1

laver

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

laver(verbe pronominal, verbe transitif)

Nettoyer avec de l'eau, avec un liquide.
{sens figuré} Disculper.

Se laver se nettoyer avec de l'eau.
{sens figuré} Se disculper.

Difficultés orthographiques
laver à grande eau.

Les synonymes Mediadico de laver :

Les synonymes WordNet de laver :

Les antonymes de laver :

barbouiller, crotter, déshonorer, encrasser, entacher, macula, maculer, polluant,e, polluer, souiller, tacher, troubler, profaner, injurier, peinturer, gribouiller, griffonner, enduire, culotter, déshonorant,e, contaminer, graisser, noircir, troublant,e, salir, salissant,e, abîmer, gâcher


2

Définition du dictionnaire Littré

> LAVER
Prononciation : la-vé
v. a.
Sens 1
Nettoyer avec de l'eau ou avec quelque autre liquide. Laver le plancher.
Se laver les mains, nettoyer ses mains avec de l'eau.
Fig. et familièrement. Se laver les mains d'une chose, déclarer qu'on n'en veut pas être responsable ; locution tirée de l'acte de Ponce-Pilate.
Fig. et familièrement. Laver la tête à quelqu'un, lui faire une sévère réprimande.
On disait dans le même sens en parlant d'une femme : laver la cornette.
Fig. et dans le style élevé et poétique. Laver ses mains, ses bras dans le sang, tuer beaucoup de personnes.
Sens 2
Absolument. Laver, se laver les mains avant le repas. On lava et on se mit à table.
Donner à laver à quelqu'un, lui présenter de l'eau et un linge, quand il va se mettre à table, afin qu'il se lave les mains.
Pierre à laver, pierre en forme de table, dont la surface est légèrement inclinée et sur laquelle on lave la vaisselle, les formes d'imprimerie, etc.
Sens 3
Terme de chimie. Ôter par le moyen de l'eau les impuretés grossières de quelque mixte.
Terme de monnoyeur. Laver au plat, laver les cendres et les balayures pour en retirer les parcelles d'or et d'argent.
Sens 4
Laver un livre, les feuillets d'un livre, une estampe, les tremper dans une eau chargée d'acide chlorhydrique, pour en ôter les taches.
Laver du papier, le tremper dans une eau chargée d'alun, pour lui donner plus de consistance et l'empêcher de boire.
Laver la laine à dos, nettoyer la laine d'un mouton avant de le tondre.
Sens 5
Laver les couleurs, les faire tremper et délayer dans l'eau, afin que, la couleur se précipitant au fond, on puisse ôter les saletés qui s'amassent au-dessus de l'eau.
En termes de peinture, laver c'est coucher les couleurs à plat, sans les pointiller.
En termes de dessinateur, laver, c'est étendre sur un dessin une ou plusieurs teintes d'encre de Chine, de bistre ou d'autre couleur. Laver un dessin sur un trait à l'encre, au crayon. Laver, dans un plan, les masses de constructions en rouge, et les masses de verdure en vert.
Sens 6
En parlant d'un fleuve, ou de la mer, baigner, passer auprès.
Sens 7
Fig. Effacer, avec un nom de chose pour régime, comme par une eau qui enlève une tache.
Laver ses péchés avec ses larmes, pleurer ses péchés.
Purifier, justifier, avec un nom de personne pour régime.
Sens 8
Punir, venger.
Laver une injure, un outrage dans le sang, se battre avec quelqu'un qui nous a grièvement offensés, le tuer, le blesser.
Sens 9
Terme de charpenterie. Ôter avec la besaiguë les traits de scie et les rencontres d'une pièce de bois de sciage, pour la dresser et l'aviver.
Sens 10
Dans une espèce d'argot du jour, laver se dit pour vendre, dépenser. Il a lavé sa montre.
Sens 11
Se laver, v. réfl. Se nettoyer avec l'eau.
Particulièrement. Nettoyer ses mains.
Sens 12
Fig. Se purifier, se justifier.
Être effacé, en parlant des souillures morales.
PROVERBES
Une main lave l'autre, c'est-à-dire les parents, les associés se secourent, se défendent.
À laver la tête d'un âne, d'un More, on perd sa lessive, c'est-à-dire on perd les peines qu'on prend en voulant instruire une personne obstinée, indocile, stupide, ou en voulant lui faire entendre raison.
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Bourguig. laivai ; provenç. et espagn. lavar ; ital. lavare ; du lat. lavare ; comparez le grec ; la racine est lu, qu'on retrouve dans luere, et qui reçoit un gouna.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
LAVER. Ajoutez : - REM. On dit populairement : laver à quelqu'un la tête avec du plomb, le tuer d'un coup de fusil ou de pistolet. Voici une phrase qui explique cette locution : Il ne faut plus se le dissimuler, les aristocrates sont comme les bouteilles, il faut du plomb pour les nettoyer, le P. Duchêne, 255e lettre, p. 2. On sait qu'on se sert de grains de plomb pour nettoyer les bouteilles.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> LAVER
v. tr.
Nettoyer avec de l'eau, ou avec quelque autre liquide. Laver du linge. Laver la lessive. Laver la vaisselle. Se laver le visage, les mains, les pieds, la bouche. Par analogie, La pluie a bien lavé les rues.

Pierre à laver. Voyez ÉVIER.

Par analogie, Ce fleuve lave les murs de la ville, Il passe auprès des murs, au pied des murs de la ville, il les baigne.

Fig. et fam., Laver la tête à quelqu'un, Lui faire une sévère réprimande.

Prov. et fig., À laver la tête d'un âne on perd sa lessive. Voyez ÂNE.

Par analogie, Laver une tache, L'enlever au moyen d'un lavage ou en la frottant au moyen d'un produit chimique ou autre. On dit dans le même sens Laver un livre, les feuillets d'un livre, Les tremper dans une eau chargée d'acide chlorhydrique pour en ôter les taches. Laver une tache, laver quelqu'un d'une tache, se dit figurément en parlant de Choses qui flétrissent l'honneur, qui ternissent la réputation. Rien ne peut laver cette tache. C'est une tache dont rien ne peut le laver, dont il ne se lavera jamais.

Fig. et fam., Je m'en lave les mains, se dit pour faire entendre qu'on ne veut point prendre ou qu'on n'a point pris de part à une affaire, et qu'on ne doit pas être responsable des suites.

Fig., Laver ses péchés avec ses larmes, Pleurer ses péchés. Se laver d'un crime, S'en purger, s'en justifier.

Fig., Laver une injure, un outrage dans le sang de quelqu'un, Se venger de quelque insulte flétrissante en tuant ou blessant celui de qui on l'a reçue.

En termes d'Arts, Laver du papier, Le tremper dans une eau chargée d'alun pour lui donner plus de consistance et l'empêcher de boire.

En termes de Beaux-Arts, Laver un dessin, Ombrer, colorier un dessin en étendant sur les différentes parties une ou plusieurs teintes d'encre de Chine, de bistre ou d'autre couleur délayée dans de l'eau de gomme. Laver un dessin sur un trait au crayon, à l'encre, à la plume. Laver, dans un plan, les masses de construction en rouge et les masses de verdure en vert. Adjectivement, Couleur lavée, Couleur faible et déchargée.

Par analogie, Cheval de poil bai lavé, Cheval de poil bai clair.

4

Anagrammes de laver

Nombre de lettres :
5

Mots Proches de laver