1

monde

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

monde(nom masculin)

L'ensemble de tout ce qui existe.
Le globe terrestre.
La société humaine.
Gens, personnes. Ex: connaître beaucoup de monde.

La haute société.

L‘autre monde la vie après la mort.

Difficultés orthographiques
monsieur Tout-le-monde.
le Nouveau Monde.
l‘ Ancien Monde.
les deux mondes.
le meilleur des mondes possibles.
dans les meilleurs mondes possible.
le quart monde.

Les synonymes Mediadico de monde :

2 : haute société: aristocratie, noblesse, gratin[ fam].

3 : milieu: société.

Les synonymes WordNet de monde :

Les antonymes de monde :

globe


2

Définition du dictionnaire Littré

> MONDE
Prononciation : mon-d'
s. m.
Sens 1
Tout ce que nous apercevons d'espace, de corps et d'êtres, ainsi dénommé à cause de l'arrangement et de la régularité qui y règnent. La création du monde. Plusieurs philosophes ont cru que le monde est éternel.
Hyperboliquement. Un monde, quelque chose de très grand.
Faire un monde, imaginer un système sur la formation du monde.
La machine du monde, le monde considéré dans le jeu des forces qui l'animent, dans son mécanisme.
Par exagération.
Âme du monde, espèce d'intermédiaire que la philosophie platonicienne plaçait entre Dieu et la matière.
Selon d'autres philosophes, l'âme du monde se confond avec Dieu même.
Familièrement. Depuis que le monde est monde, c'est-à-dire de tout temps.
L'an du monde deux mille, la deux-millième année depuis la création du monde.
Terme de marine. Est du monde, l'est vrai ou corrigé, par opposition à l'est donné par la boussole.
Sens 2
Les anciens croyaient généralement que le chaos avait précédé le monde qui en avait été tiré.
Fig.
Sens 3
Le monde physique, le monde considéré dans ce qu'il a de sensible.
Le monde moral ou intellectuel, ou intelligent, le monde considéré par rapport aux choses morales ou intellectuelles.
Le monde idéal, l'idée archétype du monde qui est en Dieu, de toute éternité, selon la philosophie de Platon.
Monde idéal, se dit d'un monde imaginaire, meilleur que le monde où nous existons.
Fig. Se créer un monde, se faire un monde idéal.
Monde intelligible, le monde considéré dans les rapports qui ne peuvent être saisis que par l'intelligence.
Sens 4
Dans un sens particulier, le monde, notre système solaire avec les planètes, les satellites des planètes et les comètes, par opposition à l'univers qui embrasse tout ce que nous voyons d'espace et de soleils, et dans lequel le monde n'est plus qu'une parcelle.
Système du monde, l'ensemble des conditions géométriques et mécaniques suivant lesquelles notre soleil, les planètes, leurs satellites et les comètes accomplissent leurs mouvements.
Sens 5
Les planètes et les étoiles qui roulent dans l'espace, considérées comme des habitations semblables aux nôtres.
Pluralité des mondes, opinion hypothétique qui, considérant que les planètes sont des globes semblables en beaucoup de choses à la terre, admet qu'elles ont aussi des habitants. Entretiens sur la pluralité des mondes, par Fontenelle.
Sens 6
Le globe terrestre. Le monde sublunaire. Faire le tour du monde. Les cinq parties du monde.
Par exagération. Tout ce qui est au monde, c'est-à-dire une foule considérable.
Courir le monde, voyager beaucoup.
Dans une opinion vulgaire qui considérait la terre comme une surface plate, le bout du monde, le lieu où la terre se termine, un lieu très éloigné.
Hyperboliquement. Il est allé loger au bout du monde, dans un quartier fort éloigné.
