1

lui,elle, pl.eux,elles

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

lui, pl.leur(pronom personnel)

Pronom personnel de la troisième personne: il lui donne de l'eau, il leur donne du pain.

lui,elle, pl.eux,elles(pronom personnel)

Pronom personnel de la troisième personne: il apporte de l'eau, il la donne à lui, à elle, à eux.

Homonymes - paronymes
euh( interjection qui exprime l‘ hésitation).
oeufs( pluriel d'oeuf).
leur( adjectif et pronom possessif).
leurre( piège).

Les synonymes Word de lui,elle, pl.eux,elles :

Les synonymes WordNet de lui,elle, pl.eux,elles :

2

Définition du dictionnaire Littré

> LUI
Prononciation : lui
part. passé indéclinable du verbe luire
> LUI
Prononciation : lui
Sens 1
Pronom de la 3e personne qui est des deux genres et qui sert de régime indirect. Vous connaissez cette dame ; parlez-lui. Vous lui remettrez cet argent, signifie également vous remettrez à un homme ou à une femme.
Sens 2
Lui, qui, d'origine, est des deux genres, n'a gardé ce caractère que quand il précède le verbe ou que, sans préposition, il suit un verbe à l'impératif ; en tout autre cas, c'est-à-dire après un verbe ou après une préposition, il est uniquement masculin. Vous recevrez de lui une récompense, c'est-à-dire de cet homme. Allez à lui, allez vers cet homme.
Sens 3
Il lui est parent, voy. LEUR.
Sens 4
Lui se met quelquefois après le verbe comme régime direct, mais alors il doit être précédé de que, et il est toujours masculin. Vous n'accusez que lui.
Lui et surtout lui-même sert encore de régime direct quand dans une énumération il vient après ou avant un autre ou plusieurs autres substantifs. Nous avons avec nous son ami et lui.
Sens 5
Lui, d'origine, est un régime, et dans les anciens textes il ne joue jamais d'autre rôle ; mais la langue moderne l'emploie souvent pour sujet, à l'instar de moi, toi, qui sont originairement des régimes.
C'est de cette façon que lui se construit avec un nom de nombre ordinal.
Lui est encore sujet dans : c'est lui (lui est ce). Je le reconnais, c'est lui.
Sens 6
Lui ne se dit pas bien des choses. Ainsi ces phrases-ci ne sont pas élégantes : Lisez ce livre, je lui ai trouvé des qualités ; dites : j'y ai trouvé ; Cette étude m'a captivé, je lui ai donné beaucoup de temps ; dites : j'y ai donné beaucoup de temps : Cette maison n'était pas assez grande, je lui ai ajouté un corps de logis ; dites : j'y ai ajouté.
Cependant, pour peu que l'on puisse personnifier la chose, lui va fort bien.
Lui n'est pas plus admissible pour un nom de chose quand il est régime d'une préposition.
Les animaux ne sont pas exceptés de cette observation ; il faut dire : Ce cheval est fougueux, ne vous y fiez pas, et non : ne vous fiez pas à lui. Prenez ce cheval, et montez dessus, et non : montez sur lui. Cependant il est très facile de personnifier les animaux ; et on dit : Le cheval rua, et le charretier lui donna un coup de fouet.
Sens 7
Lui représente quelquefois le pronom masculin le ou un nom. Vous l'outragez, lui qui vous aime si tendrement.
Sens 8
Lui est quelquefois explétif.
Sens 9
Lui se dit substantivement, à la façon de moi.
Sens 10
Lui-même signifie en personne. Il est venu lui-même. Il l'a dit lui-même.
Sens 11
Il n'est plus lui-même, se dit d'un homme dont le moral éprouve quelque grand changement. Je l'ai trouvé tout abattu de ce revers, ce n'était plus lui-même.
Sens 12
Un autre lui-même, voy. MÊME.
Sens 13
Pour lui-même, pour la seule considération de sa personne.
Sens 14
Lui ou lui-même s'emploie souvent pour soi ou soi-même.
Lui, quand il est pour soi, peut se dire des choses. Ce torrent entraîne avec lui tout ce qu'il rencontre ; il ne laisse après lui que du sable et des cailloux.
REMARQUE
Lui joint à un nom ou à un pronom soit par et, soit par ni, soit par ou, veut que le verbe qui est auparavant soit précédé d'un pronom de même personne que le pronom adjoint à lui. Je vous accompagnerai vous ou lui ; Vous ne nous aimez ni lui ni moi. Cependant de bons auteurs ont omis le pronom qui précède. Les grammairiens condamnent ces phrases, mais le fait est qu'elles n'ont rien d'incorrect ; seulement cette tournure est moins usitée que l'autre.
