1

officier

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

officier(verbe intransitif)

officier(nom masculin)

Celui qui a un office, une charge.
Militaire qui a un grade non inférieur à celui de sous-lieutenant ou d'enseigne de vaisseau.
Titre de dignitaires. Ex: officier de la Légion d‘ honneur.

Difficultés orthographiques
officier de l'Instruction publique.
des officiers d‘ ordonnance.
un élève officier.

Les synonymes Mediadico de officier :

Les synonymes Word de officier :

2 : grade

Les synonymes WordNet de officier :

2

Définition du dictionnaire Littré

> OFFICIER
Prononciation : o-fi-si-é
, j'officiais, nous officiions, vous officiiez ; que j'officie, que nous officiions, que vous officiiez, v. n.
Sens 1
Faire l'office divin à l'église.
Fig.
Fig. Il a toujours l'air d'officier, se dit d'un homme qui prend des airs solennels et imposants.
Sens 2
Fig. et familièrement. Il officie bien à table se dit d'un homme qui mange et boit largement.
HISTORIQUE
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Office 1.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE 1. OFFICIER. - HIST. Ajoutez : XIIIe s.
> OFFICIER
Prononciation : o-fi-sié ; l'r ne se prononce et ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des o-fi-sié-z habiles
s. m.
Sens 1
Celui qui a un office, une charge, un emploi. Officier de police, de justice. Les officiers municipaux Le directeur, le chancelier et le secrétaire perpétuel de l'Académie française sont les officiers de cette compagnie.
Fig.
Officiers de paix, nom que l'assemblée nationale donna à 24 employés du tribunal municipal créé en 1791 ; ils faisaient à peu près les fonctions d'huissiers près les juges de paix.
Officiers de l'église, les employés laïques, tels que les sacristains, chantres, suisses, bedeaux, etc.
Sens 2
Grands officiers de la couronne, dans l'ancienne monarchie, le connétable, l'amiral, le chancelier, le grand écuyer, etc. ; ils portaient primitivement le titre d'officiers de la maison du roi.
Grands officiers de l'ancien empire d'Allemagne, les électeurs de l'empire germanique.
Sens 3
Celui qui a obtenu quelque charge selon les formes prescrites. Les officiers ministériels.
Sens 4
Homme de guerre qui a un grade, un commandement. Un officier en retraite. Officier d'infanterie, de cavalerie, d'artillerie. Officier de la garde nationale. Officier au 4e régiment de ligne.
Officiers proprement dits, les sous-lieutenants, les lieutenants et les capitaines.
Officier de compagnie et officier de corps, se dit des officiers attachés à un régiment, par opposition aux officiers d'état-major.
Officiers supérieurs, les officiers d'un grade élevé, tels que colonels et généraux.
Officiers généraux, ceux dont le commandement n'est pas restreint à une seule compagnie, à un seul régiment ; tels sont les maréchaux de France, les généraux de division et les généraux de brigade. Un officier général.
Bas officier, se dit quelquefois pour sous-officier.
Officier major, nom que l'on donnait autrefois aux majors de place et de régiment.
Sens 5
Officiers de l'ordre de la Légion d'honneur, titulaires du grade immédiatement supérieur à celui de chevalier ; ils portent la croix d'or attachée à un ruban noué en rosette.
Sens 6
Dans la marine, officier de garde, officier qui, dans un port ou une rade, et pendant la durée d'une garde, commande le bâtiment ; il veille sur tout ce qui intéresse le navire et son équipage.
Officier de quart, officier qui, pendant la durée d'un quart, a, sous la responsabilité du capitaine, le commandement du bâtiment.
Officier de prise, officier détaché du bâtiment capteur sur le navire pris, pour le commander.
Officier chargé du détail, officier qui est chargé de tout le détail du service d'un bâtiment.
Officiers auxiliaires, officiers de la marine marchande appelés à servir sur les bâtiments de l'État avec le rang d'officier militaire, quand les cadres de l'état-major de la flotte se trouvent insuffisants.
Officiers mariniers, nom donné aux maîtres de tous les services ; l'ensemble des officiers mariniers forme la maistrance.
Officiers-marchands, nom donné à ceux qui commandent les navires du commerce.
Outre les officiers militaires ou officiers de marine, la marine a des officiers civils (administrateurs) et des officiers de santé (chirurgiens et médecins) que leur position a fait assimiler aux officiers de marine pour le rang et les honneurs.
Autrefois, dans la marine, toute personne ayant un emploi ou office, et n'étant ni matelot proprement dit ni soldat, avait le nom et la qualité d'officier.
Aujourd'hui, il n'y a plus d'officiers que les officiers généraux, les capitaines de vaisseau, les capitaines de frégate, les lieutenants et les enseignes de vaisseau.
Officiers subalternes, anciennement, les lieutenants et les enseignes, inférieurs au lieutenant en pied et à l'enseigne à pied qui comptaient parmi les officiers majors ; aujourd'hui, les lieutenants et les enseignes par rapport aux capitaines de vaisseau et aux capitaines de frégate qui sont rangés parmi les officiers supérieurs.
Anciennement, officiers majors, le capitaine, le lieutenant et l'enseigne de vaisseau.
Officiers de plume, nom par lequel on désignait, dans l'ancienne marine, tout le corps des administrateurs.
Officier-matelot, nom que l'on donnait à un officier roturier, habile au métier de la mer.
Officier bleu, nom anciennement donné aux officiers auxiliaires, à cause qu'ils étaient autorisés à porter le petit uniforme de la marine, qui était bleu.
Sens 7
Nom donné, dans les grandes maisons, et surtout dans les maisons des princes, à des personnes qui y remplissaient quelque emploi important ; il était à peu près synonyme de domestique (voy. DOMESTIQUE, n° 8).
Sens 8
Plus particulièrement, dans une grande maison, domestique qui a soin de l'office.
Au plur. Officiers comprend le cuisinier et le maître d'hôtel. Il est bien servi, il a de bons officiers.
Chez le roi, officiers de bouche, ceux qui travaillaient pour la table du roi.
Officiers du gobelet, ceux qui étaient chargés de fournir le vin pour la table du roi.
Officiers du commun, tous ceux qui travaillaient pour les autres tables de la maison du roi.
Sens 9
Officier de santé, se disait, autrefois, des médecins, chirurgiens, apothicaires qui servaient chez le roi et chez Monsieur.
Aujourd'hui, médecin d'un rang au-dessous de celui de docteur en médecine.
Sens 10
Terme de pêche. Un des noms du lieu (voy. LIEU 2).
HISTORIQUE
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Office 1 ; provenç et cat. officier.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE 2. OFFICIER.
Sens 4
Ajoutez :
Officiers supérieurs, les officiers d'un grade intermédiaire entre général et capitaine, tel que chef de bataillon, lieutenant-colonel et colonel.
Officiers généraux.... tels sont les géneraux de division et les généraux de brigade. Un officier général.
Sens 11
Fig. Ministres, serviteurs.
Sens 12
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> OFFICIER
v. intr.
Célébrer l'office divin à l'église.

