1

monnaie

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

monnaie(nom féminin)

Difficultés orthographiques
monnaie de compte.
l'hôtel des Monnaies( la Monnaie).
le thêatre de la Monnaie.

Les synonymes Mediadico de monnaie :

1 : change, argent, espèces, numéraire, pièce, sous, liquide, liquidités, oseille[ fam], pèse[ fam], radis[ fam], pognon[ fam], fric[ fam], rond[ fam].

Les synonymes Word de monnaie :

2 : argent

Les synonymes WordNet de monnaie :

2

Définition du dictionnaire Littré

> MONNAIE
Prononciation : mo-nê
s. f.
Sens 1
Pièce de métal servant aux échanges, frappée par une autorité souveraine, et marquée au coin de cette autorité ; en d'autres termes, lingot dont le poids et le titre sont certifiés. La monnaie d'or de France, sur mille parties, doit contenir 898 à 902 d'or, ou 900, terme moyen.
Battre monnaie, fabriquer de la monnaie, qui en effet se frappe au balancier, et autrefois se frappait au marteau.
Fig. Battre monnaie, se procurer de l'argent.
Monnaie forte, nom que l'on donnait à la monnaie la plus pure d'alliage. Payer en monnaie forte, payer en espèces évaluées sur un pied avantageux à celui qui reçoit. Monnaie faible, celle qui ne pèse pas tout à fait le poids voulu.
Sens 2
Monnaie de compte ou monnaie imaginaire, monnaie qui n'a jamais existé ou qui n'existe plus, mais qui sert à faciliter les comptes, en les établissant toujours sur un pied certain et non variable, par opposition à monnaie réelle ou effective, monnaie dont il existe des pièces ayant cours dans le commerce. La livre tournois était une monnaie de compte ; on comptait par livres, sous et deniers : cent livres, deux cents livres ; mais, pour faire cent livres, il fallait seize écus de six livres, un écu de trois livres, une pièce de 15 sous et 5 sous.
Sens 3
Monnaie obsidionale, monnaie frappée dans une ville assiégée où on lui donne cours pendant le siége.
On donne aussi le nom de monnaie à des pièces sans aucune valeur intrinsèque, mais passant pour monnaie en des temps difficiles.
Sens 4
Papier-monnaie, papier créé par le gouvernement pour faire office de monnaie.
Monnaie fiduciaire, les billets, le papier.
Sens 5
Fausse monnaie, monnaie qui, imitant la monnaie de bon aloi, ne contient pas d'or ou d'argent, ou en contient moins qu'il ne faut.
Fig.
On dit qu'un homme ferait de la fausse monnaie pour un autre, pour signifier qu'il lui est entièrement dévoué.
Familièrement. Être décrié comme de la fausse monnaie, comme la fausse monnaie, comme fausse monnaie, avoir une très mauvaise réputation.
Sens 6
Menues pièces d'argent ou de billon. Je n'ai pas de monnaie sur moi. Je n'ai pas un sou de monnaie. Changer une pièce d'or en monnaie. Rendez-moi ma monnaie.
Fig.
Valeur d'une pièce monnayée en plusieurs pièces moindres. La monnaie d'une pièce de cent sous.
Fig.
Valeur d'un billet en pièces d'or ou d'argent.
Donner à quelqu'un de belle monnaie, donner des pièces d'or ou d'argent au lieu de pièces de cuivre ou de billon.
Fig. Rendre à quelqu'un la monnaie de sa pièce, se venger, user de représailles, prendre sa revanche.
Payer en monnaie de singe, voy. SINGE.
Fig. Il l'a payé en même monnaie, se dit de celui qui, ayant reçu quelque service ou quelque déplaisir rend la pareille.
Sens 7
Fig. Chose intellectuelle ou morale, dite monnaie en considération de sa valeur.
Paroles ou actions dont il se fait une espèce d'échange dans la société.
Sens 8
Hôtel de la monnaie, des monnaies, et, par abréviation, la monnaie, établissement où l'on fabrique la monnaie. Aller à la monnaie. Porter des lingots à la monnaie.
Fig. et populairement. Être brouillé avec le directeur de la monnaie, n'avoir pas d'argent.
La monnaie des médailles, le lieu où l'on frappe les médailles, les jetons.
Sens 9
Chambre des monnaies, érigée en cour par Henri II dans l'année 1551, cour supérieure qui était établie pour juger souverainement tout ce qui concernait les monnaies.
Sens 10
Terme de botanique. La lunaire bisannuelle.
Monnaie du pape, la lysimachie nummulaire ou monnayère.
Sens 11
Nom de diverses coquilles.
Sens 12
Terme de minéralogie. Monnaie de Suède, nom donné anciennement, dans le commerce, au cuivre coulé en pains ronds.
PROVERBES
Monnaie fait tout.
Il n'a point de monnaie, faute de grosses pièces, se dit de quelqu'un qui prend ce prétexte pour éviter une menue dépense.
REMARQUE
Dans le XVIIe siècle, on prononçait encore monnoie, témoin ces vers : D'un ton qui témoignait sa joie : Mais la diphthongue oie n'avait pas alors exactement le son ouvert qu'elle a aujourd'hui, et on disait, comme cela se dit encore en quelques provinces, monoué [monnoie], roué [roi], etc.
HISTORIQUE
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Wall. manoie ; provenç. et espagn. moneda ; port. moeda ; ital. moneta ; du lat. moneta. Moneta (e long), qui signifie sans doute celle qui avertit, était un surnom de Junon à Rome, Juno Moneta ; c'est dans son temple qu'on fabriquait la monnaie ; de là moneta prit le sens de monnaie.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE MONNAIE. Ajoutez :
Sens 13
Monnaie de faillite, admission au passif chirographaire d'un failli.
Sens 14
Monnaie de papier, valeur qui naît des contrats et qui est échangeable contre espèces à la demande du porteur.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> MONNAIE
n. f.
Toute sorte de pièces d'or, d'argent, de bronze, de nickel, etc., frappées d'une empreinte légale, qui servent aux échanges et dont la valeur varie suivant le métal, le poids, le titre et la convention. Faire, émettre de nouvelle monnaie. Mettre une nouvelle monnaie en circulation. Refondre les monnaies. Certaines monnaies n'ont plus cours. Petite monnaie. Monnaie de cuivre, monnaie de billon. Monnaie étrangère.

