1

large

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

large(adjectif)

Etendu en largeur.
{sens figuré} Libéral, généreux.
Grand.

Difficultés orthographiques
chapeau à large bord( s).

large(nom masculin)

Difficultés orthographiques
de long en large.

large(adverbe)

Les synonymes Mediadico de large :

2 : tolérant: indulgent, libéral, ouvert, généreux, souple.

4 : grand: ample, évasé, ouvert, étendu, vaste.

Les synonymes Word de large :

Les synonymes WordNet de large :

Les antonymes de large :

adhésif,ive, ajusté,e, boudiné,e, fuselé,e, gluant,e, glutineux,euse, mince, minimal,ale,aux, restreint,e, sirupeux,euse, strict,e, ténu,e, visqueux,euse, little, élancé,e, possessif,ive, collant,e, collante, compact,e, avaricieux,euse, étroit,e, coupée, petit,e, étriqué,e, momentané,e, incompréhensif,ive, insuffisant,e, jaloux, f.jalouse, poisseux,euse, mesquin,e, dru, léger,ère, serre, effilé,e, borne, exclusif,ive, exclusive, dense, svelte, tyrannique, concis,e, insignifiant,e, filiforme, sec, f.sèche, sèche, médiocre


2

Définition du dictionnaire Littré

> LARGE
Prononciation : lar-j'
adj.
Sens 1
Ample, étendu, par une dérivation facile du latin largus qui signifie copieux, abondant, considérable. Une large base. Il tombait de larges gouttes de pluie.
Fig.
Accommodez-vous, le pays est large, c'est-à-dire vous êtes en un lieu où vous pouvez prendre vos commodités, ou bien, ironiquement et par antiphrase, vous prenez vos aises là où l'on ne doit pas les prendre.
Sens 2
Particulièrement. Qui est étendu dans la dimension dite largeur. Ce morceau de bois est large de 30 centimètres. La rivière est large en cet endroit. Il a les épaules larges.
On dit familièrement de quelqu'un qui n'est pas généreux : il est large.... des épaules.
Un cheval large du devant, un cheval qui a beaucoup de poitrail.
Terme d'anatomie. Ligaments larges, nom donné, à cause de leur largeur, aux ligaments sous-lombaires de l'utérus. Le muscle large du cou, ou, substantivement, le large du cou, nom donné par quelques anatomistes au muscle peaucier.
On dit d'une lieue qu'on s'ennuie à parcourir, qu'elle n'est guère large, mais qu'elle est bien longue.
Familièrement. Avoir la conscience large comme la manche d'un cordelier, ou, simplement, avoir la conscience large, et, encore, avoir la manche large, n'être pas scrupuleux.
Faire du cuir d'autrui large courroie, être libéral du bien d'autrui.
Terme de fauconnerie. Fort large, se dit d'un oiseau qui écarte bien ses ailes, ce qui est regardé comme une preuve de santé et de vigueur.
Sens 3
Fig. Qui a une grande extension. Je vous fais une large concession.
Discussion large, discussion sans subtilité ni minutie.
Sens 4
Fig. Peu scrupuleux, d'une trop grande liberté.
Sens 5
Fig. Abondant, fastueux.
Dans l'ancienne langue, large signifiait libéral, qui aime à donner, à dépenser ; d'où le proverbe : Autant dépend [dépense] chiche que large, c'est-à-dire l'économie mal entendue ne fait point de profit.
Il se dit encore quelquefois en ce sens dans la forme négative. Il n'est pas large.
Sens 6
Dans les arts du dessin. Qui n'a rien de mesquin, de timide. Des contours, des draperies, des lumières larges. Une touche, une manière large.
Il se dit en littérature dans un sens analogue.
Terme d'architecture. Qui présente une disposition hardie des masses.
Sens 7
Prononciation large, prononciation dans laquelle on donne toute leur valeur aux voyelles.
Sens 8
Large de loi, se disait des monnaies qui étaient au-dessus du titre réglé par l'ordonnance.
Sens 9
Adv. D'une manière large.
Terme de manége. Aller large, s'éloigner du centre de la volte. Un cheval va trop large lorsqu'il fait un grand cercle, et qu'il s'étend sur un trop grand terrain.
Peindre large, peindre d'une manière large.
Sens 10
S. m. Largeur. Ce royaume a deux cents lieues de large. Cette étoffe a tant de large.
Donner du large, donner de l'espace. Mettez les trois enfants à une table à part, cela nous donnera du large.
Sens 11
Terme de marine. La partie de la mer qui est éloignée des côtes.
La mer vient du large, les vagues sont poussées par le vent de la mer, et non par celui de la terre.
Terme de marine. Au large ! sorte d'interjection à l'aide de laquelle on intime à une embarcation l'ordre soit de s'éloigner du bord, d'un quai, d'une cale, soit de ne pas s'en approcher.
Au large ! est aussi le cri d'une sentinelle ordonnant aux passants de prendre l'autre côté de la rue.
Passez au large ! même sens.
Fig. et familièrement. Prendre le large, gagner le large, s'enfuir.
Sens 12
Au large, loc. adv. Spacieusement. Il est logé bien au large.
Fig. et familièrement. Être au large, être dans l'opulence.
Mettre au large, mettre dans un état plus commode, plus opulent.
Au large, à son aise, sans gêne, sans embarras.
D'une façon qui n'est pas scrupuleuse, sévère.
Sens 13
Au long et au large, loc. adv. En tout sens.
S'étendre au long et au large, prendre, acquérir beaucoup de terrain autour de soi.
Sens 14
En long et en large, loc. adv. En longueur et en largeur alternativement. Aller en long et en large.
On dit plus souvent aujourd'hui, dans le même sens : de long en large.
Sens 15
Du long et du large, loc. adv. qui n'est guère usitée que dans cette phrase populaire : Il en a eu du long et du large, il a été bien battu, très maltraité, il a fait quelque grosse perte, etc.
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Wall. lauge ; provenç. larg, larc ; catal. llarg ; espagn. et ital. largo ; du lat. largus, abondant, copieux.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE LARGE.
Sens 6
Dans les arts du dessin. Ajoutez :
Substantivement, le large.
XIIe s. Ajoutez :
Ajoutez : La forme lars montre qu'il y a eu un masculin larc, régulièrement formé de largus.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> LARGE
adj. des deux genres
Il se dit d'un Corps considéré dans l'extension qu'il a d'un de ses côtés à l'autre, et par opposition à Long ou à Étroit. Ce champ, ce jardin est plus long que large. Un chemin large. La rivière est plus large en cet endroit. Une étoffe large. Du ruban large. Un homme large des épaules.