Il se dit, plus particulièrement, de Celui qui célèbre une grand-messe, ou qui préside à l'office divin. C'était l'évêque qui officiait à cette cérémonie.

> OFFICIER
n. m.
Celui qui a un office, qui remplit une charge, qui occupe un emploi civil. Dans l'ancienne France, Officier de police. Officier de justice. Les grands officiers de la couronne. On appelait Officiers de l'Académie française le directeur, le chancelier, le secrétaire perpétuel. De nos jours, Officiers ministériels. Voyez MINISTÉRIEL.

Officier de santé se disait d'un Médecin qui exerçait la profession médicale sans le grade de docteur.

OFFICIER se disait autrefois des Serviteurs de grande maison ayant soin de la table et de l'office. Officier de la bouche, du gobelet, du commun.

OFFICIER se dit plus ordinairement de Celui qui, revêtu de tel ou tel grade, exerce le commandement afférent à ce grade, dans l'armée de terre ou de mer. Le grade d'officier le moins élevé est celui de sous-lieutenant. Officier d'infanterie, de cavalerie, d'artillerie. Officier du génie. Officier de marine. Officier au deuxième régiment. Officier d'état-major. Officier breveté. Officier de réserve. Officier de complément.

Officiers généraux, Les généraux de division, les généraux de brigade, les vice- amiraux, les contre-amiraux, ou assimilés.

Officiers supérieurs, Les colonels, les lieutenants-colonels, les commandants, les chefs d'escadron et les officiers de grade correspondant dans les diverses armes de l'armée de terre et dans l'armée de mer.

Officiers subalternes, Les capitaines, les lieutenants, les sous-lieutenants et les officiers de grade correspondant dans les diverses armes de l'armée de terre et dans l'armée de mer.

Sous-officiers désigne Ceux qui ont un grade inférieur à celui de sous-lieutenant.

OFFICIER se dit aussi de Dignitaires d'un degré déterminé de certains ordres. Officier de la Légion d'honneur, Titulaire du grade qui vient immédiatement au-dessus de celui de chevalier. Grand officier, Titulaire du grade qui est au-dessus de celui de commandeur. Officier d'Académie, Titulaire de la décoration universitaire du premier degré. Officier de l'Instruction publique, Titulaire de la décoration universitaire du second degré. On dit aussi Officier du mérite agricole.

4

Anagrammes de officier

Nombre de lettres :
5

Mots Proches de officier