1

pardonner

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

pardonner(verbe transitif)

Les synonymes Mediadico de pardonner :

Les synonymes Word de pardonner :

Les synonymes WordNet de pardonner :

Les antonymes de pardonner :

accuser, revaloir, revancher, condamner, blâmer, revanche, punir, puni,e


2

Définition du dictionnaire Littré

> PARDONNER
Prononciation : par-do-né
Sens 1
V. a. Remettre la punition ou la vengeance de quelque chose. Pardonner une offense. Tes péchés te sont pardonnés. Je lui pardonne ses torts.
Neutralement, même signification. Je lui pardonne de m'avoir offensé.
Il s'applique quelquefois à un nom de chose personnifiée.
Absolument.
Familièrement. Dieu me pardonne, espèce d'excuse ou d'adoucissement à ce qu'on dit.
Faire grâce. Le roi lui pardonna. Cet écolier avait mérité une punition, le maître lui a pardonné.
Sens 2
Excuser, tolérer.
Neutralement, même signification.
Terme de civilité. Pardonnez-moi la liberté que je prends d'être d'une autre opinion que vous.
On dit de même : pardonnez-moi ce langage, ces expressions.
Il s'emploie aussi absolument dans des formules analogues de civilité. Pardonnez-moi, ou, simplement, pardonnez si je vous contredis. Vous me pardonnerez si je rectifie ce que vous venez de dire.
Dans cette acception, on dit quelquefois simplement et sans rien ajouter : Pardonnez-moi, vous me pardonnerez, pour exprimer civilement qu'on n'est pas d'accord de ce qu'un autre dit.
Sens 3
Ne point pardonner, juger sévèrement, condamner.
V. n. Même signification.
Sens 4
Voir sans dépit, sans jalousie. On lui pardonne ses succès à cause de sa modestie.
V. n. Même signification.
Sens 5
V. n. Épargner, excepter (en cet emploi, il ne se dit qu'avec ne et à). La mort ne pardonne à personne.
Absolument. Cette maladie ne pardonne point, on y succombe tôt ou tard.
Sens 6
Se pardonner, v. réfl. Être pardonné.
REMARQUE
Quand ce verbe a pour régime un nom de personne, c'est toujours le régime indirect qu'il faut employer : pardonner à quelqu'un, et non pardonner quelqu'un. Cependant le passif s'emploie quelquefois ; voyez ce qui est noté au participe.
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Prov. ét esp. perdonar ; port. perdoar ; ital. perdonare ; du latin per, et donare : proprement donner complétement, remettre.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> PARDONNER
v. tr.
Accorder le pardon d'une faute commise, ne garder aucun ressentiment d'une injure reçue. En ce sens il a toujours le nom de la chose pour complément direct et le nom de la personne pour complément indirect avec la préposition à. Pardonner les offenses. Pardonner à quelqu'un. JÉSUS-CHRIST dit à Marie-Madeleine : Tes péchés te sont pardonnés. Je lui pardonne de bon coeur tout le mal qu'il m'a fait. Je lui pardonne de m'avoir offensé. Je vous pardonne pour cette fois, mais n'y revenez plus.

Prov., Faute avouée est à demi pardonnée.

Il signifie aussi, intransitivement, Faire grâce. Le roi lui pardonna. Cet écolier avait mérité une punition, son maître lui a pardonné.

Dieu me pardonne, Façon de parler qui s'emploie dans le discours familier, comme une espèce d'excuse et d'adoucissement. À l'entendre parler, je croirais, Dieu me pardonne, qu'il a perdu l'esprit.

PARDONNER signifie encore Excuser, supporter, tolérer. C'est une insolence qui ne peut se pardonner. Pardonnez mes craintes, mes soupçons, mon oubli. Je ne me pardonnerai jamais la faute que j'ai commise, la sottise que j'ai faite. Je ne me pardonne pas de m'être fié à ce malhonnête homme. Dans l'amitié, dans le commerce de la vie, il faut se pardonner mutuellement beaucoup de choses.

Il signifie aussi Voir sans chagrin, sans dépit, sans jalousie. On lui pardonne ses succès à cause de sa modestie. Cette femme a bien de la peine à pardonner aux autres leur beauté. Il ne lui pardonne pas son mérite. Il ne sait pas se faire pardonner sa supériorité.

Il régit quelquefois les choses avec la préposition à, comme si elles étaient personnifiées. Pardonnez à ma franchise, à mon amitié les reproches que je vous fais. Je pardonne cela à l'état où vous êtes.

Il s'emploie souvent comme un terme de civilité. Pardonnez-moi, ou simplement Pardonnez si je vous contredis. Pardonnez-moi la liberté que je prends. Vous me pardonnerez de vous dire que l'affaire ne se passa pas de la sorte. Dans cette acception, on dit quelquefois simplement, et sans rien ajouter, Pardonnez- moi, vous me pardonnerez, pour exprimer avec politesse qu'On n'est pas d'accord de ce qu'un autre dit.

Il signifie encore Excepter, épargner. En ce sens, il ne s'emploie guère qu'avec la particule négative ne et avec la préposition à. La mort ne pardonne à personne. Le temps ne pardonne à aucune chose. Absolument, Cette maladie ne pardonne point, On y succombe tôt ou tard.

Le participe passé s'applique parfois aux Personnes. Il se retira pardonné. Vous êtes tout pardonné.

4

Anagrammes de pardonner

Nombre de lettres :
5

Mots Proches de pardonner