On dit dans le même sens : à l'autre bout du monde.
Fig. et familièrement. C'est le bout du monde, se dit lorsqu'on estime quelque chose à son plus haut prix, à sa plus grande valeur. Si vous tirez cent francs de ce cheval, c'est le bout du monde.
Le bout du monde, se dit aussi d'un délai extrême qu'on ne peut dépasser.
De par le monde, quelque part. Il y a de par le monde un homme qui....
Du monde, se joint avec un superlatif pour exprimer avec plus de force ce qu'on affirme ou ce qu'on nie. Le meilleur homme, le plus méchant homme du monde.
Cela est, cela va le mieux du monde, cela est, cela va très bien.
Nous sommes le mieux du monde ensemble, nous sommes très bien, très amis l'un avec l'autre.
Pas le moins du monde, en aucune façon.
Du monde, se joint avec le même sens à un substantif. Il dit de vous tout le bien du monde.
Par exagération. Tout au monde, tout ce qui est dans le monde ; rien au monde, rien de ce qui est dans le monde. Je donnerais tout au monde pour l'avoir. Rien au monde ne le fera céder. Terme de blason. Globe terrestre que l'on voit sur les tiares des papes ou sur les couronnes des empereurs. On en trouve aussi dans quelques armoiries particulières.
Sens 7
Le monde, ce bas monde, ce monde, la terre que les hommes habitent, par opposition au ciel, au royaume céleste. On n'a pas toutes ses aises en ce monde.
Dans le langage de l'Écriture, la figure de ce monde passe, c'est-à-dire tout ce qui est dans le monde n'a rien de solide ni de permanent.
Venir au monde, naître.
Par extension, venir au monde, survenir, arriver.
Être au monde, être en vie. Cesser d'être au monde, n'être plus au monde, ne plus exister.
Par extension.
Se savoir bon gré d'être au monde, être très satisfait de soi-même, de sa position, etc.
Mettre un enfant au monde, donner naissance à un enfant.
Fig. Mettre au monde, faire connaître, donner une certaine illustration.
Sens 8
Le monde ancien, ou le monde des anciens, ce que les anciens connaissaient du globe terrestre.
Le nouveau monde, le continent de l'Amérique.
Nouveau monde, variété d'oeillet. Le nouveau monde n'est point estimé des connaisseurs, Culture des fleurs, ch. 2, dans RICHELET.
Monde nouveau, tout ce que l'on connaît aujourd'hui du globe terrestre, par opposition à monde ancien qui ne comprenait qu'une partie de l'Europe, de l'Asie et de l'Afrique.
Monde maritime, l'Océanie et ses dépendances.
Fig.
Fig. Un monde tout différent, une manière tout autre de sentir, de comprendre, d'exprimer.
Fig.
Familièrement. De quel monde venez-vous ? ou bien, vous n'êtes pas de ce monde, se dit à quelqu'un qui ne paraît pas instruit d'une chose que tout le monde sait.
Sens 9
Hyperboliquement. Un lieu vaste et très peuplé. Paris est un monde.
Sens 10
Monde se dit pour exprimer un ensemble de pays, de sociétés, de civilisation. Le monde oriental. Le monde grec. Le monde du moyen âge.
On dit de même : le monde chrétien, le monde des fidèles.
Le monde politique, la société et son gouvernement.
Sens 11
La totalité des hommes, le genre humain. L'opinion du monde. Jésus-Christ est le Sauveur du monde.
Sens 12
Les hommes en général, la plupart des hommes.
Sens 13
Un certain nombre de personnes. Peu de monde. Beaucoup de monde. Il a amené beaucoup de monde avec lui. Le monde commençait à venir.
Avoir du monde, avoir chez soi un certain nombre de personnes.
Recevoir du monde, recevoir chez soi des personnes qui viennent rendre visite.
Monde se dit aussi pour une seule personne. N'entrez pas, il y a du monde dans son cabinet.
