1

libre

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

libre(adjectif)

Qui a le pouvoir de faire ce qu‘ il veut, d‘ agir ou de ne pas agir.
Qui n'est pas captif.
Se dit d‘ un pays où les libertés individuelles peuvent s‘exercer ou bien qui n'est pas soumis au pouvoir d‘ un autre Etat.
Qui ne présente pas d‘ obstacle, qui n‘ est pas occupé.
Qui a de l‘ aisance dans ses mouvements.
Qui est trop familier, peu décent:
propos trop libres.
Papier libre, papier non timbré.


Hydrogéologie Surface libre : lieu des points d'une nappe où la pression de l'eau est égale à la pression atmosphérique.(Anglais: free surface)

Difficultés orthographiques
donner libre champ.
un libre penseur, des libres penseurs.
le libre arbitre.

Les synonymes Mediadico de libre :

Les synonymes Word de libre :

Les synonymes WordNet de libre :

Les antonymes de libre :

occupé,e, participant,e, obnubilé,e, captif,ive, adhérent,e, contrit,e, cohérent,e, empêché,e, empêtré,e, entortillé,e, érotomane, maniaque, monomane, alambiqué,e, contraint,e, contrainte, inquiet,ète, détraqué,e, adhésif,ive, indéterminé,e, hésitant,e


