1

nuit

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

nuit(nom féminin)

Difficultés orthographiques
travailler nuit et jour.
nuit de noces( le mariage).
des nuits de noce( la fête, la débauche).
des boîtes de nuit.
les Mille et Une Nuits.

Les synonymes Mediadico de nuit :

Les synonymes Word de nuit :

11 : ruine, ravage

Les synonymes WordNet de nuit :

Les antonymes de nuit :

ajour, aube, interstice, jour, journée, fenêtre, fois, quantième, soleil, matin, matinée, aurore, ailette, favoriser, avantage, gave, accréditer, prône, verse, aide, seconde, contenter, satisfait,e, clarté, lueur


2

Définition du dictionnaire Littré

> NUIT
Prononciation : nui ; le t se lie : travailler nui-t et jour, une nui-t obscure ; au pluriel, l's se lie : des nui-z obscures
s. f.
Sens 1
L'espace de temps qui suit le crépuscule du soir, jusqu'au crépuscule du matin. Il fait nuit. Il se fait nuit. À nuit tombante.
La nuit, pendant la nuit ; cette nuit, la nuit qui va venir ou qui vient de s'écouler.
Fig. Je ne m'en relèverai pas la nuit, c'est-à-dire c'est une chose dont je ne me soucie guère.
Nuit close, nuit fermée, le moment où la nuit est devenue complète.
Oiseaux de nuit, les oiseaux de proie que le jour incommode et qui chassent à la tombée de la nuit.
La nuit tombe tout à coup, c'est-à-dire le crépuscule ne dure guère.
Se mettre à la nuit, s'exposer à être surpris par la nuit.
Bon soir et bonne nuit, ou je vous souhaite une bonne nuit, se dit en prenant congé, le soir, des personnes avec qui l'on vit en familiarité.
Nuit blanche, nuit passée dans l'insomnie.
Une bonne nuit, une nuit pendant laquelle on dort bien dans son lit. Passer une bonne nuit.
Une mauvaise nuit, une nuit pendant laquelle on ne dort pas, en raison de souffrances physiques ou morales. Passer une mauvaise nuit.
On dit dans le même sens : bien passer, mal passer la nuit.
On dit d'un malade : Comment a-t-il passé la nuit ? c'est-à-dire a-t-il eu une bonne, une mauvaise nuit ?
Ce malade ne passera pas la nuit, c'est-à-dire il mourra dans la nuit.
Passer la nuit à étudier, à jouer, à danser, à boire, etc. étudier, jouer, etc. pendant toute la nuit.
Absolument. Passer la nuit, veiller hors de son lit.
Il y a autant à dire que du jour à la nuit, c'est-à-dire la différence est extrême.
Il ne dort pas toute la nuit, se dit d'un homme qui a du souci, des affaires qui le font veiller.
Nuit sacrée, dans les dates des manuscrits, la veille de Pâques.
Fig. Faire un trou à la nuit, voy. TROU.
Sens 2
Dans le langage poétique ou élevé. Les feux de la nuit, les étoiles.
L'astre des nuits, la reine des nuits, la lune.
Les voiles de la nuit, l'obscurité de la nuit.
Sens 3
Bonnet de nuit, coiffure de nuit, bonnet, linge dont on se couvre la tête pour dormir.
Familièrement. Triste comme un bonnet de nuit, très triste, très sombre.
Chemise de nuit, chemise que l'on met le soir en se couchant, et que l'on quitte le jour.
Table de nuit, table que l'on place à côté de son lit pour divers besoins.
Pot de nuit, vase que l'on a près de soi pendant la nuit pour satisfaire aux besoins naturels.
Sac de nuit, sac dans lequel on emporte ce qui est nécessaire dans un voyage, surtout pour la nuit.
Sens 4
Terme de peinture. Effet de nuit, scène où l'on ne voit point d'autres clairs ni d'autres reflets que ceux qui paraissent venir de la lueur de la lune, d'une bougie, d'une lampe, ou d'une lanterne.
Une nuit, un tableau qui représente un effet de nuit. Une nuit du Corrége.
Sens 5
Terme de mythologie. Déesse qui préside à la nuit, et qui était figurée avec un voile semé d'étoiles, portée sur un char et traînée par des chevaux noirs (on met une majuscule).
Sens 6
Fig. Les faveurs d'une femme.
Sens 7
Nuit d'un cheval, en termes d'auberge, le foin, la paille qu'on lui donne pendant la nuit.
Terme de pêche. Harengs d'une nuit, ceux qui ont été pris la nuit du jour où on les livre.
Terme de vénerie. Faire sa nuit dans un lieu, y repaître, s'y reposer, en parlant d'un animal.
Défaire la nuit d'une bête, la rencontrer dans l'endroit où elle a fait sa nuit.
On dit aussi que le faucon se perche pour faire sa nuit.
Sens 8
Une obscurité quelconque.
Fig. La nuit des temps, les temps reculés dont les traditions sont effacées.
Sens 9
La nuit du tombeau, ou des tombeaux, la nuit du cercueil, la nuit éternelle, la nuit infernale, c'est-à-dire la mort, le séjour de la mort.
On dit dans le même sens : nuit sans matin, nuit sans réveil, nuit noire.
L'éternelle nuit, se dit aussi de la damnation éternelle.
Sens 10
Fig. Obscurité qui, par une cause interne, physique ou morale, se répand sur la vue.
Sens 11
Fig. Ténèbres de l'esprit ou du coeur.
La nuit de l'ignorance, se dit des époques ou des pays privés de connaissances, de lumières.
Sens 12
Fig. Ce qui cache, enveloppe comme ferait la nuit.
Sens 13
De nuit, loc. adv. Pendant la nuit.
Sens 14
Nuit et jour, ou jour et nuit, loc. adv. Sans cesse.
Ni jour ni nuit, jamais.
PROVERBES
La nuit tous les chats sont gris, c'est-à-dire il est aisé de se méprendre, de ne pas reconnaître ceux à qui l'on parle ; et aussi on ne connaît, pendant la nuit, si une personne est belle ou laide.
La nuit porte conseil, c'est-à-dire il est prudent de se donner le temps de réfléchir.
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Wallon, nute, neit ; bourg. neu ; picard, neuit ; angoumois, neut ; provenç noit, noich, nuoit, nuot, nueh, nuh ; cat. nit ; esp. noche ; port. noite ; ital. notte ; du latin noctem ; all. Nacht ; goth. naths ; angl. night ; russe, notch ; sanscr. nakta (2ème a accent long). M. Ad. Regnier, Idiome des Védas, p. 120, pense que nakta (2ème a accent long) se rattache à la racine naj, avoir honte, et signifie, comme l'autre participe nagna, la nue, latin nuda ; il fait remarquer l'analogie entre l'allemand Nacht, nuit, et nackt, nu.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
NUIT. Ajoutez : - REM. Toute nuit pour toute la nuit, voy. TOUT, Rem. 7.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> NUIT
n. f.
Espace de temps pendant lequel le soleil est sous notre horizon. Nuit obscure, claire, calme, profonde. Nuit tombante. Nuit close. À la tombée de la nuit. En hiver, la nuit vient presque tout d'un coup, la nuit tombe tout d'un coup. Il fait nuit. Il se fait nuit. Il est nuit noire. La nuit nous a pris nous a surpris à une lieue de la ville. La nuit de Noël, de la Saint-Jean. La nuit du dimanche au lundi, du lundi au mardi, etc. Au commencement, à l'entrée, au milieu, à la fin de la nuit. À deux heures de nuit. Bien avant dans la nuit. Une partie de la nuit. Les ténèbres, l'obscurité, les ombres de la nuit. La solitude le calme le repos, le silence de la nuit. Une belle nuit d'été. Une longue nuit d'hiver. Aux pôles, la nuit dure six mois. À la faveur de la nuit. La première nuit de ses noces. Avez-vous bien dormi cette nuit? Veiller toutes les nuits. La nuit est faite pour dormir. Faire de la nuit le jour et du jour la nuit. Veilleur de nuit. Le hibou, les orfraies sont des oiseaux de nuit. La nuit est bien longue à qui ne dort point.

