1

oublier

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

oublier(verbe pronominal, verbe transitif)

N'avoir pas souvenir de.
Abandonner à l'oubli.
Ne pas faire quelque chose par défaut de mémoire.
Laisser quelque chose par inadvertance.

S‘oublier sortir de la mémoire.
Ne plus penser à ce que l'on doit faire.

Les synonymes Mediadico de oublier :

Les synonymes Word de oublier :

Les synonymes WordNet de oublier :

Les antonymes de oublier :

annoter, dire, évoquer, immortaliser, ressasser, ressouvenir, retéléphoner, rappeler, remémorer, souvenir, mémoriser, immatriculer, faire, filmer, glorifier, étudier, fêter, enseigner, commémorer, concélébrer, connaissant,e, connaître, connoter, apprenant,e, apprendre, personnifier, mentionner, initier, imaginer, magnifier, professer, vanter, suggérer, cultiver, étudiant,e, exalter, exhumer, déterrer, constater, écrire, enregistrer, enseignant,e, transcrire, référer, indiquer, venger, revoir, revue, annoncer, arracher, mobiliser, invoquer, plagier, inoubliable, illustre, fameux,euse, exaltant,e, sanctifiant,e, sanctifier, renommée, historique, noter, déraciner, habituer, entériner, honorer, admirer, souligner, adopter, adoptant,e, expliquer, remarquer


2

Définition du dictionnaire Littré

> OUBLIER
Prononciation : ou-bli-é
, j'oubliais, nous oubliions, vous oubliiez ; que j'oublie, que nous oubliions, que vous oubliiez, v. a.
Sens 1
N'avoir pas souvenir de. N'oubliez pas que je vous attends.
Il a peur que je n'oublie mon nom, c'est-à-dire il m'appelle sans cesse.
Fig. Il a oublié la commission, il a négligé de la faire et il a gardé l'argent.
Avec un infinitif, oublier prend la préposition de.
Familièrement. Il a oublié d'être bête, se dit d'une personne qui est loin de manquer d'intelligence.
Absolument. Il apprend facilement et il oublie de même.
Sens 2
Ne pas songer à.
Oublier l'heure, laisser passer l'heure où l'on avait quelque chose à faire.
Oublier l'heure, les heures, perdre le sentiment du temps en quelque occupation agréable. On oublie l'heure, les heures à lire, à jouer.
Oublier de, avec un infinitif, manquer à quelque chose par défaut de mémoire.
Oublier à, même sens.
Oublier à, se dit ou plutôt s'est dit (car cette locution vieillit) pour perdre l'habitude de quelque chose. Si vous ne lisez jamais, vous finirez par oublier à lire.
Sens 3
Laisser par inadvertance. Il a oublié sa canne.
Sens 4
Omettre, ne pas faire mention de. Il a oublié une citation importante.
Sens 5
Négliger.
Sens 6
Laisser de côté. Il oubliait sa grandeur.
Sens 7
Manquer à, se mettre hors.
Ne point conserver de reconnaissance.
Ne point garder de ressentiment.
Absolument.
Sens 8
En parlant des personnes, négliger quelqu'un, ne pas agir envers lui comme on le devrait.
Par forme de reproche obligeant. Vous ne venez plus nous voir, vous nous oubliez.
N'oubliez pas les pauvres, les malades, les besoins de l'église, espèce de formule qui s'emploie à l'église, quand on quête pour les pauvres, pour l'oeuvre, pour les besoins de l'église.
Sens 9
Oublier qui l'on est, se méconnaître, vouloir, par orgueil, s'élever au-dessus de sa condition.
On dit aussi : vous oubliez qui je suis, c'est-à-dire vous n'avez pas pour moi les égards que vous me devez.
Sens 10
S'oublier, v. réfl. Perdre le souvenir de soi-même.
Sens 11
Être oublié.
Sens 12
Ne plus penser à l'heure, à ce qu'on fait.
Sens 13
Perdre le souci, le soin de soi-même.
Particulièrement. Négliger le soin de ses propres intérêts. Il ne s'est pas oublié.
Sens 14
Faire avec négligence.
Sens 15
Manquer à ce que l'on doit aux autres ou à soi-même.
Sens 16
Devenir vain, orgueilleux. Les parvenus s'oublient aisément.
Sens 17
On a dit, dans le XVIIe siècle, s'oublier de, ne plus songer à, emploi qui a vieilli.
On a dit aussi dans le même sens : s'oublier que.
PROVERBES
Il n'oublie pas ses mains, se dit d'un homme qui vole ou qui exige.
Est bien fou qui s'oublie, c'est-à-dire c'est une folie de ne pas songer à soi.
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Bourg. obliai ; Berry, oblier, obelier ; provenç. oblidar ; espagn. olvidar ; ital. obbliare ; d'un verbe fictif oblitare, fait du supin oblitum, de oblivisci, oublier, qui vient de ob, et d'un radical liv que Corssen, Nachtr. p. 34, rattache à livor, livere, lividus ; oblivisci signifierait donc pâlir, s'obscurcir. HORACE, Odes, IX, 30, a dit lividas obliviones.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> OUBLIER
v. tr.
Perdre le souvenir de quelque chose. Je savais tout cela par coeur, je l'ai oublié. Oublier sa leçon. Vous avez oublié de venir ce matin. J'avais oublié de vous dire telle chose. J'ai oublié qu'il devait venir me chercher. Vous avez oublié votre commission. N'oubliez pas que je vous attends. Absolument, Il oublie aussi vite qu'il apprend.