Fausse monnaie, Monnaie imitée par des faussaires, généralement avec un métal de peu de valeur.

Monnaie de compte, Monnaie qui n'a jamais existé, ou qui n'existe plus en espèces réelles, mais qui a été inventée ou retenue pour faciliter les comptes, en les établissant toujours sur un pied certain et non variable; par opposition à Monnaie réelle ou effective, Monnaie dont il existe des pièces ayant cours dans le commerce. La guinée est une monnaie de compte. Le franc est une monnaie réelle.

Monnaie fiduciaire, papier-monnaie, Papier créé par l'État ou avec son autorisation, pour faire office de monnaie.

Monnaie obsidionale. Voyez OBSIDIONAL.

Fig. et fam., Battre monnaie, Se procurer de l'argent. Il a battu monnaie de tous les côtés.

MONNAIE, dans un sens plus particulier, se dit des Petites espèces d'argent ou de billon. N'avez-vous point de monnaie sur vous? Je n'ai pas un sou de monnaie. On dit aussi dans le même sens Petite monnaie, monnaie divisionnaire.

Il désigne aussi un Certain nombre de pièces ou de billets de moindre valeur que l'on donne en échange d'une pièce ou d'un billet, ou que l'on rend pour faire la différence entre le prix à payer et la somme versée. Je ne peux pas vous rendre la monnaie. Donnez-moi la monnaie de cent francs. Avez-vous la monnaie de ce billet de cent francs? ou, plus souvent elliptiquement, la monnaie de cent francs?

Figurément, Ces généraux n'étaient que la monnaie de Turenne.

Fig. et fam., Rendre, donner à quelqu'un la monnaie de sa pièce, Se venger, user de représailles.

Fig. et fam., Il l'a payé en même monnaie, se dit de Quelqu'un qui, ayant reçu d'un autre ou quelque service ou quelque déplaisir, lui a rendu la pareille.

Fig. et fam., Payer quelqu'un en monnaie de singe, Le payer par des grimaces ou des plaisanteries, se moquer de lui au lieu de le satisfaire réellement. Cette expression vient du souvenir des bateleurs qui payaient le péage en faisant gambader leur singe.

MONNAIE se dit, figurément, des Paroles dont il se fait une sorte d'échange dans la société. Les compliments sont une monnaie dont chacun connaît la valeur. C'est monnaie courante.