Par extension, il signifie aussi Qui a une largeur trop grande par rapport à une autre largeur. Prendre des souliers, des bas trop larges, un chapeau trop large.

Il signifie aussi, en termes de Beaux-Arts, Qui est fait par masses et à grands traits, qui n'a rien de maigre, de mesquin, de timide. Des contours, des draperies, des lumières larges. Une touche, une manière large. Un pinceau large. On dit adverbialement Peindre large.

En termes de Manège, Ce cheval va large, va trop large, Il décrit un trop grand cercle dans la volte.

Adv. et fig., Il n'en mène pas large, Il est dans une situation fâcheuse, embarrassante et le fait voir.

Il signifie figurément Qui est étendu. Je vous ferai une large concession. Ce gouvernement a donné à son ambassadeur les pouvoirs les plus larges.

Avoir l'esprit large, être large d'esprit, N'avoir pas de préventions. Avoir la conscience large, Être peu scrupuleux.

Devoirs larges, Qui sont facultatifs, par opposition à Devoirs stricts.

Il signifie encore figurément Qui aime à donner. Il mène une vie trop large. Il est large envers ses serviteurs. Il n'est pas large.

Il signifie aussi Qui est peu scrupuleux, qui se donne beaucoup de liberté. Il a la conscience large. Ses opinions sont un peu larges.

LARGE s'emploie souvent comme nom masculin pour largeur. Cet État a trois cents lieues de long et deux cents de large. Cette étoffe a tant de large. De la toile qui a un mètre de large.

Mettre au large, Être au large, Établir, être établi plus spacieusement. Vous êtes trop pressé, trop serré, mettez-vous un peu au large. Il signifie aussi figurément Mettre, être dans un état plus commode, plus opulent. Il est au large maintenant. Il lui est venu une succession qui la mis plus au large qu'il n'était.

En termes de Marine, il se dit de la Haute mer, de la partie de la mer qui est éloignée des côtes. La brise du large. Gagner le large. Prendre le large. Ces deux dernières locutions signifient aussi figurément S'enfuir.

La mer vient du large, Les vagues sont poussées par le vent de la mer, et non par celui de la terre.

Au large! Sorte d'interjection, cri d'une sentinelle qui ordonne à des passants de s'éloigner. On dit de même Passez au large!

AU LONG ET AU LARGE, loc. adv.
En tout sens et avec autant de développement qu'il est possible. S'étendre au long et au large, Prendre, acquérir beaucoup de terrain, d'espace autour de soi.

EN LONG ET EN LARGE, loc. adv.
En longueur et en largeur alternativement. On ne l'emploie guère que dans cette phrase, Se promener, aller en long et en large. On dit plus souvent aujourd'hui, dans le même sens, De long en large.

4

Anagrammes de large

Nombre de lettres :
5

Usages de large

large


1 :

Vent, appel du large.
Tissu en 150( cm) de large.
Tissu de tant de long sur tant de large.
Au large.
Au large d' une île, d‘ une côte.
De long en large.
En long et en large.
En long, en large et en travers.
Apercevoir quelque chose au large.
Courir au large( pour un navire).
Croiser au large d‘ une île, d‘ une côte.
Être au large( dans un vêtement, une maison).
Expliquer quelque chose en long et en large.
Faire 40( cm) de large.
Gagner le large.
Marcher de long en large.
Passer au large.
Prendre le large.
Vivre au large d‘ une île, d‘ une côte.


6

Mots Proches de large

Mots précédents
lare
largable
largage

Mots suivants
largement
largesse
larget