À cet emploi de monde, correspond personne. Y a-t-il du monde ici ? il n'y a personne.
Sens 14
Le monde, les gens, vous, nous, le premier venu. Il ne faut pas accuser le monde légèrement. Devant le monde, en public.
Familièrement et avec un ton de plainte. Le pauvre monde, les gens, vous ou moi.
Sens 15
Tout le monde, chacun.
On peut employer le pronom leur avec tout le monde.
Tout le monde, le premier venu.
Sens 16
Hyperboliquement. Un monde, une grande quantité de personnes.
Absolument.
Une grande quantité de choses.
Sens 17
Avec l'adj. possessif, les domestiques. Il a congédié tout son monde.
Les gens qui sont sous les ordres de quelqu'un. Ce capitaine n'avait avec lui que la moitié de son monde.
Un certain nombre de personnes que l'on attend. Notre monde n'est pas encore arrivé.
La famille, les gens qu'on a autour de soi Tout mon monde vous fait ses compliments.
On dit de ses enfants jeunes : mon petit monde.
Fig. Connaître son monde, savoir à qui l'on a affaire. Apprendre à quelqu'un à connaître son monde, lui faire la leçon, le remettre à sa place.
Sens 18
Dans la marine, l'équipage, ou une partie de l'équipage. En haut le monde ! appelez le monde ! On met du monde sur telle ou telle manoeuvre qu'on veut haler. Tout le monde sur le pont ! Envoyer du monde à terre.
Faire passer du monde sur le bord, faire descendre, quand un officier ou un étranger vient à bord d'un vaisseau, le long de l'échelle quelques matelots qui veillent sur lui pendant le trajet à faire de l'embarcation qui l'a apporté au pont du navire, le préservent des chutes ou autres accidents et le reçoivent le bonnet à la main.
Sens 19
La société des hommes, ou une partie de cette société. L'usage du monde. Il ne voit qu'un certain monde.
Aller dans le monde, fréquenter la société, aller dans les salons, dans les bals, les concerts, etc.
Mettre quelqu'un dans le monde, l'introduire dans la société.
Homme du monde, homme qui vit dans la société et qui en sait les usages.
Au pluriel, les gens du monde, voy. GENS, n° 3.
Savoir son monde, savoir bien le monde, savoir vivre et se conduire dans le monde. Avoir du monde, même signification.
Manquer de monde, être sans monde, ne pas connaître les usages de la société distinguée.
Connaître le monde, connaître les hommes.
La science du monde, la connaissance de la manière de voir de la société.
Vous ne changerez pas le monde, c'est-à-dire il faut accepter les usages, les opinions, les manières de faire.
N'être plus du monde, n'être plus dans le commerce du monde, ne plus fréquenter la société.
On dit dans le même sens : quitter le monde, renoncer au monde, se retirer du monde.
Voilà le monde, c'est ainsi que les choses changent, que la fortune porte ses coups, que les sentiments tournent.
Ainsi va le monde, c'est ainsi que les hommes agissent, se conduisent.
C'est le monde renversé, se dit quand une chose se fait contre l'ordre et la raison.
C'est un homme qui doit à Dieu et au monde, c'est-à-dire il est fort endetté.
Sens 20
Le grand monde, la société distinguée par les richesses, par les dignités de ceux qui la composent. Être reçu dans le grand monde.
Grand monde signifie aussi une société nombreuse.
Familièrement. Le petit monde, les gens du commun. Le peuple dit : il ne faut pas tant mépriser le petit monde.
Le beau monde, la société la plus brillante, celle qui est distinguée par l'élégance en tout genre.
Mme de Genlis trouvait le beau monde une façon de parler basse, Mém. t. V, p. 92, dans POUGENS.
