, etc. Mais l'a ( a long) fait grande difficulté, ainsi que an de lanterna. Pott préfère le tirer du mot grec signifiant flambeau.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE LANTERNE.
Sens 1
Ajoutez :
Faire lanterne, se dit, en termes de peinture, d'ombres trop transparentes.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> LANTERNE
n. f.
Sorte de boîte de verre, ou d'autre matière transparente, dans laquelle on enferme une lumière pour la protéger du vent. Lanterne ronde, carrée. Allumer, éteindre une lanterne. Lanternes de voiture. Lanterne à réflecteurs.

Lanterne sourde, Sorte de lanterne faite de manière que celui qui la porte voit sans être vu, et qu'il en cache entièrement la lumière à volonté.

Fig. et fam., Prendre des vessies pour des lanternes. Voyez VESSIE.

Mettre à la lanterne s'est dit populairement, dans la Révolution, pour Pendre quelqu'un aux cordes d'un réverbère, sorte d'assassinat dont on cite de nombreux exemples dans les émeutes de 1789 à 1793. La populace en réclamant ces exécutions avait l'habitude de crier : À la lanterne!

Lanterne magique, Instrument d'optique qui, au moyen de lentilles et de verres peints, projette des images sur une toile ou sur une muraille blanche. Montrer la lanterne magique. Fig. et fam., C'est une lanterne magique, une vraie lanterne magique, se dit d'une Réunion où un grand nombre de personnes ne font que passer et se succèdent les unes aux autres. On dit dans le même sens Le monde est une lanterne magique.

LANTERNE, en termes d'Essayeur d'or et d'argent, désigne une Espèce de petite armoire vitrée où l'on renferme à l'abri de l'air les trébuchets ou balances très sensibles.

En termes d'Architecture, il signifie Sorte de tourelle ouverte par les côtés, posée sur le comble d'un édifice et ordinairement au-dessus d'un dôme, d'une coupole. La lanterne du dôme des Invalides. Il se dit également d'une Espèce de cage circulaire ou carrée, garnie de fenêtres et de vitraux, et placée au-dessus d'un édifice pour en éclairer l'intérieur par en haut. La lanterne de la salle de la Bourse. Il se dit encore d'Espèces de loges placées dans quelques salles de réunions solennelles, et d'où, sans être vu, on peut voir et écouter. Lorsque le roi tenait un lit de justice, les dames se plaçaient dans les lanternes de la Grand-Chambre.

En termes de Mécanique, il désigne une Petite roue formée de plusieurs fuseaux, dans laquelle engrènent les dents d'une autre roue.

LANTERNES, au pluriel, se dit, figurément et familièrement, de Fadaises, de contes absurdes, ridicules. Tout ce qu'il nous a dit là, ce sont des lanternes. Conter des lanternes.

4

Anagrammes de lanterne

Nombre de lettres :
5

Usages de lanterne

lanterne


1 :

Lanterne sourde, chinoise, décorative, vénitienne.
Lanterne plissée, rouge, magique.
Lanterne de projection.
Lanterne d' aspiration.
Lanterne d‘ Aristote( des oursins).
Lanternes d‘ une voiture.
Lanterne en potence.
Lanterne qui surmonte un dôme, une coupole.
Tour lanterne.
Parois d‘ une lanterne.
Allumer une lanterne.
Allumer ses lanternes.
Éclairer la lanterne de quelqu‘un.
Entreposer des lanternes dans une lampisterie.
Entretenir une( ou des) lanterne.
Éteindre une lanterne.
Éteindre ses lanternes.
Être la lanterne rouge.
Faire prendre des vessies pour des lanternes.
Prendre des vessies pour des lanternes.
S' éclairer avec une lanterne.
Tenir une lanterne à la main.