2

Définition du dictionnaire Littré

> LIBRE
Prononciation : li-br'
adj.
Sens 1
Qui a la jouissance de sa personne, qui n'est soumis à aucun maître. Dans l'antiquité la population se divisait en personnes libres et en esclaves.
Par opposition à servile. Condition libre. Profession libre.
La secte libre, secte anabaptiste qui ne reconnaissait ni autorité ecclésiastique, ni autorité civile.
La femme libre, mot qui s'est introduit dans ces derniers temps pour caractériser, souvent avec dérision, les femmes qui ont voulu réformer la société dans les rapports actuels des femmes avec les hommes.
Sens 2
Qui est digne d'un homme libre. Une âme noble et libre.
Sens 3
Qui n'est pas captif, prisonnier. Il y a eu échange des prisonniers, et le voilà libre.
Libre sur parole, celui qui, prisonnier, jouit de sa liberté, à condition de se reconstituer prisonnier quand il en sera sommé.
Sens 4
Qui jouit de la liberté politique. Un État libre. Une nation libre. Les pays libres.
Villes libres en Allemagne, villes qui, n'étant soumises à aucun prince, sont gouvernées par leurs propres magistrats. Les villes hanséatiques sont des villes libres.
Sens 5
Qui n'est pas soumis à des entraves.
Presse libre, presse qui publie sans passer par l'examen d'une censure préalable, et sans être arbitrairement réprimée.
Assemblées libres, assemblées représentatives qui ont le droit de contrôle sur le gouvernement.
Commerce libre ou libre échange, commerce qui n'est point soumis à des lois prohibitives.
Libre-échangiste, voy. ÉCHANGISTE.
N'être pas libre, se dit de choses où règne une oppression. Les votes ne furent pas libres.
Les suffrages ne sont pas libres dans cette assemblée, on n'y peut pas voter selon sa conscience.
Sens 6
Qui a le pouvoir de vouloir ou de ne pas vouloir, de se déterminer dans un sens ou dans un autre.
Libre arbitre, faculté de choisir entre deux partis, sans aucun motif déterminant et par la seule force de la volonté ; on a dit aussi franc arbitre qui est très peu usité, et libéral arbitre qui ne l'est plus du tout.
Sens 7
Libre à, qui a la faculté, le pouvoir de.
Sens 8
Dont l'âme ne se laisse pas vaincre, soumettre.
Sens 9
Qui parle, agit franchement.
Sens 10
Qui n'est pas amoureux.
Sens 11
Avoir l'esprit libre, être dégagé de toute préoccupation.
Sens 12
Libre de, devant un substantif, exempt, affranchi de.
Libre de sa parole, s'est dit pour peu attaché à ses promesses.
Libre de, devant un verbe à l'infinitif, qui a la liberté de.
Impersonnellement. Il est libre à.... de..., il est permis, loisible à.... de.... Libre à vous de sortir ou de rester.
Sens 13
Qui n'est sous aucune dépendance, qui n'a aucune fonction assujettissante. Il ne veut prendre aucun emploi, il veut demeurer libre.
Particulièrement. Qui n'est pas marié. Un commerce entre personnes libres, par opposition à adultère, qui est un commerce entre personnes dont une au moins est mariée.
Sens 14
Qui n'éprouve pas de contrainte. On est fort libre dans cette maison.
Être libre avec quelqu'un, être assez lié avec lui pour lui parler librement, pour ne pas se contraindre avec lui. Je ne suis pas assez libre avec lui pour entamer un chapitre aussi délicat.
Il se dit aussi des choses.
Sens 15
Spontané, qui n'est pas produit par la contrainte.
Sens 16
Qui ne présente aucun obstacle.
Les mers sont libres, on peut y naviguer sans aucune crainte des corsaires ou des ennemis.
La mer est libre, se dit des mers de l'extrême Nord, quand les glaces y fondent. Au delà de la banquise on trouva une mer libre.
La campagne est libre, les ennemis ne l'occupent plus.
Les passages, les chemins sont libres, on peut y aller sans y rencontrer empêchement ou danger.
Fig. et familièrement. Les chemins sont libres, se dit à une personne qui veut s'en aller et qu'on ne désire pas retenir.
Sens 17
Espace libre, espace qui n'est point occupé, rempli.
Fig. Avoir le champ libre, avoir la liberté de faire une chose ; locution tirée des jeux de course.
On dit dans le même sens : avoir la scène libre.
Laisser à quelqu'un le champ libre, ne point s'opposer à ses prétentions, ne point se mettre en concurrence avec lui.
Cette place est libre, on peut la prendre, s'y mettre, personne ne l'occupant.
À l'air libre, en plein air.
Feu libre, feu qui touche immédiatement le corps soumis à son action.
Calorique libre, se dit, par opposition à calorique latent, du calorique qui agit sur le thermomètre.
Sens 18
Avoir ses entrées libres chez quelqu'un, avoir la facilité d'entrer à toute heure chez lui.
Avoir libre accès, un libre accès auprès de quelqu'un, être reçu chez lui quand on veut.
Libre pratique, voy. PRATIQUE.
Sens 19
Qui n'est pas tenu à des occupations obligées. Avoir son temps libre.
Dans le même sens, être libre, n'avoir plus rien qui occupe.
Venez dîner chez moi si vous êtes libre, c'est-à-dire si vous n'êtes pas retenu par quelque autre invitation.
Sens 20
Vers libres, ceux où différentes mesures sont mélangées, et qui ne sont pas soumis au retour d'un rhythme régulier ; dans ce sens on dit mieux vers mêlés. Les fables de la Fontaine sont en vers libres.
Traduction libre, traduction où l'on ne suit pas exactement le texte, et où l'on imite autant que l'on traduit.
Sens 21
Papier libre, voy. PAPIER.
Sens 22
Terme de minéralogie. Cristaux libres, les cristaux aciculaires, lorsque les aiguilles groupées sont distinctes les unes des autres.
Terme d'ornithologie. Doigts libres, ceux qui sont entièrement séparés jusqu'à leur articulation avec le tarse.
Terme de botanique. Amande libre, celle dont la surface n'adhère point à l'enveloppe qui la recouvre. Calice libre, celui qui n'a pas d'adhérence avec l'ovaire. Étamines libres, celles qui ne tiennent ensemble ni par les filets ni par les anthères. Ovaire libre, celui qui n'a aucune adhérence soit avec le périanthe simple, soit avec le calice.
Sens 23
Qui blesse la décence. Il est bien libre avec les femmes. Être libre en paroles, en actions.
Il se dit des choses. Il a des manières libres, un ton très libre avec les femmes. Propos libres. Vers libres.
Sens 24
Qui a de la facilité, de l'aisance dans ses mouvements.
Il se dit aussi des choses en cette signification. Cette roue, ce ressort, ce pendule est libre dans ses mouvements.
Avoir la voix libre, la parole libre, n'avoir point d'empêchement dans la voix, dans la parole.
Avoir la main libre, faire des traits avec hardiesse.
Terme de beaux-arts. Pinceau, crayon libre, pinceau, crayon manié avec facilité.
Sens 25
Avoir le ventre libre, n'être pas constipé ni relâché.
PROVERBE
Les volontés sont libres, se dit à ceux qui s'excusent de faire quelque chose. Vous ne voulez pas rester ? allez-vous-en, les volontés sont libres.
On dit dans un emploi analogue : Les opinions sont libres.
REMARQUE
On a reproché à Corneille d'avoir dit libre à avec un infinitif. Molière et Bossuet se sont servis de cette tournure comme lui ; voy. le n° 7.
HISTORIQUE
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Provenç. livre, liure ; catal. llibre ; esp. libre ; port. livre ; ital. libero ; du lat. liber ; osque, loufir ; anc. latin, loebesum pour liberum, de même racine que libere ou lubere, voy. LIBIDINEUX. La forme loebesum offre un renforcement (gouna) de la racine, d'où l'allongement de l'i ( i long) de liber, qui en provient, comparé à libet (i bref).
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
LIBRE. Ajoutez : - REM. Au numéro 6, on trouve un exemple de Bossuet où libre à est employé. En voici plusieurs de Corneille : ".... Tu seras sans moi plus libre à lui parler, Lexique, éd. Marty-Laveaux ; Car enfin je suis libre à disposer de moi, ib. Si l'air est un chemin toujours libre à ta fuite, ib. Cet emploi est excellent.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> LIBRE
adj. des deux genres
Qui a le pouvoir de faire ce qu'il veut, d'agir ou de ne pas agir. L'homme est né libre. La volonté est libre, est une faculté libre.

Les volontés sont libres, se dit pour exprimer qu'On laisse à quelqu'un la liberté de faire ou de ne pas faire telle chose. Allez-vous-en si cela vous plaît, les volontés sont libres. On dit de même Les opinions, les goûts sont libres.