Voir le beau monde, fréquenter les personnes de distinction.
En un autre sens. Du beau monde, des gens bien mis. J'ai vu là beaucoup de beau monde.
Le monde savant, le monde lettré, les hommes qui s'occupent particulièrement des sciences, des lettres.
Le monde géomètre, les géomètres.
Demi-monde, gens d'une réputation équivoque ; se dit surtout des femmes galantes, entretenues.
Le demi-monde littéraire, des littérateurs de dernière classe.
Sens 21
En langage de dévotion, la vie des hommes qui ont les moeurs peu sévères du siècle.
Sens 22
La vie séculière, par opposition à la vie monastique. Abandonner le monde. Un religieux qui rentre dans le monde.
Sens 23
L'autre monde, la vie par delà le tombeau.
Familièrement. Envoyer dans l'autre monde, tuer.
Aller dans l'autre monde, mourir.
Sens 24
Fig. L'autre monde, se dit du passé, du monde d'autrefois, de ce qui n'est plus à la mode, dans l'usage.
Des gens de l'autre monde, des gens qui n'appartiennent plus au temps présent, qui ne connaissent pas les usages du monde.
Fig. Il semble qu'il vienne de l'autre monde, se dit d'un homme qui paraît ignorer ce qui se passe publiquement, les choses que tout le monde sait.
Dire des choses de l'autre monde, dire des choses étranges, incroyables.
Sens 25
Titre de diverses publications périodiques ou non, qui exposent des choses relatives au monde. Le Monde illustré. Le Monde religieux.
Sens 26
Petit monde, poisson du genre des quatredents.
Sens 27
Grand monde, sorte de papier d'une grande dimension.
Sens 28
Maître Gonin est mort, le monde n'est plus grue (voy. GONIN).
REMARQUE
1. Bouhours (Nouv. Rem.) hésite sur la locution avoir du monde, il a beaucoup de monde, pour dire avoir l'usage du monde : " Plusieurs personnes qui se piquent de politesse, parlent de la sorte ; mais plusieurs personnes polies en font scrupule, et c'est ce qui me rend la phrase suspecte. Pour m'en servir, je voudrais qu'elle fût plus établie. " Cette locution s'est en effet établie.
2. Th Corneille remarque que un monde de.... pour signifier une infinité, une multitude, n'est plus usité ; mais la Fontaine s'en est très bien servi ; et la locution a repris faveur.
HISTORIQUE
XIIe s.
XIIIe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Provenç. mun, mon, mont ; cat. mon ; esp. et port. mundo ; ital. mondo ; du latin mundus, proprement ce qui est ordonné, bien disposé (voy. MONDE 2). Mundus, ayant les deux sens d'ornement, bon arrangement et de monde, est la traduction du terme grec qui a aussi ces deux sens. Dans le terme grec, le sens d'orner, d'arranger est le premier, et celui de monde est secondaire, dû, suivant Plutarque, aux pythagoriciens qui considéraient le monde comme un arrangement. La même idée a déterminé l'emploi latin de mundus ; au sens de monde, il se trouve dès Ennius et Plaute ; l'on sait d'ailleurs que, grâce à la grande Grèce, la philosophie pythagoricienne n'était pas ignorée à Rome, dès ce haut temps.
> MONDE
Prononciation : mon-d'
adj.
Terme usité seulement en style de l'Écriture sainte et signifiant pur, sans souillure. Les animaux mondes et les animaux immondes.
HISTORIQUE
XIIe s.
XIIIe s.
XVe s.
ÉTYMOLOGIE
Prov. mund, mon, monde ; espagn. et ital. mondo ; du lat. mundus, pur, net. L'ancienne langue usait de ce mot en tous les cas, et c'est dommage qu'on l'ait réduit à un emploi tout restreint.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> MONDE
n. m.
Ensemble des choses et des êtres créés. Dieu a créé le monde, a tiré le monde du néant. La création, la fin du monde.