Oublier l'heure, Laisser passer, par inattention, l'heure où l'on avait quelque chose à faire. J'avais un rendez-vous, j'ai oublié l'heure.

Se faire oublier, Détourner l'attention de soi-même, faire que les autres ne pensent plus à ce que l'on a fait.

Oublier qui l'on est, Se méconnaître; Vouloir s'élever par orgueil au-dessus de sa condition. Vous oubliez qui vous êtes. On dit aussi Vous oubliez qui je suis, Vous n'avez pas pour moi le respect, les égards que vous me devez.

OUBLIER signifie aussi Laisser quelque chose en quelque endroit, par inadvertance. Il a oublié ses gants, sa canne, son parapluie.

Il signifie aussi Omettre, manquer à faire mention de quelque chose dans un écrit, dans un discours. Vous avez oublié le titre de ce livre dans votre catalogue. Vous avez oublié son nom sur votre liste.

Il signifie aussi Négliger. Oublier le soin de sa fortune. Je n'ai rien oublié pour le persuader. On n'a rien oublié de tout ce qui pouvait lui être utile ou agréable.

Il signifie aussi Manquer à quelque obligation. Oublier ses devoirs. Oublier le respect, les égards qu'on doit à quelqu'un.

Il signifie aussi Ne point conserver de reconnaissance. Il a oublié tout ce que j'ai fait pour lui. Je n'oublierai jamais vos bienfaits. Je n'oublierai jamais ce que je vous dois.

Il signifie aussi Ne point garder de ressentiment. Il faut vous réconcilier et oublier tout ce qui s'est passé. Oublier une injure, une offense. Prions Dieu d'oublier nos fautes. J'oublie le passé, mais ne recommencez pas. J'oublie ses torts et je lui pardonne.

Il se dit souvent en parlant des Personnes et signifie Négliger quelqu'un, ne pas songer à lui, manquer à lui faire du bien dans une occasion qui se présente. Depuis qu'il a fait fortune, il oublie ses parents, ses amis. Il a des parents pauvres, qu'il oublie tout à fait. Comptez sur moi, je ne vous oublierai pas dans l'occasion. N'oublions pas les absents.

Il se dit aussi par forme de reproche obligeant. Vous ne venez plus nous voir, vous nous oubliez.

S'OUBLIER signifie Manquer à ce qu'on doit aux autres ou à soi-même. Se serait-il si fort oublié que de vous manquer de respect? Vous êtes-vous oublié jusqu'à ce point? Ce domestique s'est oublié au point de dire des injures à son maître. Familièrement, il se dit par euphémisme pour Commettre une incongruité.

Il signifie encore Ne pas être occupé de soi-même, négliger ses intérêts. S'oublier pour penser aux autres. Dans la répartition des bénéfices, il ne s'est pas oublié. C'est un homme qui soigne ses intérêts : il ne s'oublie jamais.

4

Anagrammes de oublier

Nombre de lettres :

Mots précédents
oubli
oubliable
oublie

Mots suivants
oubliette
oublieux,euse
ouche