2. Si lui est non avec un pronom, mais avec un substantif, on ne met d'ordinaire aucun pronom. Il semble que Valdo ait d'abord eu un bon dessein, que la gloire de la pauvreté, dont il se vantait, ait séduit lui et ses sectateurs, BOSSUET, Variat. XI, Hist. du Vaudois. Cependant on peut mettre aussi un pronom : Je l'ai vu, lui et son ami ; et encore : Je les ai vus, lui et son ami.
3. Avec un verbe à l'impératif, lui se met après le verbe, avec un trait d'union. Portez-lui cet argent. Cependant, s'il y a plusieurs impératifs de suite, et que lui appartienne à l'un de ceux qui suivent le premier, il peut se mettre avant son verbe.
4. À tout autre mode que l'impératif lui doit précéder le verbe, toutes les fois qu'il est le terme d'un rapport qui pourrait être exprimé par la préposition à : Je lui ai lu mon ouvrage. Au contraire il doit suivre le verbe, s'il est le terme d'un rapport exprimé par une autre préposition : Nous dépendons de lui ; J'ai parlé pour lui. Même quand lui est avec la préposition à, on le met après le verbe, s'il y a plusieurs régimes indirects : Parlez-vous à moi et à lui ? Parlez à son frère et à lui. Lui-même avec à suit toujours le verbe : J'ai parlé à lui-même.
5. Quand lui est avec en, il se met devant en : Je lui en ai parlé ; Vous lui en donnerez.
6. Lui ne se construit guère avec y : on ne dit pas : Il a une belle campagne, je lui y rendrai visite. Ce qui paraît s'y opposer, c'est l'oreille blessée de cette rencontre de deux i.
7. Lui ne peut représenter qu'une personne spéciale ; par conséquent il ne peut répondre à un nom indéterminé ; et c'est une faute que de dire : Chacun doit prendre garde à lui ; il faut : à soi. Il faut ranger cela dans cette catégorie ; et l'on ne dirait guère aujourd'hui comme fait Molière : Je voudrais bien vous demander qui a fait ces arbres-là, ces rochers, cette terre et ce ciel que voilà là-haut ; et si tout cela s'est bâti de lui-même, D. Juan, III, 1.
8. Lui-même ne se dit bien que des personnes. Cependant on trouve dans Molière : Je ne m'abuse point, c'est mon portrait lui-même, Sgan. 9. Massillon aussi a dit : L'usage lui-même de nos fonctions saintes, loin de nous réveiller de notre assoupissement.... Confér. retraite pour des curés. Ces emplois ne sont pas très bons ; mais ils ne sont pas irréguliers, et l'on conçoit qu'ils trouvent quelquefois place.
HISTORIQUE
Xe s.
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Wall. lu. Diez le tire de illi-huic, forme pléonastique, comme oïl, de hoc-illud ; cela paraît certain. En effet, il faut le rapprocher de autrui et de l'ancien nului ; on a voulu les tirer de illius, alterius, nullius ; mais, si on dit à la fois illius ( 2nd i bref) et illius ( 2nd i long), on ne dit que alterius et nullius ( i bref dans ces deux derniers mots), de sorte que l'accent serait en défaut ; de plus, il serait singulier que l's eût disparu complétement. Tout cela parle en faveur de l'étymologie de Diez. C'est en raison de cette étymologie, que, à l'origine, dans l'ancienne langue lui, ainsi que autrui et nului, n'a jamais eu d'autre emploi que comme régime.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> LUI
pron. pers. de la troisième personne
Il est des deux genres quand il est complément indirect du verbe et placé devant ce verbe ou après un impératif. Vous lui parlerez. J'ai rencontré votre soeur, et je lui ai parlé. Si vous voyez mon frère, remettez-lui ce livre.

Il est masculin dans tous les autres cas et s'emploie : comme complément indirect, avec une préposition. C'est de lui que je tiens cette nouvelle. C'est à lui que j'écris. J'ai fait cela pour lui; � comme forme tonique de il : Il arriva lui troisième. C'est lui qui m'a prévenu; � comme attribut : C'est lui; � comme correspondant de soi, pour renvoyer à un sujet déterminé et, dans ce cas, il est souvent accompagné de même. C'est pour lui qu'il travaille, pas pour les autres. Il se croyait aimé pour lui-même. Il n'est plus lui-même.

Mots précédents
lugeur,euse
lugubre
lugubrement

Mots suivants
luire
luisance
luisant