Fam., Depuis que le monde est monde, De tout temps. Vieux comme le monde, Très vieux.

Le monde physique, le monde sensible, Le monde considéré comme l'ensemble de ce qui tombe sous les sens; par opposition à Monde moral ou intellectuel, Le monde considéré sous les rapports qui ne peuvent être saisis que par l'intelligence.

MONDE signifie aussi Ensemble des corps célestes dont le soleil est le centre.

Le système du monde, Les lois qui régissent les mouvements de cet ensemble.

MONDE, dans un sens plus particulier, se dit de la Terre, du globe terrestre. Les cinq parties du monde. Le monde sublunaire. Le centre, les extrémités, les confins du monde. Alexandre aspirait à se rendre maître du monde. Courir le monde. Faire le tour du monde. Voyage autour du monde.

De par le monde, En quelque endroit du monde.

Le monde ancien ou Le monde des anciens, Ce que les anciens connaissaient du globe terrestre.

Le nouveau monde, Le continent de l'Amérique. L'ancien et le nouveau monde ou Les deux mondes, Les deux continents.

Hyperboliquement et fam., Il est allé loger, il est logé au bout du monde, Dans un quartier fort éloigné.

Fig. et fam., C'est le bout du monde, c'est tout le bout du monde, se dit Lorsqu'on estime quelque chose à son plus haut prix, à sa plus grande valeur. Si vous tirez cent francs de ce bibelot, ce sera le bout du monde. Si j'ai mille francs chez moi, c'est tout le bout du monde.

Il se dit encore d'un Ensemble de choses ou d'êtres. Le monde souterrain. Le monde invisible. Le monde des insectes.

MONDE signifie encore Séjour des hommes sur la terre, ensemble des choses et des êtres parmi lesquels se passe notre vie. En ce monde. Ce bas monde.

Venir au monde, Naître. Être au monde, n'être plus de ce monde, Exister, ne plus exister. Cela ne se dit que des Personnes. Quand cet entant est venu au monde. Quand je ne serai plus de ce monde. On dit, dans un sens analogue, Mettre un enfant au monde, Donner la naissance à un enfant.

L'autre monde, La vie future. Dans l'autre monde, il faudra rendre compte de ce que nous aurons fait dans celui-ci.

Fam., Il est allé dans l'autre monde, Il est mort.

Fig. et fam., C'est un homme de l'autre monde se dit, par extension et par exagération, d'un Homme dont les moeurs, les façons de vivre paraissent opposées à celles de la société commune des autres hommes.

Fig. et fam., Dire des choses de l'autre monde, Dire des choses étranges, incroyables.

MONDE se dit aussi des Planètes qu'on suppose habitées; et alors on l'emploie surtout au pluriel. " La Pluralité des Mondes " est le titre d'un ouvrage de Fontenelle.

MONDE se dit hyperboliquement d'un Lieu vaste et très peuplé. Paris est un monde.

Il se dit aussi d'un Ensemble complexe et important. C'est un véritable monde que cette affaire. Ce livre contient tout un monde d'idées.

MONDE signifie, par extension, la Totalité des hommes, le genre humain. JÉSUS-CHRIST est le sauveur du monde. L'opinion est la reine du monde.

Le monde chrétien, La totalité des hommes qui professent le christianisme. On dit de même Le monde païen. Le monde musulman. Le monde moderne.

MONDE désigne aussi les Hommes en général, la plupart des hommes. Le monde ne pardonne point l'ingratitude. Il est connu de tout le monde. Il arrive à tout le monde de se tromper. Ceci peut arriver à tout le monde. Tout le monde sait que... Au su et au vu de tout le monde.

Il se prend quelquefois au sens indéfini pour Gens, personnes. Il ne faut pas accuser le monde légèrement. Je crois que vous vous moquez du monde. Dans ce sens, il est familier.

Il se dit encore d'un Certain nombre de personnes. Il a amené beaucoup de monde avec lui. Le monde n'est pas encore arrivé.

Peu de monde, pas grand monde, Peu de personnes. Il n'y avait pas grand monde à cette fête. Il ne put rassembler que peu de monde.

Hyperboliquement, Un monde, Une grande quantité de personnes. Il a un monde d'ennemis.

Il se dit quelquefois d'Une seule personne. N'entrez pas dans son bureau, il y a du monde avec lui.

MONDE, avec l'adjectif possessif, se dit particulièrement des Domestiques de quelqu'un. Il a congédié tout son monde.

Il se dit également des Gens qui sont sous les ordres de quelqu'un. L'architecte a-t-il amené tout son monde?

Il se dit pareillement d'Un certain nombre de personnes que l'on reçoit. On servira dès que tout votre monde sera arrivé.

MONDE, dans le langage de la Dévotion, signifie la Vie du siècle, par opposition à la vie religieuse. Renoncer au monde et à ses pompes. Les vanités du monde. Les maximes du monde sont contraires à celles de l'Évangile. Être mort au monde. Elle a quitté le monde pour entrer dans un couvent.