MONNAIE désigne aussi l'Établissement public où l'on frappe les monnaies. Porter des lingots à la Monnaie pour qu'ils soient convertis en espèces. Ce lieu s'appelle autrement Hôtel de la Monnaie, des Monnaies.

Cour des Monnaies s'est dit d'une Cour supérieure établie pour juger souverainement de tout ce qui concernait les monnaies. Le premier président de la Cour des Monnaies.

4

Anagrammes de monnaie

Nombre de lettres :
5

Usages de monnaie

monnaie


1 :

Monnaie divisionnaire, fourrée, rognée, fiduciaire.
Monnaie métallique, manuelle, scripturale, électronique.
Monnaie internationale, panier, nationale, verte, étrangère.
Monnaie ancienne, contemporaine.
Monnaie forte, faible, convertible, dévaluée.
Monnaie d' or, d‘ argent, de cuivre, de bronze, de nickel.
Monnaie d‘ appoint, de billon, de papier, de banque, de compte.
Monnaie de facturation, de règlement, de réserve.
Monnaie de référence, d‘ échange, de singe.
Monnaie d‘ un billet de deux cent francs.
Monnaie en circulation.
Monnaie sur cent francs.
Monnaie qui circule, se déprécie, se dévalorise, fluctue.
Monnaie qui s' apprécie vis-à-vis d‘ une autre.
Monnaie qui s‘ apprécie par rapport à une autre.
Monnaie qui s‘ échange à tel taux.
Monnaie qui avait cours en Italie, au Moyen Âge.
Monnaie qui vaut tant.
Cette monnaie équivaut à tant de dollars.
Fausse, petite, menue, ancienne monnaie.
Quasi-monnaie, papier-monnaie, porte-monnaie.
Pièce, changeur de monnaie.
Quantité de monnaie.
Rôle de la monnaie dans les fluctuations économique.
Poids, titre, empreinte, aloi d‘ une monnaie.
Avers, cordon, cordonnet, crénelage, face d‘ une monnaie.
Grènetis, légende, listel, millésime, module d‘ une monnaie.
Côté pile ou face d‘ une monnaie.
Stabilité, taux de conversion, unités, valeur d‘ une monnaie.
Appréciation, dépréciation, dévaluation d‘ une monnaie.
Valeur d‘ échange, cours d‘ une monnaie.
Dévalorisation, réévaluation, revalorisation d‘ une monnaie.
Étude des monnaies et des médailles.
Valeurs relatives de plusieurs monnaies.
Aligner une monnaie sur une autre.
Altérer des monnaies.
Apprécier une monnaie.
Assainir une monnaie.
Avilir une monnaie.
Avoir de la monnaie.
Battre monnaie.
Contrefaire une monnaie.
Convertir une monnaie.
Décrire une monnaie.
Demander de la monnaie à quelqu‘un.
Déprécier une monnaie.
Dévaloriser une monnaie.
Dévaluer une monnaie.
Émettre une monnaie.
Établir une monnaie de référence.
Être monnaie courante.
Fabriquer de la( fausse) monnaie.
Faire la monnaie.
Faire de la monnaie.
Faire de la monnaie de cent francs.
Falsifier des monnaies.
Fausser des monnaies.
Fondre une monnaie.
Frapper la( ou une) monnaie.
Frapper la monnaie d‘ une empreinte.
Garder la monnaie.
Graver une monnaie.
Laisser flotter une monnaie.
Libeller( un chèque) dans une monnaie.
Mettre sa monnaie dans un porte-monnaie.
Ne pas avoir de monnaie( sur soi).
Ne pas avoir un sou de monnaie.
Passer la monnaie.
Payer quelqu‘un dans telle monnaie.
Payer quelqu‘un en monnaie de singe.
Réévaluer une monnaie.
Remplacer une monnaie par une autre.
Rendre la monnaie sur cent francs.
Rendre à quelqu‘un la monnaie de sa pièce.
Reprendre une monnaie.
Retirer une monnaie de la circulation.
Revaloriser une monnaie.
Servir de monnaie d‘ échange.
Transformer( un lingot) en monnaie.
Utiliser une monnaie comme moyen d‘ échange, d‘ épargne.
Utiliser une monnaie comme unité de valeur.


6

Mots Proches de monnaie