L'homme a son libre arbitre, Il est maître de choisir entre le bien et le mal.

Il se dit souvent par opposition à Esclave, servile. C'est un homme de condition libre. Être né libre. Libre de sa personne.

Il se dit également par opposition à Captif, prisonnier. Il était prisonnier, mais à présent il est libre.

Il se dit encore pour Indépendant. Il est libre et ne dépend de personne. Il ne veut prendre aucun engagement, il veut demeurer libre. Fam., Libre comme l'air.

Membre libre d'une académie, Membre appartenant à l'Académie des Inscriptions et Belles- Lettres, à l'Académie des Sciences, à l'Académie des Beaux-Arts ou à l'Académie des Sciences morales et politiques, qui, tout en jouissant en général des mêmes droits que les académiciens ordinaires (membres ordinaires) n'en a cependant pas tous les privilèges.

LIBRE signifie particulièrement Qui n'est pas marié.

Il se dit aussi en parlant des États où le peuple participe à la puissance législative, soit par lui-même, soit par ses mandataires, et où les droits civils et politiques sont garantis par la constitution. Un État libre. Un peuple libre. Une nation libre.

Villes libres, en Allemagne, Villes qui, n'étant soumises à aucun prince, étaient gouvernées par leurs propres magistrats. Les villes hanséatiques étaient des villes libres.

LIBRE signifie aussi quelquefois Qui n'éprouve aucune contrainte, aucune gêne. On est fort libre dans cette maison.

Il signifie encore Qui est hardi, indiscret, inconvenant. Il est trop libre avec les femmes. Par extension, Il a des manières, un ton, il tient des propos bien libres. Il est trop libre dans ses paroles. Il a fait des chansons, des contes, des vers très libres.

LIBRE a, dans les phrases ou locutions qui suivent, des acceptions plus ou moins voisines de ces divers sens :

Le vote n'est pas libre dans cette assemblée, On n'ose y dire son avis, y voter selon sa conscience.

Le commerce est libre dans ce pays, Il n'y est point entravé par des lois prohibitives.

La presse est libre dans ce pays, Les écrits destinés à l'impression n'y sont point soumis à une censure préalable.

Les mers sont libres, On peut y naviguer, sans crainte; et aussi, en parlant des Mers polaires, On y peut naviguer sans en être empêché par les glaces.

Les passages, les chemins sont libres, On peut y aller sans rencontrer aucun embarras, aucun empêchement, aucun danger. On dit de même La campagne est libre, Les ennemis ne l'occupent plus.

En termes de Chemins de fer, La voie est libre, se dit d'une Voie où un train peut s'engager sans risques. Le signal de la voie libre.

Espace libre, Espace qui n'est point occupé, rempli. On dit de même Cette place est libre, Personne ne l'occupe, on peut la prendre, s'y mettre. Par analogie, Appartement libre.

Avoir ses entrées libres chez quelqu'un, Avoir la facilité d'entrer à toute heure chez lui. On dit à peu près dans le même sens Avoir libre accès, un libre accès auprès de quelqu'un.

Fig., Avoir le champ libre. Voyez CHAMP.

Fig., Laisser à quelqu'un le champ libre. Voyez CHAMP.

Avoir son temps libre, N'avoir point d'occupation obligée. On dit aussi dans le même sens Être libre. Je serai libre demain toute la journée.

Avoir le coeur libre, N'être pas amoureux.

N'avoir pas l'esprit libre, Être tellement préoccupé qu'on est incapable de s'appliquer.

Vers libres, Ceux où l'on admet différentes mesures, qui ne sont pas soumis au retour d'un rythme régulier ou qui s'affranchissent de certaines règles. Pièce écrite en vers libres.

Traduction libre, Traduction qui n'est pas littérale, où l'on ne s'est pas asservi à suivre exactement le texte.

Papier libre se dit par opposition à Papier timbré. Il suffit que cet acte soit écrit sur papier libre.

Libre de, devant un nom, signifie Qui est exempt, affranchi de. Libre de crainte, de passion, de soucis, d'inquiétude, de toute sorte d'engagement.

Libre de, devant un verbe, signifie Qui a la liberté de. Vous êtes libre d'accepter ou de refuser. On a dit aussi : Il vous est libre d'accepter ou de refuser; et l'on dit encore : Libre à vous de sortir ou de rester.

LIBRE signifie en outre Qui a de la facilité, de l'aisance, qui n'est point gêné dans ses mouvements. Il est libre dans son allure. Il a la taille libre et aisée. Avoir une contenance libre, un air libre. Il a les mouvements libres. Par extension, Roue libre. Voyez ROUE.

Pinceau, crayon, burin libre, Pinceau, crayon, etc., manié avec facilité par l'artiste qui s'en sert.

Avoir la parole libre, N'avoir point d'empêchement dans la parole. Il bégayait légèrement, maintenant il a la parole parfaitement libre.

4

Anagrammes de libre

Nombre de lettres :
5

Mots Proches de libre