MONDE désigne en outre la Société des hommes, ou une Partie de cette société. Fréquenter, aimer le monde. Le commerce du monde. C'est un homme qui a un grand usage du monde. Observer, étudier le monde. Avoir l'expérience du monde. À son entrée dans le monde. Il n'aime pas le monde. Il ne voit qu'un certain monde. Loin du monde et du bruit. Se retirer du monde, de l'embarras du monde et des affaires. Dans quel monde vivez-vous? Il vit dans un monde qui n'a rien de commun avec celui où vous vivez. Faire figure dans le monde. Se faire un nom, une réputation dans le monde. Faire parler de soi dans le monde.

Homme, femme du monde, Homme, femme qui vivent dans la meilleure société. Au pluriel, Les gens du monde.

Fam., Le grand monde, La société distinguée par les richesses, par les dignités de ceux qui la composent. Aller dans le grand monde.

Fam., Le petit monde, Les gens du commun. Il a les manières, le langage du petit monde.

Fam., Le beau monde, La société la plus brillante. Il va dans le beau monde, il voit le beau monde. On dit, par extension, J'ai vu là beaucoup de beau monde, Beaucoup de personnes bien mises, élégantes.

Fam., Le pauvre monde, Les pauvres.

Fam., Le petit monde, Le monde des enfants.

Fam., Le demi-monde, La société des femmes de moeurs légères.

Il désigne aussi l'Ensemble des personnes rapprochées par les relations, par la profession, par les habitudes. Le monde religieux. Le monde politique. Le monde savant. Le monde lettré. Le monde du théâtre. Le monde des courses.

Savoir bien son monde, Savoir bien la manière de vivre dans la société, de s'y comporter en personne bien élevée. C'est un homme qui sait bien son monde. On dit dans le même sens : Il a du monde, il n'a pas de monde; il a l'usage du monde, l'esprit du monde.

Connaître le monde, Connaître les hommes. Connaître bien son monde, Savoir bien démêler le caractère des gens à qui l'on a affaire.

Prov., Ainsi va le monde, C'est ainsi que les hommes agissent, se conduisent. On dit dans un sens analogue : Du train dont va le monde, À la manière dont les choses se passent aujourd'hui.

Fig. et fam., C'est le monde renversé, se dit d'une Chose qui se fait au contraire de l'usage et de l'ordre commun.

MONDE est quelquefois un terme augmentatif, soit qu'on affirme, soit qu'on nie. Il a dit de vous tout le bien du monde. Je ne voudrais de cette maison pour rien au monde. Il ne manquerait pas à sa parole pour tous les trésors du monde. Je donnerais tout au monde pour l'avoir. Rien au monde ne lui fait tant de plaisir.

Cela est, cela va le mieux du monde, Cela est, cela va très bien. Nous sommes le mieux du monde ensemble, Nous sommes parfaitement d'accord, nous sommes très bien l'un avec l'autre.

Par exagération, Le meilleur homme, le plus méchant homme du monde; la meilleure chose, la plus mauvaise chose du monde, Un homme très bon, très méchant; une chose très bonne, très mauvaise.

4

Anagrammes de monde

Nombre de lettres :
5

Usages de monde

monde


1 :