Bonnet de nuit, Bonnet dont on se couvre la tête pour dormir. Fam., Triste comme un bonnet de nuit, Chagrin, mélancolique. Chemise de nuit, Chemise que l'on met le soir en se couchant et que l'on quitte le jour. Table de nuit, Vase de nuit, Table, vase que l'on place à côté de son lit. Sac de nuit, Sac dans lequel on emporte ce qui est nécessaire dans un voyage, surtout pour la nuit.

Nuit blanche, Nuit qu'on passe sans dormir.

Bon soir et bonne nuit ou Je vous souhaite une bonne nuit se dit en prenant congé, le soir, des personnes avec qui l'on vit en familiarité.

Passer la nuit à étudier, à jouer, à danser, à boire, Étudier, jouer, etc., pendant toute la nuit.

Passer une bonne nuit, Bien dormir dans son lit; et, Passer une mauvaise nuit, Être agité ou souffrant dans son lit et ne point dormir ou peu dormir. On dit de même Bien passer, mal passer la nuit. On dit aussi d'un malade : Comment a-t-il passé la nuit? Il a eu une bonne, une mauvaise nuit.

Passer la nuit signifie absolument Veiller hors de son lit. Il a passé la nuit auprès de ce malade. Voilà cinq nuits que je passe.

Ce malade ne passera pas la nuit, Il mourra dans la nuit.

Prov, La nuit porte conseil. Voyez CONSEIL.

Prov. et fig., La nuit tous les chats sont gris Voyez CHAT.