Monde physique, extérieur, visible, sensible, poétique.
Monde meilleur, végétal, animal, entier, politique.
Monde ancien, moderne, actuel, capitaliste, communiste.
Monde occidental, antique, terrestre, céleste, méditerranéen.
Mondes cloisonnés, décloisonnés.
Monde de la pensée, de l' art, de la folie.
Monde du silence, du spectacle, du travail.
Monde de l' industrie alimentaire.
Monde des apparences, des essences, des idées.
Monde des abeilles, des vivants, des enfants, des adultes.
Monde des affaires, des lettres.
Monde qu‘ on soupçonnait à peine.
Monde qui s' américanise, évolue.
Monde qui entoure quelqu‘un.
Le monde est petit !
Le monde entier s‘ en est ému, s‘ en souvient.
Un monde les sépare.
Vaste, bas, autre monde.
Nouveau, Ancien Monde.
Beau, grand, petit monde.
Miss monde.
Tiers-monde, quart-monde, demi-monde.
L‘autre monde.
Homme, femme, gens du monde.
Tour, centre, conception, connaissance, nombril du monde.
Création, fin, carte, cinq parties, citoyen du monde.
Bout, histoire du monde.
Plus vieux métier, sept merveilles, plus grand barrage du monde.
Huitième merveille, champion, championnat du monde.
Perception, vision du monde extérieur.
Manières du beau monde.
Biens de ce monde.
Avènement d' un monde meilleur.
Fin d‘ un monde.
Voyage autour du monde.
Regards sur le monde.
À la face du monde.
Ainsi va le monde.
Autour du monde.
Dans le monde entier.
Dans ce bas monde.
Dans l‘autre monde.
Dans un autre monde.
De par le monde.
Depuis que le monde existe.
Depuis que le monde est monde.
Devant tout le monde.
Du train va le monde.
Le mieux du monde.
En ce monde( et dans l‘ autre).
Partout dans le monde.
Pas le moins du monde.
Pour rien au monde.
Pour tout l‘ or du monde.
Sans s‘ émouvoir le moins du monde.
Tout le monde.
Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes.
C' est un monde !
C' est le monde à l‘envers ! C‘ est le monde renversé !
Cela peut arriver à tout le monde.
On ne va pas en faire( tout) un monde !
Personne au monde ne pourrait faire mieux.
va tout ce petit monde ?
Où logerez-vous tout ce monde-là ?
Il y a du monde ?
Il y a du monde au balcon.
Il y a du beau monde ici.
Il y a un monde entre elle et lui.
Il y avait un monde fou à cette exposition.
Il y a beaucoup( ou trop) de monde ici.
Il n' y a pas grand monde.
Il y en aura pour tout le monde.
Il faut de tout pour faire un monde.
Agir sur le monde.
Appartenir au monde.
Appartenir à un monde.
Avilir le monde.
Avoir du monde à dîner, chez soi.
Avoir tout son monde près de soi.
Avoir des idées de l‘autre monde.
Bafouer quelqu‘un devant tout le monde.
Changer le monde.
Choisir( bien) son monde.
Connaître le monde entier.
Conquérir le monde.
Couper quelqu‘un du monde( extérieur).
Courir le monde.
Débuter dans le monde.
Découvrir le( ou un) monde.
Dominer le monde.
Emmerder le monde.
Entrer dans le monde.
Entrer dans un monde.
Envoyer quelqu‘un dans l‘autre monde.
Errer de par le monde.
Essaimer à travers le monde.
Essaimer dans le monde entier.
Être du même monde.
Être encore de ce monde.
Être seul, unique au monde.
Être coupé, déconnecté du monde.
Être vieux comme le monde.
Être répandu dans le monde.
Expédier quelqu‘un dans l‘autre monde.
Faire tout un monde de quelque chose.
Faire tout au monde pour faire quelque chose.
Faire le( ou un) tour du monde.
Faire partie d‘ un monde.
Faire son entrée, ses débuts dans le monde.
Fréquenter tel monde.
Fuir le monde.
Fuir tel monde.
Gouverner le monde.
Grouiller de monde( pour un lieu).
Imaginer un monde meilleur.
Instaurer un monde.
Mener le monde( pour des idées).
Mettre( un enfant) au monde.
Ne pas être de ce monde.
Ne pas être du monde de quelqu‘un.
Ne plus être de ce monde.
Ne rien connaître du monde.
Ouvrir sur un monde( pour une voie).
Parcourir le monde.
Quitter un monde pour en retrouver un autre.
Refaire le monde.
Régenter le monde.
Régir un( ou le) monde.
Renoncer au monde.
Revenir de l‘autre monde.
Se couper du monde( extérieur).
Se déconnecter du monde.
Se faire connaître dans le monde.
Se faire rouler( ou arnaquer) par tout le monde.
Se ficher du monde.
Se foutre( vraiment) du monde.
Se laisser bafouer devant tout le monde.
Se moquer du monde.
Se prendre pour le nombril( ou le centre) du monde.
Se répandre dans le monde entier.
S‘ isoler du monde extérieur.
S‘ouvrir sur le monde.
Venir au monde.
Vivre dans un monde.
Vivre isolé du monde.
Vivre à l‘écart du monde.
Voyager autour du monde.
Voyager dans le monde entier.