Poétiq., Les feux de la nuit, Les étoiles. L'astre des nuits, La lune. Les voiles de la nuit, L'obscurité de la nuit. La nuit a déployé, a replié ses voiles.

Poétiq. et fig., La nuit du tombeau, l'éternelle nuit, La mort.

NUIT signifie aussi, par extension, Obscurité, ténèbres. Il se trouva alors dans une nuit profonde.

Fig., La nuit des temps, Les temps reclués dont les traditions sont effacées. L'origine de cet usage se perd dans la nuit des temps.

En termes de Peinture, Effet de nuit, Tableau représentant une scène de nuit, éclairée par une lumière artificielle ou seulement par la faible lueur que l'atmosphère conserve durant la nuit.

DE NUIT, loc. adv.
Pendant la nuit. Aller, marcher, partir de nuit.

NUIT ET JOUR ou JOUR ET NUIT, loc. adverbiales
Sans cesse. Il travaille nuit et jour. Cette fontaine coule jour et nuit. Cette lampe brûle jour et nuit.

NI JOUR NI NUIT, loc. adv.
Jamais. Il n'a de repos ni jour ni nuit.

4

Anagrammes de nuit

Nombre de lettres :
5

Usages de nuit

nuit


1 :

Nuit noire, claire, étoilée, éternelle.
Nuit blanche, bleue, fraîche, chaude.
Nuit dernière.
Nuit d' encre.
Nuit de vendredi à samedi.
Nuit d‘ hiver, d‘ été, d‘ amour.
Nuit d‘ hôtel, de noces, de Noël.
Nuit du tombeau.
Nuit de la Saint-Jean.
Nuit des temps.
Nuit et jour.
Nuit sans lune.
Nuit qui approche, avance, s' avance, tombe, s‘ écoule.
Nuit qui descend.
La nuit venue.
La nuit nous chassa.
La nuit porte conseil.
La nuit, tous les chats sont gris.
Nuit qui tombe, s‘ étend.
Longue, folle, bonne nuit.
Bleu( de) nuit.
Service, médecin, garde, travail, surveillance de nuit.
Vol, train, fête, veilleur, gardien, garde, équipe de nuit.
Table, bonnet, vase, chemise, boîte, asile de nuit.
Sonnette de nuit( d‘ une pharmacie).
Oiseau, papillon de nuit.
Profondeur, milieu, heure avancée, début, fin, tombée de la nuit.
Jour et nuit.
À la nuit tombante.
À la faveur de la nuit.
Au beau milieu de la nuit.
Avant la nuit.
Dans la nuit de samedi à dimanche.
De nuit.
Depuis la nuit des temps.
En pleine nuit.
Pendant la nuit.
Toute la nuit.
Toutes les nuits.
Il fait nuit.
Il fait nuit noire.
Il est nuit.
Il a découché la nuit dernière.
Il en rêve la nuit.
Il n' en dort plus la nuit.
Enfermez-vous la nuit !
Avoir lieu la nuit.
Chasser pendant la nuit.
Conduire de nuit.
Dormir la nuit.
Dormir quelque part pour la( ou une) nuit.
Durer une nuit.
Durer toute la nuit.
Être de nuit.
Être ouvert la nuit.
Être comme le jour et la nuit.
Être de service la nuit.
Faire ses nuits( pour un bébé).
Faire la fête, la nouba toute la nuit.
Fonctionner la nuit.
Gîter quelque part pour la( ou une) nuit.
Héberger quelqu‘un pour la nuit.
Loger quelque part pour la( ou une) nuit.
Loger quelqu‘un pour la nuit.
Marcher la nuit.
Ne pas dormir de la nuit.
Ne pas fermer l' oeil de la nuit.
Ouvrir la nuit( pour un établissement).
Passer la nuit quelque part.
Passer la nuit à faire quelque chose.
Passer une nuit blanche.
Passer une nuit à l' hôtel.
Rentrer avant la nuit.
Rester éveillé la nuit.
Réveiller quelqu‘un en pleine nuit.
S‘amuser la nuit.
S‘aventurer quelque part la nuit.
Se déplacer pendant la nuit.
Se laisser surprendre par la nuit.
Se passer( pendant) la nuit.
Se perdre dans la nuit des temps.
Se promener la nuit.
Se réveiller( pendant) la nuit.
S‘évanouir dans la nuit.
S‘orienter dans la nuit.
Sortir la nuit.
Souhaiter une bonne nuit.
Travailler la nuit.
Travailler la nuit entière sans désemparer.
Travailler de nuit.
Veiller pendant la nuit.
Vivre la nuit.
Voir quelque chose de nuit.
Voyager de nuit.


6

Mots Proches de nuit

Mots précédents
nuisance
nuisette
nuisible

Mots suivants
nuitamment
nuitée
nuiton,onne